[m-yaz 2022] Texaco Bang Bang
#1
Toungue 
Voici ma tentative pour le Mini-Yaz 2022:

http://litteraction.fr/livre-jeu/texaco-bang-bang

C'est une histoire de survie, un clin d'œil aux années 80 aussi.

P.S : Attention aux membres de l'Académie, y'a pleins de jurons, et quelques québécismes.  Wink

Voilà!
Répondre
#2
J'ai commencé hier soir et c'est très prometteur. Pour l'instant, je retrouve toutes les qualités qui m'avaient tant plu dans Anoki. Je ferai un retour plus détaillé quand j'aurai fini.
Répondre
#3
Lu et apprécié. Le thème du mini-Yaz me semble respecté puisqu'on incarne un personnage motivé tout au long du récit par l’appât du gain, même si dans la mécanique du jeu il s'agit plutôt d'un survival. Comme pressenti précédemment, on retrouve toutes qualités d'Anoki : un plume ultra maîtrisée qui soigne ses effets ("Juste à côté de moi, un calendrier rétro est agrafé au mur. Une femme en tenue affriolante enfourche une Harley. Indémodable.")), une histoire simple et prenante, un atmosphère travaillée, des règles simples et efficaces, et (ce qui ne gâche rien) une présentation du PDF très soignée dans les moindres détails (du choix de la police Courier à la rédaction du FAQ, en passant par l'utilisant de petites icônes - dont une rappelle l'AVH Plongée en Enfer !). Même si j'ai préféré l'ambiance animiste d'Anoki, le PJ qu'on nous propose d'incarner est plus intéressant (le personnage d'Anoki était plus "lisse" je trouve). Il a tout du anti-héros, plein de faiblesses physiques et psychologiques, ce qui le rend très humain et attachant. Il m'a fait penser aux héros des romans de Jim Thomson, en particulier dans "1280 âme" et "Le Texas par la queue". Est-ce une de tes influences, Flam ? J'ai aussi appris ce qu'était une pepperette (c'est la même chose qu'une merguez ?) et que la crème de mais existait...



Attention, SPOILERS...



Quelques remarques :

... sur l'histoire :

- Le film "massacre à la tronçonneuse" semble avoir été une grosse influence. Pour le début on peut penser aussi à "Delivrance" et à la fin à "Psycho"...

- j'aurais davantage imaginé ce récit dans les années 60/70. Du coup l'allusion à Rambo ancre un peu trop le récit dans les années 80, je trouve.

- Est-ce que la phrase "un vrai décor de film d'horreur de série B" n'est pas contreproductive ? Peut-être un peu trop mise en abime, qui va à l'encontre de l'immersion du joueur.

... sur le gameplay :

- Il semble qu'il y ait 2 parcours possibles mais chacun sont de véritables OTP étant donné qu'on doit gérer 3 données (Vie, Rythme Cardiaque, Temps) et de nombreux codes ou objets sont indispensables à chaque fois pour atteindre la fin.

- IMPORTANT : Est-ce qu'il n'y aurait pas une erreur sur le code qui permet d'ouvrir la porte ? Les trois codes que j'ai trouvés mènent au paragraphe 11 ou au 19 (je n'ai trouvé le bon paragraphe qu'en trichant - je ne le diffuse pas pour ne pas spoiler plus)
Répondre
#4
Grand merci pour le retour grattepapier, très content que ça t'ait plus.

Quelle honte pour le code !!! toutes mes excuses. J'ai corrigé en inversant 2 paragraphes pour changer le moins possible, parce que là c'est bloquant comme un lien qui serait pas bon. Je sais pas pourquoi dans ma tête 6 + 5 = 13...

C'est pas faux que ça aurait peut-être plus cadré dans les années 70, quoique dans l'introduction je situe l'année à 1986, alors j'y suis allé à fond. Dans ces coins reculés ça change moins vite qu'ailleurs faut dire... Pour les influences, oui certainement du Massacre à la Tronçoneuse, du Déliverance, aussi du Stephen King qui est un spécialiste de ces personnages un peu "losers". Jim Thomson, je n'ai pas la chance de connaître cet illustre monsieur, j'y jetterai un coup d'oeil.

La pepperette c'est très nord américain, pas à l'agneau comme une merguez. C'est plutôt une marque qui est devenu un nom commun ici, comme frigidaire par exemple.
Répondre
#5
L’invasion du nouveau monde
Pendant la deuxième guerre mondiale, plusieurs personnes venues de différents peuples choisirent de fuir le monde en guerre vers des terres inconnues.
Ils bravèrent les Immenses Vagues de l’Océan Atlantique, les grands et dangereux animaux marins que les hommes des Terres Anciennes n’avaient jamais vu.
Ce fut une épreuve de force et de volonté, mais heureusement les hommes qui s’enfuirent faisaient partis de l’élite, ayant tous une volonté de fer et une force physique impressionnante.
A présent, assis devant la mer, et regardant le coucher du Soleil Féerique, vous repensez à la gloire de vos ancêtres qui ont su traverser les Immenses Vagues et trouver le Nouveau Monde.
Votre nouveau diplôme de soldat de deuxième classe de la Défense Territoriale en main, vous vous apprêtez à regagner votre unité, rendez-vous alors au 1. Ou bien vous préférez rester assis pour méditer et vous éclaircir les idées, rendez vous au 29.
Welcome to my paranoid world
Répondre
#6
Génial, j'ai adoré.

Une ambiance de départ à la Colline a des yeux, mais progressivement, j'ai plus pensé à un film belge peu connu et bien malsain, Calvaire. La peur monte quand on découvre progressivement le sadisme crasse et imbécile de nos ravisseurs. Ce n'est pas horrifique, c'est plutôt malsain et effrayant.
Si on ajoute à cela un dynamisme, des scènes d'action et un langage fleuri (tout ça annoncé dès le titre de l'AVH), un style irréprochable, une mise en scène soignée, une mise en page agréable à l'oeil avec ces symboles dessinés, ces coloris et cette police de caractères, une construction parfaite - très équilibrée entre indices multiples et progression du récit - et enfin un challenge motivant, on obtient une mini-AVH qui remplit son rôle à 100%.
Car non contente de proposer une histoire crédible et haletante, l'aventure est régie par des règles de jeu originales. Des choix cornéliens à faire, un curseur de difficulté très bien placé pour ma part (il m'a fallu trois tentatives pour arriver à la fin avec une prime de 2 500 dollars, j'ai cru à un petit OTP alors qu'il y a deux façons de gagner), tout est bon pour avoir envie de terminer la lecture avec le sentiment de s'en être bien sorti, tout en ayant parcouru la très grosse partie des 50 sections.

Un point noir à signaler quand même.
SPOILER :
J'ai l'impression d'un bug au paragraphe 19. Selon toute vraisemblance, il s'agit du nombre auquel on doit aller quand on est devant la porte bloquée pour descendre dans l'abri souterrain. Deux codes différents y mènent et la première fois que j'y suis arrivé, j'ai pensé que mon code n'était pas le bon car le début du paragraphe parle de coups rageurs donnés avec un pied-de-biche. J'ai donc considéré que j'avais perdu. Mais en fait non, c'est qu'il y a une 2ème façon d'arriver, avec un pied-de-biche justement! Il faudrait corriger la description au début du 19.

Mais ça ne gâche rien. Quand on est devant une mini-AVH aussi bien écrite et conçue, il n'y a pas à faire la fine bouche.
Répondre
#7
Merci pour les commentaires Fitz, ça fait vraiment plaisir à entendre. J'aimais beaucoup mon personnage en général, j'étais moins certain du gameplay au final, donc bien content que tu aies apprécié.

2500$ c'est pas mal du tout, le maximum est très difficile à obtenir.
SPOILER (suite) :
Alors cette fameuse porte m'aura donné du mal. Mais en effet le(s) code(s) menant au 19 ne sont pas bon, et tu as perdu! Il y a une troisième combinaison à trouver qui permet d'ouvrir la porte du bunker (qui ne mène pas au 19), avec 2 fins différentes.
Répondre
#8
Du coup FLAM, tu n’as pas corrigé le bug sur le code que je t’avais signalé ?
Répondre
#9
Ah bon ? J'ai trouvé 2 combinaisons qui mènent au 19. La 3eme avec les Romains ne mène à rien non plus, pas à l'ouverture de la porte en tout cas.
Répondre
#10
Oui grattepapier, j'ai corrigé la journée même. Je viens de vérifier le fichier sur Littéraction il est bon, le code des romains fonctionne. Fitz j'imagine que tu avais fait le téléchargement avant la correction.

P.S : Calvaire il me semble avoir vu ce film il y a plusieurs années, celui où le maniaque forçait le héro à s'habiller comme sa femme non ?
Répondre
#11
(13/05/2022, 21:35)Flam a écrit : Oui grattepapier, j'ai corrigé la journée même. Je viens de vérifier le fichier sur Littéraction il est bon, le code des romains fonctionne. Fitz j'imagine que tu avais fait le téléchargement avant la correction.

P.S : Calvaire il me semble avoir vu ce film il y a plusieurs années, celui où le maniaque forçait le héro à s'habiller comme sa femme non ?

C'est bien ça, avec Brigitte Lahaie en guest star au tout début !
Répondre
#12
film culte mais il est vrai assez malsain et dérangeant.
(Spoiler)
Personnellement cette histoire m’a fait penser à « massacre à la tronçonneuse » et (pour la rencontre avec la « mère » à la fin) à « psycho ».
Répondre
#13
(15/05/2022, 11:08)grattepapier a écrit : film culte mais il est vrai assez malsain et dérangeant.
(Spoiler)
Personnellement cette histoire m’a fait penser à « massacre à la tronçonneuse » et (pour la rencontre avec la « mère » à la fin) à « psycho ».

Ah ben zut, la mère je ne l'ai vue qu'en photo.
Répondre
#14
C'est la fin la plus sordide, aussi la plus payante.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)