The Crew
#1
– Je la sens pas cette équipe chef'.
– Comment ça ? Ils ont reçu les meilleures notes au protocole de test sur la coopération et l'harmonie. Ils sont entrées dans la salle, et ont aussitôt tous donnés la même, bonne, réponse, en même temps.
– Oui, enfin, ils se sont tous écriés « Je trahis ! ».
– Ce qui était la réponse attendue, le test n'étant jamais qu'une variante maquillée du dilemme du prisonnier.
– Peut-être, mais je me demande si on ne devrait pas s'inquiéter du fait qu'ils l'aient donné avant qu'on ne leur communique l'énoncé.

*****

– Nous avons mis en place un système de commandement tournant. Vous l'assurerez à tour de rôle en toute équité. Enfin, là, Aragorn va sauter son tour parce qu'il est malade. Et là, parce que sa radio ne marche plus. Et là, parce que c'est une situation d'urgence et qu'on n'a pas le temps de faire la passation. Et là, parce que... En fait, on a juste pas envie qu'il dirige.

*****

Enregistrement des conversations à bord, jour 32

Skarn (commandant à ce moment-là) : Bon, bah là, c'est foutu. Avec les indices, vous connaissez toutes les cartes de ma main sauf une, et vous savez qu'elles font toutes aussitôt perdre la partie. Je vais jouer celle qui reste bien sûr, mais à moins que Jehan ait exactement la bonne carte, c'est mort de chez mort.
Jehan : Cette carte-là ?

Rapport du commandant, jour 32

Alors que tous paniquaient autour de moi, j'ai su garder mon sang-froid et nous sortir du pétrin uniquement à la force de ma brillante stratégie.
Répondre
#2
Je vais l'acheter celui-ci pour ma section de jeux de plateau. Jour 32, j'en déduis qu'il ne vous reste que 18 missions à faire (les plus difficiles a priori)?

Est-ce qu'on peut trouver intéressant de rejouer depuis la première mission avec les mêmes joueurs?

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#3
Nous avons seulement joué aux 13 premières missions pour l'instant.


(24/08/2021, 15:38)tholdur a écrit : Est-ce qu'on peut trouver intéressant de rejouer depuis la première mission avec les mêmes joueurs?

Les éléments aléatoires (la nature exacte des objectifs et les cartes qu'on a en main) signifient qu'on peut rejouer plusieurs fois à la même mission sans éprouver de sentiment de répétition. Cependant, les premières missions ont un caractère très simple (il s'agit pour les joueurs d'apprendre les bases du jeu) qui les rendrait sans doute un peu ennuyeuses à rejouer une fois qu'on a l'expérience de missions plus avancées.
Répondre
#4
Merci je suis rassuré. Car je vais aussi prendre l'As d'Or catégorie familial cette fois (MicroMacro Crime City), et pour celui-ci la rejouabilité est plus que limitée d'après un de mes joueurs qui l'a testé. Je l'envisage donc plus comme jeu à réserver ensuite aux nouveaux adhérents débutants en jeux de plateau. The Crew devrait pouvoir être ressorti plus souvent, d'autant qu'il est lui aussi accessible aux néophytes, au moins pour les missions initiales.

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#5
- Ici la tour de contrôle. Répondez, équipage.
- Ici équipage. Nous vous recevons, tour de contrôle.
- Vous n'avez pas effectuée vos trois derniers rapports. Des soucis à signaler ?
- Des soucis ? Non, aucun. Le calme plat !
- L'ordinateur de bord signale pourtant que vous avez du traverser un champ d'astéroïdes.
- Ah oui, j'oubliais ! Mais ça s'est tellement bien passé que je n'ai pas jugé bon de le mentionner.
- Aucune tension ?
- Aucune ! Grâce à la maîtrise du pilotage et au sang-froid exceptionnel du capitaine Jehan, nous avons su éviter ces astéroïdes tels des funambules. 

- L'ordinateur signale aussi des défaillances sur vos combinaisons de survie. Le module a-t-t-il pu être réparé ? 
- Vous connaissez la valeur du technicien ! J'ai pris les commandes pendant qu'il effectuait les réparations. J'ai eu un choix de trajectoire légèrement cornélien mais m'inspirant de mon supérieur le capitaine Jehan, j'ai analysé méthodiquement la situation et joué la carte qui s'imposait. 

- Et le champ de poussière cosmique près de Jupiter ?
- Comme sur des roulettes je vous dis ! Nous avons du nous y reprendre à trois reprises, et nous avons subi quelques pertes négligeables (8 hommes) mais nous gardons le moral.

- Et le commandement tournant ? Vous le respectez toujours j'espère ?
- Evidemmment ! Nous votons dans la plus parfaite transparence. D'ailleurs, j'ai même été élu à un moment donné mais nous nous sommes heureusement rendus compte qu'il s'agissait d'une erreur et cette injustice a été réparée !
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#6
Journal personnel du commandant

Lorsque je serai de retour sur Vénus, la rédaction de mon rapport sur le niveau intellectuel et scientifique des habitants de la Terre me prendra au moins aussi longtemps que cette mission . Cette navette spatiale - censée être le pinacle de leur technologie - est en réalité un véritable corbillard volant. Quant aux trois humains que je commande et qui s'imaginent toujours que je suis de la même espèce qu'eux, n'en parlons pas ! Ils ne sauraient pas enfiler leurs scaphandres si je n'étais pas là pour leur expliquer comment faire. Heureusement, ils sont aussi trop bêtes pour remarquer toutes les fois où j'ai utilisé mon siphon transdimensionnel pour préserver leurs existences primitives. Sans moi, ils seraient mort gelés ou asphyxiés lors des derniers incidents qui ont frappé cette navette de malheur. Ces idiots me rendent même responsables de ces problèmes causés par la nullité de leurs ingénieurs. Je sais qu'ils conspirent pour me remplacer par un autre commandant, mais je ne les laisserai pas...


Journal personnel du nouveau commandant

Tout se passe bien. Maintenant que j'ai pu remplacer l'incompétent qui s'était vu attribuer le commandement, mon intellect supérieur saura guider ces Terriens sur la bonne voie en dépit de leur sottise inénarrable. Le haut commandement martien ne voudra jamais me croire lorsque je leur raconterai que le plus difficile n'a pas été de me faire passer pour un humain pendant tout ce temps, mais simplement de les empêcher de faire exploser leur propre vaisseau spatial. Actuellement, la seule chose qui m'inquiète est que j'ai vu l'ex-commandant rôder dans la salle des machines avec sous le bras un objet qui était - d'après lui - "une simple bombe de peinture destinée à égayer un peu tous ces murs gris". Je devrais activer mon déphaseur automatique, ce serait plus prudent...


Journal personnel du nouveau nouveau commandant

Ces imbéciles ne sont même pas fichus de ne pas s'endormir à leur poste ! Heureusement que j'ai pu activer mon rectificateur temporel juste à temps ! Avant de quitter Jupiter, on m'avait dit de ne l'utiliser qu'en cas d'extrême urgence, mais mes supérieurs ne réalisaient pas bien à quel point les Terriens sont doués pour provoquer des catastrophes dont ils sont les premières victimes. J'ai beau être métamorphe, je ne tiens pas à devenir chèvre. Il faut que je prenne des mesures disciplinaires qui leur fasse comprendre que...


Journal personnel du nouveau nouveau nouveau commandant

Il ne se passe pas une heure sans que je ne repense à ma bonne vieille planète Mercure, que j'aimerais beaucoup revoir. C'est déjà assez pénible d'avoir dû adopter la forme d'un humain, sans devoir en plus me coltiner leur incompétence. Et je ne parle même pas que de mes subordonnés, le commandement terrien s'amuse aussi à me pourrir l'existence ! Alors que nous avions presque dépassé Uranus, nous avons reçu un message de leur part nous demandant de photographier autant des lunes de la planète que possible. Comme si nous n'avions rien de plus urgent à faire ! J'ai dû me servir de mon modificateur de probabilités, sans quoi nous y serions tous passés. Je ne sais pas si ces idiots ont la moindre idée de la chance qu'ils ont de m'avoir comme...


Journal personnel du nouveau commandant qui est également un ex-commandant

(Le temps écoulé entre la nomination du nouveau commandant et la nouvelle catastrophe qui a frappé la navette n'a pas permis audit commandant d'ajouter quelque chose à son journal.)


Journal personnel du nouveau commandant qui est également un ex-commandant mais pas le même que le précédent

J'ai adopté une nouvelle approche de management : les membres de l'équipage restent dans leur coin et il ne se parlent plus. Jusqu'ici, ça marche. Dommage que je ne puisse pas également couper les communications avec la Terre, mais on ne peut pas tout avoir.
Répondre
#7
Tu viens littéralement de me faire pleurer de rire.
Répondre
#8
Je commence à me demander ce que c'est que ce jeu.
Sans contexte, ce résumé était encore plus bizarre je pense.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#9
C'est juste un jeu de pli pourtant!

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
#10
Voici un résumé des règles que j'ai écrit récemment à l'intention de ma sœur (dont le fils a reçu le jeu comme cadeau) :

Show Content



Le scénario général est qu'on incarne un groupe d'astronautes envoyés dans une navette à la découverte de ce qui pourrait être une planète jusque-là inconnue du système solaire. Chaque mission correspond à une difficulté qui survient au cours du voyage. Les objectifs à remplir reflètent dans une certaine mesure ces scénarios : par exemple, dans une mission où on doit effectuer une opération de réparation demandant beaucoup de délicatesse, il n'y a pas d'objectif, mais il faut que deux des plis soient remportés avec un 1 de l'une des quatre couleurs.

La difficulté va bien sûr en augmentant au fil des missions. Lors de notre soirée jeu de vendredi dernier, nous n'avons fait que 9 missions (24 à 32, il me semble), parce que la plupart nous ont demandé plusieurs tentatives. Il n'y en a que deux que nous avons réussies du premier coup, et certaines ont nécessité pas moins de quatre tentatives.
Répondre
#11
OK, merci de l'explication.
La base me rappelle le tarot/la belote, mais la coopération en aveugle amène des éléments du Hanabi cher à VIK, évidemment.
Curieux de ce que la "scénarisation" des parties, avec le concept des différentes missions, apportent à ça.
Je suppute tout de même que c'est le genre de jeu où le thème est trop faible pour vraiment m'intéresser, cependant.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#12
(Il y a 7 heures)Lyzi Shadow a écrit : OK, merci de l'explication.
La base me rappelle le tarot/la belote, mais la coopération en aveugle amène des éléments du Hanabi cher à VIK, évidemment.
Curieux de ce que la "scénarisation" des parties, avec le concept des différentes missions, apportent à ça.
Je suppute tout de même que c'est le genre de jeu où le thème est trop faible pour vraiment m'intéresser, cependant.

Le système de base est clairement très proche du tarot (ma sœur m'a dit qu'elle ne se souvenait plus des règles, sans quoi mes explications n'auraient pas eu besoin d'être aussi longues).

Le thème est sympathique - lors de la dernière soirée, il nous a inspiré quelques délires concernant la possibilité qu'un extra-terrestre métamorphe soit infiltré parmi l'équipage - mais il n'est clairement pas très présent dans le jeu lui-même. L'aspect tactique du jeu est cependant très distrayant et la rejouabilité est très forte.
Répondre
#13
Le thème est souvent accessoire, mais il apporte un petit plus de temps en temps. Je n'ai joué qu'aux toutes premières missions (jusqu'au décollage de la fusée), mais parmi ces premières missions 2 voient le scénario avoir incidence directe sur le déroulement du jeu: celle du "malade" et celle de la simulation du silence radio.

Mais on peut clairement se passer de ces petits briefings de mission et se contenter de présenter les contraintes de chaque début de mission pour jouer. Il faut vraiment avoir de l'imagination pour penser à toutes ces histoires de coups-fourrés entre commandants. Le jeu est entièrement coopératif à la base, mais c'est de bonne guerre de faire incomber à la seule incompétence du commandant l'échec d'une mission. Le commandant étant d'ailleurs déterminé aléatoirement par la présence d'une carte dans son jeu.

C'est vraiment la mécanique globale du jeu qui est intéressante. C'est faire des plis, mais avec des contraintes et des petites nouveautés qui viennent pimenter le tout pour éviter la lassitude.

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)