Mysterium
#16
Bah j'ai pas Mysterium Park, mais une partie de Mysterium chez moi en janvier, c'est envisageable.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#17
(19/12/2021, 11:17)Lyzi Shadow a écrit : une partie de Mysterium chez moi en janvier, c'est envisageable.

Avec plaisir ! On s'en reparle début 2022 !
Répondre
#18
J'ai bien reçu le dernier supplément de Mysterium : Secret and Lies.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#19
"Bonsoir Alphonse.
-Bonsoir Alma.
-Alors ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Le valet est mort il y a 30 ans une fois de plus, c'est ça ?
-C'est exactement ça ! Et son âme ne trouvera pas le repos si on n'arrive pas à élucider sa mort mystérieuse d'ici minuit, etc. etc.
-Où est donc notre ami Mac Dowell, aujourd'hui ? Il n'est pas là ?
-Pour une fois, non. Il avait déjà quelque chose de prévu, quatre mariages et un enterrement je crois. Il m'a juste laissé les clefs du manoir avec un mot qui disait "cette fois-ci, démerdez-vous sans moi". Donc nous voilà.
-Ah mais, on a un nouveau aujourd'hui.
-Oui, c'est Ardhashir, un talismancien ottoman. Un Turc, quoi.
-Bonsoir monsieur.
-Bonsoirr madame.
-On joue avec des extensions aujourd'hui ?
-Alors oui, aujourd'hui, en plus du jeu de base, nous aurons aussi affaire aux signes cachés, que nous avons déjà rencontrés, ainsi qu'aux mensonges et secrets.
-Ah ! C'est la première fois, non ?
-Tout à fait ! Et justement, le 1 est très auspicieux.
-Vous et votre numérologie... Bref, qui sont les suspects aujourd'hui ?
-Alors... Nous avons 2 hommes et 4 femmes. Deux chiffres pairs.
-2 hombres et 4 mujeres ? On a donc plus de chances d'avoir une meurtrière qu'un meurtrier.
-Bon, il y a des gens qu'on connait déjà bien... La Nonne, la Maîtresse d'école, le Magicien...
-Ah oui, le "vampire" ! On n'a pas le Barbier, aussi ? Non ? Bon tant mieux, lui aussi ressemble à un vampire. Effectivement, ce sont les suspects habituels.
-Oh, pourr moi, j'ai bien peurr qu'ils soient tous étrrangers, de toute façon.
-Oui, et il faut savoir qu'ils ont tous une tête d'assassin. Mais ne vous inquiétez pas, Ardhashir, les techniques de divination pour les différencier sont assez simples, vous verrez. Ah, je vois qu'il y a aussi la Cuisinière...
-Non, Alma. Ça c'est la Marchande.
-Bah non ! C'est la Cuisinière : elle est entourée de nourriture !
-Non c'est la Marchande. Regardez, on a retrouvé une photo d'elle vendant ses produits au marché. Et de toute façon, il n'y a pas UNE Cuisinière, il y a UN Cuisinier, et lui, il porte une toque.
-Bon, ok, ok... Lui, on le connaît aussi, non ? Mais on ne l'a pas vu souvent.
-C'est le Ferronnier, il vient de la première extension.
-Et la petite demoiselle, là, on ne l'a jamais eue ?
-C'est la Fille du Comte. Et non, effectivement, on ne l'a jamais vue, c'est une nouvelle de la deuxième extension.
-Il faut deviner qui est le meurrtrrier, si je comprrends bien ?
-Oui c'est ça ! Enfin, on doit d'abord deviner qui sont les trrois suspects, pardon, les trois suspects parmi les six qui étaient présents. En début de soirée, le fantôme n'est pas sûr lequel des trois l'a assassiné, il ne s'en rappelle qu'après.
-Il faut aussi qu'on devine les trois lieux potentiels où il a été tué, et, avec quelle arme il... Tiens, il n'y a pas les armes aujourd'hui ?
-Non, avec la seconde extension, on peut à la place essayer de deviner le mobile, ou du moins, le contexte du meurtre.
-Qu'avons-nous pour les lieux ?
-Le Grenier, la Crypte...
-Ah oui, la fameuse "chapelle"...
-...la Terrasse, la Bibliothèque, l'Arbre mystique et le Lavoir. Que des lieux du jeu de base et de la première extension.
-Et pourr le mobile ?
-Le Chagrin d'amour, le Cadavre, la Partie de chasse, l'Empoisonnement, la Jalousie et le Pacte.
-Comment est-ce qu'un empoisonnement peut-être le mobile du meurtre ? Vous êtes sûr que c'est pas l'arme, encore ?
-Je ne sais pas, peut-être que le valet avait empoisonné quelqu'un et que le meurtrier a voulu se venger ?
-Et le Cadavrre ?
-Bah peut-être que le valet a découvert un cadavre chez le meurtrier, qui l'a tué pour le réduire au silence ?
-Sans être méchante, le Chagrin d'amour et la Jalousie, c'est un peu la même chose, aussi.
-Rappelez-moi de ne jamais entamer une relation amoureuse avec vous, Alma.
-Bref, commençons ! Il sera minuit dans quelques heures. Je sors mon pendule.
-Et moi, j'ai prris mon talisman !
-Et vous Alphonse ? Une grille de loto ?
-Vous êtes très spirituelle, ce soir, Alma.
-Es normal, pour une médium."

Nos héros s'installent dans la grande salle du manoir. C'est le début de la première heure...

"Je vois... Je vois... Eh bien, mon pendule m'envoie la vision d'un gros rat debout sur un dé à coudre qui ressemble à un morceau de fromage, avec une sorte de casque camail ou de cagoule en laine avec des plumes sur les côtés, sur une table, dressé au-dessus de deux charançons. Bref, ça ne m'aide pas beaucoup. Ah, et j'ai une deuxième vision, c'est une canne à pêche installée sur un cours d'eau. Dans le fond, on voit un pont qui traverse le cours d'eau, et sur le pont, une calèche.
Bon le fromage, le poisson, c'est de la nourriture, tout ça, donc je pense que c'est la Cuisinière.
-Mais puisque je vous dis que c'est la Marchande, Alma !
-Oui, oh, c'est pareil, elle transporte de la nourriture.
-Comme vous voulez ! Moi je vois une femme sur un bateau volant, observant à la longue vue, avec un lion assis derrière elle. Et aussi, une série de silhouettes spectrales et lumineuses sur un fond jaune. Les silhouettes sont habillées élégamment, et chacune semble porter une source de lumière qui projette un rayon d'obscurité sur le fond naturellement lumineux.
-Vous voyez TOUT ÇA dans votre série de chiffres, là ?
-Le talisman a parrlé. Je vois une montagne de boulons, de vis, de rrouages, de pièces d'horrloger et une clé à molette. Je vois aussi... Je vois aussi une sorrte d'usine mécanique avec huit pattes, comme une arraignée mécanique. Chaque patte est arrticulée. Elle marrche sur un tapis de métal et on voit des bâtiments d'usine à l'horrizon. Vu la prrésence des outils et du métal, je pense que mon suspect est le Ferrronnier.
-Cela me paraît assez évident, Ardha'. Pour moi, vu l'omniprésence de la couleur jaune, je pense à la Fille du Comte, puisqu'elle est blonde. En plus, la femme sur le bateau est plutôt une jeune femme, ce qui correspond moins à la Nonne et à la Maîtresse d'école.
-Bien, interrogeons notre fantôme. Un coup pour "oui", deux coups pour "non".
-Fantôme, est-ce qu'Alma a raison ?
-Toc toc.
-Ah, maldita. Est-ce qu'Alphonse a raison ?
-Toc.
-Ah, bien ! J'avoue que je n'étais pas sûr de moi. Est-ce qu'Ardhashir a raison ?
-Toc.
-J'ai trrouvé ! Du prremier coup ! Que se passe-t-il, maintenant ?
-Eh bien, vous et moi devons deviner le lieu du crime qui correspond à notre suspect respectif. Alma, elle, doit encore trouver qui est son suspect.
-Bon. Concentrons-nous à nouveau, messieurs..."

Une heure plus tard...

"Fantôme, parle-moi ! ... Je vois... Je vois dans mon pendule, un oiseau noir, peut-être un merle ou une corneille, perché sur un panneau de bois illustré d'une plume dans un encrier. C'est l'hiver, et il neige. Honnêtement, je ne vois pas le rapport. Peut-être que l'important c'est la couleur noire de l'oiseau ? La religieuse ? Elle est habillée en noir... Sinon, je ne vois pas.
-Oui, et d'ailleurrs, le bonnet de vottre rrat rressemble un peu à la coiffe de la rreligieuse.
-Vous n'avez pas tort, Ardhashir. Mais quel serait le rapport avec la canne à pêche ? Et vous, Alphonse, que vous disent vos chiffres ?
-Je vois... une flamme qui s'échappe de la gueule d'un dragon dressée à la verticale. Derrière la flamme, on devine un tracé lumineux qui représente un chevalier en armure sur son destrier. Je vois également un épouvantail de paille planté dans un pré, de nuit, avec à l'horizon quelques lumières des habitations des environs. La flamme du dragon me fait évidemment penser aux bougies de la Crypte, mais je ne vois pas le rapport avec l'épouvantail.
-Peut-êtrre un rraporrt avec la statue d'ange encapuchonné dans la Crypte ? C'est aussi une forrme humaine sans êtrre une perrsonne vivante.
-Peut-être... Et vous, Ardha', que vous dit votre talisman ?
-Je vois deux rrangées de haches qui se crroisent, formant comme un triangle. Et sous le trriangle des haches, les deux yeux rrouges d'une bête tapie dans l'ombrre. Je vois aussi un grros rrat sur un échiquier dont le rroi blanc est de très grrande taille. Je pense au Grrenier, car les haches qui forrment un trriangle me rrappelle le plafond en pointe, sous le toit. Qu'en pensez-vous, Alphonse ?
-Vu l'énorme croix du roi, cela pourrait aussi être la chapelle... Enfin, je veux dire, la Crypte.
-Ou alorrs, c'est la Bibliothèque. N'est-ce pas une exprression à vous, les Frrançais, de dirre "le rrat de bibliothèque" ?
-Oui certainement ! Du coup, les haches, qui sont des armes tranchantes, correspondraient à l'épée de l'armure qui est dans la Bibliothèque. Vous avez certainement raison ! D'autant qu'un triangle est une figure formée de trois points. Trois points, c'est impair, c'est très auspicieux !
-Il est quand même bourré, ce fantôme. Il pourrait pas vous envoyer la vision d'une pile de livres, non ? Ce serait plus simple, pour la Bibliothèque.
-Fantôme, qui a raison ? Est-ce que le suspect d'Alma est la Nonne ? Est-ce que mon lieu du crime est la Crypte ? Est-ce que le lieu du crime d'Ardhashir est la Bibliothèque ?
-Toc toc. Toc. Toc.
-Bon, deux bonnes réponses coup sur coup pour vous, et une nouvelle erreur pour moi. Sois vos pouvoirs sont supérieurs aux miens, messieurs, soit ce fantôme se fiche de ma pera."

Après une nouvelle heure de concentration...

"Ah, mon pendule s'affole à nouveau. Il m'envoie l'image d'un chateau fort caché derrière le feuillage d'arbres qui ont pris la couleur de l'automne. Deux oiseaux blancs volent devant la tour et les arbres.
-Encore des oiseaux ? Vous n'aviez pas déjà un oiseau dans une de vos visions précédentes, Alma ?
-Si, un oiseau noir, mais...
-Je pense au Magicien. Vous savez ? Le coup du magicien qui fait sortir une colombe de son chapeau ?
-Mais il n'y a pas d'oiseau dans les possessions du magicien que nous avons récupérées, ni sur le portrait que nous avons de lui.
-Peu importe, c'est tout de même quelque chose de très fortement associé aux prestidigitateurs en général.
-Mais quel est le rapport avec la canne à pêche, alors ? Ou alors... Peut-être pour indiquer que le suspect est un homme, comme cela a l'air d'être un homme qui conduit la calèche ? Et comme le seul autre homme, le Ferronnier, est déjà pris par Ardhashir...
-Peut-êtrre que c'est la baguette du magicien ?
-Oui, Ardha' a raison. Nous avons retrouvé une baguette dans les affaires du Magicien.
-Je n'y crois pas vraiment, mais je vais essayer. Et vous, Alphonse ? Une idée sur le mobile du meurtre ?
-Je vois deux chats noirs avec les yeux qui brillent d'une lumière verte malsaine. Ils sont sur un porche, au soleil couchant, et on aperçoit une deuxième maison à une certaine distance derrière eux. Et vous, Ardhashir ?
-Je vois un chien anthrropomorrphe, habillé d'une rredingote, un imperrméable et un chapeau, qui tient une échelle en bois pourr passer du toit d'une maison en forrme de champignon à celui d'une autrre maison en forrme de champignon. Je vois aussi un violon bateau à voile enferrmé dans un flacon. Et l'étiquette du flacon est un pavillon noirr de pirrate !
-Il est de plus en plus bourré, ce fantôme.
-Bon, des chats, des animaux, je pense à la Partie de chasse. Qu'est-ce que vous en dites, Alma ?
-Je pense surtout que vos chats ont des yeux scintillant, comme les chiens de la Partie de chasse.
-Pourr moi, c'est l'Empoisonnement, évidemment.
-Évidemment ! Les champignons vénéneux, le flacon du poison, le signe de tête de mort sur l'étiquette du flacon...
-Totalmente de acuerdo.
-Fantôme, fais-nous signe. Est-ce que le suspect d'Alma est le Magicien ?
-Toc.
-Ah ! Finalmente ! J'avoue que je n'y croyais plus !
-Est-ce que le mobile de la Fille du Comte est lié à une Partie de chasse ?
-Toc toc.
-Tiens, j'aurais pourtant parié... Et est-ce que le mobile...
-...ou la méthode !
-...ou la méthode du Ferronnier est lié à l'Empoisonnement ?
-Toc.
-Ah ! Vous voyez, Ardha' ! C'est votre premier soir parmi nous, et vous avez tout deviné du premier coup, sans aucune erreur. Vous êtes un très grand médium !
-Je n'ai aucun mérrite : c'est Allah qui guide ma vision.
-Jusqu'ici, Alphonse, vous ne vous êtes pas mal débrouillé non plus. Je vais finir par croire que c'est pas si idiot, votre histoire de numérologie. Poursuivons. Il ne nous reste que trois heures avant minuit. Le fantôme doit encore me communiquer un lieu du crime et un... "contexte" potentiels, je n'ai droit qu'à une seule erreur."

"Mon pendule m'a donné cette fois trois visions. D'abord, des fleurs cubiques faites en verre. Ensuite, des morceaux de terre tombant dans le vide, avec une touffe d'herbe épaisse au sommet de chaque morceau de terrain. Il y a aussi plusieurs objets qui m'évoquent un trésor : un petit coffret de bois arrondi, un poignard précieux, une clé dorée et une coupe ou calice en or. Ma troisième vision est celle de deux tout petits cavaliers volant dans les airs et entre les longues tiges vertes des plantes feuillues grâce à leurs montures : deux gros scarabées volants.
-Peut-êtrre le Grrenier ? Dans un Grrenier, il y a des trrésors.
-Non, là, clairement, l'accent est mis sur la végétation. C'est l'élément qui est omniprésent sur toutes vos trois visions : les fleurs de la première, l'herbe de la deuxième et les tiges et feuilles vertes de la troisième.
-, je suis d'accord avec Alphonse. Le problème, c'est qu'il y a deux endroits possibles où il y a de la végétation : l'Arbre mystique et la Terrasse.
-Non, non, les deux sont en extérieur, mais l'élément central, c'est la végétation. L'arbre, c'est de la végétation.
-Et l'Arrbrre mystique est davantage un trrésorr.
-Je vais essayer. Et vous, Alphonse ? Que vous disent vos chiffres ?
-Je vois un homme et une femme sous une corde à linge où sont suspendus des vêtements agités par le vent. La femme est élégamment habillée : robe blanche et chapeau d'été. L'homme porte une chemise blanche et un pantalon à bretelles. Ils sont de part et d'autres d'une porte dressée au milieu du vide et tirent chacun la poignée de leur côté. Comme aucun n'arrive à surpasser la force de l'autre, la porte reste fermée, les empêchant de se rencontrer, alors qu'ils pourraient simplement la contourner. Hmm... Je pense qu'il s'agit de la Jalousie. Par la présence d'une femme déjà, et même d'un couple. Et puis, dans ma vision de l'heure passée, les deux chats avaient des yeux verts brillants. Et Shakespeare n'a-t-il pas écrit que la Jalousie est un "monstre aux yeux verts" ?
-Vérifions nos intuitions auprès du fantôme. Fantôme, fais-nous un signe ! Est-ce que le Magicien a eu l'opportunité de t'assassiner devant l'Arbre mystique ?
-Toc.
-Ah ! Finalmente!
-Et est-ce que la Fille du Comte aurait pu te tuer par Jalousie ?
-Toc.
-On avance !"

"Ah, mon pendule oscille à nouveau... Je vois deux images. Tout d'abord, une souris noire devant une immense tour en bois. Cette tour de bois a été façonnée de façon à imiter des éléments de château-fort : on voit des tours coniques à chapiteaux, des ramparts à créneaux... On dirait aussi différentes maisons, comme empilées sur cette tour. Sur la première plateforme, on devine la silhouette lumineuse d'un saxophoniste.
La deuxième image est également une tour de château-fort avec ses ramparts à créneaux, dressée vers le ciel, quoiqu'un peu penchée. Elle est au sommet de quelques marches d'escalier. On voit aussi devant elle une sorte de poteau indicateur dont le panneau est en fait un cylindre de serrure.
-Deux bâtiments, donc. Un signe que la raison derrière le meurtre est quelque chose qui a eu lieu en intérieur ?
-Cela semble contradictoire avec le fait que le meurtre aurait eu lieu devant l'Arbre mystique.
-Prrocédons parr élimination. Alphonse et moi avions la Jalousie et l'Empoisonnement, rrespectivement. Que vous rreste-t-il ?
-Le Chagrin d'amour, le Cadavre, la Partie de chasse et le Pacte.
-La Partie de chasse, c'est en extérieur. Et sur l'image qui représentait l'idée du Cadavre selon le fantôme, le cadavre était enterré dans la forêt.
-Et sur l'image qui représentait le Pacte, les deux hommes qui le contractaient étaient aussi en extérieur.
-Oui, mais la femme qui les observait était à l'intérieur.
-Certes. Ah ! Qué desgracia! Et je n'ai droit qu'à une seule erreur... Je vais tout de même essayer le Chagrin d'amour, car sur l'image qui le représentait, quelqu'un brûlait les lettres d'une femme dans le poêle, c'était donc une scène en intérieur.
Fantôme ! Fais-moi signe ! Le Magicien aurait-il pu te tuer à cause d'un Chagrin d'amour ?
-Toc toc.
-No es posible!"

"Alma, votre pendule vous parle-t-il à nouveau ?
-Oui, j'ai de nouvelles visions. Trois, pour être précise.
Premièrement, je vois une enfant, vêtue d'une robe à capuchon rouge, et portant un petit panier de provisions à la main et un masque de loup sur le visage, debout dans la forêt devant un arbre où sont suspendus des attrape-rêves amérindiens. Il y a une glace hexagonale sur le tronc, peut-être un miroir fixé sur l'écorce, à moins qu'il s'agisse d'une fenêtre sur une pièce creusée à l'intérieur du tronc. Dans la glace, on peut voir la tête d'un lapin blanc.
Deuxièmement, je vois une rampe en bois sur pilotis, sur laquelle roule une roue de monocycle sans selle ni vélocipédiste. Au loin, on voit un paysage surmonté d'un pont de briques. Sur le pont, deux cavaliers se rencontrent : un cavalier blanc sur son cheval blanc à droite, et un cavalier noir sur une créature ailée noire à gauche. Plusieurs oiseaux ou créatures ailées volent au loin dans le ciel, et il semble faire nuit, bien qu'une douce lumière tombe du ciel pour illuminer la roue de monocycle et les deux cavaliers.
Troisièmement, je vois une haute maison jaune sable, sous un ciel bleu. La maison semble s'envoler en poussière dans le vent, comme si elle était effectivement faite de grains de sable. Dans les nuages du ciel bleu, on peut apercevoir les spectres de plusieurs grands bis.
-Il semble que la rroue de vélo est un élément qui rrevient plusieurrs fois dans vos visions. D'aborrd le monocycle, puis le grrand bi. Peut-êtrre cela signifie-t-il quelque chose.
-Je vois surtout que les deux premières visions m'indiquent la forêt. L'arbre de la première, le paysage arboré au fond de la deuxième. S'il n'y avait pas la maison dans la troisième, qui renvoie aux bâtiments de mes visions de l'heure précédente, je penserais à la Partie de chasse.
-Attendez, Alma. Dans l'image qui décrivait le Pacte, la femme qui observait les deux hommes avait un objet rond dans la main, qu'elle appuyait contre la vitre de la fenêtre. N'y a-t-il pas un objet rond dans toutes vos visions ?
-Je ne pense pas que le fantôme se soit attaché à un tel détail.
-Oui, oui! Alphonse a rraison ! Le cylindrre à coté de la tourr de rremparrt ! Le disque des attrrape-rrêves ! La fenêtrre dans l'arrbrre du lapin blanc ! Les rroues de vélo !
-Oui, peut-être. Et puis, la façon dont la petite fille au chaperon rouge regarde le lapin blanc à travers la vitre me rappelle la façon dont la femme épiait les hommes du Pacte depuis la fenêtre. Mais qu'en est-il des tours ?
-Sans doute parce que c'est la seule image où l'observateur -observatrice ici- est en hauteur par rapport à la scène observée. Dans l'image du Pacte, la femme a une vue plongeante sur les deux hommes, elle doit les regarder depuis la fenêtre de l'étage. Peut-être même est-elle dans une tour ?
-Vous êtes sûr de vous, Alphonse ? Je n'ai plus le droit à l'erreur !
-Certain ! Aussi certain que 2 et 2 font 4 !
-Fantôme ! Avant de disparaître, dis-moi si la raison pour laquelle le Magicien aurait pu t'assassiner est lié à un Pacte.
-Toc.
-Salvados!"

"Il sera minuit dans quelques instants. Je sens que le fantôme du valet se souvient enfin de qui l'a réellement assassiné parmi les trois suspects qui avaient une opportunité et un mobile.
-Bien! Résumons-nous : nous avons trois hypothèses. Première théorie : le Magicien a tué le valet devant l'Arbre mystique à cause d'un Pacte. Deuxième théorie : la Fille du Comte a tué le valet dans la Crypte par Jalousie. Troisième théorie : le Ferronnier a tué le valet dans la Bibliothèque par Empoisonnement... ou à cause d'un Empoisonnement, ce n'est pas clair.
-La Fille du Comte par Jalousie, cela semble se tenir : ils avaient sans doute une liaison, et il lui aura préféré une autre, plus proche de sa condition.
-. Le Magicien tué devant l'Arbre mystique à cause d'un obscur Pacte, pour ma part, j'avoue que c'est cohérent aussi. Quelle histoire fantastique, cependant ! Je m'attendrais presque à voir s'en mêler des dragons dans je ne sais quel sombre donjon. On dirait une de ces histoires écrites par ce nouvel écrivain américain de Providence. Par contre, le Ferronnier, malgré les pinces, les clous et tous les objets métalliques auxquels il a accès, il a choisi de tuer par empoisonnement ? Subtil, ce Ferronnier.
-C'était sans doute une histoire d'empoisonnement aux métaux lourds dans l'eau potable.
-Sans doute.
-Ah ! Amis, qu'arrive-t-il ! Je sens une forrte concentrration d'énerrgies mystiques dans ce manoirr !
-C'est la nuit de Samhain qui entre dans son heure la plus propice ! 
-Je sens que le fantôme a préparé une vision finale pour nous dévoiler son véritable assassin ! Pas de temps à perdre, Ardhashir ! Le fantôme va nous envoyer une vision, et il faudra immédiatement révéler qui nous pensons être son assassin ! Nous n'avons pas le temps de nous concerter ! Il ne faut pas hésiter, et crier nos réponses dès que la vision finale se sera révélée à nous !
-Que se passe-t-il si nous ne donnons pas notrre solution à temps ? Ou si aucun de nous ne choisit la même rréponse ? Ou si nous nous trrompons ?
-Alors, le meurtre du valet restera un mystère, et son fantôme sera condamné à hanter ce manoir jusqu'à la FIN DES TEMPS, sans jamais trouver le repos... jusqu'à l'année prochaine où nous aurons une nouvelle tentative à la prochaine fête de Samhain.
-Silence ! Le fantôme envoie sa vision !"

La première image se dessine dans leur esprit.
Un pont de singe plongeant dans un océan de nature, d'un vert vivifiant, entouré de blanches colombes et de lapins blancs.
Puis la deuxième image se forme à son tour.
Une grenouille verte, vêtue d'un tutu rose et de chaussons de ballerine assortis, est assise sur son lit, sous la lumière de la lucarne de sa chambre. Elle regarde en direction des livres qui sont posés sur le piano à côté du lit, à moins que cela soit en direction de la carte géographique épinglée au mur au-dessus de la tête de lit.

La troisième image commence à se former, mais Alma, la radiesthésiste espagnole, qui n'a pas été très efficace ce soir, voit ses pouvoirs trop faibles pour qu'elle s'ancre dans son esprit. Seuls Alphonse et Ardhashir découvrent la vision de plusieurs bougies de cire blanches, allumées, lévitant dans les airs au-dessus de quelques marches d'escalier tapissées de rouge, sur lesquelles a été abandonné un piège à loup.

"Le pont de singe représente l'échelle de la Bibliothèque, c'est sûr, pense Alma, c'est..."
"Les bougies qui lévitent sont celles de la Crypte, réfléchit Alphonse. Et la grenouille en tutu est forcément une jeune fille ! C'est donc..."
"Les lapins blancs et les colombes rreprrésentent l'enfance ! La jeunesse !, se dit Ardhashir. La rréponse est..."

"LE FERRONNIER ! crie Alma,
-LA FILLE DU COMTE ! hurle Alphonse,
-LA FILLE DU COMTE ! tonne Ardhashir!"

Satisfait qu'on a trouvé l'identité de son assassin, le fantôme du valet peut enfin quitter notre monde et trouver la paix dans l'au-delà. Il ne hantera jamais plus les murs du manoir
de Warwick.

"Bon, bah, bonne séance. Je me demande qui l'aura assassiné la prochaine fois."


--CAST--
Skarn as Alma Salvador la radiesthésiste
Jehan as Alphonse de Poitiers le numérologue
grattepapier as Ardhashir le talismancien
Lyzi Shadow as le fantôme du valet de la famille Warwick
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)