Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Asguenn
#96
A mon tour de feedbacker cette AVH. Je ne connais pas les Sabres d'Eshnar, mais ceux d'Asguenn sont pas mal, ma foi. D'ailleurs, pourquoi ce titre ? Qu'est-ce que les sabres ont de particulier ? Je crois qu'à aucun moment je n'ai vu mention d'eux dans mon périple...

En revanche, gloire posthume est un excellent nom de série. Le fait que l'histoire soit le récit de quelqu'un est une excellente façon de proposer une histoire classique en lui donnant un aspect novateur.
Les deux bémols que j'y trouve, c'est :
- l'épilogue, un peu facile. "J'arrête mon récit et je continue + tard"... ça ne cadre pas trop avec l'intro où le prêtre est censé devoir tout écouter. J'aurais plutôt vu quelque chose du style : le prêtre est interrompu car il se passe quelque chose à l'extérieur, celui qui l'interrompt lui demande avec qui il parlait, etc. Et au tome 2 tu peux recommencer le récit avec le prêtre qui dit à Geau-anne (moi aussi j'aurais plutôt dit Yohan) ce qu'il s'est passé à l'extérieur.
- à la mort de Joan (dans un combat, par exemple), il manque un PFA style §14 de Brennan, où le prêtre écoute et dit "tout ça pour une mort si nulle, pff".

La principale qualité du livre, c'est indéniablement ton style. Tu écris super bien, Fitz, y a pas à chier.^^ Personnellement, j'ai adoré lire. Alors c'est vrai, certains passages semblent parfois un peu longs. Mais, pour répondre à une question que tu poses dans ce topic : ce n'est jamais un problème de style, mais plutôt de rythme. Des § longs pour des passages calmes, de mise en place d'ambiance ou des dialogues, ça passe tout seul. Pous les § d'action, des fois mon regard allait plus vite pour savoir la suite, c'est tout.^^
J'avoue que je tiens beaucoup au "vous" des LDVELH. Une AVH écrite à la 1ère personne et au passé simple, c'était donc pas gagné avec moi, et... tu as réussi ! J'ai réussi sans peine à me mettre dans la peau de Joan, le passé simple (temps dont je raffolle^^) est très bien employé (même si certains imparfaits du subjonctif eussent été de meilleur aloi que des présents du même mode^^), et cela rend plus crédible le coup de foudre de Joan, vu que l'on joue un personnage extérieur à soi. Un tel passage à la 2ème personne m'aurait posé problème ; je n'aime pas trop que mes sentiments soient guidés. C'est pour cela qu'il est possible de terminer Nils Jacket contre l'Agent X sans avoir d'histoire avec Melle Zadilova, en restant super cynique. Je tenais à ce que le lecteur gardât son point de vue sur la question.

L'histoire est assez simple, voire basique, mais le style la rend très efficace et donc intéressante. Contrairement à HDV et d'autres, je trouve très bien que tu aies gardé cette fin, avec retour à l'auberge et enrôlement. Pour toutes les raisons que tu as invoquées. ça permet à l'histoire de garder cet aspect terre à terre et humain que pourtant beaucoup apprécient (donc pourquoi n'aiment-ils pas cette fin ?). C'est un réel cliffhanger pour le 2ème tome. ça permet de digérer les événements dramatiques d'Asguenn sans l'ellipse d'un changement de tome. Bref, j'adhère.

Si la trame est classique, les passages proposés sont très sympas, notamment le passage magnifiquement illustré en couverture par Linflas, ou le duel scénarisé contre le lieutenant. Le passage du lac avec Ana est abusé mais j'aime bien.^^
La structure est bien pensée : difficulté à trouver les objets ou difficulté aus dés. Je trouve ce choix intéressant car touchant les différents lectorats. Je ne suis pas fan des récits linéaires à la LS et tu n'es pas tombé dans ce piège, on dirait.
J'ai fini avec très peu d'objets. Je me demande à qui il faut restituer la bague. Mais même les passages plus difficiles par lesquels nous envoie un défaut d'objet ne reposent pas que sur les dés, c'est très bien.

Bref, j'ai passé une excellente soirée à lire ce livre. Nous ne cherchons pas forcément la même chose des LDVELH, mais nous arrivons à donner de bonne lecture à l'autre, c'est quand même pas mal ! Wink


Pour faire comme Thierry Dicule, j'ai repéré quelques fautes dont trois assez voyantes que je t'ai relevées. J'ai oublié de noter le n° du §, mais tu devrais pouvoir les retrouver avec Word.
- "ballade" au lieu de "balade" dans le contexte
- "nous la franchirent" au lieu de "nous la franchîmes"
- "fus gré" au lieu de "sus gré" (ça, je m'en souviens, c'est dans le §350)

Deux bizarreries également (que j'ai notées, là) :
- §262 : il est fait mention de "pillards que nous avions croisés dans la pièce remplie de tonneaux". Or, je n'ai pas rencontré les pillards en question.
- §280 : on me dit que je porte un casque. Or je n'en porte aucun.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Asguenn - par JFM - 08/04/2010, 14:12



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 4 visiteur(s)