Sondage : Voulez-vous partir à la recherche de...
Vous n’avez pas la permission de voter pour ce sondage.
L'Archéoptéryx uniquement
0%
0 0%
Mylène Farmer uniquement
0%
0 0%
L'Archéoptéryx puis Mylène Farmer
0%
0 0%
Mylène Farmer puis l'Archéoptéryx
40.00%
2 40.00%
Les 2, sans ordre de préférence
40.00%
2 40.00%
Aucun des deux!
20.00%
1 20.00%
Total 5 vote(s) 100%
* Vous avez voté pour cette proposition. [Voir les résultats]

Mais où est encore passée Mylène Farmer ? S1
#76
Oui on va se faire un peu oublier de Sandrine pendant une section ou deux.
Je vote pour inspecter aussi.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#77
[Je n'attends pas le vote de Salla mais de toute manière pas de conséquence néfaste ici pour l'autre choix (Sandrine ne répond pas!)]

Avant de faire quoi que ce soit, vous allez jeter un œil sur le pallier, pensant entendre un bruit. Mais rien ni personne. En revanche, un rutilant distributeur de junk-food vous tend les bras. Vous glissez fébrilement quelques clits (1 380 clits pour être précis) et choisissez un paquet de chips, une barre chocolatée et un soda. Ce n'est pas génial comme régime, mais au moins cela vous évitera de faire appel au room service et vous pourrez passer la nuit rassasié. Vous pouvez à présent regagner votre chambre pour entamer votre inspection. Mais la chambre est aussi vide que le porte-monnaie d'un Rmiste. Vous tentez de trépaner l'intérieur de l'armoire, retournez les tiroirs du meuble télé, mais rien. Vous trouvez cependant, dans l'un des tiroirs, une Bible qui sent la naphtaline, ainsi que, posé sur le meuble, un programme télé daté de deux semaines auparavant. Vous êtes un peu déçu que la chambre ait été totalement refaite, balayant ainsi les potentiels indices que vous auriez pu dénicher. Néanmoins, la vie continue.

Souhaitez-vous inspecter le programme télé?
Ou bien trouver du réconfort auprès du Seigneur, en feuilletant la bible?
A moins que vous ne préfériez prendre une douche (c'est une infection)?

(Nombre de Clits: 7 015)
Répondre
#78
Allons nous doucher. Qui sait ? Peut-être que la salle de bain n'a pas été refaite et qu'il y reste un indice crucial !
Répondre
#79
La Bible !!! Ca me fait penser a Shawshank ou les évadés. Il doit être évidé pour cacher un objet érotique. Et Mylène est un peu sacrée non ?
Répondre
#80
[Bon je suppose que Lyzi a finalement jeté l'éponge. Outremer et Marcheur des Cieux vous pouvez la ramasser et direction la douche!^^]

D'un pas enlevé, vous vous dirigez vers la salle de bain. Sur votre sillage, une capiteuse fragrance vous confirme la nécessité pour vous de faire toilette, comme on dit ici. En inspectant le meuble du lavabo à la recherche de savon doux, vous trouvez avec étonnement une liasse de 20 000 clits, probablement oubliée par l'une des ouvrières venues refaire la chambre. Le contact de l'eau tempérée sur votre corps vous revigore. Mais au moment où vous commencez à vous savonner le coquillage, on frappe brièvement à la porte de votre chambre et une femme très opulente entre sans y avoir été invitée. Tenant en ses bras deux serviettes de toilette, la femme de chambre s'adresse à vous avec un fort accent exotique, qui vous colle une nostalgie indescriptible: "Je m'appelle Mawie-Sawdine et mes sewvices sont inclus dans le pwix de la chambwe. Puis-je vous laver le dos? Vous bwosser les dents?", vous propose la soubrette, nullement gênée par votre nudité. Vous supposez que les Gouines des Montagnes ne s'encombrent certainement pas des tabous du corps, et qu'elles ont bien raison en fin de compte. Accroché malgré tout à vos valeurs, vous congédiez Marie-Sardine qui, sourde à vos propos, s'assied sur le lit, les jambes en tailleur. Afin de recouvrir votre nudité, vous attrapez à la hâte un négligé en serviette éponge faisant office de sortie de douche. Vous passez volontairement devant Marie-Sardine, à présent occupée à défaire votre valise et ranger par ordre alphabétique vos vêtements dans l'armoire. Vous la congédiez gentiment et passez une paire de jeans et un t-shirt propre. Vous êtes maintenant prêt:

A inspecter la bible? (je garde l'avis précédemment exprimé de Marcheur)
A feuilleter le programme télé?

(Nombre de Clits: 27 015)
Répondre
#81
On est un peu moins fauché, c'est déjà ça.

Lisons donc la Bible. Le Livre de la Révélation, en particulier.
Répondre
#82
la Bible ! Est ce que l'ordre des actions était important ?
Répondre
#83
[Oui, si vous aviez ouvert la bible ou le programme télé en premier il n'y avait pas les 20 000 clits (et pas de douche non plus Pale ).

La bible est en papier de riz et le style est impeccable, bien que comportant quelques longueurs et incohérences (il est quand même difficile d'avoir des enfants quand on est ménopausée). Vous ne trouverez évidemment aucun indice dans le pensum, mais la lecture de quelques pages vous apaise, vous qui êtes à des kilomètres de chez vous. Mais voilà que soudain, une photographie tome du divin ouvrage. Vous cœur s'arrête net. A vos pieds, vous contemplez un polaroïd inédit de Mylène Farmer. La chanteuse est floue, mais néanmoins magnifique. Les cheveux en corolle, elle est en train de humer un plant de basilic (le saviez-vous? Le basilic repousse les mouches), sur ce qui semble être un balcon. Vous n'en revenez pas. La photo vous paraît récente, puisque Mylène affiche une bonne soixantaine d'années. Elle est de toute évidence volée (la photo). Vous en êtes à présent aussi sûr que de votre orientation sexuelle: vous séjournez dans la chambre de la personne qui est liée à l'enlèvement de votre star... Votre enquête avance. Vous contemplez encore la photo pendant de longues minutes, mais il serait maintenant souhaitable que vous appeliez votre maman qui doit s'inquiéter.

Le cœur en chamade, vous composez le numéro de la réception et demandez le numéro de madame votre mère qui réside à Cannes, France (c'est en effet une très vieille personne). Sandrine Justaucorps vous conseille d'un air taquin de vous laver les dents et vous met en relation avec la France, en vous précisant que tous les appels que vous donnez depuis votre chambre repassent obligatoirement par le standard. Vous savez désormais la raison pour laquelle le fameux numéro qui appelait sans cesse le portable de Mylène était celui de la réception du Folantin... Bip, bip, bigre... Réglée comme une horloge alsacienne, votre maman décroche à la quatrième sonnerie. Elle va bien, le chien aussi et après un tourbillon de "Est-ce que ça va?", "Ils te donnent à manger au moins?", "Et ton travail?", "Quand est-ce que tu viens me voir?", "Tu est sûr qu'il n'y a personne dans ta vie?" et "Tu ne devineras jamais ce qui est arrivé à la belle-fille de ma coiffeuse Olida?", vous raccrochez, en sueur, au bout de 16 minutes. Vous êtes maintenant réellement très désœuvré et vous vous endormez aussi sec. Après une bonne nuit de sommeil sans rêve notable, vous vous réveillez frais comme un gardon.

Il est très tôt et le soleil se lève à peine sur La Gazonnière. Une chose est sûre: vous mourrez de faim. Après avoir revêtu une tenue d'été, vous descendez à la réception pour profiter du buffet à volonté compris dans le tarif de votre réservation. Vous êtes le seul client à cette heure matinale, exceptée une vieille dame distinguée qui est en train de donner de l'omelette à son caniche nain. Sur une immense table bariolée, une farandole de mets sucrés et salés s'offre à vous. Vous en reconnaissez certains, mais pas tous. Heureusement, des étiquettes didactiques vous guident dans votre choix. Quelques spécialités du pays vous sont ainsi proposées: un nichon farci au souffle de Saint-Jacques, un écolier de Saint-Sulpice sur lit de souvenir (c'est une pâtisserie) et, évidemment, le mille-lèvres national, le dessert phare du pays. Une voix à l'accent exotique vous demande d'un air las "Que pwendwez-vous comme accompagnement liquide avec votwe buffet?" Certains d'entre vous reconnaissent Marie-Sardine, la méthodique soubrette de l'hôtel. D'autres pas. "Whaou, que c'était bon!", vous exclamez-vous dans votre tête après 20 minutes de gloutonnerie sous l’œil désabusé de Marie-Sardine. Une fois rassasié, vous vous rendez à la réception, bien décidé à mettre cette journée à profit. Au standard, Sandrine Justaucorps est en train de régler le départ d'un couple de clientes et vous salue avec un grand sourire. Vous décidez d'interroger la tenancière sur les lieux incontournables de l'île, espérant ainsi récolter des informations sur l'enlèvement de Mylène. Le pays est si petit que tout comportement suspect a forcément dû être remarqué... Avenante, Sandrine vous soumet deux brochures. Si vous disposez du nombre de clits nécessaire (et nous savons très bien que ce n'est pas le cas de tout le monde), choisissez une excursion.

Participer à un safari pour aller voir des moquettes dans leur milieu naturel (les moquettes sont de petits animaux très rares qui résident exclusivement au nord de La Gazonnière) vous coûtera 5 750 clits (déjeuner compris).

Vous brasser à la population locale en visitant le marché traditionnel vous coûtera 3 450 clits (hors-déjeuner, mais avec verre de vin offert).

(Nombre de Clits: 27 015)
Répondre
#84
Hors-sujet (enfin pas vraiment^^) pour demain:
http://www.programme-tv.net/programme/culture-infos/11132469-10-choses-a-savoir-sur/
Répondre
#85
haha, récent parce qu'elle a une bonne soixantaine d'années...
Remarque : on n'est pas censé savoir que le numéro était le Folantin, puisqu'on n'a pas appellé

Sinon, je voudrais me brasser avec la population locale
Répondre
#86
Oui, commençons par visiter le marché. Au pire, on y trouvera des souvenirs à ramener.
Répondre
#87
[Pour le numéro, il ne me parait pas illogique que l'on s'en rende compte au moment même où l'on compose le numéro de la réception, même si c'est vrai que c'est le personnage qui s'en rend compte à ce moment-là et que le lecteur lui ne le sait pas vraiment, si comme vous il n'a pas opté pour l'option d'appeler lorsqu'il était encore en France.]

Un bus (460 clits) vous attend à la sortie de l'hôtel pour vous mener dans le quartier populaire de La Gazonnière, où se trouve le marché traditionnel. Il est encore tôt, mais le marché est plus intéressant aux petites heures du jour, vous a fait savoir Sandrine. La conductrice du bus remet à chacun des passagers un audio-guide, qui sera chargé de vous mener à travers le circuit d'usage. Une option spéciale permet, si vous le désirez, que l'audio-guide vous fasse également la conversation. Le marché se trouve à une vingtaine de minutes de votre hôtel. Lorsque vous arrivez, vous êtes stupéfait par le tableau: le marché est immense, labyrinthique et coloré et l'on peut très facilement s'y perdre à tout jamais. Les couleurs chatoyantes des étals galvanisent vos rétines. Tous vos sens sont en éveil. Un parfum de muscle vous titille les narines, la mélopée des marchandes qui haranguent le manant résonne comme une symphonie et une farandole d'épices toutes plus goûteuses les unes que les autres cogne à vos narines. Au loin, une fanfare s'époumone. C'est vraiment miaou comme tout. La place principale grouille des préparatifs d'un combat d'animaux. L'audio-guide vous propose d'emprunter deux chemins au choix.

Vous pouvez débuter par le quartier des huiles végétales.
Ou bien, si vous êtes d'une inclination plus tumultueuse, vous pouvez assister au combat d'animaux.

(Nombre de Clits: 23 105)
Répondre
#88
Les combats d'animaux, c'est pas bien. Allons voir les huiles végétales.
Répondre
#89
[Bon c'est un peu à qui répond le plus vite à seulement 2 participants]

Vous manquez de glisser en abordant le quartier des huiles; des petits patins antidérapants vous sont remis par une policière chargée de la gestion des touristes. Sur le trajet, l'audio-guide vous a évoqué à demi-mot ses problèmes conjugaux alors que vous n'aviez même pas pris l'option conversation. Mais déjà, un étal attire votre attention. Mille bouteilles d'huiles sont disposées en quinconce. A peine avec-vous posé votre regard sur une bouteille d'huile de sébum, utilisée pour faire reluire les meubles, qu'une marchande vous saute littéralement dessus. "Je peux vous aider, peut-être?" Vous la balayez du regard, mais la garce a le caca féroce et n'a de cesse de vous vanter les mérites de ses huiles, vous garantissant que si vous en prenez 10 pour le prix de 11, ça vous en fait donc une en cadeau. Pris de vertige et n'en pouvant plus de ce babillage inepte, vous achetez deux packs de 10 huiles à 4 600 clits le pack. La honte au corps, comme quand on vient de se faire rouler très fort dans la farine, vous déguerpissez du quartier des huiles en fulminant.

Vous parcourez le marché à vive allure pendant une petite heure, un peu au hasard, tel le pique fendant le trèfle, pour arriver dans une ruelle étroite comme les hanches d'une institutrice. L'audio-guide vous indique que vous vous trouvez dans le quartier des Rugosités, que le lieu est peu sûr et qu'il vaudrait mieux que vous retourniez dans un endroit plus animé. Le courage n'ayant jamais été votre seconde nature, vous vous apprêtez à rebrousser chemin, lorsque vous butez sur un sac-poubelle, qui s'avère être une bohémienne. Avant que vous n'ayez pu vous excuser, la vieille femme se relève en marmonnant: "Je m'appelle Thierry Sablier, et je suis voyante depuis des lustres. Veux-tu que je te lise l'avenir? J'ai pour particularité de lire dans les étrons des gens. Et crois-moi, je suis réputée dans toute la Nouvelle-Gouinée pour la pertinence de mes visions." Vous vous apprêtez à donner un coup de pied à l'indigente lorsqu'elle plante son regard droit dans vos yeux, avec la précision d'un bâton de ski. "Je le sais, je le sens, tu es à la recherche d'une personne chère qui a disparu depuis peu." Statufié par la pertinence des propos de la vielle, vous la suivez dans sa minuscule échoppe. Votre audio-guide s'est endormi. Le petit magasin sombre et poussiéreux est rempli d'un fatras indescriptible qui s'entasse sur des étagères branlantes. Flacons, fioles et herbes variées forment le décor baroque de cet endroit insolite... Au plafond pend un lustre constitué d'oiseaux empaillés. Au fond du magasin, un paravent est disposé. La bohémienne vous tend un petit bocal et vous enjoint d'aller vous soulager derrière le paravent. Vous ne vous faites pas prier, et constatez par la même occasion que le petit-déjeuner du Folantin n'était pas des plus digestes. Vous êtes quand même très honteux, tandis que la voyante s'affaire en sifflotant pour couvrir le bruit. Une fois que la messe est dite, vous tendez votre réalisation. La bohémienne inspecte le contenu du bol en grommelant. Écoutez ce qu'elle a à vous dire.

La vieille inspecte votre œuvre avec circonspection. Tu n'es pas en Nouvelle-Gouinée pour le tourisme, n'est ce pas? Hummm... Je vois une personne qui est en danger, qui ne va pas bien, qui a besoin de secours. Son âme est en train de se replier sur elle-même comme une aile blessée. Hummm... Tu recherches cette personne, mais elle n'est pas sur l'île...Hummm... Je n'arrive pas à distinguer si ce sont des filaments de carotte de la veille ou bien des cheveux roux, mais... non, ton étron n'est pas assez sculpté. Maintenant, tu as le droit de me poser une question, mais juste une." Pris de vertige, vous ne savez pas par où commencer.

Souhaitez-vous demander tout de go où se trouve Mylène, avec le risque que la médium n'en sache rien?
Souhaitez-vous que la voyante vous révèle un indice intermédiaire qui pourrait vous aider dans votre quête, avec le risque que ça ne vous serve pas à grand chose?
Désirez-vous, mû par un sentiment bien légitime de narcissisme, savoir si vous allez enfin rencontrer quelqu'un de bien?

(Nombre de Clits: 13 905)
Répondre
#90
Je voudrais savoir où se trouve mylène ...
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 3 visiteur(s)