Mini-Yaz 2021 Le Criminel de Pique
#16
Citation :Une force et une précision, au choix, dont la somme des deux font 19 et chacun superieur à 7 et inferieur à 12.

Autrement dit l'une à 8 et l'autre à 11, ou l'une à 9 et l'autre 10, au choix (quatre possibilités distinctes en tout) ?

Remarque bien que des phrases alambiquées du type « Attribuez les valeurs de votre choix à ces deux caractéristiques, de telle façon qu'elles soient toutes deux strictement supérieures à 1 et leur somme égale à 5. » pour dire « Assignez 2 l'une et 3 à l'autre. », on en trouve sans problème dans des LVH « pro ». Je serais curieux de savoir qui a lancé la mode (en supposant qu'il n'y ait qu'une seule source, ce qui reste à prouver).
Répondre
#17
Alors, on dit souvent qu’il faut dissocier le « Messager » du « Message » mais pour cette AVH, c’est compliqué car on connait l’âge de l’auteur et il me parait impossible de ne pas le prendre en compte.

Je ne sais pas trop ce que j’étais capable d’écrire à 13 ou 14 ans, ça remonte à très loin, mais cette aventure m’a semblé remarquablement construite et haletante dans son genre.

Félicitations donc à ce jeune auteur pour être allé au bout de son histoire, structurée et habile.

En espérant lire bientôt d’autres créations du même genre, bravo !
Répondre
#18
Bravo à Matthias pour cette aventure ! Sans être parfaite, elle se défend honorablement, et rien que le fait d’être arrivé au bout de son écriture est admirable, là où des auteurs deux ou trois fois plus âgés (et je m’inclus dedans) n’y arrivent pas toujours.

Alors l’essentiel a déjà été dit, je ne vais pas ajouter grand-chose. Le style est améliorable, mais à cet âge je doute que j’écrivais mieux. Le système de jeu est bien pensé et colle au rythme effréné de cette chasse à l’homme. L’atmosphère peut paraître un peu enfantine par moments, mais rien de choquant, même si ça a eu pour effet de me piéger lors de ma première lecture… Je suis en effet mort au 24 en ayant voulu jouer les braves, car le ton du début du récit m’a fait me dire que j’étais dans ce type d’aventures où le héros aller passer son temps à jouer les trompe-la-mort. Las ! le retour de bâton du réalisme a été abrupt.

J’espère pouvoir lire d’autres œuvres de Matthias dans les années à venir, quoi qu’il en soit. La relève est là, et ça fait plaisir !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)