YAZ 2020 Dans l'ombre des sept collines
#16
Hello Dagonides

Merci beaucoup pour ton retour. Quelques précisions...



(12/12/2020, 20:56)Dagonides a écrit : Un intéressant jeu d'un peu moins de 300 paragraphes


Attention, énorme scoop Wink , la V7 contiendra 300 paragraphes exactement (suite au retour de Fitz, j'en ai rajouté 5).

Un chiffre tout rond, c'est bien plus joli. Big Grin



(12/12/2020, 20:56)Dagonides a écrit : Le mécanisme rappelle beaucoup Défis Sanglants sur l'Océan (où il faut rassembler 800 pièces d'or en 50 jours de navigation maxi).


Je n'aurais jamais fait ce rapprochement mais tu as raison. J'aime bien ce livre où pour une fois dans les DF on n'incarne pas un héros chargé de sauver le monde. Par contre spontanément je ne l'aurai pas cité comme influence. J'aurais plutôt pensé à un mix de plusieurs AVH que j'avais lu sur Litteraction avant de rédiger la mienne, aux Histoires à jouer et à la collection Destins.



(12/12/2020, 20:56)Dagonides a écrit : Provoquer d'une manière ou d'une autre la mort de notre créancier, ce qui nous mène aux galères.


Ah non, pas toujours ! On peut aussi le zigouiller et prendre sa place à la tête de sa bande sans se retrouver à ramer sur une trirème !





(12/12/2020, 20:56)Dagonides a écrit : Le héros n'a rien... d'héroïque, il est débrouillard, vit selon la morale et les pratiques de son temps, peut devenir voleur ou escroc si les circonstances l'exigent. On ne joue ni un saint ni un salaud, juste quelqu'un qui doit survivre au jour le jour et qui s'accommode de son sort.


C'est exactement ça ! LOL



(12/12/2020, 20:56)Dagonides a écrit : Je suggère de rendre plus naturel le dialogue d'intro, l'injonction du débiteur, qui ne "sonne" pas très naturelle.


Merci beaucoup pour ce retour qui m'oblige à me remettre en question. J'ai écrit l'intro fin juin je crois et ne l'avais pas trop modifiée depuis...



Du coup, j'ai modifié ce texte dans la V7. cela donnerait cela :



Les gifles et des coups pleuvent sur votre tête, tandis qu'une voix inconnue vous interpelle :
- C'est bien toi, Marcus Terentius ?
- Euh oui, bredouillez-vous. Que me voulez-vous ?
- Tu te souviens pas que tu dois 400 sesterces à Volesus ? Notre chef veut récupérer son argent ! Il t'attend ce soir sur le Forum, à la douzième heure de la journée. Tâche d'être présent et d'avoir l'argent... sinon gare à toi et à ta famille !



Cela te parait mieux ? Ou tu aurais écrit cela autrement ?





(12/12/2020, 20:56)Dagonides a écrit : Attention, plusieurs liens cliquables sont manquants ou mal pointés.


Ah flute, si tu en as repéré quelques uns, pourrais tu stp me les communiquer ?

Je ne suis pas sur PC donc je ne peux utiliser ADVELH...







(12/12/2020, 20:56)Dagonides a écrit : Les illustrations signées Hervé Carton sont belles, de qualité professionnelle.


Oui Hervé est top. Il sait tout faire ! La principale difficulté avec ses dessins c'est de choisir lequel utiliser pour sa couverture : il y en a 3 possibles, tous super. Comment faire ? Faire 3 versions du livre avec une couverture différente à chaque fois ? Wink





(12/12/2020, 20:56)Dagonides a écrit : Le texte lui-même, bien mis en page et bien écrit, est de niveau quasi-pro voire pro.


Enorme compliment. Merci !

 



(12/12/2020, 20:56)Dagonides a écrit : Désolé, pour une fois j'écris ma chronique à sec donc je reste dans un ton assez soft sans partir das mes petits délires habituels, mes excuses.... je n'ai même pas intégré de gif animé, cette misère.


Je trouve que tu t'en ais très bien tiré.

Merci pour ton retour en tout cas !

"Urbs vous remercie pour votre visite et espère que vous avez passé un agréable séjour."
Répondre
#17
(13/12/2020, 22:35)grattepapier a écrit : Ceci étant dit quand on lit "assaisonnés de l'incontournable garum" même si on ne sait pas ce qu'est le garum, on comprend qu'il s'agit d'un assaisonnement, ce qui est suffisant. On pourrait donc tout à fait supprimer la fin de la phrase.

Oui, c’est ce que je voulais suggérer. Il est certain que, dans une AVH amplement documentée telle que celle-ci, il y a bien des éléments que peu de lecteurs sauront identifier avec précision (je savais ce que c’était que le garum mais j'ignorais complètement ce qu'était le duodecim scriptorum, par exemple).

Dans l’intérêt de l’immersion, je pense qu’il vaut souvent (je ne dis pas toujours) mieux que la narration se contente de fournir juste assez d’informations pour que le lecteur comprenne de manière générale ce dont il s’agit, mais sans entrer dans les détails. (Je parle bien sûr seulement des éléments qui sont mentionnés pour contribuer à l’atmosphère, pas de ceux qui jouent un rôle significatif dans l'aventure, comme par exemple les infos fournies sur les différents types de gladiateurs.)


Citation :"   Attention : vous ne pouvez visiter chaque lieu qu'une seule fois. Vous pouvez néanmoins déroger à cette règle si vous rencontrez quelqu'un qui vous conseille de vous y rendre ET que cette rencontre vous a procuré un nouveau code. Dans ce cas, vous avez le droit de retourner à l'endroit déjà visité pour utiliser ce code."

Ça me paraît pas mal. Pour éviter les incohérences, il faudrait peut-être préciser que, si on retourne à un lieu déjà visité, on ne peut pas refaire une action déjà effectuée à moins que ça ne soit strictement nécessaire pour utiliser l’information obtenue.


Citation :si c'était à refaire j’enlèverai tout surnaturel car c'était un facilité d'y recourir, un deus ex machina (au sens propre comme figuré!), alors que mon intention initiale était plutôt de proposer des recours aux dieux ou à la magie qui s'avéraient complétement improductifs (cf. les choix proposés au 161). De plus ce n'est pas cohérent avec le réalisme du reste de l'AVH. J'aurai tout simplement dû proposer des alternatives du type "allez vous vous cacher derrière le rideau ou derrière la commode ?" qui auraient eu des conséquences positives ou négatives (se faire prendre ou réussir à s'enfuir par exemple). A voire si j'ai le courage de reprendre tout cela car cela fera quand même pas mal de changements...

Je ne suis jamais tombé sur Sacrilège, mais j’ai obtenu Bénédiction dès ma seconde partie et j’ai vite réalisé à quel point c’était utile.

Je pense qu’une aventure réaliste peut inclure des éléments de ce genre, mais qu’il est souhaitable qu’ils soient limités et ambiguës (c’est-à-dire que les effets puissent être attribués à un simple effet psychologique plutôt qu’à une intervention surnaturelle).

Par exemple, lorsque Marcus est aux prises avec des gens qui lui cherchent des crosses, ça ne me semble pas déraisonnable que Bénédiction lui permette de s’en tirer sans dommage. Est-ce que ce coup de chance est l’effet d’une protection divine ? Ou est-ce qu’il est simplement dû au fait que le héros se croit sous protection divine, ce qui le rend plus audacieux et énergique qu’il ne le serait d’ordinaire ? L’ambiguïté fait passer la chose.

Show Content
Répondre
#18
Lu.

Niveau jeu, rien à signaler, c'est du tout bon. Grande liberté d'action, de nombreux chemins et fins, certaines relatives faciles d'accès et d'autres bien corsées. Quelques cas de figures anecdotiques sont probablement développés plus que nécessaires (notamment Sacrilège, qui est typiquement le code qu'on va acquérir une fois puis esquiver comme la peste ensuite), mais dans ce sens-là, c'est un faux problème pour le lecteur.

Quelques cafouillages sur l'aspect pédagogique, pas toujours très bien amené, notamment au initium (début) qui a nimis (trop) de mots en latin avec leur traduction en français entre parenthèses pour pas grand chose, ainsi qu'à d'autres endroits déjà évoqués où ça glisse un peu trop dans le documentaire. D'autres passages dosent ça plutôt bien cependant, comme les égouts ou les bizarreries comme la décharge d'amphores.

Bref, une bonne aventure dans l'ensemble, où je n'ai pas grand chose à rajouter à ce qui a déjà été dit.

Remarques diverses :
Pas mal de liens cliquables cassés effectivement.
Mettre les mots en majuscules rend l'énigme de la prophétie vraiment trop facile.
Est-il volontaire que le « trésor des égouts » ne puisse pas servir à éponger notre dette (vu qu'il est forcément accompagné du fatal Seconde Chance) ?
Répondre
#19
Outremer, merci pour ces conseils.

Je viens de mettre en ligne une V7 qui prend en compte pas mal des remarques faites par toi et Tholdur, Fitz, Danogides, Skarn...
Il y a une nouvelle couverture, des règles du jeu davantage développées, un tableau pour calculer son score à la fin, 5 paragraphes de plus qui créé davantage de possibilités d'arriver en prison (mais seulement si on fait les mauvais choix) et les Hyperliens réparés !

Je m'attaquerai à une V8 qui prendra en compte, dans la mesure du possible, le reste de vos remarques (notamment sur le style "trop pédagogique") qui implique un retravail conséquent.

(14/12/2020, 19:42)Outremer a écrit : Dans l’intérêt de l’immersion, je pense qu’il vaut souvent (je ne dis pas toujours) mieux que la narration se contente de fournir juste assez d’informations pour que le lecteur comprenne de manière générale ce dont il s’agit, mais sans entrer dans les détails. (Je parle bien sûr seulement des éléments qui sont mentionnés pour contribuer à l’atmosphère, pas de ceux qui jouent un rôle significatif dans l'aventure, comme par exemple les infos fournies sur les différents types de gladiateurs.)
OK cela implique un gros retravail de certains paragraphes mais cela vaut le coup d’essayer.
A traiter dans la V8...


(14/12/2020, 19:42)Outremer a écrit : Pour éviter les incohérences, il faudrait peut-être préciser que, si on retourne à un lieu déjà visité, on ne peut pas refaire une action déjà effectuée à moins que ça ne soit strictement nécessaire pour utiliser l’information obtenue.

Bonne idée. Du coup cela fait un assez long paragraphe de règles. J'ai décidé de mettre toutes ces infos dans les règles du jeu. Cela m'a obligé à les développer davantage pour la V7. Ce qui est une très bonne chose ! Je les avais écrites au tout début et ne les avais pas trop modifiées depuis. Je m'aperçois que pour un familier des AVH cela passe mais pour certaines de mes connaissances qui ne sont pas familieres avec les LDVELH, ils ne comprenaient pas le rôle des Codes, du Temps, etc.


(14/12/2020, 19:42)Outremer a écrit : Je ne suis jamais tombé sur Sacrilège, mais j’ai obtenu Bénédiction dès ma seconde partie et j’ai vite réalisé à quel point c’était utile.

J'ai trouvé une solution pour limiter l'effet trop puissant de ces deux codes : ceux ci ne seront utilisable qu'une fois. Après un usage on les efface. Cela devient une sorte de joker qui te sauve la mise une fois (ou un malus qui te met dans de beaux draps mais là aussi une seule fois). Je pense que cela rééquilibre l'aventure et cela offre même plus de possibilités car rien ne devient systématique, en bien comme en mal. Il y a a priori encore plus de chemins possibles.



(14/12/2020, 19:42)Outremer a écrit : Je pense qu’une aventure réaliste peut inclure des éléments de ce genre, mais qu’il est souhaitable qu’ils soient limités et ambiguës (c’est-à-dire que les effets puissent être attribués à un simple effet psychologique plutôt qu’à une intervention surnaturelle).

Par exemple, lorsque Marcus est aux prises avec des gens qui lui cherchent des crosses, ça ne me semble pas déraisonnable que Bénédiction lui permette de s’en tirer sans dommage. Est-ce que ce coup de chance est l’effet d’une protection divine ? Ou est-ce qu’il est simplement dû au fait que le héros se croit sous protection divine, ce qui le rend plus audacieux et énergique qu’il ne le serait d’ordinaire ? L’ambiguïté fait passer la chose.

Tu as raison. J'ai joué sur l’ambiguïté au début (dans le temple) et à la fin (au 161) mais pas assez le reste du temps. Je vais essayer de corriger cela dans la mesure du possible. Sur certains paragraphes cela sera possible, sur d'autres je ne suis pas sûr.


(14/12/2020, 19:42)Outremer a écrit :
Show Content

Il me semble que j'avais mis une phrase qui disait justement "faut il y voir l'intervention d'une divinité ?" Je n'affirme pas que c'est le cas mais je montre clairement que Marcus y croit.

(14/12/2020, 19:42)Outremer a écrit :
Show Content

Initialement il n'y avait que la possibilité de faire un sabotage mais comme je voulais éviter un OTP et offrir plusieurs choix, j'ai eu l'idée d'utiliser aussi ce code. Comme indiqué plus haut je viens de réduire l'influence du code Bénédiction dans la V7. Ceci dit comme tu l'écris pour que cela soit intéressant il faut une bonne mise de départ donc avoir déjà un peu vadrouillé ailleurs pour acquérir ce code et l'argent de la mise. Par ailleurs, il faut avoir le courage de miser tout son argent sur quelque chose qui s'annonce quand même assez hasardeux. Ce qui vaut bien une récompense. Pas mal de gens vont miser une petite somme et donc ne récolter que des gains limités.
Répondre
#20
(16/12/2020, 21:20)Skarn a écrit : Niveau jeu, rien à signaler, c'est du tout bon. Grande liberté d'action, de nombreux chemins et fins, certaines relatives faciles d'accès et d'autres bien corsées.
(...)

Bref, une bonne aventure dans l'ensemble, où je n'ai pas grand chose à rajouter à ce qui a déjà été dit.

Bonsoir Skarn,
Merci beaucoup pour ton retour.
Content que cela t'ai plu !


(16/12/2020, 21:20)Skarn a écrit : Quelques cafouillages sur l'aspect pédagogique, pas toujours très bien amené, notamment au initium (début) qui a nimis (trop) de mots en latin avec leur traduction en français entre parenthèses pour pas grand chose, ainsi qu'à d'autres endroits déjà évoqués où ça glisse un peu trop dans le documentaire.

Wink MDR.  j'ai envie de te répondre : "Optime hoc caros documentum." (Merci beaucoup cher maître pour cette leçon).
J'ai supprimé les parenthèses dans la V7. Les gens curieux liront le Glossaire.
Dans la V8, je pense que je vais supprimer aussi la moitié des termes en latin de l'introduction pour ne garder que ceux dont la traduction appauvrirait trop le sens. Et aussi corriger le côté "documentaire"



(16/12/2020, 21:20)Skarn a écrit : D'autres passages dosent ça plutôt bien cependant, comme les égouts ou les bizarreries comme la décharge d'amphores.

C'est peut être dû aux odeurs ? Wink  Content que tu me parles de ces lieux que personne n'avait encore évoqués.
je me demandais si quelqu'un avait réussir à accéder aux égouts. Visiblement, oui...


(16/12/2020, 21:20)Skarn a écrit : Pas mal de liens cliquables cassés effectivement.

Désolé... A priori cela a été corrigé dans la V7 que j'ai mise en ligne aujourd'hui...

(16/12/2020, 21:20)Skarn a écrit : Mettre les mots en majuscules rend l'énigme de la prophétie vraiment trop facile.

Je vais corriger cela dans la V8. Le problème c'est que si je ne mets pas les majuscules cela risque de devenir trop difficile pour beaucoup de monde (j'avais fait le test sans les majuscules et ce n'était pas concluant..). Mais je vais suivre ton avis.

(16/12/2020, 21:20)Skarn a écrit : Est-il volontaire que le « trésor des égouts » ne puisse pas servir à éponger notre dette (vu qu'il est forcément accompagné du fatal Seconde Chance) ?

Ah content que tu sois arrivé jusqu'à là !
As tu accédé à l'épilogue "renégat" ? C'est mon préféré...
Pour répondre à ta question : Si, normalement, tu peux éponger ta dette avec le « trésor des égouts » .
Il faut juste que tu disposes d'un certain code pour pouvoir retourner au Forum sans te faire prendre...
Ensuite, une fois au 161, il faut éviter de choisir le code Seconde Chance.
Répondre
#21
(17/12/2020, 21:58)grattepapier a écrit : OK cela implique un gros retravail de certains paragraphes mais cela vaut le coup d’essayer.
A traiter dans la V8...

Ne te sens pas obligé de faire des modifications extensives. Je pense que l'aventure est bien telle qu'elle est, et mes critiques ne sont que des détails.

(Je dis ça d'autant plus sincèrement que j'ai rarement la patience de corriger mes AVH passées.)



Citation :J'ai trouvé une solution pour limiter l'effet trop puissant de ces deux codes : ceux ci ne seront utilisable qu'une fois. Après un usage on les efface.

Ça me semble une bonne idée. Ceci dit, comme Sacrilège a des effets généralement fatals, je pense que ça ne changera pas grand-chose concernant ce code-là !



Citation :Par ailleurs, il faut avoir le courage de miser tout son argent sur quelque chose qui s'annonce quand même assez hasardeux.

Tout à fait. Mais là, on tombe sur l'un des problèmes qui menacent souvent les aventures à forte rejouabilité : on découvre parfois les bons trucs simplement parce que le texte nous a révélé lors d'une partie précédente ce qu'il fallait faire.

Lors de ma deuxième tentative, j'avais le code Bénédiction et je suis allé assister aux courses de chars, mais je n'ai pas parié (préférant causer avec l'un des spectateurs). Or l'une des options mentionnées au 254 révélait clairement qu'il y avait moyen de faire gagner un conducteur de chars en particulier si on avait le code Bénédiction. J'en ai profité dès ma troisième partie et j'ai empoché des gains substantiels (il me manquait juste dix sesterces pour pouvoir miser assez pour décrocher la fin "dominus", ce que je suis parvenu à faire lors de ma quatrième partie).
Répondre
#22
(17/12/2020, 23:36)Outremer a écrit : Pour éviter les incohérences, il faudrait peut-être préciser que, si on retourne à un lieu déjà visité, on ne peut pas refaire une action déjà effectuée à moins que ça ne soit strictement nécessaire pour utiliser l’information obtenue.

Que penses-tu de rajouter, à la fin de la liste des choix possibles quand on arrive dans un nouveau lieu, un paragraphe dédié au lecteur qui arrive dans le lieu pour la 2e fois suite à un code qu'il a récupéré ? (à priori cela ne concerne que 3 lieux : le port, le grand marché et le cirque)

Exemples :
Si vous venez au Port fluvial pour la deuxième fois de la journée et que vous avez le code Recommandation, rendez- vous directement au 220. "
"Si vous venez au Grand Marché pour la deuxième fois de la journée et qu'on vous a parlé des marchands d'esclave, rendez-vous directement au 181.
"Si vous venez au Cirque Maxime pour la deuxième fois de la journée et que vous avez le code Célébrité, rendez-vous directement au 121.

L'idée principale c'était d'éviter que quelqu'un qui revient se retrouve à faire deux fois la même chose.
Mais j'ai un doute...
Est-ce que c'est une fausse bonne idée car on donne trop d'indices à celui qui vient pour la première fois ?
et que cela limite la rejouabilité ?


(17/12/2020, 23:36)Outremer a écrit : Ne te sens pas obligé de faire des modifications extensives. Je pense que l'aventure est bien telle qu'elle est, et mes critiques ne sont que des détails.

(Je dis ça d'autant plus sincèrement que j'ai rarement la patience de corriger mes AVH passées.)

Quand plusieurs personnes te font des retours dans le même sens en te disant qu'il y a des parties trop documentaires/pédagogiques/professorales, il faut savoir se remettre en question et faire l'effort de retravailler. D'autant que cela ne concernait en fait qu'un nombre limité de paragraphes (principalement les paragraphes de présentation des nouveaux lieux) Du coup, j'ai réécrit ces fameux passages et j'ai l'impression que c'est beaucoup mieux car bien plus immersif.

Je viens de mettre en ligne une V8 qui intègre ces correctifs. Si tu veux y jeter un coup d'oeil...
J'ai fait plein de micro corrections mais les paragraphes qui ont été le plus modifiés sont : Le Forum (1), Le Comitium (234), le Temple (72), le Port (15), les tavernes du Subure (148) et un passage des Egouts (31)

(il faudra encore que je retravaille les parties concernant les codes Sacrilège/bénédiction, ce sera pour la V9).


(17/12/2020, 23:36)Outremer a écrit : Lors de ma deuxième tentative, j'avais le code Bénédiction et je suis allé assister aux courses de chars, mais je n'ai pas parié (préférant causer avec l'un des spectateurs). Or l'une des options mentionnées au 254 révélait clairement qu'il y avait moyen de faire gagner un conducteur de chars en particulier si on avait le code Bénédiction. J'en ai profité dès ma troisième partie et j'ai empoché des gains substantiels (il me manquait juste dix sesterces pour pouvoir miser assez pour décrocher la fin "dominus", ce que je suis parvenu à faire lors de ma quatrième partie).

J'ai trouvé une solution pour pallier à ce problème sur ce paragraphe, en créant un paragraphe supplémentaire. Dans le paragraphe initial désormais je demande juste si le lecteur a le code Sabotage ou Bénédiction ou rien. Et si c'est le code bénédiction je le renvois à ce nouveau paragraphe et je lui demande alors pour quel aurige il a misé. Seul inconvénient : l'AVH ne fait plus "300 paragraphes tout rond" Sad
Répondre
#23
Super bien.

Commençons par l'objet PDF en soi : sérieuse concurrence illustrative, ce Mr. Carton est un pro, apparemment orienté animation.


Mise en page agréable même si on doit éviter de mettre les numéros de paragraphe en bas de page, quelques liens morts et coquilles.

Rare AVH que j'ai envie de rejouer plusieurs fois afin de découvrir tout ce qu'on peut accomplir. J'ai atteint assez facilement le niveau Parvenu, fini pas mal de fois Galérien, Esclave et même Renégat en trichant (c'est pas bien, j'explique plus bas).

Ce qui m'a frappé c'est la variété et la crédibilité des situations, même si comme dit plus haut, elles ne sont pas réellement héroïques. Mais qu'importe, on se prend à jouer ce plébéien désemparé, prêt à tout pour sauver sa famille (ou pas !). L'immersion est parfaite, le style concis impeccable, le "prof d'histoire" ne m'a pas plus gêné que cela, bien au contraire, j'ai appris quelques expressions qui m'ont rappelé mes cours de latin en 4eme (j'ai arrêté en 3eme, faut pas déconner Wink)

J'ai lu la dernière version en ligne (303 § ! Blasphème ! ça tombe pas juste !) et suis arrivé à l'énigme du poème, que je n'ai pas résolue. Si je ne trouve pas dans la minute, j'abandonne, c'est mon côté grosse feignasse qui n'aime pas réfléchir. Donc j'ai triché et atteint la fin Renégat. Toujours pas Dominus, mais je vais y arriver !

Une des meilleures AVH de l'année, assurément.
Répondre
#24
Hello Linflas,
Très content que cette AVH t'ai autant plu !
Cela me fait vraiment plaisir de voir que les principaux contributeurs des AVH que j'ai le plus appréciées sur Litteraction (et qui m'ont le plus influencées dans la rédaction des "7 collines") font des retours positifs !

Je viens de mettre en page une V9 qui corrige une partie des défauts que tu as constatées dans la V8.
(après je m'arrête promis...)


(24/12/2020, 12:43)linflas a écrit : sérieuse concurrence illustrative, ce Mr. Carton est un pro

Merci ! je transmettrai à Hervé tes retours !


(24/12/2020, 12:43)linflas a écrit : Mise en page agréable même si on doit éviter de mettre les numéros de paragraphe en bas de page, quelques liens morts et coquilles.

Oui par rapport à la V7, j'ai complétement bâclé la mise en page de la V8 car je savais que j'allais enchainer sur une V9 .
D'où ces numéros de paragraphe en bas de page... défaut qu'on ne retrouve pas dans la V9 !
Pour les liens morts et coquilles, j'en ai corrigé aussi pas mal, mais il en reste sans doute encore... Misère !

Question concernant la mise en page (je veux publier l'AVH sur Lulu pour avoir des exemplaires papier pour des amis et ma famille) :
quid de mettre un seul paragraphe par page (à l'instar de ce que les "Quêtes sans fin" ont fait) ? (avec donc quasiment un cabochon en bas de chaque paragraphe)
ça ferait moche ou élégant ?


(24/12/2020, 12:43)linflas a écrit : le "prof d'histoire" ne m'a pas plus gêné que cela, bien au contraire, j'ai appris quelques expressions qui m'ont rappelé mes cours de latin en 4eme (j'ai arrêté en 3eme, faut pas déconner Wink)

Il faut dire que j'avais corrigé le tir dans la V8 : il y a maintenant moins de descriptions documentaires et moins de termes en latin dans l'introduction. Merci à Fitz, Outremer, tholdur et Skarn d'avoir insisté sur ce point !


(24/12/2020, 12:43)linflas a écrit : 303 § ! Blasphème ! ça tombe pas juste !

Oui quelle misère : 300 § ça sonnait si bien. En même temps, mes séries préférées (Destins et L'épée de légende) ne tombent jamais sur un nombre tout rond je crois. C'est presque un sujet de forum : "votre AVH doit elle obligatoirement avoir un nombre décimal ?" Wink 


(24/12/2020, 12:43)linflas a écrit : suis arrivé à l'énigme du poème, que je n'ai pas résolue.

"Pour les réclamations concernant la difficulté de l'énigme, merci de vous adresser maintenant directement à Skarn" Wink


Merci en tout cas pour tes retours et bonnes fêtes de fin d'année !
Répondre
#25
(29/12/2020, 23:50)grattepapier a écrit : "Pour les réclamations concernant la difficulté de l'énigme, merci de vous adresser maintenant directement à Skarn" Wink

On peut peut-être essayer de couper la poire en deux :
Rajouter des sauts de ligne après « demeure. » et « la Liberté. ».
Enlever les guillemets au profit d'italiques de façon à ce que tout soit bien aligné à gauche.
Répondre
#26
(30/12/2020, 12:18)Skarn a écrit :
(29/12/2020, 23:50)grattepapier a écrit : "Pour les réclamations concernant la difficulté de l'énigme, merci de vous adresser maintenant directement à Skarn" Wink

On peut peut-être essayer de couper la poire en deux :
Rajouter des sauts de ligne après « demeure. » et « la Liberté. ».
Enlever les guillemets au profit d'italiques de façon à ce que tout soit bien aligné à gauche.

Skarn,
Merci beaucoup pour ta réponse et pour ces suggestions très pertinentes.
Je les intégrerai sans faute dans la prochaine version de l’AVH.
En attendant, tous mes vœux pour la nouvelle année  Wink Wink Wink
Répondre
#27
(22/12/2020, 22:12)grattepapier a écrit : Exemples :
Si vous venez au Port fluvial pour la deuxième fois de la journée et que vous avez le code Recommandation, rendez- vous directement au 220. "
"Si vous venez au Grand Marché pour la deuxième fois de la journée et qu'on vous a parlé des marchands d'esclave, rendez-vous directement au 181.
"Si vous venez au Cirque Maxime pour la deuxième fois de la journée et que vous avez le code Célébrité, rendez-vous directement au 121.

L'idée principale c'était d'éviter que quelqu'un qui revient se retrouve à faire deux fois la même chose.
Mais j'ai un doute...
Est-ce que c'est une fausse bonne idée car on donne trop d'indices à celui qui vient pour la première fois ?
et que cela limite la rejouabilité ?

Cela me paraît pas mal. Il ne me semble que ça donne trop d'indices, car le joueur n'a aucun moyen de savoir où et comment on obtient le code, ni à quoi il sert.


Citation :Je viens de mettre en ligne une V8 qui intègre ces correctifs. Si tu veux y jeter un coup d'oeil...
J'ai fait plein de micro corrections mais les paragraphes qui ont été le plus modifiés sont : Le Forum (1), Le Comitium (234), le Temple (72), le Port (15), les tavernes du Subure (148) et un passage des Egouts (31)

J'ai jeté un coup d'œil à ces divers paragraphes et ça me semble mieux comme ça, en effet. On conserve une quantité de descriptions suffisante pour la qualité de l'atmosphère, mais elles sont mieux intégrées au point de vue du héros et ne risquent plus de détacher temporairement le lecteur de l'histoire.


Citation :Seul inconvénient : l'AVH ne fait plus "300 paragraphes tout rond" Sad

Oh, je pense qu'il ne faut pas trop chercher à avoir un nombre de paragraphes qui soit bien rond. Même à la période classique des LDVH, il y avait pas mal de séries qui ne s'en souciait pas.
Répondre
#28
(30/12/2020, 12:18)Skarn a écrit : On peut peut-être essayer de couper la poire en deux :
Rajouter des sauts de ligne après « demeure. » et « la Liberté. ».
Enlever les guillemets au profit d'italiques de façon à ce que tout soit bien aligné à gauche.

C'est nettement plus clair comme ça, merci !
Répondre
#29
Merci Outremer pour tes réponses.

(03/01/2021, 22:33)Outremer a écrit : Cela me paraît pas mal. Il ne me semble que ça donne trop d'indices, car le joueur n'a aucun moyen de savoir où et comment on obtient le code, ni à quoi il sert.

Mmm, j'ai encore un doute... On complique trop la lecture et j'ai quand même le sentiment qu'on donne trop d'infos (genre "là y a un code à trouver absolument"). Faut que cela reste léger. Pour le moment je vais laisser cela comme ça finalement, désolé pour cet l’atermoiement.

(03/01/2021, 22:33)Outremer a écrit : J'ai jeté un coup d'œil à ces divers paragraphes et ça me semble mieux comme ça, en effet. On conserve une quantité de descriptions suffisante pour la qualité de l'atmosphère, mais elles sont mieux intégrées au point de vue du héros et ne risquent plus de détacher temporairement le lecteur de l'histoire.

Merci d'avoir pris le temps de me relire. C'était aussi mon sentiment. Du coup j'en ai corrigé quelques autres paragraphes dans le même esprit comme par exemple  la prison (115) où j’ai supprimé 3 lignes qui faisaient vraiment trop Wikipedia.

(03/01/2021, 22:33)Outremer a écrit : Oh, je pense qu'il ne faut pas trop chercher à avoir un nombre de paragraphes qui soit bien rond. Même à la période classique des LDVH, il y avait pas mal de séries qui ne s'en souciait pas.

Oui ce n'est vraiment qu'un détail, et pourtant le fait que les Défis fantastiques semblent toujours avoir un nombre de paragraphes qui soient un multiple de 50 ou 100 n'est à mon avis pas un hasard. Je pense que de tels nombres donnent davantage un sentiment de complétude/perfection au lecteur, et même sans doute à l’auteur  (cela à voir avec la façon dont l'esprit humain fonctionne), même si quand on y réfléchit bien c'est absurde.
Répondre
#30
(04/01/2021, 17:55)linflas a écrit : C'est nettement plus clair comme ça, merci !

Du coup j'espère que tu as pu atteindre la fin Dominus. Qui soit dit en passant n'est pas "l'objectif ultime" en soi. Atteindre la fin Aurige ou Gladiateur est à mon avis aussi difficile, et donc aussi glorieux. Pas mal d'argent et/ou de codes à trouver et de bonnes décisions à prendre.

A propos de la fin Gladiateur, j'ai scénarisé un combat qui fait 15 paragraphes. mais je crois que je l'ai tellement bien planqué que personne jusqu'ici ne l'a trouvé (ou ne m'en a parlé en tout cas)...
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)