[Escape Game Poche Larousse] Piégé à Arkham
#1
Je viens de tester le tome 1 de cette série de petits escape, sur le conseil d'Indigo sur son site. Les auteurs sont Nicolas Trenti et Gilles Saint Martin ; l'ouvrage date de 2019. Pour la petite histoire, des exemplaires étaient offerts en cadeau au jeu des 1000 euros sur France Inter, ce qui est une bonne idée. Format : un poche très mince, un simple livret à 5€, prévu pour être vite joué.

[Image: piege10.jpg]
Couv' efficace, tous ce qu'il faut savoir est dessus :
évasion, la nuit, 1h, avec un téléphone, cadre Lovecraftien.

MECANISME
Après une courte intro, le héros est enfermé dans un lieu clos (quand il en sortira, il tombera dans un 2ème lieu clos, et ainsi de suite : il y a 4 salles en tout). Des objets se présentent, identifiés par leurs 1ères lettres (un livre c'est LI, une pince coupante c'est PI, une serrure c'est SE...). Trois actions sont possibles, EXaminer, OUvrir et DEplacer. On combine les syllabes : EXSE c'est examiner la serrure, OULI c'est ouvrir le livre, SEPI ou PISE c'est tenter de forcer la serrure avec la pince. Simple, malin, très astucieux, c'est l'adaptation en livret des jeux en point'n-click des années 80 et 90, d'ailleurs les règles du jeu le disent. L'ambiance ressentie est proche de celle d'un escape en salle.

Comparativement, ce mécanisme est sans doute meilleur que celui des Escape Books 404, dont les tableaux de combinaisons souvent consultés peuvent spoiler certaines possibilités. Ceci dit, le tableau de combi n'est qu'un des mécanismes dans les EB de 404, il y a aussi les renvois cachés (vers les Conversations, vers un lieu caché, vers un sous-paragraphe) sans passer par le tableau de combi, le tout dans un récit. De plus, le mécanisme par OULI, SEPI, etc. a vraiment sa force sur une aventure courte, car sur une aventure de 100 pages ou plus, le lecteur pourrait se lasser de tout examiner, tout déplacer, tout ouvrir. Finalement chacun des deux systèmes est bien adapté à son format-livre, court ou long.

Evidemment je ne suis peut-être pas objectif puisque j'écris pour 404 ; dans l'idéal il faudrait que d'autres lecteurs de RDV1 essaient des Escape Game Larousse pour nous faire part de leur avis.

Pour terminer le tour d'horizon des systèmes d'escape en livre, je crois que dans ses Escape pour enfants, Glénat fait plutôt ça avec des tableaux croisant ligne et colonne (les objets combinés, clé + serrure), la case à l'intersection indiquant à quelle page aller si ça donne un résultat. D'autres possibilités existeraient avec des appli, filtres colorés à poser sur la page, etc. mais tout ça a un coût et une complexité.

[Image: crrr10.jpg]

L'HISTOIRE
Là par contre c'est classique, une panne de voiture, on se réfugie chez une personne secourable qui en fait va nous droguer... Et oui, comme au début du DF de Steve Jackson Le Manoir de l'Enfer... et comme au début de bien des films, livres, jeux variés, car finalement, il n'y a pas trente six manières de se retrouver prisonnier d'un culte de province ! Peu importe, l'essentiel dans un jeu d'escape n'est pas la mise en situation mais l'implication dans le jeu.

De ce côté-là, c'est efficace. On se retrouve vite à tourner les pages rapidement mais avec méthode, jugeant, jaugeant, essayant, se désespérant et triomphant tour à tour. Chaque petite étape franchie est une mini-récompense qui délivre sa petite décharge d'adrénaline, en attendant la réussite finale. Celle-ci, toutefois, est soulignée par une conclusion que j'aurais espérée plus grandiose, les deux pages de fin n'offrent peut-être pas un récit à la mesure de la tension que le lecteur a vécue avec plaisir pendant une heure.

NB, un tableau de score à la fin selon le nombre d'indices et le temps passé (moins d'une heure, plus, beaucoup plus). Ça me rappelle les scores façon flipper à la fin des parties de livre-jeu "Le Challenge des Etoiles".

[Image: giphy.gif]

EN VRAC
- le code INPE (indice à propos du pentacle) renvoie à 3847, qui n'existe pas dans le livret.
- pour le pentacle, je comprends tout sauf le point de départ pour constituer les 4 chiffres dans l'ordre décroissant : pourquoi commencer à partir du 8 ? Il n'y a pas vraiment de repère pour commencer là plutôt qu'ailleurs, du moins pas explicite. Le repère aurait pu être la branche du pentacle qui rompt le cercle, ou une couleur différente pour le signe à lire en premier.
- je n'ai toujours pas compris comment les éléments que j'ai réunis dans la salle 3 et avant me donnaient le code de la herse, j'ai dû tricher (additionner le nombre de triangles et... on ne sait trop quels chiffres sur les Anciens... dans tous les cas je ne vois pas comment ça peut donner un nombre à 4 chiffres, help !). Peut-être donner en dernière page les grandes lignes de la solution, en petit et à l'envers ?

Une série intéressante, des livrets qui se lisent vite, il y a des chances que j'en refasse un, un de ces quatre. Wink

Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)