Mini-Yaz 2020 La dernière tentation de frère Edgar
#16
J’ai pris plaisir à suivre les péripéties de ce brave frère Edgar. Dès le début, j’ai espéré que ce dernier trouvera l’opportunité de vivre sa passion du fromage de chèvre loin d’une vie monacale qu’il ne semble pas apprécier plus que ça. À ma première tentative, je suis arrivé au 50 sans trop savoir comment. Essayant de céder à la gourmandise pour ma seconde tentative, j’échoue, et me retrouve au 48, une fin qui semble corresponde à mes espoirs pour notre cher Edgar. J’ai quand même, pour le fun, tenté une ultime fois, pour enfin arriver à la fin explosive du 49.

Cette aventure est la parfaite NVH (Nouvelle dont vous êtes le Héros, ça doit se dire). Simple, rapide, agréable à lire. L’humour est distillé avec tempérance, tout comme quelques aspects pédagogiques et culturels quant au péché de gourmandise et à la vie monacale.
Répondre
#17
En aparté : bienvenue zozor bane et bravo, un nouvezu participant qui lit et commente les autres Avh en lice, c'est chouette
Répondre
#18
voila une petite aventure tres sympathique, bon enfant et qui connait bien son sujet : celui du fonctionnement d'une abbaye.
j'ai bien aimé car il se lit vite, avec une belle ecriture et donne de petites enigmes sous la forme de choix.
je n'ai pas perdu mais je n'ai pas gagné non plus, j'imagine que j'ai fais un choix de paresse malheureux.
Répondre
#19
Cette AVH a le bon goût d'être une de celles qui colle le mieux au sujet du concours. On apprécie d'emblée l'érudition de l'auteur et la qualité de la description de la vie monacale (même si à la base je n'y connais rien). Choisir le péché de gourmandise est original et les choix sont bien pensés. Mais vu de moi il manque un petit quelque chose, à moins que j'aie manqué l'essentiel, c'est à dire un petit côté épique.
Ca se mange sans faim Wink
Répondre
#20
Je suis vraiment content de voir que l'aventure vous plaît. Je traverse (déjà) l'une de mes légendaires crises de démotivation et ça fait du bien de lire vos messages. Merci !

Je suis un peu surpris que plusieurs d'entre vous soulignent l'aspect didactique. Effectivement, je me suis un peu documenté, mais c'était principalement pour avoir des idées de péripéties, pas pour offrir au lecteur un aperçu réaliste de la vie monacale. Vous aurez noté que l'aventure ne contient aucune indication géographique ou temporelle précise ! Même l'ordre auquel appartient frère Edgar n'est pas précisé, alors que c'est une information assez fondamentale.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#21
Amusant, frais et original.
On ne peut pas ne pas avoir de sympathie pour ce glouton d'Edgar.
Une ou deux coquilles mineures. Le renvoi du parag. 14 qui normalement est 13 et non 28 il me semble.

Bravo
(^_^)
Répondre
#22
(30/06/2020, 07:07)Meneldur a écrit : Je suis un peu surpris que plusieurs d'entre vous soulignent l'aspect didactique. Effectivement, je me suis un peu documenté, mais c'était principalement pour avoir des idées de péripéties, pas pour offrir au lecteur un aperçu réaliste de la vie monacale. Vous aurez noté que l'aventure ne contient aucune indication géographique ou temporelle précise ! Même l'ordre auquel appartient frère Edgar n'est pas précisé, alors que c'est une information assez fondamentale.

Je pense que c'est moins la quantité d'informations qu'on remarque que sa très bonne intégration dans l'histoire. Les éléments de la vie monastique qui sont présentés dans l'aventure sont d'autant plus intéressants qu'ils sont en relation directe avec ce qui nous arrive et les options à notre disposition. Tu n'as pas cherché à détailler plus que nécessaire et je pense que c'est pour le mieux dans une mini-AVH.

Des informations telles que le pays, le siècle et l'ordre n'apporteraient au fond pas grand-chose d'intéressant. Les éléments sur l'organisation du monastère contribuent bien mieux à l'atmosphère, puisqu'ils façonnent la vie du héros et l'aventure toute entière.
Répondre
#23
Le nom de la rose, d'Umberto Eco, a peut-être pu servir d'inspiration (comme pour le découpage en laudes, primes, etc.).
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#24
(30/06/2020, 17:49)permusashi a écrit : Une ou deux coquilles mineures. Le renvoi du parag. 14 qui normalement est 13 et non 28 il me semble.

Effectivement, merci ! Je note pour la 1.1.

(30/06/2020, 18:22)tholdur a écrit : Le nom de la rose, d'Umberto Eco, a peut-être pu servir d'inspiration (comme pour le découpage en laudes, primes, etc.).

Inconsciemment, alors ! J'ai lu Le Nom de la rose il y a très longtemps et je n'en garde que des souvenirs très imprécis (je préfère de loin Le Pendule de Foucault).
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#25
J'ai relu les deux pendant le confinement!
A ma première lecture des aventures d'Adso et son maître le découpage particulier des chapitres m'avait marqué. Du coup même sans le relire j'aurai tout de suite pensé à ce livre en voyant le découpage similaire dans l'AVH. Je suppose que ce n'est pas si fréquent dans la littérature.

J'avoue que je ne me suis pas intéressé à ce mini-Yaz. Je vois qu'il y a beaucoup de retours très positifs mais je crois que c'est tout simplement le thème qui ne me tente pas. Comme si en musique on avait de superbes morceaux de reggae, mais que je n'ai pas envie d'écouter de reggae. J'ai tout de même effectué une tentative, très plaisante d'ailleurs, de l'AVH. Je me retrouve bien dans ce qui a déjà été dit. C'est l'aspect un peu loufoque avec cette histoire de fromage qui m'a poussé à jeter un œil! :-)
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#26
Je... Bah c'est déjà fini ? ^^ 

Je viens de finir une première lecture de cette AVH et je suis surpris d'être arrivé à la fin. Déjà parce que c'est la bonne fin (du point de vue de l'histoire, on est d'accord ^^). Mais aussi parce que je n'ai eu aucun problème, en fait. J'ai eu l'impression de vivre une journée normal sans péripétie.

En fait, je dois être masochiste et je dois être frustré de ne pas avoir souffert XD
Répondre
#27
Tu es tout simplement trop pur pour ce bas monde, Rorschach. :)
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)