Cerbère
#1
N'est pas Orphée qui veut!

Cerbère est un jeu semi-coopératif. Au départ tout le monde fait face à la même problématique: fuir le courroux de cerbère, en ayant ce dernier sur les talons, pour prendre place sur une barque à l'autre bout du plateau. Il faut déjà préciser que nous étions 7 sur la ligne de départ, avec une barque qui peut contenir de 1 à 3 places. Autant dire que dès le début on sait qu'il va falloir se méfier de tout de monde!

Les règles sont vraiment simples, on joue une de nos 4 cartes actions (toutes les mêmes pour chaque joueur, même le chien!) qui ont un coût différent:
-avancer le dé de Cerbère sur sa piste, ce qui rapproche le moment où il va partir en chasse
-augmenter la valeur du dé de Cerbère, ce qui va lui permettre de chasser sur une plus longue distance
-regarder une barque ou échanger une barque
-défausser une carte survie pour jouer un effet plus intéressant de la carte action
Les effets sont variables (avancer son personnage et/ou celui des autres, piocher une carte survie, reprendre toutes les cartes jouées dans sa main, etc.)
Les cartes survie ont d'autres effets encore, pour faciliter ou pourrir la vie des autres!

Au bout d'un moment, inéluctablement, Cerbère fait sa première victime. Et là se trouve un des gros intérêts de la partie. Le joueur capturé devient un allié de Cerbère, se faisant un malin plaisir à tout mettre en œuvre pour se venger de ses anciens petits camarades qui l'ont sacrifié plus ou moins volontairement^^. Il retourne ses cartes qui proposent alors des actions spécifiques à Cerbère.
Et quand ce dernier capture d'autres joueurs, la balance penche de plus en plus dangereusement en sa faveur, réduisant de plus en plus les chances de survie des fuyards encore en piste.

Pour gagner les joueurs doivent monter dans une barque au complet, et de son côté Cerbère doit les attraper ou faire en sorte qu'ils ne puissent plus compléter une barque. Pour notre partie, la barque révélée au final avait 2 places (initialement 3 mais à un moment j'ai changé). Vers la fin Cerbère a capturé 1 puis 2 joueurs presque dans la foulée, laissant seulement 2 survivants. L'un d'eux a pu grimper dans la barque mais l'autre s'est fait boulotter avant. Résultat, la barque n'étant pas pleine, le joueur survivant a tout de même perdu. Les 5 gagnants ont été les 5 premiers capturés par Cerbère. Le 6e et dernier n'ayant pas la place de rejoindre les rangs des chasseurs ayant perdu aussi.

Quelques variantes intéressantes sur la plateau avec des raccourcis et blocages, même si on a joué avec la version la plus défavorable à Cerbère. Une des dernières cases avant la barque me semble particulièrement redoutable (favorable à Cerbère). Dès qu'un joueur s'y arrête, le dé de Cerbère avance sur sa piste. Il est très facile pour les joueurs séides de Cerbère de bouger les pions des fuyards, quitte à les faire avancer plutôt que reculer, pour les amener encore et encore sur cette case et lancer des chasses très rapprochées.

Le temps de la partie était de 1h30 je pense, même peut-être moins. C'est donc assez rapide, sans véritables temps mort même quand certains prennent le temps de la réflexion pour jouer. A noter que 2 joueurs seulement sur les 7 avaient déjà joué à ce jeu. Je n'ai pas assez de recul pour cerner toutes les tactiques inhérentes au jeu mais j'ai trouvé que Cerbère était très puissant, et qu'il faut donc une certaine phase d'apprentissage pour réussir à le "dompter" dans une certaine mesure. Ce n'est jamais évident de savoir s'il faut jouer personnel ou collectif. Parfois il vaut mieux sauver les autres que laisser Cerbère faire une nouvelle victime qui va le renforcer. Mais parfois c'est l'inverse: à un moment j'ai préféré sacrifier un joueur plutôt que l'aider, car si je l'avais fait on se retrouvait à 3 sur la même case, avec le risque que Cerbère nous atteigne et nous capture donc tous les 3 en même temps. Peut-être qu'il ne pouvait pas nous atteindre (je ne sais pas quelles étaient les cartes du joueur Cerbère qui jouait juste après moi) mais bon potentiellement 3 joueurs en moins, c'était pour moi trop risqué et j'ai préféré sacrifier mon camarade!


Une très bonne première impression pour moi. Un joueur novice est tout de suite rentré dans la partie, alors que c'était beaucoup plus compliqué pour lui avec Nosferatu, signe que c'est un jeu accessible. Mais accessible ne signifie pas que les décisions sont simples à prendre!
Je trouve que les cartes sont très claires, on comprend tout de suite à quoi elles servent. Je ne me suis pas servi de la carte récapitulative, très bien faite elle aussi.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#2
Hier soir nouvelle partie de Cerbère, à 6 joueurs. Cette fois on a tenté de jouer le plus coopératif possible et Cerbère n'a pas fait un pli et n'a rien pu se mettre sous la dent (c'était presque une déception car il y a un côté jouissif à jouer les Cerbères!), la montée en barque a pu se réaliser tranquillement avec 3 places. Donc la moitié de l'équipe a survécu et le propriétaire de la boîte du jeu qui faisait partie des vainqueurs a pu fièrement coller l'autocollant "achievement" de la première victoire en tant qu'aventurier échappé en barque!
Pour ma part je suis resté à quai, mais cette partie m'a confirmé que j'aime beaucoup ce jeu. Les pictos des cartes sont des plus intuitifs et on est toujours en train de suspecter les autres de coups-fourrés même alors qu'on avait prévu de rester "gentils" le plus longtemps possible. mefiant
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)