YAZ 2018 L'Hérétique tome 1: Le Monde Perdu (Alexander Abati - permusashi)
#31
(20/05/2018, 16:54)Aronaar a écrit : Doute levé, cela m'a permis de rectifier mon analyse, que l'on peut retrouver ici :

https://drive.google.com/file/d/1vDxLfRh...sp=sharing

Si tu as des commentaires par rapport à cette dernière, n'hésite pas.

Ah super évaluation. J'adore ton style.

Maintenant il me faudra deux jours pour la traduire à l'auteur du livre Wink

Comme mentionné je suis en train de revoir la traduction, une version ammélioré devrait sortir d'ici peu. ("en danger de vie", effectivement en italien l'expression est correcte, mais dans le feu de l'action je n'ai pas réalisé - oups)

Je cite un point: "Je ne sais pas comment s’est débrouillé le Magicien pour son recrutement, mais à mon humble avis, il aurait besoin d’un conseiller en insertion professionnelle pour l’aider à retenir les bons profils."  La réponse à ton doute est au tout début du volume deux ...

Pour l'absence de représentants du Roi, n'oublie pas que la mission a failli ne pas avoir lieu (cf. l'introduction du magicien), mais le vrai pourquoi sera on ne peut plus clair en lisant le deuxième livre de la série.

Pour la partie du traitre je t'écris en MP. Il semble bien que la chose n'ait pas été comprise par ceux qui ont déjà lu le livre.

Pour les autres points (esprit VS piovre etc...) je te traduirai la réponse de l'auteur dès que j'en ai une Big Grin .

Encore merci pour l'évaluation
Répondre
#32
(20/05/2018, 17:52)permusashi a écrit : Maintenant il me faudra deux jours pour la traduire à l'auteur du livre

Excellent entraînement ! Continue comme ça et tu deviendras le Sardaukar de la traduction !

Répondre
#33
(20/05/2018, 16:54)Aronaar a écrit : Doute levé, cela m'a permis de rectifier mon analyse, que l'on peut retrouver ici :

https://drive.google.com/file/d/1vDxLfRh...sp=sharing

Si tu as des commentaires par rapport à cette dernière, n'hésite pas.

L'auteur du livre vient de me répondre. Voici ses commentaires.

Il te remecie pour ton évaluation qu'il trouve pertinente et lui permet de mettre en relief certains points.
Je traduit directement:

Dans les LDVELH le personnage principal est toujours un héros sans failles, entouré par d'autres héros du m^eme calibre.

Dans l'Hérétique le personnage est un "héros par hasard" qui s'embarque dans l'aventure plus par chance qu'autre chose (pense au guerrier, lutin ou moine).

La sélection est faite par un magicien qui n'a que peu de crédit vis-à-vis du roi. Ce dernier ne lui donnant que le minimum pour financer son expédition. Aussi il n'a aucune expérience autre celle de son laboratoire et de ses livres, il est donc naturel qu'il prenne les premiers aventuries qui se présentent à lui.

Aventuriers dont le seul but n'est pas celui d'entrer dans l'Histoire, mais uniquement d'obtenir de l'or.

Dans la série l'Hérétique, le personnage effectue des choix (ou est récompensé pour des choix) qui dans d'autres séries LDVELH auraient fait grincer des dents.

Dans le monde perdu, la guerre contre les hommes-oiseaux (si on est du coté des lézards) est une violence par rapport aux livres classiques.

Peut-on immaginer un LS qui attaque et massacre un village inconnu. La scène où le personnage rencontre les réfugié hommes-oiseaux qui pleurent leurs morts n'est pas quelque chose qu'on voit dans un livre classique.

Ses personnages ne sont que de simples humains (oui, démon, ou lutin aussi) qui font des erreurs. On verra aussi cet aspect un peu plus développé dans les volumes 3 et 4

"L'hérésie" de l'Hérétique est un peu cela aussi.

Pour ce qui est de l'aspect ludique, il est d'accord que 6 personnages étaient un peu trop nombreux et que le concept de combativité trop vague.

La possibilité de poursuivre l'aventure ou revenir sur ses pas est un banalité (certes) mais, suivant le choix effectué, un test d'autorité raté permet de continuer l'histoire.

Le manque d'interaction entre les personnages aussi est due au grand nombre. Il avait essayé mais cela n'était pas facile à faire.

Il est un peu deçu qu'on ait pas plus valorisé les 3 possibilités données lors de la bataille (lézard, oiseaux, rester neutre). Il pense que c'est une personnalisation qui n'est guère présente dans les LDVELH et qui permet de revivre l'histoire sous d'autres aspects.

Ton feedback lui a été très utile. Il te remercie.
Répondre
#34
Je situe mieux, mais j'avais l'impression que ce n'était quand même pas des héros "au hasard" puisque le magicien veut recruter les meilleurs, et que dans les introductions des différents héros, ils semblent tout de même au-dessus de la moyenne.
S'il est vrai qu'il y a de l'atypique dans la "violence" de se joindre aux homme-lézards, de mon point de vue l'impact est minoré par les motivations des membres de l'expédition qui agissent autant comme conquistadors que comme condotierre : peu importe le camp, au fond, tant qu'il y a de l'or à la clé.
Personnellement, j'aurai vu plus de sens dans ces trois possibilités s'il ne m'avait pas paru tellement prématuré de s'engager dans une guerre aux côtés d'autochtones qu'on vient juste de rencontrer, ce qui rend moins facile l'attachement à leur cause.
Quant à la solution neutre, c'est certes plaisant sur le plan RP, mais ludiquement, cela raccourcit l'aventure d'un bon quart.
What changes the nature of a man ?
Répondre
#35
(Hier, 07:38)Aronaar a écrit : Je situe mieux, mais j'avais l'impression que ce n'était quand même pas des héros "au hasard" puisque le magicien veut recruter les meilleurs, et que dans les introductions des différents héros, ils semblent tout de même au-dessus de la moyenne.
S'il est vrai qu'il y a de l'atypique dans la "violence" de se joindre aux homme-lézards, de mon point de vue l'impact est minoré par les motivations des membres de l'expédition qui agissent autant comme conquistadors que comme condotierre : peu importe le camp, au fond, tant qu'il y a de l'or à la clé.
Personnellement, j'aurai vu plus de sens dans ces trois possibilités s'il ne m'avait pas paru tellement prématuré de s'engager dans une guerre aux côtés d'autochtones qu'on vient juste de rencontrer, ce qui rend moins facile l'attachement à leur cause.
Quant à la solution neutre, c'est certes plaisant sur le plan RP, mais ludiquement, cela raccourcit l'aventure d'un bon quart.

Je vais faire suivre à l'auteur.

Pour ce qui est du 1er point mon avis est le suivant:

quand tu te présente à un entretien d'embauche tu vas mettre en valeur tes points forts (quitte à enjoliver la réalité) En sachant que le magicien n'a pas de vraie expérience du terrain, il peut facilement être dupé.
Pareillement quand on pense à soi-même c'est souvent pour dire du bien de soi, pas qu'on est une nullité (après ça depend de chacun)  Wink .
L'aspect un peu "arrogant" de chaque personnages apparait quand ils décrivent de leur point de vue les autres aventuriers. "le lutin est microscopique", "c'est moi qui vait devoir les diriger" etc...  Dans le livre deux cet aspect sera mis (brièvement) en avant encore une fois et fera comprendre qu'en fin de comptes ils n'étaient pas tous "au-dessus de la moyenne" sauf bien sûr votre personage. Wink .
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)