Howl of the Werewolf
#31
Y'a pas à dire, les couvertures des éditions anglaises sont de toutes beautés... à mille lieux de nos éditions!
Répondre
#32
C'est clair !!!!!!!!

ça c'est de la couv', mes aïeux ! [Image: lovely.gif]

Mon LDVELH préféré nanti désormais d'une couverture à sa divine mesure.
Répondre
#33
Là, je vais me permettre une petite digression. Certaines nouvelles couvertures sont très belles, mais d'autres sont... Allons-y méthodiquement.

Les consignes qu'ont reçu les nouveaux dessinateurs semblent très claires : faire des couvertures brillantes (au sens propre), et avec un rendu "image de synthèse" (je ne sais pas si je m'exprime clairement).

Pour certains livres, c'est une grande réussite. Les sept serpents en est un très bon exemple.

Pour d'autres, ils se sont contentés de reprendre l'ancien dessin et de lui donner un aspect "brillant" (pitié, que quelqu'un trouve le terme qui correspond à ma pensée). Là, on peut se demander l'intérêt, surtout quand la couverture perd de son charme au passage (par exemple dans La forêt de la malédiction, l'homme-lézard original était déjà pas top, le nouveau est encore en dessous)

Puis viennent les couvertures plutôt réussies, mais incroyablement racoleuses. Le manticore des collines maléfiques, devenu Monsieur "venez lire ce livre, y'aura des monstres, des morts, des hectolitres de sang !!!" ou la sorcière des neiges, qui a rajeuni de pas mal d'années, et qui profite de son immunité au froid vampiresque... À ce sujet, dites-moi, y a-t-il un personnage féminin aux formes rondes qui ne sert à rien mais qui est illustré en pleine page dans Bloobones ? C'est pour aller dans la continuité de la vendeuse de potions de Eye of the Dragon.

Ensuite, il y a les couvertures qui sont tout simplement... moches. Regardez un peu la nouvelle couverture de la cité des voleurs ! Adieu représentation allégorique de la ville et de la mort (ou de Zanbar Bone, mais je préfére la première impression même si j'ai bien peur qu'elle soit fausse). Au lieu de ça, nous avons deux bandits grimaçants avec des lames flashy ! Et la nouvelle des sombres cohortes ! Avec ses troupeurx d'orques chargeant un humain tellement tordu sur l'image qu'il fait plus rire qu'autre chose.

Je conclurai ce message en disant que je n'apprécie pas la généralisation abusive. La semaine prochaine, je vous expliquerai pourquoi je pense que si les deuxièmes éditions sont plus moches que les premières, elles sont bien plus agréables à lire car plus souples (colle de meilleure qualité).

Ah oui, n'oublions pas deux principes fondateurs : l'herbe est toujours plus verte chez le voisin, et c'était mieux avant.
Répondre
#34
c'est Alan Langford qui a aussi fait cette couverture ? Ca change de la couverture originale.
Répondre
#35
Je ne suis pas fan de toutes les nouvelles couvertures. Les Sept Serpents, par exemple, c'est pas trop ma tasse de thé.

Certaines sont très bonnes, mais illustrent une partie du bouquin qui me convient moins bien. Je pense surtout au Labyrinthe de la Mort et à L'Epreuve des Champions. Dans le 1er je trouve la nouvelle couverture très réussie, mais elle illustre moins bien le laby que la Bête Sanguinaire qui en est un "boss". Dans le 2ème, je trouve que montrer l'arène évoque mieux le mot "l'épreuve" que le roi squelette, même si la scène le se situe pas dans le laby.

Certaines reprennent la couv originale, en moins bien. Je pense au Monstre Mutamorphe de La Forêt de la Malédiction, qui sous le pinceau de McCaig m'a toujours impressionné.

Cependant, je dis quand même que, globalement, ces nouvelles couvertures assurent. Une couverture réussie, si elle est "raccoleuse", est avant tout réussie. Et puis, peut-être que j'aime bien me faire raccoler...^^
Répondre
#36
Ces nouvelles couvertures beneficient d'une technique nouvelle, mais comme pour tout, plus que la technique mise en oeuvre, c'est le talent et l'inspiration du dessinateur qui compte. Je ne dirais donc pas que les nouvelles couvertures sont globalement pire ou globalement mieux que les anciennes, il y en a des tres laides (le Manoir de l'Enfer, la Cité des Voleurs, la Cité des Pièges, la Légende de Zagor) et des tres belles (l'Epée du Samourai, le Sepuclre des Ombres, le Labyrinthe de la Mort , Bloodbones, l'Oeil du Dragon) (là c'est mon avis tres subjectif Wink )
Par contre, ce qui m'ennuie le plus, c'est qu'elles decrivent toute un monstre plus ou moins en action, et jamais une scene ou un lieu, meme lorsque cela est le plus approprié (le manoir, ou les 2 cités sus-citées par exemple)

Pour le sepulcre, même si cette couverture est mille fois mieux que la premiere, je trouve qu'elle ne reflete pas l'ambiance du livre. Par exemple la scene des druides au cromlech, ou bien une vision de la maison de la sorciere (pattegriffe je crois) avec ces familiers auraient surement mieux retranscrit l'environement celtique et de chasse aux sorcieres propres au bouquin.
Répondre
#37
Aargh, j'avais oublié de mentionner la nouvelle couverture du Manoir de l'Enfer comme summum de laideur (non voulue).

Sallazar, je ne suis pas d'accord avec toi sur la façon de choisir le thème de l'illustration de couverture. Pour moi une couverture doit quand même illustrer le titre du livre. En couverture du Sépulcre des Ombres, je trouve donc mieux choisi de représenter le sépulcre en question qu'un cromlech ou la maison de la sorcière. Ce qui rend d'autant plus naze la couverture du Manoir de l'Enfer, d'ailleurs ; la couverture représentant le manoir convient nettement mieux.

C'est d'ailleurs pour ça que je suis partagé au sujet de la nouvelle couverture de La Cité des Voleurs. L'originale de McCaig est plus chouette, mais elle représente Zanbar et sa tour, ce qui peut induire en erreur le lecteur (à commencer par moi plus jeune). Alors que représenter des voleurs dans une taverne est plus pertinent.

Un exemple est réussi est la couverture française de L'Oeil d'Emeraude : elle permet de mieux comprendre le titre.
Répondre
#38
Concernant le Sepulcre, le titre en vo n'a rien a voir avec le tombeau du Kurakil, mais veut dire 'Briseur de Sort', ce qui a mon avis fait plus allusion au titre du héros. Je crois que dans le texte il a été traduit par 'Exorciseur' (cf. les derniere phrase du §400). Ceci est une speculation, il faudrait que quelqu'un possédant la vo le verifie.

Concerant la retouche de l'oeil d'émeraude, c'est en effet plus parlant, même si je retrouve la retouche un peu foireuse.
Répondre
#39
Tout à fait, "Spellbreaker" est le titre de l'ouvrage et désigne le héros. C'est traduit effectivement par "exorciseur" Rolleyes et c'est mentionné par l'inquisiteur et dans le paragraphe de fin. C'est ce qui lui donne sa saveur, d'ailleurs.
Répondre
#40
Apparemment ils se tatent sur les détails pour leur couverture (la deuxième est la version finale):
[Image: Ffwere.JPG]
[Image: 51gQ5NzpHDL._SS500_.jpg]
Répondre
#41
Je prefère la premiere version.
Répondre
#42
Sur la seconde, c'est censé être de la pluie ?... On voit la pleine lune !! ^_^
Répondre
#43
Balthus a écrit :Je prefère la premiere version.
Idem.

Je vois pas bien l'intérêt des modifications.
Répondre
#44
on en sait un peu plus sur la trame du bouquin : enfin !
allez faire un tour sur le site fighting fantasy ...mon anglais est trop imparfait pour dévoiler quoi que ce soit de sure.
An si Tintalle Varda Oiolosseo
Répondre
#45
Bah non, on n'en sait pas plus. Le site ne fait que reprendre presque textuellement l'ébauche de quatrième de couverture qu'a donnée Salla plus haut, et rien d'autre.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)