YAZ 2018 Chasseur de Primes 0 - Dans l'Enfer du Jeu (Vador59)
#16
En effet j’ai eu à chaque fois le code Traversée et éliminé au final peu de chasseurs. Entre Consomption et Première Nuit, j’ai le chic pour choisir les itinéraires les moins intéressants!
Répondre
#17
(13/03/2018, 21:49)Fitz a écrit : En effet j’ai eu à chaque fois le code Traversée et éliminé au final peu de chasseurs. Entre Consomption et Première Nuit, j’ai le chic pour choisir les itinéraires les moins intéressants!
lol

ça m'a fait constater que j'ai ENCORE un mini-chemin ninja vide dans l'arborescence de ma mini-AVH NoGreen

VDM Crybaby
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#18
Le voici le voilà le premier tome (ou plutôt tome introductif puisque c'est le 0) de la série SF de Vador (pseudo qui convient bien à ce style d'ailleurs ^^) Le Chasseur de Primes !

Dans L'Enfer du Jeu l'auteur nous plonge dans un univers qui a été savamment pensé, preuve en est une carte du système, de la planète ainsi qu'une chronologie. Les règles bien que copieuses sont finalement assez simples à assimiler et on n'y revient que rarement une fois sa Feuille d'Aventure remplie. Cerise sur le gâteau, j'ai enfin pu me servir de mon vieux D12 récupéré dans une boîte de Donjons & Dragons étant gosse.

Au niveau des règles on peut noter la présence de Capacités "à la Loup Solitaire" comme je les aime, à choisir parmi un large éventail. Peut-être un peu trop large pour une AVH mais vu qu'il s'agit d'une longue série il y a fort à parier qu'elles seront toutes mises largement à contribution par la suite.

Cette introduction à l'univers du CdP, qui est finalement une AVH de belle taille, nous envoie après quelques péripéties dans une tour infernale pour participer à un jeu des plus mortels. Une succession de salles avec des pièges ou épreuves variées et imaginatives, parfois cruelles (ça doit être le pseudo qui fait ça). Les Points de Vitalité descendent rapidement, pas grave j'ai mes pilules nutritives ! Ah non mince elles ont été confisquées à l'entrée du Jeu... Grrrrr !

J'ai finalement réussi l'AVH à ma 5e tentative à la loyale, ce qui est bon signe pour la jouabilité pour une AVH de cette taille. On se rend compte en la refaisant que c'est assez linéaire au niveau des salles du Jeu mais il y a quand même un intérêt à la refaire avec les challenges évoqués par Vador plus haut : la finir en 12 sections ( Confushock: là j'avoue que je n'ai pas essayé, ça ne doit pas être évident !) ou éliminer tous les chasseurs à nos trousses.

Quelques coquilles subsistent mais rien de méchant, j'ai fait remonter ce que j'ai pu trouver, vu la longueur du texte c'est assez minime.

On ne découvre que quelques bribes de l'intrigue principale de la série mais tel n'était pas le but de cette première AVH, qui se voulait plus une plongée dans un univers bien plus vaste, un peu comme la partie visible d'un iceberg. Merci Vador pour cette AVH de SF, que j'attendais particulièrement, vivement la suite ! Wink Immersion réussie !
Répondre
#19
Merci Bruenor pour ton feed! :thumright:

Bruenor a écrit :J'ai finalement réussi l'AVH à ma 5e tentative à la loyale, ce qui est bon signe pour la jouabilité pour une AVH de cette taille.

Ah! Une première note dissonante sur la jouabilité, je note avec plaisir! Je suis content que tu ais pu jouer à la loyale, je sais que c'est mon gros défaut que de proposer des challenges trop corsés.

Citation :On ne découvre que quelques bribes de l'intrigue principale de la série mais tel n'était pas le but de cette première AVH, qui se voulait plus une plongée dans un univers bien plus vaste, un peu comme la partie visible d'un iceberg.

Il faut bien se perdre dans l'AVH mais on peut récolter de nombreux indices, insuffisants certes pour établir une trame complète, mais qui donne déjà le ton et prépare la suite!

Citation :Au niveau des règles on peut noter la présence de Capacités "à la Loup Solitaire" comme je les aime, à choisir parmi un large éventail. Peut-être un peu trop large pour une AVH mais vu qu'il s'agit d'une longue série il y a fort à parier qu'elles seront toutes mises largement à contribution par la suite.

A noter que toutes les Capacités Spéciales sont utilisées au moins une fois dans cet opus...
Les règles peuvent paraitre lourdes, mais elles ne le sont pas tant que ça. J'ai essayé de rester réaliste sans trop alourdir, je pense être quand même loin des règles totales du JdR... Non?


Citation :il y a quand même un intérêt à la refaire avec les challenges évoqués par Vador plus haut : la finir en 12 sections ( :Shocked: là j'avoue que je n'ai pas essayé, ça ne doit pas être évident !)

Eh eh! Tu es loin du compte. Je précise que c'est assez tiré par les cheveux, voire contre intuitif; on perd une bonne partie de l'intérêt de l'AVH mais on remplit le contrat de départ!

Merci encore pour ton retour!
Répondre
#20
Je copie-colle mon post de La Taverne, pour l'exhaustivité :

LE PITCH
Tout à fait séduisant. L'ambiance est là, instillée par la couv', le feuilletage des règles, les illustrations et la carte de la planète Ashadha VII et le paragraphe 1 qui plonge dans l'action in media res ! On comprends qu'on va entrer dans un univers à part, construit, pensé, ramifié.

Une fois l'ambiance mise, que nous voilà dans la peau d'un chasseur de primes sans feu ni dieu (mais avec vaisseau), qu'allons-nous faire ? Lire les règles. Bon, pour les pressés, utilisons un perso pré-tiré. Je choisis la Brute, et pour ne pas jouer les règles de Distance, je remplace les compétences Tir de Précision et Parade Experte par : Combat à Mains Nues et Mémoire (mauvais choix de ma part d'ailleurs, je ne me servirai jamais de l'une ni de l'autre).


JOUONS
Show ContentSpoiler:


LE RESSENTI
Ça n'arrête pas ! J'ai évité la plupart des combats, pourtant l'adrénaline est là - peut-être antidotée par la longueur de texte, l'abondance de chiffres et de choix, j'y reviendrai. Vador nous mène ça tambour battant. L'ambiance dans la capitale tarde à se mettre en place, mais le côté "pressé" est bien là dans le Laby-Jeu.

Vador veut clairement poser un univers et cet Enfer du Jeu n'en est que la porte d'entrée. D'où le prologue prolixe et les paragraphes diserts. On a entre les mains les prémisses d'une sorte de jeu totalisant qui veut cerner le lecteur de tous les côtés en prévoyant tout, expliquant tout. Un vrai projet de faire en SF ce que Jackson a fait en méd'fan avec "Sorcellerie !"

Là, je vais mettre un bémol. On me connaît amoureux des systèmes simples, économes en neurones. Du coup, pour ma part, je suggère d'imiter Jackson dans sa relative économie de moyens. Les Collines Maléfiques sont un modèle de simplicité, la seule complexité est l'apprentissage des Formules, même pas obligatoires. Donc...

Flèche Les règles ? Juste l'essentiel : 4 scores, la VITALITE, une liste plus réduite de Capacités avec descriptif simplifié, pas de D12, des règles de combat expéditives (tableau, dégâts de l'arme), et c'est tout. En conséquence, les paragraphes auraient été moins nombreux et allégés, puisque les "options techniques" tombaient. Allégés, plus fluides à lire, gain net pour le jeu, l'ambiance, l'univers.
(Je sais toutefois que d'autres préfèrent les machineries huilées façon JDR, je respecte ça).

Flèche La construction de l'univers ? Oui, par des notations discrètes, par-ci par-là, à la Jackson. La Chrono divisée par deux ou trois en longueur, pour aller à l'essentiel au moment où on ouvre le livre... Les paragraphes de jeu trop explicatifs, raccourcis... Bon, voilà que je fais mon inspecteur des travaux finis, avec les Il faudrait que, Y a qu'à !

Sinon, j'aime bien le principe de la Section de l'Inconscience, sorte de paragraphe 14 personnalisé. Une trouvaille astucieuse pour gérer ce qui arrive quand notre héros tombe à zéro : Vador se délecte de sadisme en faisant le récit de notre mort (inéluctable. Douloureuse. Habile)  Twisted Sauf... dans les cas où l'aventure continue ! Evanoui, on se réveille ailleurs. Ça ouvre des portes. Pour ceux qui cherchent la manière de finir le jeu en 12 paragraphes, à mon avis le raccourci est à chercher par là Wink


POUR FINIR
Quel bilan tirer ? La plume de Vador est toujours aussi habile. Ce qu'il nous dévoile de cet univers est séduisant. Suggestions pour la suite : faire revenir, une fois par tome, le personnage-virus, comme une sorte d'ange gardien du héros. Et recroiser dans un tome suivant l'un des Chasseurs, si on s'est allié à lui.
Si j'avais un conseil à donner en matière de gameplay : ne pas se créer de complications avec un système trop développé, ou en voulant "tout donner" tout de suite. Afin que les qualités de l'AVH n'en ressortent que mieux. Cerise sur le gâteau : l'objet-livre est réussi, avec des illu', des cabochons, un format étroit facile à lire sur écran Big Grin Bref un candidat intéressant pour les Yaz...

Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)