Sondage : Quel Althéos va parvenir le plus loin à votre avis ?
Ce sondage est fermé.
Althéos au Bras Puissant (Arès)
33.33%
2 33.33%
Althéos aux Pensées Subtiles (Apollon)
16.67%
1 16.67%
Althéos au Coeur Magnanime (Héra)
0%
0 0%
Althéos Premier au Combat (Athéna)
33.33%
2 33.33%
Althéos Dompteur de Chevaux (Poséidon)
16.67%
1 16.67%
Althéos Beau comme un Dieu (Aphrodite)
0%
0 0%
Total 6 vote(s) 100%
* Vous avez voté pour cette proposition. [Voir les résultats]

(Chroniques Crétoises) Les dieux grecs sont tombés sur la tête
#46
Cette partie du livre est relativement linéaire (jusqu’au moment où Althéos passe par-dessus bord) et je vais donc regrouper les aventures de nos cinq autres héros.
 
Après avoir abandonné Ariane et écouté le dernier message d’Hermès, chacun des Althéos reçoit la visite de son protecteur.
 
Arès adresse de martiales félicitations à Althéos BP pour son exploit et lui fixe comme nouvel objectif de retourner à sa patrie pour y recevoir les félicitations méritées, après avoir écrasé la mutinerie qui s’annonce et sans oublier les voiles blanches.
 
Aphrodite émerge brièvement de l’écume pour souffler à Althéos BD d’aller retrouver ses parents, sans oublier les voiles blanches. Les amours passés de notre héros ne semblent pas l’intéresser, car elle n’a pas un mot pour mentionner Ariane.
 
Apollon adresse de rapides félicitations à Althéos PS et lui enjoint de regagner Athènes. Il se rappelle de justesse de mentionner le coup des voiles.
 
Athéna félicite sobrement Althéos PC et lui rappelle le coup des voiles.
 
Poséidon n’est pas impressionné le moins du monde par les exploits d’Althéos DC et lui déclare grosso modo qu’il devrait laisser tomber la carrière de héros et rentrer chez lui pour y garder les chèvres. Il mentionne le coup des voiles, mais seulement pour affirmer que notre héros est sans doute trop incompétent pour mettre les bonnes.
 
(Pourquoi est-ce qu’Althéos ne peut pas faire immédiatement remplacer les voiles noires par les voiles blanches, au lieu d’attendre le dernier moment ? Parce que ça serait trop facile et que ça aurait trop de sens.)
 
Poséidon est revenu à des sentiments neutres pour Althéos BP, BD et PC. Il est toujours Défavorable à Althéos PS.
 
 
Première épreuve : la mutinerie des marins.
 
 
Althéos BP n’a pas vaincu le Minotaure juste pour se faire tuer ensuite par une bande de poltrons ingrats. Il dépense 15 points d’Honneur pour obtenir un bonus de +3 à son lancer de dés. Les dés n’amènent qu’un 4 et notre héros se retrouve obligé de combattre trois marins. Il n’a pas son épée et le combat se révèle extrêmement coûteux en Honneur.
 
Il descend ensuite dans la cale et maîtrise le chef des mutins.
 
(Petit exemple du caractère vicieux du livre : lorsque le chef des mutins est Gravement Blessé, il se rend et on peut choisir de l’épargner ou de l’achever. Si on l’épargne, Althéos agit comme le dernier des imbéciles, tournant le dos à l’homme – qui a encore son arme à portée de main – et on se fait tuer instantanément. C’est seulement si on consulte l’Oracle que notre héros se montre assez intelligent pour capturer ce type. Comme pour beaucoup des PFA du livre, j’ai découvert ce piège en tombant dedans la première fois que je suis arrivé à ce passage.)
 
 
Althéos BD a vu ce qui est arrivé à son alter ego plus costaud et cela l’inquiète un peu. Il dépense également 15 points d’Honneur… et les dés amènent un 9, ce qui fait 12 avec le bonus ! Le capitaine et tous les jeunes gens soutiennent Althéos BD et les quelques marins indécis, sentant d’où vient le vent, se rangent du côté de notre héros. Althéos BD réussit à convaincre les mutins de revenir à la raison.
 
 
Althéos PS n’a pas assez d’Honneur pour faire les mêmes frais que les deux Althéos précédents. Il dépense 5 points d’Honneur, lance les dés… et la chance lui sourit : il obtient un 10 ! Avec le bonus de +1, cela lui permet également de résoudre la situation sans violence.
 
 
Althéos PC a un score d’Honneur assez moyen. Il décide de dépenser 10 points d’Honneur… et obtient également 10 ! Problème réglé.
 
 
Althéos DC a un score d’Honneur très élevé et pas envie de prendre de risques si tôt dans l’histoire. Il dépense carrément 20 points d’Honneur. Les dés amènent un 6 et notre héros n’a donc besoin que d’affronter le chef des mutins, dont il vient à bout sans aucun mal.
 
 
Les côtes athéniennes sont en vue, Markos fait son Markos, changement de voile, retrouvailles, mort d’Égée, le général exécute un magnifique solo de pipeau pour se débarrasser de l’héritier du trône.
 
À ce stade, Althéos BP et PC ont enfin l’occasion de bénéficier des 4 points d’Intelligence qu’ils avaient obtenus auprès de Diphtis dans le livre précédent. Cela leur rapporte à chacun 8 points d’Honneur.
 
Nos héros repartent d’Athènes, puis il y a une tempête et ils passent tous par-dessus bord.
 
Althéos BP, BD, PS et PC n’ont ni la Faveur, ni la protection de Poséidon ; ils suivent donc tous le même chemin. Pour commencer, ils dépensent chacun 1D6 points d’Honneur pour avoir l’aide de leur protecteur. Ça laisse Althéos PS à deux pas du gouffre, avec 8 points d’Honneur et 7 points de Honte !
 
Ils rencontrent ensuite Markos et embarquent sans le vouloir dans la direction de Troie.
 
Althéos DC, protégé par Poséidon, atteint une côte sans avoir besoin de dépenser de l’Honneur… mais il perd l’intégralité de son équipement. Notre héros arrive sur une côte différente, au pied du mont Pélion. Il décide de grimper un peu, afin d’avoir un point de vue sur les environs. Le lieu est célèbre pour ses plantes médicinales, mais plus Althéos DC monte, plus la végétation qui l’entoure présente un aspect ravagé, comme si elle avait souffert à la fois du feu et de la maladie.
 
Au cours de son ascension, notre héros entend des plaintes venant de l’intérieur d’une caverne. La caverne paraît difficile d’accès, mais pas impossible. Althéos DC, poussé par la curiosité, essaye de l’atteindre… et on tombe sur un paragraphe qui nous demande de lancer un dé. De 1 à 3, on va à tel paragraphe ; de 4 à 6, on va à tel autre. On ne peut pas dépenser d’Honneur pour bénéficier d’un quelconque bonus.
 
ALTHÉOS DC : Merdemerdemerdemerdemerdemerde…
 
5 ! Althéos DC évite de justesse de faire une chute mortelle et parvient à l’intérieur de la caverne. Il y rencontre Chiron le centaure, qui souffre d’une pénible blessure, un marchand phénicien (devinez qui !) lui ayant jeté pour s’amuser des fléchettes empoisonnées.
 
Althéos DC décide d’aider le centaure. Celui-ci déclare qu’il a besoin pour se soigner du suc d’une certaine fleur blanche qui pousse un peu plus haut. Notre héros va la chercher et cela permet à Chiron de commencer à guérir. Le centaure dit à Althéos DC d’emporter le reste de la fleur. C’est un objet à usage unique qui peut être utilisé en début de combat (ce qui signifie abandonner l’initiative à l’ennemi) ; au cours de l’affrontement, si Althéos est Gravement Blessé, il faudra trois coups à l’ennemi pour l’achever.
 
Althéos DC redescend de la montagne et se dirige dans une direction où il pense pouvoir trouver une embarcation qui assure le passage jusqu’à la ville de Phthia, ce qui le rapprocherait de Trézène. En chemin, il découvre une bourse abandonnée contenant deux oboles. C’est une bonne chose, car le passage jusqu’à Phthia coûte justement une obole.
 
L’embarcation est pleine de pèlerins se rendant à Delphes. Au point d’arrivée, vendant des statuettes en ivoire d’Apollon, il y a Markos le Phénicien ! Althéos DC essaie de remonter à bord pour lui échapper, mais sans y parvenir. Markos traîne notre héros jusqu’à quatre de ses amis. Ils ont envie de jouer (à un jeu qui s’appelle « La toison d’or ») et demandent à Althéos DC de participer. Celui-ci n’ayant qu’une obole à perdre, il juge inutile de refuser. Évidemment, avec sa maigre fortune, il se fait tout de suite éliminer.
 
Après avoir quitté les lieux, Althéos DC fait une halte pour dormir. Il est réveillé en pleine nuit par Markos, qui prétend que la bourse abandonnée était la sienne et s'en empare en traitant notre héros de voleur. Les quatre amis du Phénicien sont présents et Althéos DC juge inutile de protester (la bourse est vide, de toute façon). Markos lui donne un plumet vert, en disant que ça lui permettra d’avoir accès à la citadelle de Troie. Althéos DC lui dit qu’il n’a aucune raison de se rendre à Troie, mais Markos répond qu’il ne pourra pas regagner Trézène par voie de terre, car la région qui l’en sépare est en guerre. Il devrait plutôt monter à bord du navire d’Oresander (le chef des quatre amis de Markos), car ce navire se rendra à Trézène après être passé par Troie. Notre héros n’est guère enthousiaste, mais il se laisse convaincre.
 
(Les interactions avec Markos, plus encore que tout le reste, soulignent vraiment à quel point Althéos a peu de prise sur ce qui lui arrive.)
 
Après deux semaines de voyage, le navire fait escale à Lemnos et nous allons nous arrêter là pour l’instant.
 
 
Les caractéristiques de nos héros sont :
 
Althéos BP
Force : 12
Protection : 16
Honneur : 16
Honte : 3
Dieux favorables : Asclépios, Athéna, Déméter, Héra, Héphaïstos
Recours à Zeus : possible (+ broche d’onyx non-utilisée)
 
 
Althéos BD
Force : 10
Protection : 16
Honneur : 14
Honte : 6
Dieux favorables : Héra, Déméter, Héphaïstos
Recours à Zeus : deux
 
 
Althéos PS
Force : 10
Protection : 16
Honneur : 8
Honte : 7
Dieux favorables : Héra, Athéna, Dionysos, Héphaïstos
Dieux défavorables : Poséidon
Recours à Zeus : possible (+ broche d’onyx non-utilisée)
 
 
Althéos PC
Force : 10
Protection : 17
Honneur : 12
Honte : 5
Dieux favorables : Héra, Héphaïstos
Recours à Zeus : deux
 
 
Althéos DC
Force : 5
Protection : 11
Honneur : 39
Honte : 10
Dieux favorables : Héra, Déméter, Héphaïstos
Recours à Zeus : possible
 
 
(À la réflexion, même si ce n’est pas précisé, il est vraiment trop invraisemblable qu’Althéos puisse survivre en armure après être passé par-dessus bord. Je décide donc que les Althéos ont tous perdu leurs plastrons, leurs boucliers et autres, mais qu’ils ont gardé l’épée d’Héra et les petits objets. Seule exception pour Althéos DC, pour lequel il est explicitement dit qu’il perd tout son matos.)
 
 
 
À présent que tous nos héros ont franchi les deux premières étapes de leur odyssée, je peux regarder ce à quoi ils ont échappé.
- Je pensais que laisser les marins nous balancer par-dessus bord signifierait un PFA, mais en fait, pas forcément. On peut être secouru par Markos ! Ça signifie qu’on encaisse 8 points de Honte (car Égée s’est tué en nous croyant mort), mais c’est techniquement moins coûteux que les fortes dépenses d’Honneur qu’ont faites certains de mes Althéos.
- Si on essaie de résister, mais qu’on ne mobilise pas assez les jeunes Athéniens, il se passe la même chose.
- Je sais maintenant pourquoi les jeunes Athéniens n’étaient plus que douze au lieu d’être quatorze. Il y a deux des jeunes femmes qui accompagnaient Ariane pour l’aider à se préparer et elles ont été abandonnées avec elle.
- Lorsqu’on essaie d’atteindre la caverne, obtenir de 1 à 3 n’est pas aussi mortel que je le craignais. On peut s’en tirer en dépensant un unique point d’Honneur.
- En revanche, lorsqu'on passe par-dessus bord sans avoir la Faveur ou la protection de Poséidon, j'avais raison de penser qu'il fallait impérativement dépenser des points d'Honneur pour obtenir l'aide de notre protecteur. Sans ça, c'est le PFA.
Répondre
#47
(19/09/2017, 16:26)Outremer a écrit : Poséidon n’est pas impressionné le moins du monde par les exploits d’Althéos DC et lui déclare grosso modo qu’il devrait laisser tomber la carrière de héros et rentrer chez lui pour y garder les chèvres. Il mentionne le coup des voiles, mais seulement pour affirmer que notre héros est sans doute trop incompétent pour mettre les bonnes.

J’ai beau avoir misé sur le champion d’Athéna, Poséidon est un tel enfoiré envers Althéos Dompteur-de-Chevaux que j’ai envie que ce soit ce dernier qui survive s’il ne devait y en avoir qu’un !
Répondre
#48
@Jehan


Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#49
(19/09/2017, 16:37)Jehan a écrit :
J’ai beau avoir misé sur le champion d’Athéna, Poséidon est un tel enfoiré envers Althéos Dompteur-de-Chevaux que j’ai envie que ce soit ce dernier qui survive s’il ne devait y en avoir qu’un !


Note bien que Poséidon est un enfoiré vis-à-vis de tous les Althéos. C'est juste que ça se remarque plus lorsqu'il s'agit de celui d'entre eux qu'il devrait protéger.



Althéos BP se retrouve en première position jusqu'à Troie. Être en première position dans ce livre, c'est toujours dangereux !

Je me souviens correctement de ce à quoi ressemble cette partie du livre... mais pas vraiment des détails, malheureusement.

Arrivé à Scione (comme quatre des cinq autres Althéos), Althéos BP va se promener en ville. Les gens qui l'entourent sont tous affligés par une maladie de peau. Notre héros parvient à un bâtiment orné d'un épi de blé. Cela lui rappelle les rites de Déméter (qu'il avait accompli correctement dans le premier livre) et il décide d'entrer.

Il s'agit en effet d'un lieu dédié au culte de Déméter. La prêtresse recrute Althéos BP pour accomplir un rite afin de guérir la maladie qui pèse sur la ville. Espérons que la procédure à suivre est la même qu'à Eleusis. L'eau pour éteindre le feu, puis le blé...

Ah non ! J'avais oublié. En fait, lorsqu'on s'empare d'un des trois symboles, ça fait apparaître une sorte d'élémentaire (fait de la substance en question) qui nous attaque. Althéos BP les extermine l'un après l'autre. Il tient désormais trois plaques en main, une pour le feu, une pour l'eau et une pour le blé. Pour accomplir la cérémonie, il doit en laisser tomber deux et en garder une seule. Le blé semble logiquement le bon choix... et ça l'est en effet ! En récompense, Althéos BP obtient 3 points d'Honneur et - ce qui est plus important - une colombe dans une cage. (Il obtiendrait par ailleurs la Faveur de Déméter, s'il ne l'avait pas déjà.)

Le navire repart et approche finalement de la passe qui mène vers Troie. Vous vous souvenez de l'épisode légendaire, dans la quête de la toison d'or, où l'Argo devait passer entre des roches gigantesques qui se refermaient sur les navires ? Et bien c'est là que le navire portant notre héros va passer.

Comme dans la légende des Argonautes, la colombe tire notre héros d'affaire. Althéos BP la relâche, elle s'envole droit devant, les rameurs la suivent en pesant sur leurs rames, les roches commencent à se rapprocher... Mais le navire s'en tire !

Escale à la ville de Chalcédoine. Althéos BP affronterait n'importe quel ennemi l'arme à la main, mais le fait d'avoir presque été aplati comme une crêpe entre deux falaises l'a secoué. Vizhavid le réconforte et, dans un élan de générosité, lui offre un heaume (Protection +1). Puis le voyage reprend et le navire arrive enfin à Troie.

La splendide cité fait forte impression à Althéos BP. Cette arrivée le réconforte par ailleurs, car il sait qu'un cousin à lui - Agnostes - est actuellement l'hôte de la cour troyenne (en échange, un fils du roi de Troie était l'hôte de la ville de Trézène). Juste avant de s'aventurer en ville, notre héros remarque un navire de guerre troyen en train de débarquer des soldats et des prisonniers. Ça ne le préoccupe guère... mais ça devrait.

La langue parlée ici est assez différente du grec auquel notre héros est habitué, mais il parvient à se renseigner auprès des gardes de la ville et à retrouver son cousin.

Agnostes est ravi de revoir Althéos BP, mais affligé d'apprendre la mort d'Égée. En passant, il mentionne que le fils du roi de Troie qui était à Trézène vient de rentrer. Son nom ? Un indice : ce n'est pas Hector.

Après avoir passé une nuit agréable - peut-être la première depuis des mois - Althéos BP est réveillé par Agnostes. Des jeux sont organisés à Troie aujourd'hui, et Agnostes a pu inscrire son cousin à deux épreuves : la course de bateaux et le lancer du disque.

Pour la course de bateaux, Agnostes présente Althéos BP à l'équipage et affirme que c'est un excellent barreur, ce qui est évidemment assez loin de la réalité (Althéos n'a jamais mis le pied à bord d'une embarcation avant le début de la série et sa vulnérabilité au mal de mer est une sorte de plaisanterie récurrente).

La compétition oppose un voilier (dirigé par Althéos) à une barque propulsée par des rameurs. Le but est de faire le tour d'un bloc de récifs, puis de revenir au point de départ. Le déplacement de la barque est très simple, mais celui de la barque est fort compliqué par la direction du vent. Il y a un tas de règles que je ne vais pas détailler et certains détails ne sont pas tout à fait clairs.

Le vent n'est pas franchement favorable en début de course et Althéos BP prend des risques pour compenser ça... ce qui lui vaut de fracasser son embarcation contre les récifs. Il regagne la côte à la nage et Agnostes est assez charitable pour ne pas faire de commentaires.

L'autre compétition est le lancer de disque. Althéos BP s'y connaît à peu près autant qu'en navigation. Son premier lancer est désastreux, le deuxième médiocre et le troisième passable. Pour le quatrième, notre héros pense faire mieux, mais le disque lui échappe de la main trop tôt et part dans une mauvaise direction. Les doigts vilainement écorchés, il faut quelques instants à Althéos BP pour réaliser qu'un groupe de Troyens est attroupé à l'endroit où a atterri son disque. Il réalise qu'il a dû toucher un spectateur. Devinez lequel ?

Agnostes est mort sur le coup. Catastrophé, Althéos BP cherche du secours et des conseils auprès des dieux. Ayant le choix entre un oracle sibyllin et un temple d'Athéna, il choisit la deuxième option (les prophéties obscures rendues par des droguées, c'est pas tellement son truc).

Athéna elle-même répond à ses prières pour lui dire qu'il ne pourra rentrer chez lui qu'après s'être purifié. Pour cela, il lui faudra se rendre sur l'île de Circé ou le temple d'Arès à Olbia. Heureux d'entendre que son protecteur pourra lui apporter la délivrance, Althéos BP se précipite jusqu'au port et parvient à embarquer sur un navire (appartenant à la flotte marchande de Markos, évidemment).


Les stats d'Althéos BP n'ont guère changé. Il a 4 points d'Honneur de plus (20) et 4 points de Honte de plus (7). Il a aussi un point de Protection en plus grâce à son heaume.



Un détail concernant l'aspect ludique du jeu. Comme vous vous en êtes peut-être déjà rendu compte, consulter l'Oracle est encore bien plus important que dans les livres précédents. On doit le faire dès le premier paragraphe (sans quoi on meurt) et il y a bien d'autres passages où c'est extrêmement utile (quand on descend dans la cale à la poursuite du chef des mutins, il faut consulter l'Oracle une première fois pour emporter une lanterne et une deuxième fois pour le capturer sans se faire tuer).

Évidemment, ça rend tentant le fait de consulter l'Oracle à tout bout de champ, surtout si on est protégé par Apollon ou Athéna. Mais c'est en fait dangereux, car consulter l'Oracle peut nous faire manquer des occasions.

Lorsqu'on aperçoit les roches broyantes, par exemple, on a la possibilité de consulter l'Oracle. Si on le fait, on nous offre la possibilité de prier notre dieu protecteur, qui nous sauve du péril en échange de 1D6 points d'Honneur et 1 point de Honte. Mais si on a consulté l'Oracle à ce moment et qu'on refuse de casquer, on ne peut plus utiliser la colombe et on meurt (à moins d'être sauvé par Zeus). Pour utiliser la colombe, il ne faut pas consulter l'Oracle dès qu'on aperçoit les roches mais seulement au paragraphe suivant.

Vicieux, hein ? Si je me souviens bien, l'île de Circé est encore pire.
Répondre
#50
Il faut croire que je me souviens de cette partie un peu mieux que je ne le pensais. Je ne crois pas qu'il soit possible de suivre un itinéraire nettement meilleur que celui d'Althéos BP (évidemment, il serait préférable de réussir à gagner la course de bateaux, mais c'est en bonne partie une question de chance). Les autres Althéos vont donc essentiellement suivre le même chemin.

Althéos DC, contrairement aux autres, a fait escale à Lemnos. Alors qu'il se promène sur le quai, il se fait alpaguer par trois types, qui lui demandent d'utiliser un seau rempli d'eau pour éteindre le feu qui brûle dans un foyer de pierre. À côté du foyer se trouve une figurine masculine qui a été piétinée et brisée.

Cette affaire pue à plein nez. À tous les coups, ces gugusses essaient de faire commettre un sacrilège à Althéos DC. L'île est consacrée à Héphaïstos et le foyer a sûrement un rapport avec son culte.

Une prière à Poséidon donne à Althéos DC une bouffée de force surnaturelle en échange d'un point d'Honneur. Il s'en sert pour échapper à ces gaillards et regagne le navire en courant.

(Vérification faite à posteriori, cette option - encore une fois accessible en consultant l'Oracle - est clairement la meilleure. Accepter ou refuser aurait signifié un combat d'autant plus dangereux qu'Althéos DC est désarmé.)

Après deux jours de navigation, il arrive sans encombres à Troie. Son navire n'a pas eu du tout besoin d'affronter les roches broyantes, et on peut se demander pourquoi Vizhavid n'a pas également choisi de les contourner !

Althéos BD, CM, PC et PS accomplissent tous les rites de Déméter à Scione, puis franchissent les roches broyantes grâce à la colombe qu'ils ont reçu en récompense.

Les cinq Althéos sont désormais arrivés à Troie et, après questionné quelques gardes, ils parviennent facilement à trouver Agnostes.

(Vous vous souvenez du plumet vert offert par Markos à Althéos DC ? Si on est assez naïf pour le montrer à l'un des gardes troyens, celui-ci nous attaque aussitôt.)

Le lendemain, nos héros participent à la course de bateaux.

(À noter que, lorsqu'Althéos BP a fracassé son voilier contre les récifs, il y avait un renvoi spécial pour le cas où Poséidon lui aurait été Défavorable. Il me semble très possible que ce soit un PFA. Althéos CM et PS, auxquels Poséidon est toujours Défavorable, vont donc veiller à rester à bonne distance des récifs.)

Le dé manifeste une mauvaise volonté impressionnante à l'égard d'Althéos BD. Son voilier fait presque littéralement du sur-place pendant les 6 premiers tours, et les choses ne s'améliorent guère par la suite. La barque l'emporte sans aucune difficulté et cet échec vaut un point de Honte à notre héros.

Althéos PS démarre un peu mieux. Mais ça ne dure qu'un instant, puis le vent s'obstine à changer de direction de la façon qui le gêne le plus. Il s'en faut même de peu que le voilier ne vienne s'écraser contre le récif. La barque l'emporte à nouveau.

Althéos PC bénéficie d'un vent nettement plus favorable en début de course et parvient même à dépasser la barque. Mais le vent est nettement moins conciliant en deuxième moitié de course et la barque repasse en tête, puis l'emporte.

Althéos DC est le protégé de Poséidon, il devrait bien réussir à gagner une course de bateaux, non ? Non. Mais il s'en est fallu de peu, le voilier n'était qu'à deux cases de l'arrivée lorsque la barque l'a emporté.

Après un départ calamiteux, le vent se range aux côtés d'Althéos CM, qui parvient à dépasser la barque vers le milieu de la course. La chance reste avec lui (pour une fois !) et il franchit en premier la ligne d'arrivée, ce qui lui permet d'empocher 5 points d'Honneur !

Ensuite, c'est le lancer de disque et l'accident tragique qui coûte la vie à Agnostes.

Grâce à Althéos BP, nous savons que se rendre au temple d'Athéna est une façon simple de recevoir les conseils qui permettront à nos héros de continuer leur odyssée. Mais il ne serait pas convenable qu'Althéos PS ignore la devineresse de son dieu protecteur et il va donc voir la Sibylle locale.

ALTHÉOS PS : Vu le boulet qu'Apollon s'est révélé être jusqu'ici, je ne peux pas dire que ça m'enchante.

Du bon côté, rendre visite à la Sibylle ne présente pas de danger particulier. Du mauvais côté, ça ne présente pas non plus beaucoup d'utilité : elle dit à Althéos PS de lire son avenir dans une poignée de feuilles mortes qu'elle jette en l'air et que le vent éparpille aussitôt. De toute évidence, la Sibylle troyenne a perdu l'esprit... ou alors, elle voit un peu trop clairement de quelle genre d'histoire Althéos est désormais le héros.

Athéna donne des conseils plus clairs aux cinq Althéos (se rendre chez Circé ou au temple d'Arès à Olbia), et nos héros embarquent pour quitter Troie.

Les statistiques des Althéos ont peu changé pendant cette partie du livre. À l'exception d'Althéos DC, ils ont tous obtenu un heaume (Protection +1). Leurs scores d'Honneur et de Honte sont comme suit :

Althéos Beau comme un Dieu
Honneur : 18
Honte : 8

Althéos aux Pensées Subtiles
Honneur : 12
Honte : 9

Althéos Premier au Combat
Honneur : 16
Honte : 7

Althéos Dompteur de Chevaux
Honneur : 39
Honte : 11

Althéos au Coeur Magnanime
Honneur : 17
Honte : 5
Répondre
#51
Cette partie-ci du livre s'ouvre sur l'un des meilleurs gags de la série.

Althéos s'aventure en mer et, comme notre héros est un aimant à tempête, la traversée ne va évidemment pas être de tout repos. Juste après qu'il a embarqué, il y a deux renvois possibles qui le laissent déjà présager, puisqu'ils dépendent des dispositions de Poséidon. Si Poséidon est Favorable à Althéos ou que c'est son protecteur, on se rend au 109. S'il est Neutre ou Défavorable, on se rend au 169.

Mais le paragraphe 109 consiste en seulement quatre mots (trois en VO) : "Rendez-vous au 169."

On ne saurait mieux résumer le caractère de Poséidon.

Il y a en fait réellement une alternative pendant ce voyage, mais elle est aléatoire : on se rend à un paragraphe différent selon que notre score de Honte est pair ou impair. Althéos Beau comme un Dieu, qui est en première position cette fois, est le seul de nos héros à avoir un score de Honte pair.

Il y a évidemment une tempête et le navire fait naufrage, parce que c'est comme ça que ça se passe dans ce livre. Fort heureusement, une île n'est pas trop loin et Althéos BD parvient à l'atteindre. Quelques marins en réchappent également.

Explorant l'île, Althéos BD a la surprise de découvrir qu'elle est peuplée d'hommes et de femmes qui jouent gaiement parmi les arbres. La maîtresse des lieux ne tarde pas à paraître : c'est la nymphe Calypso et elle déclare aux naufragés qu'ils peuvent rester aussi longtemps qu'ils le souhaitent. Cette invitation est étrangement irrésistible pour notre héros. Il se mêle aux habitants et ne tarde pas à éprouver le même mélange de joie et d'euphorie, accompagné d'une profonde dévotion à l'égard de Calypso.

Au paragraphe suivant, ça fait désormais quatre ans et demi qu'Althéos BD et les matelots sont sur l'île de Calypso. Eh oui, une vraie odyssée, ça ne se règle pas en quelques mois. Je me souviens qu'il y a dans le livre d'autres bonds dans le temps de ce genre, mais il me semble que celui-ci est le plus important.

Apollon apparaît tout à coup pour et incite notre héros à se construire un radeau pour quitter l'île de Calypso. Quelle que soit son appréciation pour l'hédonisme, Althéos BD réalise bien qu'il n'allait pas pouvoir rester sur cette île jusqu'à la fin du livre. Du reste, le manque de variété devenait un peu monotone. Il persuade plusieurs des marins de partir avec lui. Ensemble, ils se construisent un petit radeau et prennent la mer.

Les compagnons d'Althéos BD ne sont pas enchantés d'apprendre que notre héros veut d'abord se rendre en Italie (pour se purifier), mais les vents poussent le radeau dans cette direction de toute façon. Après deux semaines, les provisions sont presque épuisées. Il ne reste que de la corde et de la cire d'abeille. Est-ce que vous sentez bien venir la prochaine péripétie ?

Les sirènes, bien sûr ! Fort heureusement, Althéos BD connaît les classiques (même ceux qui appartiennent encore au futur) et il utilise la même méthode qu'Ulysse pour surmonter cet obstacle.

Alors que l'équipage se réjouit et s'apprête à se diriger vers la côte pour y refaire des provisions, Arès apparaît tout à coup au milieu du radeau, renversant presque la frêle embarcation. De quelques phrases brèves et directes, il ordonne à Althéos BD de faire immédiatement le nécessaire pour se purifier, en se rendant au temple d'Olbia ou chez Circé. Puis il disparaît.

Il y a trois choix possibles : Olbia, Circé et se rendre d'abord à terre pour y chercher des provisions. Vu l'avertissement d'Arès, ça m'étonnerait que cette troisième option soit une bonne idée.

De toute façon, on va s'arrêter ici en attendant de voir comment les autres Althéos s'en tirent.


Le seul changement apporté aux caractéristiques d'Althéos BD est qu'échapper aux sirènes lui a fait gagner 3 points d'Honneur (il en a désormais 21).
Répondre
#52
Les choses se passent différemment pour Althéos aux Pensées Subtiles. Son navire ne fait pas naufrage pendant la tempête, mais une vague violente le fait passer par-dessus bord.

Il en réchappe et atteint une île habitée. Mais la ville qu'il découvre est peu plaisante : le bois des navires est pourri, les bâtiments sont en mauvais état, la nourriture n'a pas l'air bien fraîche et des détritus s'amoncellent sur le quai. Les habitants eux-mêmes n'ont pas un aspect très plaisant.

Althéos PS essaie de trouver un quartier plus engageant, mais des types patibulaires lui barrent le passage. Quelqu'un le frappe par derrière et il perd connaissance.

Il se réveille dans un lieu beaucoup plus beau : le temple d'Aphrodite de Paphos. Une esclave lui explique qu'il a été choisi pour devenir un acolyte du temple. Althéos PS cherche du regard l'épée d'Héra, mais découvre qu'elle a été remplacé par une imitation inoffensive.

Et c'est dans ce temple, en tant qu'acolyte, qu'Althéos PS (et les quatre Althéos restants) vont passer presque cinq ans. Amusant que le protégé d'Aphrodite soit le seul à ne pas y mettre les pieds, hein ?

Ces années n'ont pas été désagréables. Le service d'Althéos PS a consisté en beaucoup de cérémonies où, après s'être enduit d'une huile sacrée, il participait à des défilés à travers la ville et à des combats simulés avec des armes inoffensives. (Le livre tout entier est une déconstruction de tous les thèmes de l'héroïsme. Occuper Althéos pendant des années à des combats factices et inutiles en est un exemple parmi beaucoup d'autres.)

Notre héros est sûr le point d'être initié au premier niveau de la prêtrise. On lui dit de s'agenouiller devant l'objet conique représentant Aphrodite et il obéit avec empressement... mais c'est encore un de ces endroits où il faut absolument se rebeller contre le dirigisme apparent de la narration et consulter l'Oracle. Si on ne le fait pas (et à moins d'avoir Aphrodite pour protectrice), les prêtres ôtent à Althéos une certaine partie de son anatomie et il meurt.

Althéos PS s'empare du cône sacré et s'en sert pour asséner un coup mortel au grand prêtre. C'est seulement maintenant que la narration juge utile de mentionner que les prêtres sont des eunuques ! Puis notre héros s'enfuit du temple.

Ce passage par le temple d'Aphrodite est très dangereux (surtout comparé à l'île de Nausicaa, où on ne peut pas perdre). Une partie que j'ai fait il y a plusieurs années s'est achevée juste ici, à cause d'un choix que j'ai fait après m'être échappé du temple. Mais je ne me souviens plus bien de ce que c'était !

On se rend au port et on nous offre le choix entre voler l'une des barques des villageois et essayer d'embarquer à bord d'un navire marchand. J'ai la vague impression que j'avais choisi la première option lors de la partie où j'ai perdu ici. Essayons la deuxième...

Mauvaise idée. Althéos PS porte des vêtements roses qui identifient clairement d'où il s'est échappé (encore un petit détail qui est mentionné par la narration trop tard pour que ce soit utile) et le marchand que notre héros supplie de l'accepter à bord refuse. Althéos PS est de nouveau assommé, mais cette fois, le coup est fatal.


Et c'est la fin pour Althéos aux Pensées Subtiles ! En entamant la série, je ne m'attendais à vrai dire pas à ce qu'il faille tellement de temps pour que le nombre de nos héros commence à diminuer. Espérons que les quatre suivants trouveront le moyen de s'échapper de cette île !

Monsieur Apollon, un dernier mot concernant le parcours de votre champion ?

APOLLON : Ah oui, hmm... C'est drôle, je ne le voyais pas finir comme ça.

ALTHÉOS PS : Tu m'étonnes !!
Répondre
#53
Zeus ne peut pas nous sauver d'un simple coup derrière la tête ?
Répondre
#54
(22/09/2017, 13:39)Skarn a écrit : Zeus ne peut pas nous sauver d'un simple coup derrière la tête ?

Zeus ne peut sauver Althéos que si celui-ci a le temps de lui adresser une prière, ce qui n'est pas le cas si on perd immédiatement connaissance.

Il ne peut pas non plus nous sauver si cela interférerait avec la volonté ou les rites d'une autre divinité (si Althéos se fait châtrer par les prêtres d'Aphrodite, on nous offre la possibilité d'avoir recours à Zeus... mais le paragraphe auquel cela nous renvoie n'est qu'un autre PFA).


(Tout ça n'est du reste que de la théorie. La réalité, c'est simplement que cette aventure est vicieuse et que Zeus n'y fournit qu'une protection très incertaine contre les PFA.)
Répondre
#55
Le triste sort d'Althéos PS aurait pu être évité, mais il aura du moins appris aux quatre suivants comment se tirer d'affaire. Accompagnés de quelques esclaves du temple, qui ont profité du remue-ménage pour s'échapper, ils volent une barque de pêcheur et quittent l'île.

Après six semaines de voyage vers l'Italie, pendant lesquelles nos héros et leurs équipages ne se nourrissent que de poisson, c'est l'épisode des sirènes. Notre quatre héros disposent fort heureusement de cire d'abeille et d'une corde, mais les dés sont nettement défavorables à Althéos PC et DC, les contraignant à dépenser malgré tout un certain nombre de points d'Honneur pour en réchapper.

Une fois franchi ce péril, Arès apparaît pour ordonner à nos héros de se purifier dans les plus brefs délais.

À ce stade, les scores d'Honneur et de Honte des quatre Althéos passés par le temple d'Aphrodite sont :
Althéos PC : 11/7
Althéos DC : 34/11
Althéos CM : 20/5
Althéos BP : 23/7

Les trois d'entre eux qui la possédaient encore ont perdu l'épée d'Héra. Il n'y plus qu'Althéos BD qui la conserve (quant à savoir si elle va lui servir avant qu'il ne la perde à son tour...).



Althéos PS n'étant plus dans la course, c'est Althéos PC qui est en première position. Ça n'est pas une très bonne nouvelle pour lui, car le passage à venir ne s'annonce pas facile.

Mes souvenirs sont assez flous, mais il me semble que le temple d'Arès et l'île de Circé offrent des dangers très différents. Dans le premier cas, il y a une épreuve qui ressemble par certains aspects à un combat et impliquent pas mal de jets de dés. Dans le deuxième, il faut consulter l'Oracle au bon moment, mais il y a des pièges.

La différence Honneur-Honte d'Althéos PC est faible et il me semble risqué de l'envoyer au temple d'Arès. (Avec le recul, je n'aurais peut-être pas dû lui faire sacrifier ces 10 points d'Honneur à la broche d'onyx avant qu'il ait au moins utilisé son recours normal à Zeus. Mais je craignais qu'il ne perde l'objet lors d'un des innombrables naufrages qui jalonnent le livre.)

L'île de Circé est bientôt en vue. Iris, la messagère des dieux, apparaît tout à coup sur l'embarcation et déverse sur notre héros le flot de paroles suivant : "Je suis Iris, et une femme très importante, parce que je suis la messagère d'Héra, qui m'a chargée de te confier un message, qui est lui-même très important, parce qu'il concerne ton bien-être futur, au sujet duquel nous sommes tous préoccupés au sommet de l'Olympe, car nous ne voudrions pas que ton voyage s'arrête ici, étant donné le point auquel il nous intéresse, et nous fascine, et il a suspendu la routine de la décadence divine pendant des journées entières, ce qui fait qu'il serait très décevant qu'il s'achève, et du reste nous n'aimons pas beaucoup Circé, parce que c'est une garce manipulatrice, cruelle, et fourbe, ce qui est bien sûr très bien si on aime ce genre de choses, mais la plupart d'entre nous ne l'aime pas, en fait nous le trouvons plutôt offensant, et il n'est pas facile pour les dieux d'être offensés, nous sommes plutôt des gens paisibles, quoi que tes professeurs t'aient appris, et j'ai entendu qu'ils n'étaient pas si bon que ça à Trézène, et quand nous sommes offensés, les éclairs se mettent à voler, et tout le monde est très contrarié, ce qui explique pourquoi je dois t'apporter un message."

De justesse, cette pipelette divine se rappelle que sa mission n'est pas d'inciter Althéos PC à se jeter à l'eau, et elle lui remet une racine de moly, en lui disant que tout se passera bien s'il la mange. Elle se lance à nouveau dans une phrase interminable, mais disparaît heureusement avant de l'avoir achevée.

Dans l'Odyssée, le moly est la plante magique qu'Hermès remet à Ulysse pour le protéger des enchantements de Circé. Ça marche de la même façon ici... à condition de consulter l'Oracle au bon moment.

L'embarcation atteint l'île et l'équipage se précipite pour l'explorer. Althéos PC reste un instant près du radeau, puis, ne voyant personne revenir, part dans la même direction. Il est déjà possible de consulter l'Oracle, mais je suis presque certain que c'est un piège.

On découvre une chaumière, où Circé nous accueille. Elle sait pourquoi nous sommes venus et nous apporte un breuvage mystique, en nous disant que le boire nous débarrassera de notre culpabilité. On peut accepter, refuser ou consulter l'Oracle.

Accepter est de toute évidence une mauvaise idée (même si, une fois changé en cochon, Althéos PC a en effet peu de chance de ressentir encore de la culpabilité). Faut-il consulter l'Oracle pour manger la racine ? Ça semble le choix le plus logique, mais il ne me semblait pas qu'on devait le faire si rapidement après l'arrivée sur l'île. Enfin bon, comme Althéos PS en a fait les frais, mes souvenirs ne sont plus très précis à ce stade du livre.

Hmm... En fait, si on consulte l'Oracle, Althéos demande à Circé de lui montrer ses compagnons. Elle le conduit jusqu'à la porcherie voisine de la chaumière, où les intéressés se trouvent effectivement. On peut attaquer Circé ou exiger qu'elle leur rende leur forme humaine. Je ne pense pas que la violence puisse être utile à ce stade.

Circé lui répond qu'il n'est pas en position d'exiger quoi que ce soit et lui demande à nouveau de boire le breuvage qu'elle a préparé. L'option de l'attaquer est à nouveau offerte, mais c'est certainement un PFA. Le choix est donc entre regagner la chaumière avec Circé et consulter l'Oracle. Je pense qu'il faut regagner la chaumière et ensuite consulter l'Oracle... mais je suis loin d'en être certain. Essayons tout de même...

...

...

...J'avais tort.



ATHÉNA : Couraze, zhevalier, relève-toi au nom de la zustice ! ...Zhevalier ? Tu m'entends ? Hou hou !


ALTHÉOS PC : Crouiiiiiiii !
Répondre
#56
Deux Althéos viennent de succomber de façon rapprochée. Althéos Dompteur de Chevaux est bien décidé à ne pas être le troisième. Il se rend au temple d'Arès, où les prêtres sont préparés à sa venue.

Comme on pouvait s'y attendre, le rituel de purification pratiqué à ce temple est du genre violent. On remet à Althéos un fouet aux extrémités métalliques et on lui ordonne de se flageller.

L'épreuve ressemble à un combat, comme je m'en souvenais. On doit réaliser quatre attaques contre nous-même (2D plus notre Force et le bonus de +1 fourni par le fouet, contre notre Protection de base).

Là où j'ai commis une erreur, c'est que je pensais qu'on ne perdait qu'en mourant : je comptais utiliser la fleur qu'Athéos DC a déjà utilisé pour soigner Chiron. Mais il semble bien qu'on a droit à un PFA si on est Gravement Blessé, et la fleur ne sert à rien pour éviter ça.

Il faut donc livrer quatre attaques de Force 6 contre une Protection de 11 et ne pas toucher plus d'une fois ! Heureusement, on peut utiliser son Honneur pour doper sa Protection et Althéos DC a encore un score d'Honneur élevé.

Althéos DC décide de dépenser 5 points d'Honneur pour augmenter sa Protection à chaque coup, ce qui signifie qu'il ne sera Blessé que sur un 10 ou plus.

Le premier jet de dés, évidemment, amène un 10.

Althéos DC pourrait dépenser 6 points d'Honneur pour chacun des coups suivants, mais ça le laisserait avec un score d'Honneur égal à son score de Honte, ce qui serait extrêmement périlleux. Il décide de tenter sa chance en restant à +5.

Le jet suivant donne un 3. Le troisième donne un 5. Le dernier donne un 6. Althéos DC a survécu, mais ça lui a coûté 20 points d'Honneur !

(Le pire, c'est que j'avais tort ! Le renvoi au cas où on est Gravement Blessé n'est pas un PFA, il indique simplement qu'on continue à lancer deux dés pour nos attaques. Althéos DC aurait bel et bien pu manger la fleur et il aurait automatiquement survécu à l'épreuve, sans avoir besoin de dépenser de points d'Honneur.)

Pour achever le rituel, les prêtres viennent frotter du sel dans les plaies d'Althéos DC, ce qui est bien sympa de leur part. Une fois ses plaies pansées, notre héros se remet en route. Ses compagnons choisissent quant à eux de rester là.

Althéos DC s'imagine qu'il peut enfin retourner à Trézène, mais bien sûr, ce n'est pas le cas ! Iris apparaît pour lui dire que, même s'il est effectivement purifié de la mort d'Agnostes, il est toujours chargé du poids de la mort de son père Égée, ce qui peut lui paraître bizarre vu qu'il n'en est aucunement responsable, mais c'est juste parce qu'il n'y a pas une vision cosmique des choses, et que s'il n'est pas content, c'est bien dommage pour lui, mais ça ne change rien, et... La déesse disparaît sans avoir achevé sa phrase ni indiqué à Althéos comment au juste il est censé se purifier cette fois.

Althéos DC finit par arriver sur une île proche du nord de l'Afrique. Il y rencontre des hommes qui semblent vivre dans un état de calme perpétuel et béat. Ils se nourrissent de fruits étranges et, même si on n'a jamais entendu parler des Lotophages, il n'est pas difficile de deviner qu'il vaut mieux éviter de les imiter.

Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas vu Markos le Phénicien et c'était très bien comme ça... mais ça ne dure pas davantage, parce qu'il est ici. Il essaie de faire avaler l'un des fruits à Althéos DC. Celui-ci fait semblant d'accepter, mais le recrache dès que le marchand a le dos tourné. Markos est encore plus pénible que d'habitude et il refuse même de prendre Althéos DC à bord de son navire.

Althéos DC reprend la mer et parvient à une île habitée par des primitifs, qui vivent dans de profondes cavernes. Il est incapable de parler leur langue, mais des fresques recouvrant les murs lui apprennent quelques principes de leurs coutumes, ce qui lui permet d'être bien accueilli. Les primitifs lui offrent des provisions et un couteau de jade (+1). Dans un élan d'optimisme colonialiste, notre héros baptise l'île Althenesos avant de repartir.

Pendant la nuit, alors qu'il s'est assoupi, notre héros reçoit la visite des Furies. Elles le frappent et l'accusent... d'avoir épousé sa mère. Althéos DC proteste qu'il n'est pas Oedipe et qu'elles font erreur, mais elles se moquent de l'écouter. Avant de repartir enfin, elles renversent son embarcation. Althéos DC ne parvient pas à la rejoindre et se retrouve une fois de plus le jouet des vagues. Il atteint enfin une côte et s'effondre sans connaissance.

(Il est possible de consulter l'Oracle à ce paragraphe. Le message auquel on a droit nous fait simplement observer que, contrairement à ce qu'il pourrait sembler à notre héros, le naufrage n'était pas la méthode de déplacement rapide la plus courante à l'époque de la Grèce Antique.)


On va s'arrêter là pour le moment. Mon erreur au temple d'Arès a été très coûteuse pour Althéos DC. Alors qu'il a longtemps conservé un score d'Honneur nettement plus élevé que ses alter ego, il n'a désormais plus que 15 en Honneur (contre 12 en Honte).
Répondre
#57
C'est le tour d'Althéos au Coeur Magnanime. Il n'est évidemment pas question qu'il aille au temple d'Arès et il lui faut donc espérer que l'échec d'Althéos PC lui permettra de s'en tirer.

Si on a Héra comme protectrice, le message d'Iris est un peu différent... mais pas plus utile.

Althéos CM avale la racine de moly au bon moment et boit ce que lui offre Circé sans être transformé. La magicienne prétexte que le breuvage n'était pas assez fort et va en préparer un autre, qu'elle lui demande de boire aussi. Mais je suis à peu près certain que la racine de moly ne nous protège qu'une fois et Althéos CM refuse donc.

Circé accepte ce refus, mais lui dit de quitter l'île. Althéos CM pourrait insister pour que ses compagnons retrouvent leur forme humaine... mais c'est probablement une mauvaise idée. Althéos DC n'avait plus ses compagnons en quittant le temple d'Arès et il paraît très probable que la même chose arrive si on passe par l'île de Circé. Tant pis pour ces gugusses, donc ! Ils n'avaient qu'à avoir l'aide des dieux !

Althéos CM quitte les lieux... en oubliant son armement, qu'il avait laissé sur la plage. Si je me souviens bien, ledit armement ne consistait qu'en un pauvre heaume rouillé, mais cette perte lui vaut tout de même un point de Honte.

Un peu plus tard, après la deuxième visite d'Iris, on offre à Althéos CM la possibilité de rendre Poséidon Neutre à son égard en échange de 1D6 points d'Honneur. Sacrifier des points d'Honneur à Poséidon est à peu près aussi agréable que de rencontrer Markos le Phénicien, mais c'est probablement plus sûr. Althéos CM décide de le faire et le dé amène un 1 ! La chance commencerait-elle à se montrer favorable au champion d'Héra ?

Après la rencontre avec Markos, puis les grottes des primitifs, Althéos CM a le déplaisir de recevoir la visite des Furies, dont le comportement absurde colle parfaitement à l'atmosphère générale du livre. Puis il échoue sur la côte africaine.

Il a 17 en Honneur et 7 en Honte.


Les deux autres Althéos suivent le même trajet. Même Althéos BP, que je voulais à l'origine faire passer par le temple de son dieu protecteur. Il me semble qu'Arès accorde une certaine aide à son champion pour survivre au rituel de purification, mais il n'est pas sûr que cela compense le +2 en Force.

À noter qu'Althéos BD perd à son tour l'épée d'Héra, l'abandonnant sur les rivages de l'île de Circé. Cette arme exceptionnelle n'aura en fin de compte pas servi à grand-chose à nos héros pendant ce livre-ci. On peut l'utiliser pendant le combat contre les "élémentaires" lors des rites de Déméter, mais il me semble que c'est tout (lorsqu'il s'agit d'affronter les marins mutinés, on ne l'a pas sur nous).

Althéos BP a 24 en Honneur et 9 en Honte. Althéos BD a 22 en Honneur et 10 en Honte.
Répondre
#58
La première position est désormais occupée par Althéos DC. Alors qu'il parcourt la plage dans l'espoir de trouver du bois qui lui permette de se construire un nouveau radeau, il est attaqué par quatre guerriers africains, armés de lances. Avec son couteau ridicule, aucune armure et une très faible différence Honneur-Honte, il n'a évidemment aucune chance et il décide de se rendre. Cela lui vaut 1 point de Honte, mais il n'a pas vraiment le choix.

Les guerriers l'emmènent au sud... loin au sud, car le voyage dure pas moins de trois semaines. Après avoir traversé le désert, le groupe parvient à une zone de savane et à un village nubien.

Althéos DC est conduit devant le chef. Après quelques problèmes de compréhension et par l'intermédiaire d'un interprète, notre héros se voit offrir le choix : il peut rejoindre les rangs des guerriers de la tribu ou ceux des serviteurs du chef.

Si je me souviens correctement (ce qui est de moins en moins certain à mesure que nous avançons dans le livre), la première option nous fait risquer un PFA. Mais la deuxième signifierait certainement des points de Honte et Althéos DC ne peut pas se le permettre.

Le lendemain, Althéos DC est invité à une chasse pour faire ses preuves. Il ne s'en tire pas trop mal, mais le groupe dont il fait partie est soudain attaqué par les guerriers d'une tribu rivale.

Ce combat est vicieux parce qu'il faut qu'Althéos y soit Gravement Blessé. Sinon, il est accepté parmi les guerriers de la tribu, renonce à rentrer chez lui, et c'est le PFA.

Althéos DC a toujours la fleur de Chiron et il l'utilise à présent, ce qui lui permet de perdre l'initiative. Il réussit à remporter le combat en étant Gravement Blessé. La lance de son ennemi était empoisonnée et la santé de notre héros ne se rétablit que lentement. Les Nubiens, voyant qu'il n'est plus en mesure de combattre, le réduisent à un état de servitude.

Althéos DC passe presque un an parmi les Nubiens. À l'occasion d'un festival, un lion s'échappe de la cage où il était exhibé et, dans la confusion, notre héros parvient à s'échapper.

Après avoir longuement cheminé à pied, Althéos DC rencontre des cavaliers d'une autre tribu, qui lui permettent de les accompagner et lui prêtent une monture. Ils ont probablement l'intention de vendre notre héros à je-ne-sais-qui, mais ce n'est pas comme s'il pouvait leur échapper pour l'instant.

Le groupe arrive à un fleuve qui est sans doute le Nil. Althéos DC a le choix entre rester avec les cavaliers ou essayer de trouver un bateau qui le prenne à bord. Il choisit la deuxième option (les cavaliers ne s'y opposent pas, heureusement) et n'a pas trop de difficulté à trouver un bateau qui lui fasse descendre le Nil. Pendant les deux semaines que cela dure, Althéos DC a l'occasion de voir beaucoup de choses de l'Égypte. Il descend finalement à Memphis. Le capitaine, qui a apprécié sa compagnie, lui offre en cadeau l'une des peaux dont il fait commerce. Althéos DC choisit une peau de lion, ce qui devrait être utile plus tard s'il survit jusque-là et ne la perd pas en route.

Un accès de fièvre contraint Althéos DC à rester à Memphis plus longtemps qu'il ne le prévoyait, mais il se remet et, après avoir travaillé pendant deux semaines, économise suffisamment d'argent pour s'acheter une petite barque. Il se dirige ensuite vers la bouche du Nil et la Méditerranée.

Althéos DC parvient à une île dont je ne me souviens absolument pas. Il commence à l'explorer, mais une colonne de fumée ne tarde pas à le ramener vers la plage. Il y découvre que son embarcation a pris feu sans raison apparente et qu'il n'en reste déjà presque plus rien. Ruminant des pensées peu charitables à l'égard des dieux, notre héros décide de longer la plage.

Il découvre un vieil homme en train de dormir parmi des phoques. Il s'agit de toute évidence de Protée... ou est-ce que c'est Nérée ? Je ne me souviens jamais de la différence entre les deux. Enfin bref, il faut faire parler ce type. Althéos DC lui tombe dessus à bras raccourcis.

Le vieil homme se change aussitôt en lion... et le tue. Les totaux d'Honneur et de Honte ne permettait plus à notre héros de doper ses caractéristiques et il avait dû utiliser son recours à Zeus dès son arrivée dans l'île, pour éviter que sa Honte ne dépasse son Honneur.


Monsieur Poséidon, un commentaire ?

POSÉIDON : Peuh ! Je lui avais bien dit qu'il n'était pas fait pour l'héroïsme et qu'il aurait mieux fait de rentrer chez lui.

ALTHÉOS DC : Il aurait seulement fallu que toi et toute ta putain de famille, vous acceptiez de me laisser rentrer !


Le nombre de nos Althéos se réduit à grande vitesse ! Alors qu'ils étaient toujours six en quittant Troie, il ne reste désormais plus que la moitié d'entre eux !
Répondre
#59
C'est le tour d'Althéos au Coeur Magnanime. Il se fait capturer par les guerriers nubiens, est emmené vers le sud et présenté au chef de village. À ce stade, il a juste envie de survivre et il accepte donc d'être réduit à un état de servitude. Contrairement à ce que j'anticipais, cela ne lui vaut aucun point de Honte.

Au bout de quelques semaines, il tente de s'échapper, mais il est vite rattrapé et les Nubiens lui infligent une blessure à la jambe pour l'empêcher de récidiver. Il faut du temps à notre héros pour se remettre.

Au bout d'un an, il y a le festival et l'incident provoqué par le lion permet à Althéos CM de s'échapper. Il rencontre les cavaliers et, une fois parvenu au Nil, décide de rester avec eux plutôt que de prendre le bateau.

Les cavaliers ne vont en fait pas beaucoup plus loin : leur ville d'origine, qui est leur destination, est située juste un peu plus loin. Althéos CM les remercie - c'était en fin de compte de bons gars, ce qui n'est pas commun dans ce livre - et va ensuite se chercher un bateau. Sur le chemin jusqu'à la rivière, il est mêlé à une embrouille avec deux types armés de couteaux, mais règle le problème en fuyant à toutes jambes.

Parvenu au port, il rencontre un capitaine qui parle grec et celui-ci accepte de le conduire jusqu'à Thèbes. Parvenu à la cité, Althéos CM décide de se rendre au temple d'Amon. Le prêtre lui fait bon accueil et l'autorise à passer la nuit ici. Pendant la nuit, Héra s'adresse à lui pour révéler qu'Amon n'est en réalité qu'une autre identité de Zeus. Puis, elle l'incite à aller consulter un oracle situé dans un oasis au milieu du désert.

Le temple met un bateau à sa disposition pour atteindre la cité fluviale la plus proche de sa destination. En chemin, Althéos CM est obligé de se battre contre un crocodile. Le combat lui fait dépenser un point d'Honneur, mais lui en rapporte 5, ce qui est bien agréable.

Althéos CM rejoint ensuite une caravane qui chemine pendant onze jours à travers le désert avant d'arriver à l'oasis.

À l'intérieur du temple, on rencontre Apollon en personne, entouré des parchemins sur lesquels il note ses prophéties. Il se révèle aussi incompétent que d'habitude : il a un parchemin sur lequel il a noté qui notre héros devait aller voir pour se purifier de façon définitive... mais il n'arrive pas à se relire. En fin de compte, il dit à Althéos CM d'aller plutôt se renseigner auprès de son frère Thésée, aux Enfers, ce qui est évidemment beaucoup plus simple.

Althéos CM regagne le Nil et se procure une embarcation avant de s'aventurer sur la Méditerranée dans l'espoir de rejoindre la Grèce. L'idée de s'aventurer aux Enfers ne le réjouit évidemment pas.

Mais il va pourtant s'y rendre et bien plus vite qu'il ne l'aurait voulu : il a négligé d'offrir une prière à Poséidon avant de s'embarquer (il fallait consulter l'Oracle au bon moment) et Poséidon fait apparaître une tempête qui noie notre héros.


Mme Héra, un commentaire ?

HÉRA : Pourquoi est-ce qu'il n'a été plus prudent ? Je lui avais dit d'être prudent ! Il avait simplement besoin de m'écouter et...

ALTHÉOS CM : Oh, la paix...



Il ne reste désormais en lice plus que les champions d'Arès et d'Aphrodite.
Répondre
#60
ALTHÉOS BP : Il ne reste plus que toi et moi, beau gosse.

ALTHÉOS BD : Après toi, tas de muscles.



Althéos au Bras Puissant se fait capturer par les Nubiens, se résigne à contre-coeur à passer presque une année en tant que serviteur, s'échappe, se rend au temple d'Amon et reçoit une vision d'Héra.

En chemin vers l'oracle, il tue le crocodile sans difficulté. Puis il rencontre ce boulet d'Apollon, prétendu dieu de la divination, qui lui dit d'aller trouver son frère défunt.

Notre héros a tiré la leçon de la négligence fatale à Althéos CM et il prend bien soin d'adresser une prière à Poséidon avant de s'embarquer pour traverser la Méditerranée. De façon à peine croyable, ça marche vraiment : un vent favorable gonfle sa voile et il n'y a pas la moindre tempête.

Après douze jours, il atteint la pointe sud de la Grèce continentale. Une femme se trouve là à l'attendre. Elle est accompagnée d'une fillette de cinq ou six ans.

Il est temps de changer de personnage. La seule caractéristique d'Althéos BP qui a changé est son score d'Honneur, qui est désormais de 29 (contre 9 en Honte).


Althéos Beau comme un Dieu suit exactement la même trajectoire. Étant un peu moins costaud, il dépense deux points d'Honneur pour venir à bout du crocodile. Lorsqu'il atteint la Grèce continentale, son score d'Honneur est de 25 (contre 10 en Honte).


(Vous aurez remarqué que - tout comme Althéos CM - ils ne sont pas du tout passés par l'île où Althéos DC a perdu la vie. Il semble que l'aventure bifurque momentanément selon qu'on reste avec les cavaliers après avoir atteint le Nil ou qu'on les quitte tout de suite. J'imagine que Protée/Nérée nous donne le même tuyau qu'Apollon et que les deux chemins se rejoignent ensuite.)


*


Pour la partie suivante, c'est Althéos BD qui est en première position.

La femme qui attendait notre héros est la Sybille et elle est au courant de l'épreuve qui attend notre héros. Elle lui confie une épée et un plastron (+2 tous les deux).

Althéos BD veut lui demander qui est la fillette qui l'accompagne, mais la gamine a disparu. (La réponse à cette question sera implicitement apportée au lecteur si l'un de nos deux héros parvient aux Enfers autrement que de la façon habituelle.)

La Sybille conduit Althéos jusqu'à une ouverture caverneuse et un tunnel qui s'enfonce dans les profondeurs de la terre. À partir de là, notre héros doit continuer seul.

Il est possible de consulter l'Oracle à ce paragraphe. Je soupçonne fortement que c'est un piège, mais il y a déjà deux Althéos qui sont morts parce que je n'ai pas consulté l'Oracle au bon moment, alors autant être prudent.

Ah non, tiens, ce n'est pas un piège. Althéos prie sa divinité protectrice et cela lui vaut 1 point d'Honneur et un rappel de ne rien manger pendant qu'il est aux Enfers, ce qui vaut mieux que rien.

Le tunnel se rétrécit et sa pente s'accentue. Il y a une ouverture dans la paroi de gauche et Althéos BD décide d'y jeter un coup d'oeil.

Hmm... Ça donne sur un autre passage qui ramène à la surface. Ce n'est de toute évidence pas la bonne direction, mais... Ah ! Un lion ! C'est ce que j'espérais !

Le combat lui coûte plusieurs points d'Honneur et ne lui en rapporte pas un seul (quelle arnaque !), mais l'essentiel est que notre héros peut récupérer la peau du lion et s'en vêtir.

Il est temps de redescendre. La pente du tunnel s'accentue au point qu'Althéos BD se met à glisser sans pouvoir se raccrocher à quoi que ce soit. Le sol disparaît et notre héros se retrouve en chute libre à travers un brouillard qui ne cesse de s'épaissir. Alors qu'il ne voit presque plus rien, la sensation de chute s'interrompt et il a désormais l'impression de flotter sur un matelas d'épais nuages. Un peu plus tard, ses pieds se posent de nouveau sur la terre ferme. Le brouillard se lève et Althéos BD découvre qu'il est arrivé sur les rivages du Styx.

Comme tout le monde le sait, on ne traverse pas cette rivière gratis. Plutôt que d'aller immédiatement voir Charon, Althéos BD décide d'explorer d'abord un peu les parages.

Il est surpris d'y rencontrer Diphtis, le philosophe cynique de la cour de Minos. Celui-ci lui résume ce qui s'est passé en Crète après les évènements du deuxième livre. Minos étant mort pendant le tremblement de terre, Opris est parvenu (avec le soutien de Diphtis et de ses alliés) à devenir roi. Mais il n'a pas fallu longtemps à la faction thrace pour le renverser. Opris s'est enfui à Athènes dans l'espoir d'obtenir le soutien d'Althéos. La faction thrace a couronné Miktros pour lui servir de pantin, puis elle a éliminé tous les gêneurs potentiels, dont Diphtis faisait partie.

Althéos BD se rend ensuite vers l'endroit d'où part la barque de Charon et rencontre en chemin... devinez qui ?

Markos fait observer à notre héros qu'il ne pourra pas traverser sans obole. Il propose de lui en fournir une en échange de son épée. Althéos BD, qui n'a pas vraiment envie de rester coincé ici, accepte. Markos attrape l'un des défunts qui se trouvent à proximité, lui retire l'obole qu'il avait dans la bouche, et la donne à Althéos BD. Notre héros n'est pas très heureux de contraindre ce mort à errer pendant cent ans avant de pouvoir traverser (et cela lui vaut un point de Honte), mais, comme souvent, il n'a guère d'alternative.

Après la traversée, Markos s'en va de son côté, mais offre avant de partir une grenade à Althéos BD. C'est un de ses pièges habituels, bien sûr, et notre héros se garde bien de la manger.

L'obstacle suivant n'est autre que Cerbère ! C'est là que la peau de lion se révèle bien utile. Le chien à trois têtes a été quelque peu traumatisé par l'épisode avec Hercule et, en voyant s'avancer quelqu'un vêtu comme lui, il détale pour se cacher dans sa grotte.

Ensuite, on a un magnifique choix gauche/droite/tout droit, dénué de la moindre précision. Dans le doute, allons tout droit.

Le chemin est de nouveau englouti par le brouillard, puis notre héros est confronté à l'un des criminels éternellement tourmenté aux Enfers : Tantale, qui ne peut jamais rassasier sa faim ni sa soif. Il y a un nouveau choix gauche/droite.

Althéos BD croise ensuite Sisyphe, éternellement occupé à essayer d'amener son rocher au sommet d'une pente. Le livre nous offre la possibilité de l'aider, mais il n'y a pas besoin d'être bien malin pour deviner que c'est une mauvaise idée.

Notre héros croise plusieurs autres défunts tourmentés. Il finit par rencontrer Éaque, l'un des juges des enfers, et persuade celui-ci de lui confier un guide qui le conduise jusqu'à son frère Thésée. Juste avant de repartir, Althéos BD voit que Markos a pris part à l'un des labeurs sans fin qui tourmentent les défunts. Il s'agit de frapper deux cailloux ensemble et d'essayer de les réduire en poussière. À en juger par les exclamations qui parviennent aux oreilles de notre héros, le Phénicien est peut-être en train de réussir.

Le guide confié à Althéos BD s'appelle Dean et il ne prend rien de tout ça très au sérieux, déclarant à notre héros qu'il est apocryphe et que tout ce qui l'entoure est purement symbolique. Il offre à Althéos BD le choix entre plusieurs chemins, qui passe chacun par une zone dédiée à un type de défunts. Il y en a une pour les fonctionnaires corrompus, une pour les licencieux et les goinfres, une pour les dirigeants, une pour les catastrophes naturelles...

...et une pour les princesses crétoises abandonnées par leurs amants et mortes en couches. Althéos BD, qui met un instant à comprendre, demande s'il y en a beaucoup, et Dean lui répond bien sûr qu'il n'y en a qu'une.

(Vous vous souvenez de la fillette de cinq ou six ans qui accompagnait la Sybille ?)

Le champion d'Aphrodite ne peut pas refuser d'aller voir celle qu'il a aimée et abandonnée. Dean l'emmène voir Ariane, dont le sort est de passer l'éternité à revenir du bain.

La rencontre entre Althéos et Ariane se passe... mal, parce qu'elle ne pouvait pas se passer bien.

Dean emmène ensuite notre héros jusqu'à un endroit noyé dans le brouillard, qu'il déclare être les Champs Élyséens. Althéos BD est évidemment incrédule, mais Dean fait un geste de la main et les environs prennent soudain l'apparence attendue : des champs de fleurs et des clairières baignées de soleil. Le guide répète à notre héros que rien de tout ceci n'est réel.

Althéos BD retrouve enfin Thésée, qui est soulagé de voir qu'il a survécu aux périls de son voyage. Thésée parle à notre héros de l'avenir de la Grèce (la guerre de Troie, les guerres médiques, Alexandre...). Althéos BD lui demande comment il peut enfin se purifier et Thésée lui dit qu'il va lui montrer, mais qu'ils doivent d'abord quitter les Enfers. Notre héros prend congé de Dean, qui lui indique qu'il devra marcher devant son frère et ne pas se retourner avant d'être à l'extérieur.

Sur le chemin du retour, Althéos BD marche donc devant. En chemin, il entend son frère l'appeler, mais résiste au réflexe de se retourner. Les appels finissent par s'estomper.

Enfin parvenu à l'extérieur, Althéos BD attend que son frère le rejoigne... mais Thésée ne vient pas. Au lieu de cela, c'est Markos qui émerge de la caverne menant aux Enfers. Il a un message de la part de Thésée, qu'il a croisé en chemin : Althéos doit aller voir les Phytalidae.

En ressortant des Enfers, Althéos BD a désormais 21 en Honneur et 11 en Honte.


Althéos BP suit exactement le même trajet, la seule différence étant qu'il dépense un peu moins de points d'Honneur pour tuer le lion. À l'issue de cette partie du livre, il a 28 points d'Honneur et 10 de Honte. (À noter que, contrairement à Althéos BD, il n'a pas utilisé la broche d'onyx pour obtenir un recours à Zeus supplémentaire. Il a toujours l'objet, mais il est peu probable qu'il soit encore utile à présent.)
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)