The Path
#1
Pour son 8ème anniversaire, le jeu vidéo gothico-expérimental The Path d'Auriea Harvey et Michaël Samyn est en solde à -33% de réduction (soit moins de 7 euros) sur Steam.
J'en profite donc pour faire un peu la pub de ce petit "jeu" ("expérience interactive" serait sans doute plus juste...), que j'avais beaucoup aimé au moment de sa sortie, même si on en fait assez vite le tour... De temps en temps, je le réinstalle et je le re-finis.

En vrai, j'avais déjà envie de vous en reparler il y a quelques jours ou une semaine (je l'ai réinstallé récemment, ma précédente partie devant dater de 2015), mais bon, le fait qu'il y a une réduction en ce moment est un bon prétexte...

The Path donc est un petit jeu d'aventure, sombre, un peu inquiétant, mystérieux (ne vous attendez pas à avoir des réponses nettes à vos questions, le but est justement de forcer le joueur à une certaine introspection pour trouver sa propre explication), onirique, voire cauchemardesque, et fortement inspiré de l'histoire et l'univers graphique du Petit Chaperon Rouge, du moins dans sa version populaire de conte pour enfants.

À l'époque, plusieurs interprétations de fans avaient fusé sur leur vieux forum... S'agit-il d'une allégorie du passage de l'enfance à l'âge adulte, en particulier, de la prise de conscience par une femme de sa propre sexualité ?

Un thème qui est certain, et avoué par les auteurs, c'est celui de l'autorité et de la désobéissance. Comme dans beaucoup de jeux (notamment tous les FPS hyper linéaires qui sortaient fin des années 2000), ici, on vous donne très clairement une consigne quand vous commencez à jouer.
Mais ici, c'est justement dans l'idée que vous allez y désobéir, et vous écarter du droit chemin...
Ça c'est une première chose.

Et puis, oui, aussi, on peut dire que c'est une vision "plus adulte" du fameux conte, mais bon, d'une part, ça, ça n'est pas très original (le Chaperon Rouge est probablement le personnage de conte pour enfants le plus sexualisé... rappelez-vous celui du loup de Tex Avery), et en plus, ce n'est finalement qu'un retour aux origines, avant que le conte ne soit édulcoré pour les enfants...

Bref...

Nous allons donc jouer, tour à tour, 6 petits chaperons rouges, toutes sœurs, toutes l'une après l'autre en route sur "le chemin" (The Path) vers la maison de leur Mère-Grand.

Robin, 9 ans, qui a gardé la tenue à capuchon rouge des contes. C'est la jeune enfant, qui vit encore dans l'imaginaire, et insouciante des dangers et de la mort.
Rose, 11 ans. C'est la pré-ado, encore pas mal dans l'imaginaire, qui s'intéresse à des trucs nunuches de petite fille : les plantes, les animaux.
Ginger, 13 ans. C'est le garçon manqué. Elle est encore dans les jeux, sans aucune conscience de sa féminité, bien qu'on peut parier qu'elle vient probablement de toucher à la puberté... C'est ce moment charnière, au collège, où l'on est encore un esprit d'enfant dans un corps adolescent.
Ruby, 15 ans. C'est le cliché de l'adolescente gothique, vêtue de noir, qui trouve tout nul, qui est dans la rébellion, la marginalité, la remise en cause du monde des adultes. Vraisemblablement inexpérimentée, elle s'intéresse cependant déjà aux garçons...
Carmen, 17 ans. C'est la "grande adolescente", celle qui sera bientôt une adulte légale, mais désire l'être déjà, celle qui veut attirer l'attention des hommes adultes... Consciente de son charme, elle aime en jouer...
Scarlet, 19 ans. La jeune adulte. C'est l'archétype de la "grande sœur" : en tant qu'ainée, elle est censée aider sa mère à s'occuper de ses sœurs plus jeunes. C'est l'image de "la responsabilité". Responsabilité, qui, peut-être un peu trop prise au sérieux, lui a volé une partie de son enfance ou de son adolescence... Et pourtant, elle est encore bien jeune !

Nous jouerons donc, successivement, chacune de ces sœurs aux noms plus "rouges" les uns que les autres.

Et nous allons toutes les livrer à leur mort.
Parce que si vous arrivez saine et sauve à la maison de Mère-Grand, sans rencontrer votre Loup, eh bien, c'est Game Over. Il faut recommencer.

Dans la forêt sans limite autour du chemin, on pourra cueillir des fleurs, rencontrer une mystérieuse Fille en Blanc, trouver des objets avec lesquels on pourra interagir (justement en interagissant PAS, en lâchant les contrôles...) afin d'apprendre quelques indices sur la personnalité de chacune des sœurs.
Et nous devrons trouver notre Loup. Puis, blessée, comateuse (mort-vivante ? violée ?), trainer les pieds jusqu'à la maison de Mère-Grand, maison qui, d'un peu inquiétante si on s'y rend saine et sauve, a pris un aspect complètement cauchemardesque après la rencontre avec le Loup. Dans une longue cinématique à la première personne (dont la durée et les éléments exacts dépendront de ce qu'on aura trouver dans la forêt), nous arriverons jusqu'à la chambre de la Grand-Mère...
Pour y trouver notre mort...

Puis, il s'agira de choisir la sœur suivante et de recommencer...
La sœur que nous venons de jouer étant, désormais, désespérément absente de la maison !

Quand vous aurez tué tous vos petits chaperons rouges, vous débloquerez un dernier personnage, pour faire un dernier tour sur "Le Chemin" et jusqu'à la maison de Mère-Grand (devenue une compilation de toutes les versions qu'on a pu débloquées avec les 6 sœurs).

Et après ça, je vous laisserai la surprise de ce qu'il advient de retour à la maison des sœurs rouges... (Merci à ceux qui auraient joué d'éviter les spoilers Wink

Un jeu sympathique, un peu planant, foutant parfois la trouille (les sons bizarres et la musique y sont pour beaucoup), posant plus de questions qu'il apporte de réponses (les filles sont-elles vraiment mortes ou est-ce une métaphore pour ce qui leur est vraiment arrivé ? est-ce vraiment 6 sœurs, ou bien la même fille à plusieurs étapes de sa vie ? pourquoi tel Loup pour telle fille, et tel autre Loup pour une autre sœur ? qu'est-ce que C'EST exactement, tel Loup en particulier, et qu'est-ce que c'est censé signifier ? qui est cette putain de petite fille en robe blanche, pourquoi ne parle-t-elle pas, et pourquoi est-ce qu'elle me ramène toujours là où je suis en sécurité ?), assez artistique (parfois trop... si les glyphes apparaissant en mode "subliminal" et le grain de l'image ne vous ont pas encore assez fait passer le message "ON EST TROP INDÉ EXPERIMENTAL NEW WAVE", la subtilité n'est peut-être pas faite pour vous).

Bref, un petit jeu que je vous conseille fortement si vous ne l'avez pas encore dans votre besace.

Alors, prenez un petit panier en osier, un litre de lait, du pain et un petit pot de beurre, et allez rejoindre votre grand-mère.
Et surtout, n'oubliez pas :
STAY ON THE PATH !

http://tale-of-tales.com/ThePath/index.html


Pièces jointes Miniature(s)
   
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#2
Ce jeu est sur ma liste depuis un moment… Ton joli commentaire me donne encore plus envie d’y jouer !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)