Coolbiker, la route de l'horreur
#1
Ayant redécouvert cette avh récemment, je me permets d'en parler sur ce site. Coolbiker était là avant toute chose. Avant que Xhoromag ne soit mis en ligne. Avant qu'une bande d'irréductibles fans de Livres dont vous êtes le héros ne s'unisse à travers les forums. Avant la déferlante d'avh de ces dernières années. Aujourd'hui je vais vous parler de l'ancêtre. Et je n'en ai aucune honte.

Coolbiker reprend les clichés du genre. Points de vie, d'équipement, scores divers. Simplement ces règles sont traitées par-dessus la jambe, ignorées ou traitées en dérision. En un mot, sacrifiées. Sacrifiées au profit du fun. Car c'est cela Coolbiker : du fun en barre. Le scénario est inexistant. On passe d'une situation à une autre par des raccourcis foireux, des crises de folies créatrices diverses. Au début on est à moto. Moto qui est lâchement assassinée par des assassins qui en veulent à notre peau. Et après, qui vivra verra. Coolbiker est une merveille dans le non-sens, l'enchaînement chaotique de situations. Une sorte de cadavre exquis suprême, parodie ultime du genre mais si rafraîchissante. À consommer à petites doses cependant, l'excès est nocif pour la santé. Bien entendu, il est inutile d'avoir le moindre remors pour tricher. Vous y êtes d'ailleurs fortement encouragés par les auteurs. Unique point noir : Coolbiker n'est pas fini. Tout du moins, pas totalement, certains chemins se coupant net car les paragraphes auxquels ils conduisent n'existent pas. Il est cependant possible de la finir. Enfin je crois. C'est ça Coolbiker, une avh qui se paie le luxe de n'avoir ni scénario, ni continuité, ni jouabilité, avec des trous dedans, et que pourtant, on ne peut s'empêcher d'aimer.

Donc n'hésitez plus, faîtes vombrir votre moto sur la route de l'horreur
Répondre
#2
Ce truc est culte, tout simplement. J'ai découvert ça quasiment dès mes débuts sur Internet (2002 ?), et j'arrive encore à dénicher des chemins que je ne connaissais pas : un modèle de non-linéarité débile.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#3
J'ai un peu lu : c'est vrai que c'est sympa, mais les PFA à répétition (EDIT : et les pubs Lycos, aussi Evil) commencent à me les gonfler.

Je suis sûr que Coolbiker explose facilement le Marais 2 de ce côté. ^^


Répondre
#4
(12/01/2007, 17:37)Meneldur a écrit : Ce truc est culte, tout simplement.
Culte est un mot bien faible pour décrire cette épopée. Surtout quand on écoute les Rolling Stone derrière.
Mais les PFA sont légendaires. Au moins. Cool
Répondre
#5
Ah ah, je viens de finir. Ça vaut le coup, effectivement ! Merci, Skarn !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)