Foire aux Idées
#1
Suite à une conversation sur MSN ...

Sur les forums anglais de livres-jeux, il y a beaucoup de topics de type "Créez votre propre objet" ou "Créez votre propre monstre" qui remportent un succès non négligeable. Puisque nous avons une forte communauté d'écrivains d'AVH, je propose ce sujet-ci pour recueillir des idées.

Si vous avez de bonnes idées pour des événements, des ennemis, des objets, des situations, des pièges, des créatures, des rencontres, etc..., mais qu'en revanche, vous n'avez pas la volonté ou la motivation pour écrire une AVH entière, vous pouvez partager vos inspirations sur ce thread. On s'entend que les idées partagées ici seront du "domaine public" et que tout auteur parmi nous pourra s'en servir s'il le désire.

Dans le cas extrême, vous pouvez même partager des idées d'aventures ou de séries entières. Cela pourrait donner naissance à des projets collaboratifs.

Qu'en pensez-vous ?
Répondre
#2
Oiseau tu sais que tu risques de provoquer la fin du monde en me proposant un topic où je pourrais m'épancher à loisir sur un de mes innombrables projets fous ? Vous savez bien, celui que je ferais le jour où j'aurais fini la série des Flower Power (sachant que j'ai présentement le matériel pour 5 ou 6 tomes). Ce projet c'est :

Sailor Moon l'avh


Les méchants (leur nom exact m’échappe) ont trouvé un nouveau plan diabolique pour capturer de l’énergie. Les jeunes lisent et leur imagination fébrile s’excite, fournissant un maximum de cette précieuse énergie. Mais le marché de la bande dessinée étant saturé, les méchants se sont rabattus sur celui des Livres dont vous êtes le héros, genre quasiment disparu mais à fort potentiel. L’envoyé des méchants sur Terre, le redoutable Pierre Vivantès, a réussi à prendre le contrôle d’une petite maison d’édition en mettant à la porte son précédent propriétaire et principal auteur, Martin Bird (nom provisoire bien sûr). Vivantès a ensuite entamé la production d’une nouvelle série sur des héroïnes très à la mode : en effet, il vend maintenant à grand renfort de publicité une série de livres sur les Sailor (sans leur consentement bien sûr) !*

L’aventure pourrait se dérouler de la façon suivante :
-tout d’abord une partie où Sailor Moon accompagne Mercury qui fait ses courses (éventuellement accompagné d’une autre Sailor, mais évitons de nous surcharger en compagnons). Elles découvrent la sortie de ces nouveaux livres et en sont scandalisées. Possibilité pour Bunny d’en acheter un, sinon Mercury en prend un à sa place.
-si Bunny a acheté le livre, elle en subit l’influence néfaste et est sauvée de justesse par Luna. Dans l’autre cas, Mercury disparaît et notre héroïne tente de découvrir pourquoi. Dans tous les cas, elle finit par tomber sur Tuxedo Kamen (en civil) puis sur… Martin Bird ! Ce dernier, au bord du suicide, expliquera comment il a été mis à la porte et Bunny le réconfortera et lui redonnera courage.
-Bunny s’infiltre dans la maison d’édition grâce à son prisme lunaire. (Très) éventuellement, on pourrait parodier légèrement le style livingstone avec un interrogatoire par les gardes s’ils nous croisent ou un enchaînement de deux ou trois choix gauche/droite, ouvrir porte/passer. Bunny finit par arriver face à Vivantès, qui lui met une raclée. Elle est sauvée de justesse par Tuxedo, qui la jette par la fenêtre (difficile de le dire autrement, mais c’est pour lui permettre de s’échapper bien sûr). Mais lui-même ne ressort pas du bâtiment !
-Bunny revient avec des renforts (toutes les Sailor, sauf éventuellement Mercury qui sera libérée en cours de route, étant enfermée quelque part dans le bâtiment). Elles finissent toutes par arriver devant Vivantès, qui, au bord de la défaite, réussit à activer les pouvoirs de son livre magique, et à les absorber dedans. A suivre, fin du premier épisode.

Pour les règles, je pensais simplement qu’il n’y en aurait pas en civil, peut-être un ou deux minuscules jets de dés mais c’est tout. On aurait par contre un score d’amitié avec chacune des autres sailors, qui changerait en fonction de nos choix (et bien sûr, il est impossible de toutes les contenter). Ce score influencerait sur l’aisance en combat à plusieurs ou peut-être sur quelques événements, voire permettrait des « attaques combos ». Pour les règles une fois transformée… hum, peut-être qu’on pourrait s’en passer aussi. Cela reste un point délicat, mais il faut que certaines décisions plus ou moins anodines de la partie civile ou infiltration aient de vraies conséquences (sans tomber dans l’excès tout de même).

Et comme je suis incorrigible, j’ai aussi le deuxième épisode, bien que de façon moins détaillée.

Là, on débuterait seule, pour découvrir qu’on a changé de monde et de vêtements. Nos pouvoirs seraient inaccessibles pour toute la durée de ce passage, et on se retrouverait avec un rôle cliché, comme celui de la princesse en robe longue absolument horrible dès qu’il faut être un peu vive. Toujours dans ce cas, notre première mission serait de nous échapper de la tour où on doit normalement attendre bien gentilment l'arrivé d'un héros. Les autres Sailor que l’on récupère au fur et à mesure seront bien sûr à la même sauce (une Jupiter en chevalier, une Vénus en voleuse par exemple). Notre fine équipe traversera un monde basique d’héroïc-fantasy, où un méchant sorcier fait régner sa loi par l’intermédiaire de son armée de créatures (type gobelins, orques) et possédant une police politique qui impose des préceptes stupides : ce sera l’occasion de ressortir tous les clichés : l’or qui coule à foison, les aventuriers qui se comptent par milliers, les aubergistes qui savent tout… on finira par arriver dans une auberge où un aventurier alcoolique musicien (éventuellement accompagné d’une petite fille aux cheveux bleus et autre…) nous mène au repaire des résistants, un groupe de héros de LVH de Martin Bird et de ses confrères, qui résistent encore et toujours à l’homogénéisation de ce monde et à son contrôle par le méchant sorcier (appelons-le Z pour l’instant). Les résistants, guidés par la déesse Ashnia, l’aventurier bourré, la jeune fille avec des ailes qui lui poussent dans le dos quand elles prononcent Aeria Gloris… lancent ensuite une attaque générale sur la base de Z pour nous permettre de nous y infiltrer. Une fois un mini-donjon (très très cliché, avec des pièges mortels si on était seule, des cul-de-sac et co) franchi, on débarque dans les geôles, on délivre Tuxedo qui y était emprisonné (sale, fatigué, torse nu, mais masqué !), puis on va affronter le grand Z. Une fois battu, le monde du livre s’efface et on retourne dans le réel, juste à temps pour empêcher Vivantès d’organiser la distribution mondiale de ses « œuvres ». Après un farouche combat, le démoniaque méchant est vaincu.

Epilogue : on recroise Bird, qui a repris sa maison d’édition, et dont les livres se vendent maintenant comme des petits pains. Tout est bien qui finit bien dans le meilleur des mondes, comme dans tout Sailor Moon.

*Eventuellement, avec des couvertures et des illustrations intérieures du type Sorcière des Neiges nouvelle version, mais cela tranche un peu avec l’ambiance de Sailor Moon je trouve.

Note : tout cela est un copier/coller un peu agrémenté de mon propre recueil de notes. Si un jour il me venait l'idée de concrétiser tout ça, vous sauriez déjà la structure générale, mais cela ne changera pas grand chose puisque c'est celle de tout épisode de Sailor Moon.

Sinon, d'autres idées... hum, un pensionnat des ombres-like avec de la magical girl en prime (ainsi que fantômes, gardiens... une légère dose supplémentaire de magie quoi) et... j'avais d'autres brides d'idées, mais elles ne reviennent pas pour l'instant.
Répondre
#3
NOOOOOOOOOOOON!!!!!! argl...
"Je chercherai à retrouver un rêve..."
Répondre
#4
be moi je trouve que le silmarillon (jrr tolkien ) regorge de plein d'idées !
notament j'aimerais bien un ldvelh evoquant le plus haut fait de l'histoire des elfes et des humains : la quete du silmaril de Beren et Luthien.
Il y serait qwuestion de labyrinthe dans une montagne , d'un combat fabuleux et d'une fin grandiose .
De plus il y aurait une tres grande liberté car Tolkien evoque plus qu'il n'entre dans les détails de ce moment épique !
et que dire de la rencontre avec morgoth d'une part et le superbe combat entre Sauron et Huan d'autre part ..qui accompagnerait le heros .
je reve ...je ne l'ecrirais pas mais si quelqu'un le faisait ? pourquoi pas !
Répondre
#5
Ton idée est séduisante, Joe20, mais relèverait de l'exploit. Et si quelqu'un prend le risque et se plante, Meneldur va le hacher menu...

J'ai plusieurs idées qui traînent sur des feuilles volantes, mais soit certaines me plaisent suffisamment pour que j'espère m'y coller un jour, soit les autres sont banales...

Pour ce qui est des "adaptations", ça me plairait bien de lire une version avh des "Clous rouges" d'Howard, le créateur de Conan.
"Je chercherai à retrouver un rêve..."
Répondre
#6
Plume.pipo a écrit :Et si quelqu'un prend le risque et se plante, Meneldur va le hacher menu...
Moi ? Mrgreen

Je confirme, ce genre d'AVH avec des personnages célébrissimes se révèlerait très casse-gueule à mon avis. Par contre, les larges blancs qui parsèment l'histoire de la Terre du Milieu permettraient très facilement l'inclusion de petites histoires, sans jamais marcher sur les pieds de Tolkien Smile J'ai ça qui me trotte dans la tête depuis longtemps, sans avoir trouvé la motivation de m'y mettre...un jour peut-être...
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#7
Aaaaaaaah, retrouver les ents-femmes....(rêve rêve)...
Mais le sud et l'est de la Terre-du-mileu sont effectivement peu connus. ....Que sont devenus les istaris bleus?.....
"Je chercherai à retrouver un rêve..."
Répondre
#8
Y'a des tas de mondes à exploiter dans ce cas là :
PERN, Ténébreuse, Dune, Killashandra, LanceDrangon... etc, etc...
Je ne parle même pas des animé nippon ni mauvais ptdrrr
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#9
Caïthness a écrit :Y'a des tas de mondes à exploiter dans ce cas là :
PERN, Ténébreuse, Dune, Killashandra, LanceDrangon... etc, etc...

K... K... K...


Excusez-moi, je viens d'être saisi de violents spasmes musculaires provoqués par une crise allergique elle-même suscitée par une réaction d'infinie aversion.
Répondre
#10
Je lance aussi l'idée d'une petite AVH sur le style Dark Project en 50 paragraphes. Dark Project est un jeu PC, un FPS où l'on joue le rôle d'un voleur. Equipé de semelles en fer histoire de faire du bruit quand il marche sur du carrelage ou des grilles, il n'en est pas moins agile pour se cacher dans l'ombre et provoquer des diversions. Son équipement ? Matraque pour frapper silencieusement garde et habitants, au pire des cas une épée, sphère d'observation, grenades éblouissantes, oeufs de crapauds monstrueux, potion d'invisibilité et de souffle, potion de rapidité et de soin, boussole et crochets, et un large arsenal de flèche (normale, bruyante pour faire des diversions, à corde, à mousse pour les sols, à feu pour exploser les machines, à gaz pour endormir à distance et surtout à poches d'eau pour éteindre torches et machineries).

Pour ceux que ça intéresse, je pense que les Rôdeurs de la Nuit est un bon exemple. On se demande même si Livingstone n'en aurait pas influé l'idée à Eidos Big Grin.

Quoiqu'il en soit, une AVH pourrait être faite en 50 paragraphes pour cambrioler un petit manoir. Bien sûr c'est pas linéaire mais on peut considérer qu'à partir d'un certain nombre de points d'alerte ou de pv perdus il est temps de prendre la fuite.
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
#11
C'est marrant, l'idée m'était venue cette semaine d'écrire une adaptation en AVH d'une mission de Dark Project II (sans doute le manoir des Rumford, la plus simple).
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#12
Ah, Dark Project ! J'adore tout particulièrement le deuxième opus (il y a un peu trop de morts-vivants dans le premier à mon goût).

Adapter ça en AVH ne serait pas facile, cependant. La clef de Dark Project, c'est bien sûr la dissimulation. Il faut repérer les meilleurs cachettes, se déplacer sans être vu ni entendu, guetter le moment où un garde nous tourne le dos... Autant de difficultés qu'il serait malaisé de traduire sous une forme écrite (régler ça par des jets de dés me semblerait une solution décevante).
Répondre
#13
Je déterre ce vieux sujet, parce que la quatrième de couverture de Spellbreaker m'a donné une amorce d'idée qui me paraît sympatoche :
Citation :Cette fois-ci, vous avez foiré dans les grandes largeurs. Vous avez oublié de mettre la main sur l'épée enchantée Tuilindo, vous êtes monté sur le bateau au lieu de prendre la route de la plaine, vous avez tiré un 1 pour calculer votre Habileté, ou peut-être tout ça à la fois, mais peu importe, car le résultat est là : Rakhas le Nécromant a conquis l'Allansie. Ses hordes de goules, de nécrovenants et autres zombies, aidées par les opportunistes Elfes des Ténèbres et les cruels Hommes-Lézards, ont anéanti sans peine hommes, elfes et nains au terme de sanglantes batailles. Les légions maléfiques ont occupé tous les points stratégiques, écrasant méthodiquement tous les germes de résistance. Yaztromo a été écorché vif et crucifié devant sa tour, Nicodème a été énucléé, émasculé et noyé dans la rivière du Chat qui Pêche. Les bannières du Chaos flottent sur toutes les villes du continent, de Fangthane à Kaynlesh-Ma. Et tout ça, c'est arrivé à cause de vous.

Deux années se sont écoulées depuis votre douloureux échec, que vous avez passées pour l'essentiel dans une chambre sordide du ghetto humain de Sable-Noir. Il vous arrive de souhaiter avoir péri aux mains de Rakhas ou de ses lieutenants, les demi-ogres Crèvecœur et Tranchetête, au cours de votre exploration de leur repaire souterrain, aujourd'hui devenu la bourdonnante capitale de l'Empire, mais le hasard n'en a pas voulu ainsi. Vous aimeriez croire que c'est parce que vous êtes destiné à renverser le joug des Ténèbres, mais vous savez pertinemment que c'est là rêveries inaccessibles : votre simple qualité d'humain vous classe parmi les parias de la nouvelle société allansienne, où hommes et femmes sont presque tous esclaves des nouveaux maîtres morts-vivants. Les rares humains libres sont traités comme des êtres inférieurs et se tournent généralement vers des métiers occultes, servant d'exécuteurs des basses besognes dans les sociétés secrètes qui pullulent comme jamais auparavant. Vous avez toujours refusé de vous mêler à ce milieu interlope, vous réchauffant bon gré mal gré aux derniers éclats d'une fierté vacillante, mais vous vous sentez de plus en plus las. Vos créanciers se font de plus en plus insistants, votre bourse est à sec, et par-dessus tout cela se trouve évidemment ce remords insoutenable, avec lequel deux années de cohabitation ne vous ont pas appris à vivre, bien au contraire.
Ne manque plus... qu'un scénario. Et j'avoue que je sèche. Ce dont je suis sûr, c'est que renverser le méchant pour ramener la joie de vivre et le bonheur en Allansie serait une mission banale à pleurer.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#14
Pourquoi pas négocier avec différents représentants monstrueux des factions au pouvoir et réussir à devenir le premier humain se voyant attribuer une resposabilité officielle au sein du "nouvel empire".
Après, le héros serait libre d'assouvir des ambitions personnelles au sein de cette jungle ou au contraire affaiblir insidieusement les chefs des envahisseurs par des manoeuvres tortueuses.
Répondre
#15
Je sais pas trop. De mon point de vue, jouer sur le côté loser du héros, perdu dans les bas-fonds d'une Sable-Noir plus sordide que jamais, toujours rongé par son échec et doutant de lui-même, sans compter son appartenance à une race désormais paria, me paraissait intéressant. Enfin, de toute façon, il est peu probable que je trouve suffisamment de temps et d'envie pour concrétiser tout ça.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)