Les Limbes du passé par Maléfisse
#16
Avant de continuer, j'aimerai dire à quel point je suis heureux d'avoir autant de réponses, et plus plutôt positives généralement. Un gros merci à tout le monde !

Tholdur :

Citation :Déjà on a une présentation classique avec un titre, un avant-propos destiné à ceux qui ne connaissent pas le principe des AVH, c'est à dire personne, mais bon on le fait tous très souvent^^) et une brève introduction. Cette dernière est de bonne facture, à part la confusion entre les verbes battre et bâtir qui m'a vraiment sauté aux yeux. Le texte est ainsi de temps à autre émaillé de "grosses" fautes d'orthographes qu'une relecture attentive pouvait sans doute éliminer, mais bon dans l'ensemble je trouve que le niveau est très correct. C'est un point sur lequel il reste à mon avis juste quelques petits efforts à faire pour qu'on ne revienne plus t'embêter là-dessus, histoire que la question de l'orthographe soit définitivement close.

Le pire, c'est que je ne m'en rends pas du tout compte. Il va vraiment falloir que je fasse un effort là-dessus.

Citation :La présence des liens cliquables est toujours très agréable, bravo également d'avoir pris le temps de les élaborer.

L'article sur les liens cliquables de Vador m'aura bien été utile.

Citation :L'arrivée dans l'univers onirique d'aspect épuré est bien décrite, en tout cas je n'ai pas eu à faire d'effort pour entrer dedans. Je ne me suis jamais dit "c'est incohérent", même si certains éléments très concrets comme les panneaux sont un peu à contre-courant du reste qui est plutôt "éthéré". Franchement je suis plutôt épaté par le style et les petits trucs sympa comme la joie du personnage de retrouver sa force (joie qui va le quitter au fur et à mesure de son périple).

Merci ! J'ai mis les panneaux rien que pour éviter le choix droite-gauche.

Citation :Par contre le thème Mystérieuse Amazonie est vraiment parachuté. Indépendamment de la qualité de l'AVH, pour moi c'est tout de même hors-sujet vis-à-vis de ceux qui auront fait l'effort de coller au thème. En même temps tu avais prévenu que c'était une histoire écrite avant que le thème soit connu. Le pire c'est qu'avec un thème "Un pays mystérieux" tu étais complètement dans les clous! Mais là si le mystère est clairement présent, très vite le côté "amazonien" disparaît.

J'avais le choix entre respecter "complètement" le thème et créer un univers mystérieux... Navré pour les personnes qui se sont creusés la cervelle pendant des jours pour trouver une idée qui colle :-(

Citation :Les différentes rencontres sont variées et mettent bien dans l'ambiance. Il n'est pas si évident de réussir du premier coup, certains choix de direction ne permettant pas de faire les trois rencontres nécessaires, mais on y arrive ensuite très vite. L'univers est donc bien là. Même s'il est éthéré, on y croit ainsi qu'aux différents PNJ. Un défaut aurait pu être le "côté patchwork", avec des éléments "pondus" les uns derrière les autres sans lien entre eux, mais comme on est dans un univers onirique cela ne me dérange pas. Il faudra juste faire attention quand tu t'attaqueras à une AVH plus importante dans un univers "réaliste".

Merci !
J'ai pensé à cet effet que Livingstone fait si bien dans ses labyrinthes, mais avec si peux d'éléments à la base de l'histoire, je crois que j'ai fait de mon mieux.

Citation :En point de détail de structure, l'indice donné par la femme concernant les vautours est inutile puisque si elle nous le donne, il est alors impossible de rencontrer ces vautours. De manière générale les rencontres non obligatoires n'ont pas d'utilité en terme de jeu: on pourrait imaginer un système de pénalité de pardon pour avoir dérangé certains "habitants".

C'est si choquant que ça ? Je me suis déjà justifié deux fois :-)

Citation :Je suis d'accord avec ceux qui disent qu'il serait intéressant de cacher les résultats des choix jusqu'à la fin, par la mise en place d'un quelconque système de codage.

C'est noté !

Citation :Pour les trois rencontres "décisives", il est un peu dommage que la même technique permette de réussir deux fois. J'aurai aimé une rencontre qui fasse clairement référence à une période adulte de notre personnage. Car là il rencontre sa sœur et le type qui lui en a fait baver au collège. Je pense qu'il y avait des tas de choses à imaginer comme un clochard qu'on voyait tous les jours dans le métro, qu'on a jamais aidé et auquel on n'a jamais parlé, et qui s'est un jour jeté sous une rame, un copain alcoolique pour lequel on a fait comme si tout allait bien et qui finalement a conduit à un drame dans sa famille. Après c'est vrai aussi que dans ce cas on risquerait de tomber dans le glauque.

Maintenant que tu le dis, je pense avoir clairement sous-estimé cet angle. L'idéal aurait été d'écrire une AVH plus longue et ne participant pas au Mini-Yaz.

Citation :Les fins sont d'une facture étonnamment classique. Je suis certain que tu pouvais imaginer quelque chose de moins conventionnel que ce que tu as proposé, surtout après un début d'aventure autant ancré dans le mystère. C'est surtout vrai pour la bonne fin -et un peu la mauvaise aussi- qui ressemblent presque à un copier-coller d'un cours de catéchisme. Ça fait une curieuse sensation, mais peut-être que tu es croyant et que par ces fins (et même l'intégralité de cette AVH) tu tenais à exprimer des choses qui te tenaient à cœur. Si c'est le cas alors je comprends l'emploi de ces fins.

Je ne pourrai pas te dire pourquoi j'ai choisi cette fin. Je ne suis pas croyant, mais je voulais souligner : si tu es gentil, tu monteras au ciel. Peut-être que j'ai effectivement écrit inconsciemment ce que j'ai entendu d'une oreille distraite en catéchisme.

Citation :Pour conclure cette première vraie AVH de ta part est très intéressante. Les qualités sont réelles et les défauts non rédhibitoires. Évidemment on sent encore de la fragilité à cause de la jeunesse, mais aussi de la maturité. Tu as choisi un thème plutôt mature et à mon avis tu t'en es pas mal sorti en ce qui concerne l'expression des sentiments. Les maladresses tiennent plus de la structure un peu trop simple (gare à "l'effet patchwork" dans un univers réaliste). Enfin, je trouve que ta démarche d'essayer plusieurs genres est très intéressante. C'est peut-être simplement parce que tu cherches encore quel univers te convient le mieux, mais en tout cas je trouve que c'est toujours intéressant pour un auteur de tenter la diversité.

Savoir que tu trouves mon AVH correcte me fait beaucoup plaisir :-)

Citation :Edit: au vu des feeds précédents, je reviens sur deux points:

-le "bug des vautours": même si tu dis que ce n'en est pas un, c'est tout de même gênant: un indice donné dans une partie doit pouvoir servir dans cette même partie.

-la scène de la sœur: je crois que ce qui est trompeur c'est le côté exagéré de la situation de se jeter à ses pieds. Je verrai plutôt quelque chose de plus retenu comme "vous lui prenez la main et laissez couler vos larmes" ou "vous l'étreignez en laissant couler vos larmes". En effet, je trouve que tu as décris une scène de retrouvailles qui est pleine d'émotion, de pudeur. Et le fait de se jeter à ses pieds va un peu à l'encontre de cette atmosphère-là à mon avis.

Pour la sœur : je ne peux dire que : "c'est vrai".

Grimoire :

Citation :La construction du récit était très bien. Parfois un peu gorge , et il y a au moins une faute tout les 10 lignes au moins.

Je te jure que ce problème ne se reproduira plus. Si je ment, je vais en Enfers !

Citation :Mais , tu as dû mettre du temps à réaliser cette AVH et je la trouve génial !

Ouais !

Citation :Si je peux ajouter , félicitation aussi pour l'aventure dont vous êtes l'imbécile.

Si tu veux, tu peux rejoindre le fan-club de cette AVH. On sera deux membres. :-)

Aragorn :

Citation :Les Limbes du passé est ma première lecture d’une œuvre de Maléfisse et, comme souvent avec de jeunes auteurs, je suis parti avec des idées préconçues sur la qualité de l’œuvre. C’est un défaut permanent chez moi et heureusement je suis souvent démenti. Ca a largement été le cas ici car la première chose qui m’a frappé, c’est bien la qualité du style ! Il y a certes quelques grosses fautes et plusieurs tournures maladroites mais tu possèdes déjà une vraie patte et un vocabulaire très varié.

Merci !
La prochaine fois, j'organiserai une impitoyable chasse aux fautes.

Citation : Du point de vue littéraire, je trouve même que tu n’as rien à envier à quelques auteurs officiels !

Faut pas exagérer, quand même :redface:

Citation :L’aventure en elle-même est très originale. On s’éloigne certes franchement du thème imposé mais cela ne m’a pas dérangé. Cette quête au-delà de notre mort pour purifier notre âme et trouver la voie du Paradis m’a en effet beaucoup plu. Tu réussis très bien à retranscrire cette ambiance brumeuse et il y a plusieurs scènes marquantes (les vautours, la femme qui erre sans fin, le passage avec notre sœur). J’aurais cependant un bémol sur le choix du collégien, j’ai trouvé ce choix un peu trop gentil, n’a-t-on pas eu pire adversaire durant notre vie ?

Mon pire adversaire aura été un chien qui m'a mordu à la jambe. C'est loin du collégien qui te frappe à coups de marteau, même si j'aurai du/pu faire mieux.

Citation :Un autre bon point est la logique de l’ensemble, il n’y a pas de passage tiré par les cheveux ou un peu trop déroutant, ce qui est parfois le cas avec ce genre de scénario. En réfléchissant un minimum, il est tout à fait possible de réussir du premier coup. Un autre petit bémol par contre, ce sont les deux panneaux indicateurs, les directions indiquées sont trop explicites pour se tromper de chemin en les lisant.

C'est vrai. Si un joueur fait de bon choix moraux, il a 1 chance sur 5 environs de réussir.

Citation :Plus globalement, j’ai surtout été impressionné de ton regard très lucide et posé sur la Mort, j’étais loin d’une telle maturité à ton âge !

Merci ! Quoique je n'aimerai pas La rencontrer sur mon chemin.

Citation :Côté jeu, cela se rapproche d’un OTP mais le format mini-AVH et la relative facilité à choisir le bon chemin font que ce n’est nullement un défaut. La difficulté est bien dosée et j’ai apprécié les trois fins possibles selon le nombre de points récoltés. Il est assez aisé d’obtenir le total suffisant mais pas non plus trop évident, j’ai trouvé le dosage très bon de ce point de vue-là.

Au final, j’ai passé un très bon moment tout au long de mes trois tentatives. Le style agréable, la difficulté bien dosée et le sujet original produisent un résultat très plaisant. J’attends avec impatience ta prochaine création !

Que du bon dans ces dernières phrases ! Merci d'avoir pris la peine de lire et d'attendre avec autant impatience ma prochaine AVH.

Ashimbabar :

Citation : Juste pour dire que je suis allé explorer le mauvais chemin, et la scène du §44 est réellement impressionnante ! De loin la meilleure de l'AVH, elle corrige fortement à la hausse mon idée de tes capacités.
Évidemment, elle prend un relief ironique tout particulier du fait d'être sur le mauvais chemin…


Ben tu vois, ce n'était pas si nul que ça !
Répondre
#17
Pour l'indice des vautours tu as effectivement expliqué la raison, à savoir une sorte de compensation pour le lecteur qui a pris le mauvais chemin. Cela part d'une bonne intention mais je crois (et ne suis pas le seul) que ce n'est pas une très bonne idée. Le chemin de l'enfer est pavé de bonnes intentions, comme on dit^^.

Quand tu récupères l'indices tu t'attends à trouver la situation et elle ne vient pas. Quand tu trouves la situation alors le personnage n'a pas récupéré l'indice. Tu te trouves dans la position du lecteur qui sait mais du personnage qui ne sait pas. En toute logique en tant que joueur scrupuleux qui incarne bien son personnage tu ne devrais pas tenir compte de l'indice, mais tu es obligé de le faire quand même car le texte ne propose que deux choix. Ton système force le lecteur à ne pas jouer vraiment son personnage et c'est quand même embêtant.

Le mieux qui puisse arriver c'est de tomber en premier sur les vautours et en deuxième sur l'indice (ce qui m'est arrivé), ainsi on est vraiment libre de notre choix la première fois. Mais un lecteur qui tombe en premier sur l'indice puis ensuite sur les vautours n'est lui pas libre de son choix la première fois qu'il rencontre les vautours.

Par contre ce qu'il est possible de faire dans un esprit similaire ce sont des bonus, mais utilisables une fois la partie terminée et pas pour faciliter la progression en cours. Un peu comme dans un des jeu video Hitman, où au premier niveau tu as une pièce fermée qui ne s'ouvre qu'avec une clé qu'on trouve à la fin du jeu. Une fois le jeu terminé, tu relances une partie et tu peux trouver dans la pièce une arme supplémentaire afin de rejouer toute l'histoire en mode bourrin, ou simplement compléter la collection d'armes.

Ici la femme donnerai un numéro qui serait à ajouter à un nombre donné en fin d'aventure pour aller à un paragraphe spécial avec description du bonus en question, comme par exemple refaire l'aventure en ayant le pouvoir de sauver des gens des limbes. Par exemple il faudrait ajouter 10 aux numéros des paragraphes si on souhaite sauver certaines personnes. Dans certains cas on gagnerait des points de pardon supplémentaires, dans d'autres on en perdrait... il y a des tas de possibilités, ce qui permettrait de rejouer l'AVH avec un petit supplément d'intérêt...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#18
(11/05/2013, 23:21)tholdur a écrit : Ici la femme donnerai un numéro qui serait à ajouter à un nombre donné en fin d'aventure pour aller à un paragraphe spécial avec description du bonus en question, comme par exemple refaire l'aventure en ayant le pouvoir de sauver des gens des limbes. Par exemple il faudrait ajouter 10 aux numéros des paragraphes si on souhaite sauver certaines personnes. Dans certains cas on gagnerait des points de pardon supplémentaires, dans d'autres on en perdrait... il y a des tas de possibilités, ce qui permettrait de rejouer l'AVH avec un petit supplément d'intérêt...

Cette idée est intéressante (comme tout le reste de ta réponse). Ce système mêlé à des points nécessaires pour réussir l'aventure a-t-il déjà été essayé ?
Répondre
#19
Je sais que diverses formes de "bonus cachés" ont été mises en place dans plusieurs AVH.

Des AVH fonctionnent selon un système de points, points que l'on peut perdre ou gagner au cours de l'aventure, mais à ma connaissance il n'y a pas de bonus cachés qui permettent de modifier cette répartition lorsqu'on recommence une partie.

Il est nécessaire de bien équilibrer une "AVH à points" pour que ce ne soit ni trop dur ni trop facile d'obtenir le bon total à la fin. Introduire un paramètre modificateur via le bonus caché risquerait de déséquilibrer les réglages peaufinés par l'auteur, donc ce n'est pas forcément recommandé.

Pour ta mini-AVH par contre pourquoi pas, cela pourrait même conduire à proposer une autre fin plus difficile à atteindre (total de pardon égal à 4), et en tout état de cause impossible à atteindre lors d'une première tentative. A toi d'imaginer quelles seraient les conséquences de cette "hyper-réussite"...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#20
Donc un système d'AVH basé sur une foule de bonus accessibles à la fin serait possible. Bien sûr, pour pouvoir le faire, il faut respecter ce shéma :

Début de l'aventure.
Porte que l'on ne peut ouvrir qu'avec la clé de bronze.
Bonne fin (on obtient la clé de bronze).

Début de l'aventure.
Porte que l'on ouvre avec la clé de bronze.
Porte que l'on ne peut ouvrir qu'avec la clé d'argent.
Très bonne fin (on obtient la clé d'argent).

Début de l'aventure.
Porte que l'on ouvre avec la clé de bronze.
Porte que l'on ouvre avec la clé d'argent.
Porte que l'on ne peut ouvrir qu'avec la clé d'or.
Excellente fin (on obtient la clé d'or).

Début de l'aventure.
Porte que l'on ouvre avec la clé de bronze.
Porte que l'on ouvre avec la clé d'argent.
Porte que l'on ouvre avec la clé d'or.
Extraordinaire fin.

Un minimum de quatres tentatives pour finir cette AVH.

Cette méthode possède tout de même quelques défauts :
- AVH qui penche vers le linéaire.
- AVH courte.
- AVH inintéressante pour un joueur qui ne prend pas la peine de relever le défi plusieurs fois.

Mais...
Le joueur prendrait un énorme plaisir à arriver jusqu'à cette fin qu'il soupçonne depuis le début. Qu'en pensez-vous ?

(Je crois que je floode complètement ce sujet à feed-back et que je gonfle Tholdur à demander des réponses, mais ce n'est pas grave...)
Répondre
#21
Le bonus caché n'est bien qu'un bonus, et ne doit pas prendre plus d'importance que l'aventure initiale. C'est juste un petit supplément agréable pour le lecteur.
Il faut oublier les idées du genre "bonus à l'intérieur du bonus"...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#22
Bon, voilà donc mon feed pour ton avh cher Maléfisse.
C'est original, très bien écrit, un vocabulaire choisi avec précision, les descriptions sont bonnes et l'ambiance vraiment pesante.
Ce voyage astral est sacrément bien orchestré, cette errance dans les limbes est peinte avec une touche de romantisme chère à ce peintre romantique : là, cliques !
Pour ton âge (ce n'est pas un jugement hein !) c'est vraiment adulte. Très adulte. Les interrogation sur la mort, l'après-vie (?) sont des questions qui travaillent l'être humain à des âges différents de sa vie, mais l'aborder de cette façon, en mêlant le fantastique à tes propres croyances, le med-fan classique (la marais des damnés, le portail des âmes) avec un lexique plus "religieux", faire apparaître des membres de la famille, des anciens ennemis (perso, je n'aurais pas choisi un collégien, mais l'amant de la femme, ou le patron tyrannique) prouve que tu es vraiment un jeune homme mature.

Le thème de l'Amazonie n'est certes pas là, mais l'originalité de ton texte, notre immersion dans ce monde d'errance arrive à nous capter durant l'avh. J'ai réussi à perdre (!) la première fois avec deux points de pardon. Je retenterais l'aventure pour dénicher le troisième point... Twisted
Je te tire mon chapeau pour avoir pondu un morceau de musique sombre, gothique, tout en suspension, en retenue. Ton texte sent la mort. C'est lourd, pesant et inquiétant. Si le thème avait tourné autour de la mort, de la vie ou du voyage, tu aurais certainement fait mal. Je vais quand même tenir compte de ton très bon travail dans ma grille de notations pour accorder les points...

Bravo et vivement ta prochaine avh :cheers:
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#23
Citation :Bon, voilà donc mon feed pour ton avh cher Maléfisse.

Je l'attendais, mon cher Sunkmanitu. ^^

Citation : C'est original, très bien écrit, un vocabulaire choisi avec précision, les descriptions sont bonnes et l'ambiance vraiment pesante.

Merci. Tu es le premier à ne pas m'avoir fait de remarques sur les fôttes doretografe.

Citation : Ce voyage astral est sacrément bien orchestré, cette errance dans les limbes est peinte avec une touche de romantisme chère à ce peintre romantique : là, cliques !

Je ne le connaissais pas. Par contre, ses tableaux sont magnifiques. L'un d'eux me rappelle étrangement la scène du Portail des âmes : celui-ci.

Citation : Pour ton âge (ce n'est pas un jugement hein !) c'est vraiment adulte. Très adulte. Les interrogation sur la mort, l'après-vie (?) sont des questions qui travaillent l'être humain à des âges différents de sa vie, mais l'aborder de cette façon, en mêlant le fantastique à tes propres croyances, le med-fan classique (la marais des damnés, le portail des âmes) avec un lexique plus "religieux", faire apparaître des membres de la famille, des anciens ennemis (perso, je n'aurais pas choisi un collégien, mais l'amant de la femme, ou le patron tyrannique) prouve que tu es vraiment un jeune homme mature.

Merci. (Ouais ! Je suis mature !)

Citation : Le thème de l'Amazonie n'est certes pas là, mais l'originalité de ton texte, notre immersion dans ce monde d'errance arrive à nous capter durant l'avh. J'ai réussi à perdre (!) la première fois avec deux points de pardon. Je retenterais l'aventure pour dénicher le troisième point... Twisted

A ta prochaine tentative, soit tu récolteras tes trois point sans problème, soit ton second parcours sera catastrophique. Ce sont les conséquences de l'effet "gauche-droite", sûrement. Twisted

Citation : Je te tire mon chapeau pour avoir pondu un morceau de musique sombre, gothique, tout en suspension, en retenue. Ton texte sent la mort. C'est lourd, pesant et inquiétant. Si le thème avait tourné autour de la mort, de la vie ou du voyage, tu aurais certainement fait mal.

Un mois après ne plus y avoir touché, j'ai ressorti les Limbes du Passé du placard. Mais je ne trouve pas le texte si glauque que ça. ^^ (mise à part les vautours et la zombie).

Citation : Je vais quand même tenir compte de ton très bon travail dans ma grille de notations pour accorder les points...

C'est gentil.

Citation : Bravo et vivement ta prochaine avh :cheers:

Deux sont pour l'instant sur le feu :-)
Répondre
#24
J'ai terminé l'aventure à ma quatrième tentative (j'avais effectué la première il y a plusieurs semaines et je n'en gardais pas de souvenirs suffisamment précis pour m'être utiles).

Comme ça a été plusieurs fois dit, le rapport avec le thème est assez ténu, mais le scénario est en lui-même original et intéressant.

Le cadre et l'atmosphère sont de bonne qualité. Cette aventure post-mortem trouve un juste milieu dans le ton : ni trop glauque, ni gentillette. J'ai bien aimé ce "monde de transition" que sont les Limbes, à la fois mystérieuses et oppressantes, accablantes et mélancoliques. Les descriptions sont bien détaillées.

Les rencontres que l'on fait dans les Limbes sont essentiellement originales et contribuent très bien à l'atmosphère.

Il y a une liberté de mouvement très raisonnable considérant les limites imposées par la taille. Le degré de difficulté me paraît bien calibré. J'ai apprécié que les éléments mécaniques du jeu soient très limités : avoir davantage de règles ou de caractéristiques aurait pu nuire à une aventure de ce genre.

Pour l'énigme des vautours, je me souvenais du passage correspondant de Hunter X Hunter et je n'ai donc pas eu de mal.
Répondre
#25
Malefisse a écrit :Merci. Tu es le premier à ne pas m'avoir fait de remarques sur les fôttes doretografe.

Aucun intérêt à répéter ce qui a déjà été dit au niveau des défauts... Tu tireras tout seul les leçons adéquates par rapport à ton ortho/gramm.
Tu es jeune et je répète (ou pas) qu'à vos âges (toi, chancelotus et Oorgan), je ne suis pas sûr que j'aurais été capable d'écrire des scénarii autant adultes, avec des structures d'avh aussi complexes.
Vive la nouvelle vague d'auteurs aventuriers !!
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#26
Citation :J'ai terminé l'aventure à ma quatrième tentative (j'avais effectué la première il y a plusieurs semaines et je n'en gardais pas de souvenirs suffisamment précis pour m'être utiles).

Je crois que tu as battu le record du nombre de tentatives :-) Mais si l'une d'elle remonte à longtemps, c'est parfaitement compréhensible.

Citation :Comme ça a été plusieurs fois dit, le rapport avec le thème est assez ténu, mais le scénario est en lui-même original et intéressant

Merci.

Citation : Le cadre et l'atmosphère sont de bonne qualité. Cette aventure post-mortem trouve un juste milieu dans le ton : ni trop glauque, ni gentillette. J'ai bien aimé ce "monde de transition" que sont les Limbes, à la fois mystérieuses et oppressantes, accablantes et mélancoliques. Les descriptions sont bien détaillées.

Tu viens de m'apprendre un nouveau mot : post-mortem. Si tu considères les Limbes comme une transition, cela me plairait bien de faire une suite.

Citation : Les rencontres que l'on fait dans les Limbes sont essentiellement originales et contribuent très bien à l'atmosphère.

Merci. La noirceur de l'univers est donc bien dosé.

Citation : Il y a une liberté de mouvement très raisonnable considérant les limites imposées par la taille. Le degré de difficulté me paraît bien calibré. J'ai apprécié que les éléments mécaniques du jeu soient très limités : avoir davantage de règles ou de caractéristiques aurait pu nuire à une aventure de ce genre.

C'est vrai que je ne suis pas cassé la tête niveau règles. ^^

Citation : Pour l'énigme des vautours, je me souvenais du passage correspondant de Hunter X Hunter et je n'ai donc pas eu de mal.

Je n'aurai pas du le dire sur les deux fora... A moins que tu es fan au point d'avoir reconnu le rapport entre mon AVH et mon shonen préféré ?
Répondre
#27
(10/06/2013, 16:12)Maléfisse a écrit : Si tu considères les Limbes comme une transition, cela me plairait bien de faire une suite.

Quand je parle de "monde de transition", c'est-à-dire que c'est un monde où passent les âmes avant d'être envoyées au Paradis ou en Enfer (même s'il est vrai que certaines restent en fin de compte dans les Limbes).

Etant donné que le héros est à la fin de l'aventure envoyé vers un destin perpétuel, une suite demanderait de l'inventivité !

Citation :
Citation : Les rencontres que l'on fait dans les Limbes sont essentiellement originales et contribuent très bien à l'atmosphère.

Merci. La noirceur de l'univers est donc bien dosé.

Oui. Par certains aspects, les Limbes m'ont fait penser au Shéol de "L'impossible mission" (dans la série "L'épée de légende") : c'est un monde sombre et oppressant, qui n'est pas l'Enfer mais où l'existence est un accablement perpétuel.
Répondre
#28
J'ai lu l'AVH de Maléfisse hier soir. Une très bonne surprise étant donné l'âge de l'auteur !

J'ai trouvé l'dée du pardon très originale.

Au niveau de la linéarité, l'histoire dans ses grandes lignes se déroule de la même façon quand on la refait, mais les choix d'action sont intéressants et offrent des voies différentes intéressantes, même si l'une des deux est bien souvent obligatoire pour obtenir ces points de pardon obligatoires.
Je l'ai réussi en deux tentatives ce qui est un bon dosage de la difficulté je trouve.

J'ai senti qu'il y avait du travail derrière, mais aussi beaucoup de sincérité. Avec la marge de progression que t'offre ta jeunesse, cela promet !

J'ai pris plaisir à vivre cette aventure.
Répondre
#29
Citation : J'ai lu l'AVH de Maléfisse hier soir. Une très bonne surprise étant donné l'âge de l'auteur !

Avec tous ces feed positifs, mes chevilles commencent à enfler.

Citation :J'ai trouvé l'dée du pardon très originale.

Au niveau de la linéarité, l'histoire dans ses grandes lignes se déroule de la même façon quand on la refait, mais les choix d'action sont intéressants et offrent des voies différentes intéressantes, même si l'une des deux est bien souvent obligatoire pour obtenir ces points de pardon obligatoires.
Je l'ai réussi en deux tentatives ce qui est un bon dosage de la difficulté je trouve.

Merci. Le côté OPT t'a-t-il gêné ?

Citation :J'ai senti qu'il y avait du travail derrière, mais aussi beaucoup de sincérité. Avec la marge de progression que t'offre ta jeunesse, cela promet !

J'ai pris plaisir à vivre cette aventure.

Que du bon. Merci de l'avoir lu, apprécié et (peut-être ?) voté.
Répondre
#30
L'idée de vivre une espèce de purgatoire est sympathique et rafraîchissante. Surtout qu'un effort est fait sur les descriptions de cet univers ouaté : on sent bien les oppositions entre ombre et lumière, l'évolution des paysages, la symbolique de l'homme ou de la femme piégés dans la terre et les racines.
Cette promenade d'outre-monde baigne dans une atmosphère particulière ce qui est une belle performance.

Par contre, l'objectif d'acquérir des points de Pardon m'a paru nébuleux. Autant avec notre soeur ou avec l'énigme des vautours, je comprends le principe. Autant en gagner de cette manière avec le caïd du collège le laisse perplexe. La morale semble être de devoir affronter ses torts passés et d'acquérir la sagesse pour atteindre le nirvana. Un scénario et une morale louables sans problème. Mais nos décisions ne sont pas très intuitives et débouchent difficilement sur ce qu'on espérait.

En fait, gagner les 3 points de Pardon me semble relever du OTP avec un choix gauche-droite à réussir tout comme d'autres décisions guère évidentes à prendre. Au final, l'aventure laisse donc l'impression d'un puzzle à correctement reconstituer pour atteindre le paragraphe victorieux plus qu'à une quête spirituelle.
C'est dommage car le concept était très bon.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)