Le 4e cycle LS : Aussi pire qu'on le dit ?
#16
Le héros de Mynuit est sympa c'est vrai, même si le passage en nef volante donne l'impression d'être sur la barge de Jabba the Hut avec l'équipage de Y a-t-il un pilote dans l'avion… La nef volante, c'était génial une fois, avec son équipage de nains artilleurs et Banedon, la bataille en plein ciel au-dessus de la Vassagonie… Mais le fait qu'après on la prenne comme on prend l'avion pour partir en weekend, ça gâche tout je trouve. "Me déplacer à cheval, comme un vulgaire aventurier ? Non mais, vous m'avez pris pour un plouc ou quoi ? Je suis un seigneur Kaï, je me déplace en nef volante moi…"

Le voyage de la Pierre de Lune et Les pirates de Shaddaki restent mes préférés, on y voyage énormément, dans des pays du sud en plus, on y rencontre plein de monde, dans des lieux différents et avec pas mal d'évènements. Mais côté épique, frissons et atmosphère, on est très loin de La traversée infernale...
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#17
Un des problèmes de Loup Solitaire c'est qu'il atteint son top dans le volume 2 Smile
Après c'est plutôt la construction et la cohérence de l'univers qui fait son charme. Par exemple, dans l'intro de l'Oeil d'Agarash, il y a une chronologie très fouillée des événements depuis 15 ans, j'adore ça ! Mais c'est vrai qu'au début on est un fugitif qui dort dehors ou dans des auberges mal famées quand il a un peu d'argent. Après c'est plutôt le guide Relais et Châteaux, pas trop ce qu'on attend d'une aventure (ou alors s'il y a de vraies intrigues de Palais ça peut être bon... tiens un peu comme un truc qui s'appelle Shamanka)
Répondre
#18
(ou alors s'il y a de vraies intrigues de Palais ça peut être bon... tiens un peu comme un truc qui s'appelle Shamanka)

La version définitive, qui sera celle du bouquin, devrait te plaire alors, ce côté "intrigues de cour" y sera plus présent.

Hé oui, LS s'est embourgeoisé… Niveau cohérence de l'univers, on atteint des sommets avec Le voyage de la Pierre de Lune et Les pirates de Shaddaki : Papa Dever s'attarde sur les contrées traversées avec un luxe de détails et précisions qu'on avait plus depuis la Vassagonie du Tyran du désert ou les pays de la Storn de La pierre de la sagesse. On découvre avec plaisir le Magnamund septentrional, où Loulou lui-même n'a jamais mis les pieds.
Malheureusement, à côté de ça, pas grand-chose… Dans le premier, excepté le combat naval avec l'araignée géante, incontournable, il ne se passe presque rien, on peut quasiment tout éviter avec les bonnes disciplines, la magie et l'alchimie. Comme Loulou à la fin du cycle précédent. C'est pour ça que j'ai jamais ressenti le changement de personnage.
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#19
Depuis deux ans, je me relis tranquillement les DF et les LS en même temps. Et je trouve que même les pires LS des cycles 3 et 4 sont en fait d'un meilleur niveau que les meilleurs DF. Le style, la fluidité, l'univers... c'est incomparable.
Répondre
#20
Nouveau retour après avoir lu les 26, 27 et 28 !

Agréable surprise que le "démon des profondeurs", je ne m'attendais pas à cela ! Quand on me dit de sauver le royaume des nains, sous la terre, je m'attendais peut être à un sorcier de la montagne de feu, oeil d'éméraude.... Mais non, c'est une exploration de la Moria en tant que protagoniste. Le royaume est bien décrit pour ma part (les spécificités permises par le cadeau d'ishir, le focus, le laboratoire d'armes, la salle du trône, la chambre du démon...) Des nains effrayés et fatigués partout, pour moi un bon tome, un peu comme la croisade du désespoir
Show ContentSpoiler:

Sur le tome 27/28, que je considère comme un dyptique parce que l'adversaire est commun, le cadre identique, et le 28 légèrement une conséquence de nos provocations au 27.
Je vois le 27 vraiment comme un "mission impossible" avec notre jeu du chat et de la souris avec l'équipe adverse, et toutes nos déconvenues. Je suis quand même surpris de galérer en tant que Grand maître.
Et Séjanoz ! Je ne le connaissais pas adolescent, mais sa qualité d'Autarque Maître Vampire, avec une force et une agileté surhumaine, me faisait rêver, l'antagoniste charismatique et ultime, le seigneur de guerre aux pouvoirs mystiques, le Gnaag de Mozgoar qui manquait au 4ème cycle. Puis là, j'ai appris à le connaître. Et je préférerais mes rêves nés de la couverture de la Griffe du Vampire.

Parce que le tome 28, après une ballade bucolique dans les prés (où les périls s'arrêtent bien avant la fin du voyage), c'est la mort de l'autarque. La description de la scène m'a paru boiteuse, 
Show ContentSpoiler:



Bref, une fin de cycle (avant un intermède de 17 ans) qui tombe comme un soufflé.
parce qu'il manque clairement d'épique et d'antagoniste à la hauteur. Naar racle clairement les fonds de tiroir
Show ContentSpoiler:
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)