BD Chevaliers
#1
Dans la série "Le renouveau du Livre dont VOUS êtes le Héros", voici la Bande Dessinée Chevaliers. D'après les premiers échos, ça a l'air très bien.
Je ne l'ai pas encore entre les mains mais ça ne saurait tarder.

http://www.trictrac.net/index.php3?id=je...&ref=11442
Répondre
#2
Je l'ai acheté!

Je trouve déjà le format super sympa et les dessins me plaisent.

Je ne sais en revanche pas encore ce que ça vaut réellement en terme ludique.

Je vais l'essayer pendant mes vacances.
Répondre
#3
Martin Vidberg, un bloggeur BD du Monde que je suis régulièrement, en a parlé récemment !
Et au passage, il dit un petit mot sur le loisir qui nous occupe sur ce forum ^^
http://vidberg.blog.lemonde.fr/2012/07/22/8385/
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#4
Article sympathique, bien qu'un peu "ironiquement geekisant", si j'ose dire.

Les dessins m'ont l'air sympas, mais ce n'est clairement pas du Russ Nicholson... Ce serait bien d'avoir un feed, histoire de se faire une idée!
Répondre
#5
C'est un très bon produits.

Après, c'est très différent d'un LDVELH puisqu'il n'y a que très peu de texte dans l'ensemble. L'immersion se fait grâce aux nombreux dessins qui nous font évoluer pas à pas. On a l'impression d'être dans un jeu MMORPG avec une liberté de mouvement très grande mais aussi un peu de click-click à la Monkey Island puisqu'il faut examiner dans le détail chaque dessins.
Il existe en effet des passages cachés, des énigmes...

Niveau jeu, c'est assez basique. Les règles sont peu exploitées.

Je ne pense pas que ça puisse enchanter les fans de LDVELH traditionnels mais c'est quand même un très bon produit car l'édition des de qualité, tout comme les illustrations. Un peu d'humour, des pièces d'or et des colliers à récupérer, 400 paragraphes au total.
ça mérite son succès.
Répondre
#6
Je vois qu'on en est déjà au troisième tome de cette BD qui, lorsque j'aurai terminé captive, me fera sérieusement de l’œil.
Quelqu'un à lu les trois tomes ? Un avis plus complet sur la série ?
Sur le site de makaka, je vois qu'il y a plusieurs fins possible et que le tome suivant reprend à partir d'une l'une d'elle.
Qu'en conclure exactement ? Une seule "vraie bonne fin" sur les trois mentionnés ?
qu'en est t-il du scénario ? du gameplay ?
Répondre
#7
(11/04/2015, 18:24)Alana a écrit : Je vois qu'on en est déjà au troisième tome de cette BD qui, lorsque j'aurai terminé captive, me fera sérieusement de l’œil.

En fait il y a déjà 4 tomes de sortis.
tome 1 : journal d'un héros
tome 2 : le message
tome 3 : la cité ensevelie
tome 4 : princesse gargea

et un tome 5 est prévu (sombre chevalier) qui exploitera la 3ème des fins possibles du tome 2.

Je ne les ai pas encore lus mais je suis comme toi, je vais me laisser tenter dans les prochains mois. A ce que j'ai pu voir, le tome 1 est une sorte d'initiation à la série et les choses deviennent plus intéressantes par la suite. Le personnage évolue avec des points d'expérience, on a donc un petit aspect jeu de rôle.
Répondre
#8
Si je comprend bien...

Il n'est pas nécéssaire d'avoir tous les tomes pour avoir une "histoire complète".
Par contre, si tu veux pouvoir continuer l'histoire dans les cas de figure,
la il faudra la totale. C'est bien ça ?

Du coup, il y a un résumé quelque part des liens entre les tomes ?
Autre chose, j'ai un petit soucis avec captive, à savoir que l'écrasante majorité des choix à faire sont des choix de direction (a gauche ou à droite ?) Or c'est le type de choix qui me fait fuir dans les ldvelh traditionels. (Mais je comprend qu'il est plus délicat dans une BD de faire des choix du genre "pour courir après le bandit, aller au 1, pour secourir sa victime, allez au 2".

Donc encore une fois, un grand merci d'avance à tous ceux qui ont lus, ou qui liront chevalier de me dire ce qu'il en est a ce sujet.
Répondre
#9
je pense qu'effectivement les 2 premiers tomes se suivent et après on peut continuer entre le 3, 4 ou 5 suivant la fin choisie au tome 2. Je vais les prendre cet été normalement, quand je les aurai commencé je posterai mes impressions.

Pour Captive c'est vrai qu'il y a une grande part d'exploration mais ça ne m'a pas gêné celle-ci étant visuelle. C'est toujours plus attrayant de voir une pièce dessinée avec ses différentes issues que de lire un "si vous prenez le couloir de gauche, rendez-vous au ...". Ca favorise l'immersion, après je pense qu'il ne faut pas trop comparer un LDVELH et une BDVELH l'exercice est bien différent. Je pense que Fitz pourrait nous éclairer d'ailleurs sur ce point, en quoi l'écriture d'un scénario pour une BD diffère de l'écriture d'une AVH. L'approche est-elle la même?
Répondre
#10
Pour Chevalier 1 et 2 c'est assez enfantin avec parfois quelques énigmes plus corsées mais je dirais que la véritable cible de ces livres sont les 8-10 ans. Mon fils, qui avait 8 ans, a adoré jouer a ces 2 premiers tomes. Moi je préfère le 2e qui est plus "mature" si on peut dire avec des règles plus costaud que le 1 qui fait plus "initiation".
Répondre
#11
Pour Alana, je peux me tromper mais j'ai peur que tu ne trouves Chevaliers trop enfantin comme le dit Albatur, selon très critères. Le plaisir principal réside dans les énigmes à résoudre, l'observation visuelle et la déambulation. Si tu n'aimes pas les choix directionnels mais plus les choix typiques LDVELH, tu risques d'être déçu.
Quant au lien entre chaque tome, il est assez ténu. On peut sans problème les jouer en one-shot.

Pour répondre à Bruenor, on pourrait écrire des pages sur les différences entre écrire une AVH et le scénario d'une BDVELH. Pour aller à l'essentiel, il faut calculer dès le départ la place prise par l'histoire car on a un nombre de pages limitées et c'est bien plus strict je pense que lorsque un Livingstone demande à un Keith Martin de ne pas dépasser 400 paragraphes. La moindre scène d'action peut bouffer plein de cases et de paragraphes.
Donc il faut définir dès le départ le nombre de pages dévolues à telle section. Puis dans chaque section, attribuer un nombre de cases à telle séquence.

Idem pour les descriptions. Les dialogues doivent être concis, les textes encadrés pas trop bavards. C'est là que le dessin prend toute son importance avec les numéros de renvois directionnels en effet mais aussi l'attitude des personnages, l'expression des visages, où l'angle de vue choisi qui peuvent en dire très longs à eux tout seuls.

Bref, faut penser à plein de choses en plus par rapport à une AVH. C'est intéressant, ça compense la frustration de ne pas pouvoir lâcher la bride à l'écriture en elle-même.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)