Pourquoi pas le "Je"?
#1
Voilà, je sais qu'une question a déjà été soulevée sur l'usage du "Tu" dans les AVH. Eh bien quelque chose me tracasse moi même depuis un bout de temps: pourquoi ne pas utiliser simplement le "je"?
Après tout, quand on lit une AVH, on en est le Héros. Donc, d'un certain poitn de vue, si on lisais "je", ce serait "je" (en français correct, moi ^^) qui ferait tel ou tel choix. Enfin, je sais pas, et je me pose donc la question ^^

Ci dessous, un texte écris comme ça, qui pourrait faire partie d'une AVH usant du "Je".

Show ContentSpoiler:

J'attends vos réactions, avis et autres commentaires sur la question Big Grin

PS: Désolé des éventuelles fautes Sad et copier-coller du même sujet sur la taverne, j'ai la flemme de tout changer poru dire la même chose ^^
Répondre
#2
Sa pourrait être pas mal. Comme la dit un membre du Forum, innové, c'est bien, les AVH, c'est pas ordonné par des lois immuables qu'il faut suivre, sinon, c'est l'exécution pour hérésie... les DF's ont lancer la mode avec le "vous", ce qui fait que beaucoup de personne utilise le "vous" pour les AVH's, si l'auteur juge que le "je" ferait du plus belle effet, pourquoi pas ? Cela pourrait donner des résultats intéressants.
Show ContentSpoiler:

[Image: 99416.jpg]
Un livre dont vous êtes le héros écrit.
Le F.O.U, Front Orthographique Uni :
http://lefou.forumsactifs.net/forum.htm
Répondre
#3
@ Ghosttracker: moi, je ne le sens pas.
- Il me semble que dans la forme classique, "Vous", on sous-entend "Vous le personnage, qui agit tel que le joueur assis dans son fauteuil en décide"; là "Je" évoque automatiquement "Moi le joueur". Or je vois bien que ce n'est pas cela qui m'arrive en ce moment, donc l'emploi du "Je" est un obstacle à l'immersion.
Tu me diras, je suis peut-être un traditionaliste.
- D'autre part, si tu tiens à adopter cette forme, je pense qu'il faudrait te limiter à ce que perçoit le personnage et à ses réflexions et réactions immédiates. En l'espèce, il faudrait je crois supprimer la dernière phrase, "Dur choix, qu'il me faut faire rapidement." Cette conscience que le choix est difficile et qu'il faut le faire rapidement doit venir au joueur à la lecture du paragraphe, tu dois juste lui fournir les éléments qui l'y amènent.

@ Undred: idée intéressante, surtout si on perd le contrôle à un moment…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#4
Merci de vos avis à tous deux Wink En fait, je m'en tiens moi même au "vous", mais je trouvais étonnant qu'aucun sujet n'ai été ouvert pour pronnoncer la question =)
Répondre
#5
Il y a un sondage qui date un peu : http://rdv1.dnsalias.net/forum/thread-10...e+personne
Aussi, il y a la série Gloire Posthume de Fitz qui est rédigée à la première personne.
Sinon je suis en train de lire le Frankenstein de Dave Morris, qui alterne les phases de narration à la première personne, mais avec des choix à la seconde (comme si c'était sa conscience qui s'exprimait) pour Victor Frankenstein; et tout est à la troisième pour sa créature.
Répondre
#6
Qui sont ces vils faquins qui n'ont pas lu mon Fitzounet ?
http://homepage.mac.com/siyanlis/Xhoromag/SerieGP.htm

Sinon, je trouve que le Je est intéressant, mais personnellement, plutôt que de me sentir à la place du narrateur, je ressens plus de l'empathie pour ce dernier. D'ailleurs, GP joue là-dessus puisque le narrateur raconte son histoire à un tiers, on se sent donc plus encore de l'autre côté. Et pour autant, ça marche très bien.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#7
(02/05/2012, 18:18)Salla a écrit : Aussi, il y a la série Gloire Posthume de Fitz qui est rédigée à la première personne.

Bien sûr, mais le personnage que nous incarnons s'exprime au passé, ce qui rétablit ( je pense ) la distance nécessaire.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#8
Un des avantages du "roman-jeu", c'est son côté hybride.
L'aspect "jeu", bien entendu, qui permet l'interactivité. C'est d'ailleurs cet aspect qui prédomine, car le vouvoiement du lecteur est une particularité typique du LDVELH.
L'aspect "roman" est utilisé également, mais dans une moindre mesure. Pourtant, de nombreux éléments pourraient être repris à bon compte. A commencer par les techniques de narration.

Et alors, l'emploi du "je" ? J'y viens : quelques romans l'utilisent. Il peut être difficile de construire une histoire juste autour de la perception d'une seule personne (mais une astuce consiste à alterner avec d'autres passages). Pourtant, certains y arrivent avec succès. Je pense au désormais célèbre -grâce à son passage au ciné- Hunger Games.

Pour ma part, l'utilisation du "je" dans une AVH atténue l'aspect jeu, et correspond à un équilibre agréable et immersif. J'avoue même avoir du mal à comprendre cet argument qui énonce que le récit est moins immersif... car si je = moi le joueur, vous = vous le joueur. Dans tous les cas, il y a un aspect jeu de rôle pour lequel il faut faire jouer son imagination.
Ainsi passe la gloire du monde
Répondre
#9
En fait, je dirais que l'intérêt de faire une AVH en Je consiste à jouer avec la curiosité du lecteur, qui éprouvant de l'empathie pour le personnage, a envie d'en savoir plus sur lui...
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)