[Défis de l'Histoire] Le Trésor des Pharaons
#1
Ce LDVEH traîne depuis douze ans dans ma bibliothèque sans que je me sois préoccupé de le lire (avec les trois autres volumes de la série), tant j'avais été déçu après un rapide feuilletage. Illustrations convenables mais rares, texte court (160 paragraphes à peine) ; j'attendais mieux de mon Irlandais favori, Brennan !

Donc, pour en revenir au Trésor des pharaons...


LA CHAMBRE SECRETE ? AU FOND DU COULOIR A GAUCHE
Alors, pour le pitch ou résumé : ado (pas si) adorable, VOUS vous êtes laissé allé à parier : comment ça, « même pas cap' de passer la nuit au musée... ? » Quelle idée vous a pris de vouloir impressionner la Justine-Aurélie* de votre cœur ? Pourquoi vous être allongé de préférence dans le sarcophage d'un pharaon qu'on dit pourtant sorcier ?
Un peu à la manière de Pip, votre esprit capturé par un sortilège devra habiter le corps doré d'un gaillard de l'Egypte antique. Epoque où le pharaon Nectanebo II a besoin de VOUS :

« Si je t'ai choisi, c'est que venant du futur, tu connais bien des passages secrets que nous n'avons pas encore découverts. »

Le prétexte paraît mince, mais en effet, notre héros de l'ère moderne débusque en deux coups de cuillère à pot les passages (supposés) secrets des pyramides de Gizeh, à se demander si les architectes n'avaient pas directement mis des guirlandes autour et une signalisation routière pour les étourdis. Il est vrai que les marchands ambulants vendent directement les plans d'accès !


MOMIES ET MARCHANDS
Après une intro courte (si vous vous laissez mener à Nectanebo de suite) ou longue (si vous vous enfuyez : initiative récompensée par un ou deux artefacts), le pharaon-commanditaire vous téléporte sur le plateau de Gizeh. Votre mission, localiser la chambre secrète des pyramides où reposent les antiques armes et les charmes dont Nectanebo a besoin pour vaincre l'envahisseur perse (toute ressemblance avec Le Voyage de l'effroi ne serait pas totalement fortuite. On combat d'ailleurs le même genre de momie à la fin).

A Gizeh, du classique, du touristique : des marchands de souvenirs insistants, des divinités pas si lointaines et des momies importunes. Quantité d'amulettes ou de tablettes à trouver et même à échanger, dont seules quelques unes seront utiles. Attention, le local marchande ferme ! En guest star, incroyable mais vrai, Jean-Marie Le Pen (paragraphe 148) : « Où sont nos nationaux ? Pourquoi nos nationaux ne meurent-ils pas eux aussi sous le fouet ? [...] Isis, Osiris, Horus, Anubis ! La bande des quatre ! » Je serais curieux de jeter un œil à l'original en VO Smile (smiley "appel du pied" aux collectionneurs...)


DEBAUCHE D'EMBÛCHES
Le "droit chemin" est facile et rapide, si l'on a fait un plan détaillé à la première tentative : des combats vicieux mais faciles à éviter, des artefacts puissants - très, peut-être même trop nombreux. Toute une panoplie de baguettes et d'anneaux enchantés pour estourbir, paralyser, métamorphoser ou transformer en fresque murale l'ennemi qui attaque de profil. Par contre, pas la moindre armure !

Les énigmes sont fréquentes, à diviser en deux catégories :
- les codes hiéroglyphiques, de deux sortes. Pas trop difficiles, sauf qu'une partie des symboles qui codent les chiffres sont plus ou moins laissés à deviner au lecteur... (voir paragraphes 18 et 60, et comparer avec l'explication du codage des chiffres et nombres au 99).
- les QCM « culture générale sur l'Egypte ». Tantôt la réponse peut se trouver dans le texte, tantôt non, et là c'est un peu vache. Qui sait que le dieu Thot est une divinité lunaire ? Le paragraphe 1 suggérait même le nom d'un autre dieu pour cette fonction ! Idem pour le choix final, supposé se déduire d'indices : il est en fait assez arbitraire.


LES FINS SE JUSTIFIENT MOYEN
Plusieurs PFA intéressants : se transformer en nova (au paragraphe 11), renoncer à l'aventure pour grandir, se marier et avoir des enfants (paragraphe 102)...
Le final est intéressant mais pas exploité jusqu'au bout : on aurai apprécié la verve d'un Triomphe de Pip de la grande époque...
On espère se rattraper sur les tomes suivants, d'autant qu'on peut y transporter les Points de Vie Permanents acquis durant cette aventure (j'en ai 2 dans ma musette).

____________
En résumé, du Brennan un peu alimentaire, du Brennan sans doute bâclé sur un coin de table un week-end. Le sujet ne décolle pas, les situations et les rencontres se limitent à des clichés. La faible quantité d'illustrations n'aide pas. Toutefois, le plaisir de massacrer ses ennemis à coups d'armes magiques est bien là Wink

A lire pour les inconditionnels, à feuilleter pour les autres.

J'envisageais de rédiger la solution et de dessiner le plan, mais je ne suis pas sûr qu'il y a encore des sites actifs pour accueillir les soluces. Des infos ?

____________
* alias Spider Simpson, si j'en crois le texte de la version Kindle... tout de suite moins glamour, comme prénom.
Répondre
#2
si j'ai bien compris, dans la VO c'est le tome 2 ( le premier étant celui des Aztèques )
Et incidemment, seuls ces deux-là auraient été publiés en anglais, les deux autres seulement en diverses traductions…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#3
Merci pour cette critique très amusante et instructive Dagonides. Cette série m'a toujours un peu intrigué car c'est la seule (avec les Super Sherlock) dans Gallimard dont je n'ai jamais acquis un seul tome.
Après t'avoir lu, je ne pense toujours pas faire une recherche sur les sites d'occasion...
Répondre
#4
Votre serviteur, dans la situation du héros au début du livre : devant le sarcophage de Nectanebo au British Museum. Je n'ai pas essayé d'y pénétrer pour voir si je changeais d'époque... tout de même ! Les autres touristes s'intéressaient davantage à la Pierre de Rosette.

Notez l'air sérieux.

Répondre
#5
lol, excellent !
Répondre
#6
Sympa ! Pas le livre, la photo !
Répondre
#7
C'est cool d'avoir pensé au forum là-bas. Merci pour le partage  Big Grin C'est marrant !
Répondre
#8
Hihi, excellent ! [Image: good1.gif]
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)