Celui qui hurle
#31
(07/04/2012, 15:28)Gwalchmei a écrit : @Oorgan : toi tu abuses du monde des rêves ! Attention à ne pas croiser la route d'un chien de Tindalos qui n'aura de cesse de te traquer inlassablement ! Bonne lecture donc !

J'arrondirai les angles ^^

Fini aussi !
Bah, franchement, y a pas grand-chose à redire. Les règles fonctionnent très bien, le style - en dépit de quelques fautes - se lit agréablement. Le système des codes est également bien fichu - mais ça, c'est pas nouveau. C'est très bien amené aussi ; la montée de l'angoisse est bien retranscrite - peut-être pourrais-tu la rendre plus puissante encore en "personnifiant" la forêt ? L'atmosphère des années trente est bien rendue aussi. (Ah ! Comme je voudrais y vivre !)
Sinon, le grand-père m'a évoqué en partie le mien - mort le 8 janvier.
En fait, le seul truc que je peux reprocher, c'est que, tel Kraken, j'aurai préféré des fins plus lovecraftiennes - notre auteur favori étant de plus assez opposé au christianisme, qu'il accusait d'avoir détruit une civilisation païenne et splendide. Et puis, entre Satan et Cthulhu, moi j'hésite pas ! ^^

Bon sérieusement, si cette AVH n'est pas dans le top 3 de cette année, c'est qu'il y a du lourd dans la concurrence... Même si cette avh est déjà très "lourde" ! ^^
Répondre
#32
Première avh du yaz 2012 que je lis. Quelle réussite !
Le ton est donné des les premières lignes, on va s'enfoncer dans une sombre histoire, glaciale, sinistre et étouffante comme un manteau brumeux.
L'époque est très bien décrite, avec force détails, et on plonge en 1936 en quelques secondes. On sent les odeurs du village, on entend les gens parler, on visualise les saynètes quotidiennes de la vie rurale de cette époque (les illustrations sont bien appropriées, vive le Berliet !)
Les commentaires qui vont suivre sont peut être erronés par endroits, mais j'ai lu l'avh en trois fois et chaque séance est espacée de presque une semaine (travail de fou en ce moment). Je fais donc appel à ma mémoire et aux notes prises en cours de route. Par avance, Gwalchmei je m'en excuse Wink
Je m’autorise un profil de ce type :

Physique : 6
Intuition : 5
Logique : 6
Psychologie : 7

Après l'interview avec la très jolie miss 1936, je me retrouve avec le profil suivant :

Physique : 7
Intuition : 6
Logique : 7
Psychologie : 9

Hédoniste

L'aventure commence alors en douceur mais je sens d'entrée qu'un truc va me prendre aux tripes dans cette histoire. Le ton que tu emploies, les qualificatifs que tu utilises ou les tournures employées (maîtrisées, d'ailleurs), je ne sais pas quel est ton ingrédient secret ou quel mélange alchimique tu caches mais cela fonctionne. Tu me fais penser à Outremer, Fitz et Skarn. En quelques lignes tu "chopes" le lecteur et tu le maltraites jusqu'à sa mort "littéraire" !
Je prend de mauvaises décisions au village
Show ContentSpoiler:
Est-ce cela qui me dessert plus tard lors de la première nuit ? je ne sais pas, en tout cas, je meurs comme un débutant
Show ContentSpoiler:

Je me remets aussitôt en selle et j'opte cette fois pour d'autres choix
Show ContentSpoiler:
Plus tard dans l'aventure, je découvre
Show ContentSpoiler:

Je passe deux nuits (me semble-t-il) à m'inquiéter dans le Grand Roque. Et putain que je m'inquiètes dans ce foutu manoir. Tu déclenches un peur viscérale grâce à des mots particulièrement bien choisis, grâce à une façon de faire dérouler le temps comme s'il passait tantôt très vite, tantôt au ralenti. Les bruits, les odeurs et les images sont limpides grâce à ton style d'écriture.
Le système de mots de passe est finalement assez sympa (cela fait plusieurs avh's que je lis avec ce système et au final, ça fonctionne plutôt bien sans rien alourdir, au contraire me semble-t-il). Les règles des test avec malus/bonus ne sont pas gênants car ils ne sont pas omniprésents dans l'aventure. Ce système appliqué à des combats aurait peut être été plus lourd.

Je survis tant bien que mal dans cette demeure digne des meilleurs films de la Hammer et j'atteins enfin la fin de l'aventure, le paragraphe 100.
Je suis surpris car je m'attendais à des révélations sur mon grand père
Show ContentSpoiler:
Au lieu de cela je succombe en dernier lieu à ta révélation déstabilisante, qui m'emplit de fierté. Je pense quelque part aux bouquins de Guillermo del Toro (la lignée, la chute, la nuit éternelle). Je ne connais pas encore Lovecraft mais il est tellement cité sur ce forum (et sur la taverne) que je pense m'y mettre prochainement...

Ton avh est très bonne dans l'ambiance et le scénario distille graduellement la peur. En cela tu as maitrisé quelque chose de difficile. Décidément les avh à "frissons" de 100§ sont décidément de très bonne facture... La tienne ne déroge pas à la règle. Franche réussite. Merci. Wink

lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#33
A mon tour de commenter !

J'ai réussi l'aventure à mon deuxième essai, avec un profil plutôt Physique/Logique (mais je pense que ça n'a pas compté beaucoup).

Show ContentSpoiler:


L'aventure ne m'a pas tant évoqué Lovecraft que les récits classiques d'horreur gothique, mais il faut dire qu'il y a beaucoup de ses nouvelles que je n'ai pas relues depuis longtemps.

Les caractéristiques sont bien choisies et j'ai trouvé très sympathique le système de l'interview qui permet de les déterminer (lors de ma première tentative, je me suis un peu trop appliqué à donner des réponses intuitives et j'ai fini avec un score disproportionné de 11 en Intuition !). Il est original et intéressant de nous faire incarner un joueur d'échec, même si cela ne joue pas un rôle extrêmement important en fin de compte.

L'idée d'un petit retour en arrière au début de l'aventure est originale, mais je ne sais pas si le plus-que-parfait est vraiment un bon choix pour le flashback. Est-ce que le passé composé ne ferait pas l'affaire ?

Le style est tout à fait bon, mais je trouve qu'il lui arrive d'essayer de se montrer trop recherché. C'est bien sûr une question extraordinairement subjective, mais je pense qu'il est souvent pour le mieux de conserver une certaine simplicité dans le choix des mots et des expressions.

Dans l'introduction, par exemple :
"Le tintement des cloches remontait les combes en une vague cristalline avant de se diluer sur les falaises ceinturant l'horizon d'apiques crayeuses. Il n'en restait alors qu'un murmure imperceptible, laissant inviolé de l'exhortation divine les sombres conifères de la futaie, austères gardiens recroquevillés sur leurs secrets."

Je trouve honnêtement que ces deux phrases sont trop chargées. Trop d'adjectifs, trop de mots recherchés, trop de métaphores. L'image est jolie, mais elle est difficile à saisir tant la densité de ces phrases les rend compliquées à démêler. Une formulation moins ambitieuse aurait à mon avis pu être plus expressive.

Un peu plus loin, au 75 :
"Objet de maintes quêtes, toujours avortées, parfois dans le claquement du martinet et les zébrures carmin sur la peau tendre et blanche !"

Etait-il vraiment besoin de se montrer aussi poétique pour dire que Grand-Papa nous a quelquefois donné la fessée au martinet parce qu'on essayait de rentrer dans cette tour ? Tongue

Tout cela n'est qu'une critique mineure, bien sûr. Je ne considère pas cela comme un véritable défaut de l'aventure, juste comme une piste d'amélioration possible.

L'atmosphère est d'ailleurs tout à fait excellente. Je me suis tout à fait immergé dans l'histoire et, lors de ma première tentative, j'ai agi comme je l'aurais fait si je m'étais véritablement trouvé dans la situation décrite, sans soupçonner que des dangers sérieux m'attendaient (ça explique d'ailleurs peut-être pourquoi je suis mort aussi vite...).

J'ai bien aimé la façon dont le passé du narrateur est rappelé et dont le souvenir du grand-père joue un rôle.

J'ai apprécié la montée progressive de la tension et le fait que les phénomènes inquiétants restent ambigus et imprécis, posant plus de questions qu'ils n'apportent de réponses. C'est à mon avis la meilleure approche pour une histoire d'horreur.

Show ContentSpoiler:


J'ai apprécié le fait que l'aventure nous offre des possibilités d'action raisonnables et nombreuses. La manière dont nous pouvons gérer notre temps en fin de deuxième journée est par ailleurs appréciable.

J'ai cependant trouvé qu'il y avait un peu trop de choses que nous pouvions faire ou découvrir qui ne nous étaient d'aucune utilité concrète. Il y a divers mots de passe et un certain nombre de tests qui n'ont comme résultat que de nous apporter des détails inquiétants, des révélations choquantes ou des informations ésotériques, mais n'ont aucun impact sur nos chances de réussir l'aventure. Je ne veux pas suggérer que toutes les actions devraient avoir un effet positif ou négatif, mais il y en a à mon avis un peu trop dans cette AVH qui sont techniquement inutiles.

En ce qui concerne la fin, je n'ai pas d'opinion bien arrêtée. Elle m'a surprise, comme je l'ai mentionné plus haut, et je ne peux m'empêcher de la trouver un peu excessive à divers égards. D'un autre côté, j'apprécie son caractère audacieux.
Répondre
#34
En même temps, c'est peut-être là aussi un hommage à Lovecraft. Il était connu pour utiliser des adjectifs hyper recherchés, et avoir un style d'écriture qui était déjà démodé à l'époque où il écrivait. En d'autres termes, il écrivait dans les années 1920-1930, avec un style proche du "romantisme" (1820-1850), soit avec presque un siècle de retard...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#35
Histoire: de retour dans la maison familiale, le Grand Roque, en hommage aux échecs que VOUS affectionnez particulièrement, vous allez passer deux jours et surtout deux nuits particulièrement agitées, à découvrir les sombres secrets qui planent alentour...

Règles: Très originales. d'abord au niveau des caractéristiques choisies; exit les classiques Habileté, Endurance... Place au Physique, à l'Intuition, à la logique et à la Psychologie, avec des points à distribuer. 2ème originalité: l'interview avec une charmante journaliste qui vous permet d'affiner votre portrait. Incontestablement, une réussite qui évite le côté souvent lourd de présentation des règles...

Jouabilité: j'ai choisi la répartition suivante Physique 5; Intuition 7; Logique 6; Psychologie 6. Après interview: Physique 5; Intuition 10; Logique 6; Psychologie 9. J'ai trouvé le système du modificateur quelque peu injuste, car je trouve qu'il favorise ceux qui sont déjà favorisés et défavorise ceux qui sont déjà défavorisés... D'autre part, le système des mots de passe est efficace et particulièrement fluide
Show ContentSpoiler:

Illustrations: Sympathiques! Des photos N&B, des pubs d'époque, tout est fait pour nous immerger un peu plus dans l'atmosphère des années 30. L'historien que je suis a su apprécier les références aux manufactures (et il en profite pour conseiller le terme d'industrialisation à la surannée Révolution Industrielle... vraiment pour chipoter!!)

Difficultés: Il n'y en a pas vraiment. Les tests de caractéristiques ne sont pas vraiment handicapants s'ils sont ratés (du moins jusqu'à un certain point...). Il y a des PFA, évitables
Show ContentSpoiler:

Ambiance: L'angoisse est soigneusement distillée, rien de plus à ajouter!

Style: Quelques fautes d'orthographe ("le Grand Roque vous apparu"; "a engloutie la maison"; "le notaire en paru si surpris"...); le temps utilisé (imparfait) peut éventuellement dérouter. Les descriptions sont soignées, avec des paragraphes copieux (quelquefois un peu longs comme le 23, mais ça ne me gêne absolument pas, surtout quand c'est bien écrit). Petit bémol, c'est quelquefois un peu inutilement imagé, mais là encore c'est pour chipoter car la maîtrise est magistrale. Personnellement, cela me fait penser à du Mérimée!

Personnages: L'introspection étant assez importante, les personnages secondaires deviennent vraiment seconds
Show ContentSpoiler:

Faits marquants: ils sont légion!
Show ContentSpoiler:

Bilan: Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, l'AVH est efficace, d'une lecture agréable, rien à dire... sauf que je n'ai pas été emballé. Je veux vraiment m'excuser auprès de Gwalchmei qui livre une AVH de très grand cru, mais c'est le thème qui me pose vraiment problème: comme je l'ai dit, ça me fait penser à du Mérimée, et je n'ai jamais accroché aux histoires qu'il me proposait... C'est purement, bêtement personnel. Ne m'en veux pas, s'il te plait. Il y a des ambiances qui ne me conviennent pas et celle que tu proposes en fait partie... Ceci étant, cela ne remet absolument pas en cause l'excellent travail d'écriture et de structure que je tiens à saluer bien bas!
Répondre
#36
Hé bien ! Merci pour tous ces retours sur 'Celui qui hurle' qu'ils soient bon ou moins bon d'ailleurs. Le but étant avant tout de proposer un moment de lecture.

Ça me fait d'autant plus plaisir que j'en retiens beaucoup de choses utiles. Avec du recul, je trouve aussi le paragraphe 100 'too much', le style encore trop engoncé, et l'inutilité des bonus/malus notamment. Le ressenti des uns et des autres est vraiment salvateur, nourricier pour la motivation !

J'ai voulu m'inspirer du type d'ambiance distillée par un Lovecraft mais en aucun cas reprendre son bestiaire (que j'ai toujours eu beaucoup de mal à intégrer lors de ma longue carrière de maitre de jeu à l'AdC d'ailleurs ^^).

Ma principale référence pour cette AVH reste l'épisode de la 4ème dimension ('L'homme qui hurle' que je vous invite chaudement à vous procurer).

Réussir une bonne AVH est vraiment une entreprise exigeante. Beaucoup de travail, il faut vraiment avoir la foi. En me frottant à ce genre de littérature, je ne pouvais me douter de la difficulté !

Je prends ça comme un moyen d'avancer sur le chemin de l'écriture espérant bien me servir de cette expérience pour tenter d'achever un roman.

Merci encore !
Répondre
#37
Je te donne aussi l'info d'un truc : j'ai créé un feedback de ton avh sur le forum la Taverne des aventuriers, je ne sais pas si tu le fréquentes mais voilà, c'est pour te le dire quoi. Les gars là-bas pourront peut être venir aussi piocher dans les avh du yaz 2012 pour occuper leurs soirées ldvelh-iques ! C'était l'idée ! Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#38
Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un LDVELH, mais j'ai décidé de voter pour le Yaz 2012 (cela faisait quelques années que je ne l'avais plus fait). Cette aventure est la première que je lis et globalement c'est TRES bon Smile

J'approuve toutes les remarques qu'outremer à déjà faites.

Globalement :
- Le style est très bon, même si un peu plus de simplicité ne nuirait pas.
- Les règles sont simples et efficaces, la création du personnage est très agréable.
La simplicité des règles est par contre forcément un frein au coté "jeu" (combat / optimisation / gestion d'un inventaire etc),
mais pour une AVH d'une centaine de paragraphe, je trouve tout cela très bien dosé.
Le niveau de difficulté me semble aussi bien étudié. Il est possible de s'en sortir dès la première lecture, mais une seconde (ou une troisième) seront nécéssaire pour vraiment tout découvrir et réussir à coup sur.
- Nous avons une bonne sensation de liberté d'action tout au long du récit, ce qui est pour moi un point très important.
Un seul détail m'a vraiment chiffonné : Trouver la clef tant convoité et ne pas pouvoir aller tout de suite à la tour ! Ca vraiment, c'est difficilement compréhensible.

Mon système de notation pourrait évoluer au fur et à mesure, mais voila ou j'en suis pour le moment :

Ecriture et Style : 4 / 5
Longueur de l'aventure : 2 / 5
Liberté d'action et logique des choix : : 4 / 5
Gameplay (Interet des règles etc) : 3 / 5
Scenario (Interet, ambiance...) : 5 / 5
Total : 18 / 25

Merci et Bravo !
Répondre
#39
Bon je viens de mourir dans mon lit sans voir mon agresseur invisible... C'était mon premier essai.
Je pense garder mes caractéristiques pour la prochaine tentative :

Avant interview
Physique 5
Intuition 6
Logique 7
Psychologie 6
Sachant que j'ai essayé de prendre ce qui me ressembler le plus à moi, le joueur.

Après interview
Physique 6
Intuition 7
Logique 8
Psychologie 9

Pas de traits de caractère, 1 seule réussite auto.

Notes : l'affaire du cimetière, morsure de loup, le signe des anciens, une cheville douloureuse, la porte d'entrée

Visiblement, je suis passé à côté de pas mal d'indices...

Quelques critiques négatives (je ferais les positives quand j'aurais lu un peu plus, mais dans l'ensemble j'aime bien Smile ) :
-Le système des temps est mal maîtrisé et est un foutoir pas possible.
On passe d'un passé simple (avec fautes de conjugaison), à un imparfait qui n'a rien à faire là dans certaines phrases, à subitement un présent...
L'histoire se passe dans le passé ou le présent, finalement ?
-Je lis tout à voix haute, ce qui me fait dire qu'il faudrait peut-être quelques efforts niveau ponctuation pour que ce soit plus lisible...

En tout cas sacré vocabulaire niveau géologie et charpenterie !
Bon j'y retourne demain, il est un peu 2h du mat...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#40
Alors une critique niveau gameplay pour Gwalchmei :
(attention, c'est un peu long... qui a dit "comme souvent avec moi" ? lol)

Comme l'ont dit d'autres, c'est vrai que ce système de jet sous la caractéristique PLUS un malus ou bonus au jet CALCULÉ à partir de la difficulté de la tâche, ce n'est pas très heureux.

Bon déjà, il y a le côté pas super pratique de devoir se référer au tableau à chaque fois. Heureusement, on peut remarquer que le bonus ou malus est simplement égal à la moitié de la différence entre la difficulté et la caractéristique en ignorant ce qu'il y a après la virgule (arrondi à l'inférieur, quoi). Avec un plafond de 2. C'est le calcul que je faisais plutôt que de garder la page 8 toujours sous la main. Mais c'est pas ça le plus gros problème.
(D'ailleurs, c'est une question de goùt... Certains vont préférer un tableau où le calcul est déjà fait plutôt que de faire cette petite formule à chaque fois. Moi au contraire, aller chercher un tableau à chaque fois m'irrite, et je trouve qu'une formule c'est plus simple...)

Revenons juste à cette histoire de difficulté des jets.
Si tu as 5, 6 ou 7 dans ta caractéristique, tu sais déjà que ça va être difficile de réussir un jet au naturel. Mais en plus, comme la caractéristique est basse, ça augmente les chances de prendre un malus. (D'autant que les difficultés données sont entre 6 et 11). Donc déjà que tu as plus de chances de rater ton jet que de le réussir, en plus tu chopes un malus... Ça te donne l'impression que la difficulté est comptée deux fois !
C'est bien sûr pas le cas.
Si on faisait juste le dé sous la carac (t'as 6, tu dois faire 6 ou moins avec les 2 dés), comme les tests d'Habileté de tant de LDVELH, la difficulté ne serait pas prise en compte. À l'inverse, si on faisait juste 2d6 et qu'on essayait de battre la difficulté avec la somme, la carac ne serait pas prise en compte. Il faudrait donc un système qui prenne bien les deux facteurs en compte, mais de façon plus simple (sans passer par un tableau) et sans empirer les choses. Là, le soucis, c'est que la carac est comprise deux fois dans le calcul (calcul de la différence, puis jet sous).

Le plus simple, à mon avis, ça serait de faire un truc genre "votre perfomance est de 2d6+la valeur de votre caractéristique. Si votre performance est supérieure ou à égale à la difficulté de la tâche, vous avez réussi." Et tu augmentes toutes les difficultés de 5 points.
En analysant la création de perso, je vois qu'on pourrait avoir un minimum de 5 dans une carac (pas de point avant ni après interview), et un maximum de 13 en Logique ou Intuition (7 +5), 12 en Psychologie (7 +4) et 10 en Physique (7 +3).
Les difficultés :
Show ContentSpoiler:


Faisons quelques essais :
Show ContentSpoiler:


Ça me parait pas mal. Tu évites le tableau et la division par deux, tout en ayant pratiquement les mêmes probas. À part dans les cas intermédiaires où les jets difficiles sont plus abordables et les jets super faciles sont un poil moins faciles. Mais les extrêmes restent les mêmes.

Qu'est-ce que tu en penses ?

Encore plus simple : tu expliques dans les règles qu'on fait un jet sous la caractéristique, point barre.
Puis, selon que la tâche est rude ou pas, dans l'aventure tu rajoutes des "vous avez +1 à votre caractéristique pour ce jet" à la place d'une diff de 6, "vous avez -1 à votre caractéristique" au lieu des diffs de 9 ou 10, et "vous avez -2 à votre caractéristique" à la place d'une diff de 11. Et tu considères que là où tu avais mis des diffs de 7 ou 8, c'est ton jet "normal", donc tu demandes juste un test sans rien préciser. Et tu supprimes toute mention de "difficulté" dans tes règles et tes paragraphes.

Tu n'auras pas les mêmes probas, mais c'est simple, facile à capter pour le joueur, et sans le sentiment d'injustice que plus tu as une caractérisitique basse, plus tu paies. Là, tout le monde est logé à la même enseigne et chope les mêmes malus ou bonus aux mêmes passages. Et un -2 à la carac c'est dur pour TOUT LE MONDE, l'effet gauss des probas pour 2d6 faisant que le moindre +1 de différence donne un avantage notable.

Après il reste le même soucis qu'il y a dans les DF où on tire son Habileté au hasard : il y aura des écarts importants entre celui qui, pour le même jet, aura une carac à 6, et celui qui aura la même à 10. Heureusement, ta création de perso thématique a plutôt tendance à pousser à une répartition qu'à du min-max, si j'en juge par les caracs que nous avons tous indiqués sur ce fil.

EDIT : Mince, mes deux propositions ne fonctionnent pas avec la condition de la "réussite sous condition"...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#41
Merci Alana et Lizy pour ces deux FB !
Et chapeau pour le boulot Lizy concernant la proposition de règles et pour les corrections aussi (orthographe, grammaire). Énorme ^^.
Il faudra que je trouve le temps de reprendre l'ensemble des remarques et corrections pour proposer une nouvelle mouture avec des règles revues et corrigées et un texte un peu épuré. A ma décharge, j'ai écris cette AVH presque d'une traite, sur le même élan d'une seule énergie et j'éprouve souvent du mal à m'y replonger par la suite. D'où les incohérences et fautes de style. Le coup de la clef est un bel exemple ^^ Quand je m'en suis rendu compte, c’était un peu tard pour reprendre l'ossature de l'AVH, j'ai donc brodé comme je pouvais, prétextant la fatigue, la tempête ^^
Merci encore à vous deux.
Répondre
#42
Oui j'ai pas mal bossé sur la correction orthographe/grammaire ! Les autres ne voient pas le résultat, mais ça m'a pris du temps...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#43
Je viens de tomber sur l'épisode de "la quatrième dimension" qui a probablement inspiré (consciamment ou pas?) cette excellente AVH!





Si vous avez un peu de temps devant vous regardez-le, il est vraiment bon lui aussi. C'était quand-même une sacrée série...
Répondre
#44
Pas de nouvelles de cette nouvelle mouture ?
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#45
Rien à l'horizon pour le moment. Le projet est en stand-by...
Trop de choses en gestation ces temps-ci !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)