Compte-rendu des soirées jeux de plateaux
Ok merci pour l'info Smile
Répondre
Nous devions jouer hier soir à Hit Z Road et Room 25.

Mais en fin de compte non, la soirée a manifestement dû être annulée, parce que je ne me souviens de rien. Ni d'avoir misé à tort et à travers à Hit Z Road, ni de m'être à peu près suicidé moi-même à Room 25. Non, je ne me souviens de rien.

De rien du tout.
Répondre
C'est suspect...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
Avec les grèves ça va être compliqué de fixer quelque chose...
Répondre
Deux parties de It's a wonderful world, un jeu dont la mécanique rappelle un peu 7 Wonders.

La première fois, j'étais l'empire aztèque et j'ai passé mon temps à augmenter ma force militaire pour explorer le monde et à explorer le monde pour y trouver des façons d'utiliser ma force militaire (ce qui n'est pas trop difficile lorsque la religion d'État fait la part belle au sacrifice humain). Ça n'a pas été aussi efficace que je l'aurais voulu et je n'ai fini que troisième.

La deuxième fois, j'étais l'union nord-américaine et - ça ne surprendra personne - j'étais un méga-capitaliste, ce qui a plutôt bien marché. Bien que je n'ai pas souvent réussi à obtenir une quelconque suprématie lors de la phase de production, j'ai tout de même récolté 11 financiers et fait en sorte que leurs points soient multipliés par 6, ce qui m'a permis de gagner la partie et de fonder un monde où tout sera merveilleux pour tout le monde (excepté les gens qui ne sont pas obscènement riches).
Répondre
– Votre projet de voyage temporel est ridicule. Cela nous coûterait toutes nos ressources, et même un peu plus, pour un gain en comparaison anecdotique. Et si la théorie du multivers est exacte, cela ne nous permettrait même pas de changer notre présent, juste de repartir de zéro dans une dimension parallèle. Une fuite en arrière en quelque sorte. Pourquoi donc investirais-je dans pareil projet ?
– Outremer a développé le clonage et la cryogénie.
– Oui, et ?
– Et son empire est tout entier dominé par des sociétés secrètes de financiers qui considèrent un homme, un seul, comme l'aboutissement de l'humanité.
– Euh, oui...?
– Alors en ce moment-même, des légions de Macron, copiés à l'infini, recyclés ad vitam æternam, marchent sur nous, le porte-documents débordant de projets comme l'hôpital-casino ou la plage à énergie nucléaire.
– À toutes les unités, ceci n'est pas un exercice. Un portail temporel vers un passé virginal sera ouvert demain du lever au coucher du soleil. Traversez-le comme vous le pouvez, à pied, en barque, dans un tank ou sur un zeppelin, mais pour la sauvegarde de vos âmes, par pitié, passez-le. Et à tous ceux qui n'auront pas cette chance, priez que Salla termine sa mégabombe, que vous puissiez connaître la paix à défaut d'un futur.
Répondre
En y réfléchissant, ce serait une façon pour mes sociétés secrètes (il y a l'une des deux qui manipule l'autre, mais je ne sais pas laquelle) d'assurer la pérénnité de notre beau système néolibéral. Dès que quelqu'un a atteint l'âge de la retraite, zou ! un billet gratuit et obligatoire pour le portail temporel. Allez donc voir au Crétacé si j'y suis !
Répondre
Sympa ce jeu?
Je demande parce qu'il est nominé aux As d'Or et que c'est un achat potentiel pour ma section Jeux de plateau.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
Deux parties plutôt moyenne pour ma part. L'Union Panafricaine à gagner grâce à la science lors de la première partie, mais seulement de deux points, à cause d'un mauvais calcul qui m'a fait échoué à finaliser la Méga Bombe, perdant ainsi 11 points de victoire.

A la tête d'Azteca lors de la seconde partie, j'ai fais un score assez bas. Faire des points sur l'exploration me semble être une des approches les plus difficiles, même si elle est fructueuse quand elle est réussie. Ce qui ne fut pas mon cas.

@Tholdur : oui, j'aime beaucoup ce jeu. C'est une sorte de 7Wonders, mais avec une seule mécanique de jeu au lieu de la diversité du jeu des 7 Merveilles , ce qui permet d'en comprendre rapidement les règles. Et ce, en gardant de nombreuses possibilités dans les choix stratégiques à mettre en place. Un jeu facile à comprendre, mais difficile à maitriser. Une partie dure à peu près une heure, et c'est 5 joueurs max.

La version de base se trouve dans le commerce. La version Héritage est une exclusivité Kickstarter. Elle propose en plus deux campagnes de 5 scénarios avec des règles spéciales et une petite histoire en plus. Enfin une nouvelle extension, Ascension, est en ce moment en financement participatif. En plus de permettre de jouer jusqu'à 6 joueurs, elle semble surtout ajouter des cartes dont le principe principale à l'air d'être super couteuses, mais aussi super rentables, que ce soit en points de victoire ou en production. Il y a aussi un système de corruption (production négative), et de points sur plusieurs types de bâtiments (et désormais la possibilité de faire des points sur les usines, notamment grâce au sixième empire d'Océania). Ce financement permet aussi de récupérer la version Héritage absente du commerce. Enfin, le jeu de base comme toutes les campagnes sont jouables en solo, et ce mode de jeu est très intéressant.

https://www.kickstarter.com/projects/lab...escription
Répondre
tholdur a écrit :Sympa ce jeu?
Je demande parce qu'il est nominé aux As d'Or et que c'est un achat potentiel pour ma section Jeux de plateau.

Je ne me prononcerais pas après deux parties. Y'a des mécaniques intéressantes, mais je ne sais pas si le glauque de l'univers ne finit pas par peser à long terme, ou si au contraire le jeu ne devient pas une série d’automatismes et de calculs d'apothicaire avec l'habitude.

Pour l'instant, ça a l'air solide, mais c'est pas le nouveau 7 Wonders. Notamment, la seule véritable interaction avec les autres joueurs est de leur (contre-)piquer les cartes qui les intéressent et qui ne nous sont pas totalement défavorables (soit pour leurs effets soit en guise de carburant pour nos propres constructions). C'est un peu léger, et tu peux parfaitement passer la partie sans jamais t'intéresser aux plateaux des autres.

Salla a écrit :'Union Panafricaine à gagner grâce à la science lors de la première partie, mais seulement de deux points, à cause d'un mauvais calcul qui m'a fait échoué à finaliser la Méga Bombe, perdant ainsi 11 points de victoire.

Si ça peut te remonter le morale, ma propre erreur de calcul (après avoir mal recompté, trois fois, ce que me rapportait la bien nommée Analysis paralysis) m'a coûté quelque chose comme 1+7+8=16 points (1 point de carte verte en plus, 1 point de plus pour chaque financier que je possédai déjà, et un nouveau financier valant lui-même 8 points). Les multiplicateurs, ça va vite, comme l'a démontré Outremer à la seconde partie.

Salla a écrit :A la tête d'Azteca lors de la seconde partie, j'ai fais un score assez bas. Faire des points sur l'exploration me semble être une des approches les plus difficiles, même si elle est fructueuse quand elle est réussie. Ce qui ne fut pas mon cas.

Je crois que tu as également subi une position défavorable : Je jouais également sur le bleu, et je crois bien que je te donnais les cartes au dernier tour, ponctionnant donc au passage celles qui rapportaient le plus de points (j'avais quelque chose comme 3 cartes bleues sur 7 dans ma dernière main). Pas que cela m'ait été d'une grande utilité puisqu'on a tous les deux finis dans un mouchoir de poche... en bas du classement.

Salla confirmera, mais si j'ai bien compris les couleurs (jeu de base) :
Gris -> Produit tous les types de ressources mais virtuellement pas de points (rarement un financier ou une militaire, sans multiplicateur supplémentaire).
Noir -> Produit du bleu, des militaires, parfois quelques points fixes mineurs, mais pas de multiplicateur.
Vert -> Fait pleuvoir les points, parfois les ressources, mais tout est cher et/ou conditionnel (multiplicateurs par rapport aux autres cartes/personnages).
Jaune -> J'ai eu l'impression que c'était une couleur qui se jouait toute seule : Elle produit les ressources qui permettent de jouer plus de cartes de la même nature, des financiers, des multiplicateurs de points par rapport au nombre de financiers... Je crois que son défaut est qu'il peut être difficile de lancer la machine, et donc de faire grossir la boule de neige assez avant la fin du décompte.
Bleu -> Beaucoup de points, mais en échange d'une ressource très peu demandée sinon.

(la nouvelle expansion semble avoir complètement craqué sur les coûts et les valeurs de production de certaines cartes, façon gros-bill comme devant ; la corruption pourrait être une mécanique intéressante pour les joueurs expérimentés toutefois)
Répondre
Merci pour tous ces détails! Pour le kickstarter je vais devoir passer car a priori je ne peux pas établir de facture au nom de l'association. Et puis je pense qu'on aura déjà fort à faire avec le jeu de base si on prend celui-ci.

L'un de nos joueurs a Root, un autre nominé. On va essayer de le tester prochainement, s'il nous plaît vraiment on achètera un exemplaire pour la section, sinon on tentera un autre. Bien que j'aimerai beaucoup l'essayer à titre personnel, Gloomhaven est carrément hors-concours. Il faut consacrer énormément de temps de jeu et nous sommes trop de joueurs en tout pour qu'une partie d'entre eux (toujours les mêmes) soit accaparée pendant des tas de séances sur le même jeu. Il reste donc Res Arcana et It's a wonderful world.

Pour revenir au sujet lundi nous avons joué à Hanabi, qui est très connu et ma fois bien sympa à jouer même si je n'aime pas trop l'esthétique des cartes. Nous avons aussi joué à Insider, qui est assez plaisant comme jeu d'ambiance rapide (bien que trop cher pour son contenu).
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
@ Skarn
  • Usine (52 cartes grises) : cartes qui normalement amorcent toutes les stratégies, difficile de faire l'impasse dessus, produit de tout sauf de l'explo (bleu) et des militaires. Pas de points de victoires
    Show ContentSpoiler:
  • Véhicules (36 cartes noires) : indispensables pour faire des points sur le bleu, produit quasiment que de l'explo (bleu) et parfois des militaires. Pas de points de victoires brut, mais il existe 5 cartes en tout dans le jeu qui offre un multiplicateur pour les véhicules (2 usines, 1 véhicule (le Juggernaut) et 3 Innovations(carte verte)). C'est autant que les trois couleurs qui suivent.
    Show ContentSpoiler:
  • Innovations (26 cartes vertes) : cartes polyvalentes à toutes les stratégies, toutes donnent des points et la moitié ne produit rien (même si elles peuvent donner des perso/Kristalium)
    Show ContentSpoiler:
  • Finance (30 cartes jaunes) : peut aussi être polyvalent, dans une moindre mesure que les vertes, toutes les cartes donnent des points et le tiers ne produit rien (même si elles peuvent donner des perso/Kristalium)
    Show ContentSpoiler:
  • Découvertes (18 cartes bleues) : passer par le noir est indispensable, et elle offre peu de place pour d'autres stratégie. Toutes les cartes donnent des points et le 8 ne produisent rien (même si elles peuvent donner des perso/Kristalium)
    Show ContentSpoiler:


Donc, si on part des 5 stratégies proposées par les cartes empires on a :
  • Afrique : Science, faire le plus de cartes vertes, ce qui est amorçable avec des cartes grises
  • Asie : Finance, faire le plus de cartes jaunes, là aussi amorçable avec le gris
  • Azteca : Découvertes, faire le plus de cartes bleues, amorçable avec le noir, lui même amorçable avec le gris.
  • Noram: Financiers, s'appuyer sur le jaune, donc comme Asie
  • Europa: Généraux, s'appuyer sur le bleu, donc comme Azteca

Après, je pense que le gris peut être court-circuité avec le recyclage. Mais bon, ça me parait balèze. 35 cartes recyclent sur du gris, 30 sur du noir, 28 du vert, 38 du jaune, 31 sur du bleu. Le jaune me semble être une couleur qui peut s'appuyer sur le recyclage. Mais pour le gris -> Noir -> Bleu, ça me semble plus difficile.

En fait, les faces A des cartes empires donnent une amorce de stratégie, mais emp^chent de s'adapter aux mains qu'on récupère. Elles ne semblent être là que pour l'apprentissage : comprendre dans quelle circonstance telle ou telle stratégie peut être rentable ou non.
Répondre
Je viens de réaliser que je connaissais le jeu auquel vous avez joué. Je l’ai découvert à l’Alchimie du jeu de Toulouse l’année dernière, et je l’avais trouvé excellent. J’en referais volontiers une partie, à l’occasion.
Répondre
Super soirée ou nous avons (presque) fait mieux que S.Holmes hier soir Smile

Dans l'ensemble on avait quand même bien compris le pourquoi du comment malgré un nombre incroyable de refus de communication de la part des suspects et témoins.
C'était la journée spéciale "je dirais rien et allez vous faire voir avec vos questions". On a même été jeté comme des malpropres à la rue une fois. Big Grin

Très content d'avoir pu enfin être parmi vous. A la prochaine Smile
Répondre
5 minutes avant la partie, présentation du jeu : Tu vas voir, un des trucs un peu absurdes de ce Sherlock, c'est que bien qu'on soit censé incarner les irréguliers de Baker Street, de véritables gamins des rues sales et vulgaires, on a nos entrées partout, jusqu'au ministère, et tout le monde nous raconte sa vie sans rechigner.
Deux heures et une bonne vingtaine de portes claquées au nez plus tard : S'il vous plaît, on veut juste parler à quelqu'un, n'importe qui...
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 6 visiteur(s)