Blood of the Zombies, le prochain DF de Livingstone (08/2012)
Info vraiment intéressante, mais j 'ai beau réfléchir, je ne retrouve pas cette scene dans le livre. En tout cas, il ne faut pas exagérer, avec tout ce qu'on voit à la télé tous les jours...
Répondre
(18/05/2014, 13:25)ashimbabbar a écrit : Au fait, c'est une idée d'AVH ça: aller tuer Ian

Kill Ian (au choix, le survêtement jaune à rayures noires, ou la bière). JeSors
--
Vous êtes mort.
Répondre
Quelle violence, je ne te connaissais pas sous ce jour ! Mrgreen

Bon, je crains d'être la cible d'attaques du même genre, en vous apprenant que je suis un "collabo", puisque Scriptarium a donné un coup de main à Gallimard Jeunesse sur ce titre sanglant, comme de coutume désormais à chaque nouveau DF (réédition ou nouveau titre).

Je n'ai jamais caché mes réserves à nos partenaires quant au choix de ce titre comme prochaine traduction, mais ça n'est pas incohérent non plus qu'ils l'aient choisi : une "à peu près" nouveauté, un thème assez en vogue, un auteur connu... Et puis je crois savoir que l'auteur en question a bien poussé pour, et le contraire eut été étonnant, il faut se mettre à sa place.

Après, bien que je partage la plupart des points de vue exprimés ici sur la qualité du livre, j'apprécie quand même beaucoup d'avoir pu lire un nouveau Livingstone, et l'effort du bonhomme pour se réveiller après des années (même si j'aurais aimé mieux).
Ensuite, le côté infaisable, c'est pas nouveau, puisque c'est à peu près toujours le cas avec les DF de Ian. Tongue

Certes, les suggestions de modif de Vil étaient parfaitement judicieuses à mon sens, et vous pourrez constater dès la semaine prochaine qu'elles n'ont pas été prises en compte par l'éditeur, mais je vois mal comment celui-ci aurait pu prendre l'initiative de faire modifier le fond d'un texte pour lequel il n'a que la traduction à faire. La seule vraie latitude qu'a un éditeur qui traduit, c'est de traduire ou de ne pas traduire, mais s'il traduit, il doit respecter la source, c'est une évidence.
Pour tout vous dire, quand notre équipe suggère des modifications à Gallimard jeunesse, ça porte sur la forme, sur le fond, mais aussi parfois le fond de la VO (nous travaillons avec la VO sous les yeux et comparons). Et même sur des toutes petites choses, notre partenaire est réticent à prendre le contre-pied de ce que l'auteur a écrit. En gros, ils consentent à rectifier dans le cas d'erreurs de renvois de paragraphe, mais guère plus. On peut le regretter dans certains cas car l'auteur peut avoir fait des erreurs manifestes, mais c'est parfaitement compréhensible de leur part.

Par contre, si ça peut en rassurer certains, Scriptarium a apporté son aide pour la relecture de la traduction et, d'après Gallimard Jeunesse, une partie de nos suggestions ont été prises en compte.
Pas de modif de fond donc, mais au moins, je l'espère, une forme correcte.

Scriptarium a donc mis en prévente ce livre sur sa boutique (ainsi que les rééditions de Rendez-vous avec la M.O.R.T. et de Dans les Entrailles de Torgar, que nous avons aussi assez intensément relues voire "décortiquées"), nous recevons les stocks demain (23 mai) et devrions donc pouvoir commencer à faire les envois lundi (26), pour ceux qui seraient intéressés par une acquisition aidant au passage un petit éditeur associatif promouvant les univers de livres-jeux (et pour rappel, la souscription sur l'atlas des DF et des Sorcellerie, Titan, se termine dans environ une semaine, à ne pas manquer, pour le coup ! Wink).
Répondre
Salut yatzromo.

Tu dis que les suggestions de Vil étaient judicieuses, le problème étant que même avec ses modifications, le livre reste injouable !

Tu as également la chance d’être en collaboration avec Gallimard. Pourrais tu leur demander de ne pas oublier de traduire le DERNIER df encore en vo qui est curse of the mummy (la version remaniée de 2007 est plus jouable) qui est bien meilleur que blood of the zombies ? Il semble que Gallimard ait refusé de le traduire à l’époque à cause d'un scène d’étranglement présente (scène que je n'ai jamais vu dans ce livre ni dans le texte ni dans les illustrations !) faisant écho au dramatique "jeu du foulard" présent dans les écoles (cet info vient d'un forumer l'ayant entendu de la bouche de Tin man).

Je pense qu'il n'y a pas lieu de censurer ce seul df alors qu'il est dans la tradition de tous les dfs parus avant lui, et qu'il n'est ni plus ni moins choquant que les autres.

J’espère que tu liras mon message et que tu pourras en parler à Gallimard, et nous informer des futurs développements à venir concernant ce livre.
Répondre
(22/05/2014, 12:28)Yaztromo a écrit : j'apprécie quand même beaucoup d'avoir pu lire un nouveau Livingstone, et l'effort du bonhomme pour se réveiller après des années (même si j'aurais aimé mieux).

Idem Wink


(22/05/2014, 12:28)Yaztromo a écrit : les suggestions de modif de Vil (...) n'ont pas été prises en compte par l'éditeur, mais je vois mal comment celui-ci aurait pu prendre l'initiative de faire modifier le fond d'un texte pour lequel il n'a que la traduction à faire. La seule vraie latitude qu'a un éditeur qui traduit, c'est de traduire ou de ne pas traduire, mais s'il traduit, il doit respecter la source, c'est une évidence.

S'il s'agit de traduire un livre, absolument. Bon, là il s'agissait d'un livre-jeu, le but n'est pas de rester au plus près d'un chef-d'oeuvre littéraire mais de donner aux joueurs un challenge jouable... Un petit coup de fil à Ianou aurait sans doute aplani le problème, je parie.

« Hey, Ian, old pal, ça farte ? Bon, pour Blood of, si on revoit a little bit les stats des monstres, ça te défrise ? Parce que là, même avec un set de dés dédicacé par Jacky Chan ça passe pas.

- Nooooo man, as you want, j'avoue sur ce coup je m'étais lâché mais jveux par être lynché* !Ces Français, sacrés bouffeurs de grenouilles, mais quel bon public, plutôt trahir ma prose que trahir leur fidélité ! »

* notez le subtil jeu de mots (lâché / lynché) ici inséré par l'auteur de La Crypte du Sorcier, décidément très en verve.

Mais peut-être qu'il ont pas le forfait de tel à l'international chez Gallimardounet. C'est la crise.


Bon enfin la messe est dite de toute façon.
Répondre
Oui c´est sympa de savoir que l´auteur du Labyrinthe de la Mort écrit toujours. Par contre c´est affligeant de constater ce qu´il nous sert.
Et pitoyable qu´un éditeur se focalise sur la traduction ce truc.
Ce serait comme un chef de resto qui a (co)inventé un concept de recette révolutionnaire unaniment apprécié par ses pairs et par ses clients. Au fil du temps la formule s´emousse car il n´arrive pas à renouveler le contenu. Pire, ce qu´il sert est de moins en moins goûteux. Après quelques années de silence, il anonce qu´il reprend du service. Alors que d´autres chefs seont lancés dans ses traces avec brio, revisitant la formule initiale avec succès, sans pour autant recueillir tout les mérites qu´ils devraient. La notre père fondateur revient annonçant un nouveau plat dans la tradition de ce qu´il a crée. Les premiers retours indiquent un goût fade. Cerains disent même que c´est immangeable. Mais comme il a pour lui le fait d´avoir été le pionnier, on decide de passer commande malgré tout. Et les patrons des resto d´autres pays décident qu´il faut reproduire la liste des ingrédients et proposer le plat massivement (des commis suffiront pour suivre les instructions à la lettre). Pendant ce temps le travail des autres chefs, pourtant bien meilleur, reste confidentiel, et personne ne semble vouloir comprendre pourquoi les gens boudent les plats issus de la revolution cullinaire de l´époque.

Conclusion: si vous voulez que cela ait une chance de cesser ne passez surtout pas commande du plat du chef pionnier qu´on vous propose. Sinon quel intérêt pour le patron du resto de changer quoi que ce soit? Si ses ventes sont bonnes il n´a que faire des critiques (et il a bien raison!).
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
Je confirme : c'est fade, immangeable, avec un arriere mauvais gout de moisi.
Répondre
(22/05/2014, 12:28)Yaztromo a écrit : Certes, les suggestions de modif de Vil étaient parfaitement judicieuses à mon sens, et vous pourrez constater dès la semaine prochaine qu'elles n'ont pas été prises en compte par l'éditeur, mais je vois mal comment celui-ci aurait pu prendre l'initiative de faire modifier le fond d'un texte pour lequel il n'a que la traduction à faire. La seule vraie latitude qu'a un éditeur qui traduit, c'est de traduire ou de ne pas traduire, mais s'il traduit, il doit respecter la source, c'est une évidence.
Pour tout vous dire, quand notre équipe suggère des modifications à Gallimard jeunesse, ça porte sur la forme, sur le fond, mais aussi parfois le fond de la VO (nous travaillons avec la VO sous les yeux et comparons). Et même sur des toutes petites choses, notre partenaire est réticent à prendre le contre-pied de ce que l'auteur a écrit. En gros, ils consentent à rectifier dans le cas d'erreurs de renvois de paragraphe, mais guère plus. On peut le regretter dans certains cas car l'auteur peut avoir fait des erreurs manifestes, mais c'est parfaitement compréhensible de leur part.

Comme le dit Dagonides, il s'agit d'un livre mais aussi d'un jeu. Si Gallimard avait eu à traduire les règles d'un jeu de plateau et que celles-ci l'aient rendu injouables, on peut penser qu'ils auraient au moins pris contact avec l'auteur…

Il est vrai qu'un jeu de plateau c'est un investissement ( boîte, plateau, pions… ) qu'il faut vendre cher pour récupérer, donc il y a lieu de soigner la chose. Un LDVH étant destiné à des freaks qui utilisent en premier leur imagination ( quelle horreur ! ) il n'y a pas de précautions à prendre… Mrgreen

À supposer que ce soit légalement possible, est-ce que ça ne serait pas un beau coup d'envoi pour l'Association Française de Littérature Interactive ( le Machin, là Mrgreen ) de diffuser un errata non-officiel ?
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
(02/11/2012, 16:25)vil a écrit :
(01/11/2012, 21:06)Dagonides a écrit : Je suis en train d'essayer de jouer à Blood of the Zombies. Impossible à finir à la loyale : on perd beaucoup, beaucoup trop de points d'ENDURANCE, et les Med Kits sont finalement assez rares. Je ne suis qu'au début et je me suis déjà fait rétamer quatre ou cinq fois. Abusé...

Dernière page de la traduction :

RÉÉQUILIBRAGE PAR RAPPORT
AU TEXTE D'ORIGINE

Le jeu (même avec une ENDURANCE initiale non limitée et calculée par 2D+20 au lieu de 2D+12), est à peu près impossible à gagner. Les soins manquent au début, et trop de combats s'enchaînent sur la fin. Cette traduction propose les modifications suivantes afin de rendre le livre jouable (libre au puriste de les rayer) :
16 ajout d'une Trousse de Soins.
48 deux Trousses de Soins au lieu d'une.
78 ajout d'une Trousse de Soins.
84 ajout de deux tubes de Vitamines.
90 deux Trousses de Soins au lieu d'une.
111 ajout d'une Trousse de Soins.
148 possibilité de lancer une Grenade.
168 suppression du premier assaut accordé aux savants fous.
181 ajout d'une Trousse de Soins.
182 la Mitrailleuse Browning cause 3D+15 de DOMMAGES au lieu de 2D+15.
224 précision : les Grenades sont conservées.
236 ajout d'une Trousse de Soins.
280 la Mitrailleuse Browning cause 3D+15 de DOMMAGES au lieu de 2D+15.
296 ajout de deux Trousses de Soins.
317 repas à 4 points d'ENDURANCE au lieu de 2.
329 ajout d'une Trousse de Soins et de Vitamines.
341 possibilité de lancer une Grenade.
349 ajout d'une Trousse de Soins.
360 la Mitrailleuse Browning cause 3D+15 de DOMMAGES au lieu de 2D+15.
369 possibilité de lancer une Grenade.
379 sept Rats Mutants au lieu de quinze (visibles sur l'illustration).

...
Intéressant.
J'imagine que c'est pour HAB12 ?

Quand je le DFixerai, je risque d'obtenir un truc du genre FA +4 pour les combats. L'avantage de DFix est qu'il ne touche pas au coeur du texte : il propose un aménagement invisible pour rectifier la difficulté des combats.
Au lieu de baisser les stats de tous les monstres, DFix augment la Force d'Attaque estimée nécessaire suivant l'HAB des adversaires. Cette FA nécessaire est estimée grâce aux tableaux de perte moyenne d'END disponibles sur Litteraction.fr

En gros, cela revient à peu près à proposer de prendre un perso pré-tiré avec une HAB testée pour que le DF soit jouable.

Pour info, on peut trouver déjà 20 DF défixés ici (surtout des classiques) :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.co...-resultats

Le prochain DFixé sera Les Chevaliers du Destin.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)