Evolution de l'avis sur un LDVELH avec l'âge ?
#1
C'est un sujet qui me semble plutôt intéressant : l'avis que l'on a sur un livre et son évolution dans le temps. Y a-il des livres que vous adoriez enfant et qui vous laissent de marbre à l'âge adulte ? Ou au contraire des bouquins que vous n'aimiez pas et que vous appréciez maintenant avec le recul et la maturité ? Et enfin quels sont les livres sur lequel votre avis n'a pas évolué ? (gage de qualité ou de nullité^^)

Personnellement je citerai les livres de Paul Mason, en particulier les Esclaves de l'Eternité que je trouvais plutôt ennuyeux mais que je juge aujourd'hui tout à fait excellent. A contrario la plupart des Livingstone que j'adorais enfant ne me bottent plus trop aujourd'hui, leurs défauts me sautant littéralement aux yeux et le style étant très moyen.
Pour les livres sur lesquels je garde un avis inchangé, je citerai la plupart des keith Martin, des Dave Morris et des Steve Jackson UK, qui étaient et restent mes auteurs préférés.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#2
(03/01/2012, 10:21)Aragorn a écrit : C'est un sujet qui me semble plutôt intéressant : l'avis que l'on a sur un livre et son évolution dans le temps. Y a-il des livres que vous adoriez enfant et qui vous laissent de marbre à l'âge adulte ? Ou au contraire des bouquins que vous n'aimiez pas et que vous appréciez maintenant avec le recul et la maturité ? Et enfin quels sont les livres sur lequel votre avis n'a pas évolué ? (gage de qualité ou de nullité^^)

Un ldvelh que j'adorais vraiment quand j'étais enfant et que j'ai considérablement ré-évalué à l'âge adulte c'est La Guerre des Sorciers. Aujourd'hui c'est juste un bon ldvelh, sans plus.

Certains DF que je n'aimais pas du tout sont en revanche des ldvelh que j'apprécie aujourd'hui, sans forcément les trouver exceptionnels.

Et étrangement il y a quand même des ldvelh sur lesquels mon avis n'a pas évolué malgré l'âge, je pense notamment à la série Sorcellerie!, toujours aussi prenante. Il y a aussi quelques DF comme Le Manoir de L'Enfer, Le Labyrinthe de la Mort, Le Vampire du Château Noir, Rendez-vous avec la M.O.R.T...
Répondre
#3
(03/01/2012, 10:21)Aragorn a écrit : C'est un sujet qui me semble plutôt intéressant : l'avis que l'on a sur un livre et son évolution dans le temps. Y a-il des livres que vous adoriez enfant et qui vous laissent de marbre à l'âge adulte ? Ou au contraire des bouquins que vous n'aimiez pas et que vous appréciez maintenant avec le recul et la maturité ? Et enfin quels sont les livres sur lequel votre avis n'a pas évolué ? (gage de qualité ou de nullité^^)

Personnellement je citerai les livres de Paul Mason, en particulier les Esclaves de l'Eternité que je trouvais plutôt ennuyeux mais que je juge aujourd'hui tout à fait excellent. A contrario la plupart des Livingstone que j'adorais enfant ne me bottent plus trop aujourd'hui, leurs défauts me sautant littéralement aux yeux et le style étant très moyen.

Même parcours pour moi pour les livres cités!
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#4
J'adorais "le sorcier Majdar" quand j'étais jeune, je trouvais que c'était le meilleur de tout les LVDH, maintenant je trouve que c'est "juste" un très bon livre, mais qu’il y’a beaucoup mieux.

Petite bizarrerie, quand j'étais jeune je détestais les Livingstone, maintenant je les trouve moyen, ça m'amuse de chercher le bon chemin (attention, je triche pour y arriver, je ne suis pas devenu fou).
Répondre
#5
Tiens pour la Guerre des Sorciers, je l'ai trouvé excellent à l'âge adulte, encore meilleur que dans mon vieux souvenir.

Sinon, les Paul Mason gagnent en effet à être redécouverts sur le tard, avec un oeil plus porté sur l'intrigue que sur l'action (alors que c'était plutôt l'inverse en tant qu'ado).

D'une manière générale, je dois avoir gardé la fibre car je ne suis guère déçu en les relisant sur le tard. Ceux que j'aimais moyennement étant jeune me paraissent toujours fades à présent et les bons n'ont pas perdu en qualité.

C'est plutôt par le style que j'ai de nouvelles préférences. Le style faiblard de Luke Sharp avec ses paragraphes courts est plutôt agaçant alors que je l'aimais bien autrefois pour sa non-linéarité et ses nombreux combats.
A l'inverse, je n'avais pas remarqué combien les Messagers du Temps étaient bien écrits et je les ai plus appréciés récemment. Pareil pour le Peuple Maudit dont je n'aimais pas le système sans dé. Le scénario et l'ambiance m'ont bien scotché en tant qu'adulte.
Répondre
#6
Mon avis sur les LDVELH a pas mal évolué en les relisant une dizaine (voire plus d'une quinzaine) d'années plus tard.

La série où mon avis a le plus changé c'est Chroniques Crétoises. Confuse et peu intéressante quand j'étais jeune, nettement plus prenante aujourd'hui. Avec l'âge le style m'a moins rebuté, et j'avais nettement plus de références "autres que grand public" à la mythologie grecque.

La série La Voie du Tigre que je vénérais déjà est devenue encore meilleure à mes yeux car j'ai pu saisir toute la finesse du background, notamment au niveau politique.

La série qui a pas mal baissé dans mon estime c'est Loup Solitaire, dont les limites me sont vite apparues.

J'ai su apprécier la série Défis & Sortilèges dont le côté jeu ne me convient toujours pas, mais j'apprécie mieux aujourd'hui la narration.

Les Livingstone ont globalement bigrement baissé, tant la narration est soudain devenue pauvre...

Un livre énigmatique comme La Galaxie Tragique, passé le souvenir émerveillé, s'est transformé en livre très classique.

La difficulté que j'éprouvais avec certains livres a également baissé. Je pense, par exemple, à La Planète Rebelle, devenu nettement plus abordable. Dans L'Impossible Mission ou dans Les Sceaux de la Destruction, le traître m'est apparu assez vite alors que c'était un mystère autrefois.

Certains livres, enfin, n'ont pas bougé : Le Manoir de l'Enfer, Le Labyrinthe de la Mort, les Sorcellerie... Un peu les mêmes que vous.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)