Retour à Griseguilde
#16
Et bin, si on te tombe dessus pour ça (une copulation totalement occultée), qu'est-ce que ça va être quand j'aurai fini mon AVH sur fallout ^^
Je me demande si on a déjà reproché à Oiseau que ses héroïnes prennent leur bain nues ^^
Toujours à propos de ce passage de fesse, je suis d'accord avec dudur, la coupure est assez brutale, il aurait peut-être fallu une phrase de transition.

Profite bien de son feedback (sympa à lire d'ailleurs, enfin sauf pour l'auteur peut-être), c'est grâce aux incendiaires que les forêts se renouvellent Tongue

Citation :Le voyage est trés plaisant, vos compagnons charmants et la guerrière vous offre de partager son repas avec un gracieux sourire. Après ce repas délicieux, vous décidez de faire une petite sieste digestive. Quand vous vous réveillez, vous constatez que vous êtes arrivé. Tout le monde se fait la bise et vous quittez à regret ces gens adorables pour entrer en ville
ç'aurait été fun Mrgreen
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#17
(09/06/2010, 11:57)Alendir a écrit : Je me demande si on a déjà reproché à Oiseau que ses héroïnes prennent leur bain nues ^^
Sans compter que les héroïnes d'Oiseau n'ont jamais plus de 14 ans Pale

Nouvelle tentative : 10/20/9. Ça devrait le faire.

Bon, je cherche les emmerdes, moi aussi, à traverser un champ jonché d'ossements... Je me suis vu un peu trop beau avec mon Hab 10 !

Vu ma veine aux dés (sérieusement, tirer deux fois 2 pour calculer sa FA dans le même combat ??), je vais les laisser tranquilles, ces voleurs.

Youpi, un compagnon animal ! Et un mélange de background Titan/Orbus à la clef ^_^

Taïaut ! GRISEGUILDE, me revoilà ! Comme d'habitude, on va d'abord aller voir l'apothicaire. Et ne surtout pas se mêler de l'émeute avant d'y être obligé.

Je suis riche ! Riche ! Enfin, si je trouve à revendre cette gemme.

C'est pas aujourd'hui que je trouverai à venger mes alter ego de ces saligauds de miliciens, apparemment.

Une après-midi de tranquillité, ouf.

Ah, tiens, une prophétie. *coche la case correspondante dans sa liste de clichés* Et elle est ultra-précise en plus. Manque plus que la date et l'heure et la couleur des habits que je porte.

On ne va pas quand même pas faire ça sous le toit d'Apothécus ?

Ouh là le héros s'excite au 170.

BASTON ! Ça aurait été éventuellement bien de faire regagner de l'Endurance au héros la nuit précédente.

Oui, Sima, t'as déjà dit que s'ils touchaient le ballon on était foutus y a trois paragraphes, je crois que j'ai imprimé le concept maintenant.

Bon, il pleut, la journée a été crevante, j'ai plus que 6 PE, alors je vais éviter de jouer les explorateurs.

Je le savais ! Je le savais ! Si on me donne l'occasion d'acheter une potion contre quelque chose, même si c'est aussi improbable qu'une potion contre les clowns ou les poussées d'acné, il FAUT l'acheter !

Je raye le « éventuellement » : ça serait vraiment bien que dormir permette de récupérer de l'Endurance. Le serpent m'a gobé en deux coups.

Gardien des Ossements ****** Premier voleur * Deuxième voleur * Premier spadassin * Deuxième spadassin **** Serpent

J'ai repéré pas mal de fautes, sans toutes les noter. Il y a essentiellement des lettres doublées à mauvais escient (envellopée, ruissellant, innatendu) et surtout, surtout, une overdose de circonflexes, en majeure partie dans les verbes (pense-bête : l'indicatif n'utilise jamais cet accent), mais pas seulement (répît). D'autres fautes classiques de-ci de-là (arnachement, grapin, cauchemard), rien qu'un passage dans un traitement de texte quelconque ne puisse corriger.
Répondre
#18
Alendir a écrit :Profite bien de son feedback (sympa à lire d'ailleurs, enfin sauf pour l'auteur peut-être), c'est grâce aux incendiaires que les forêts se renouvellent

À ce sujet c’est la première fois que je vois Meneldur appliquer les règles d’une AVH (sauf dans des feedbacks assez anciens). Il faut croire que l’AVH de Voyageur Solitaire contient un ingrédient qui a su attiser son appétit ludique. Voilà une bonne raison pour moi de m’y plonger à mon tour !
Répondre
#19
Pour répondre à MENELDUR, il est clair que RETOUR A GRISEGUILDE est un hommage appuyé aux DF de notre adolescence. D'où les 400 paragraphes et les choix assez basiques (droite-gauche, parler-tuer)...
J'ai même poussé le vice plus loin : quand on rentre dans Griseguilde, on a le même choix que dans LE TALISMAN DE LA MORT, avec les deux mêmes rues, orientées de façon identiques.
J'ai changé les noms de l'endurance ou de la chance pour justement éviter de faire trop "copier-coller" quand même.
Oui, c'est vrai, la partie de "crac-crac" avec la serveuse est un peu rapide... Dans mon esprit, celà fait partie de son caractère : une fille du peuple, à la vie monotone et un peu fade, et qui prend son plaisir là où elle le trouve, sans trop se poser de questions.
Par contre, normalement, quand tu passes la nuit chez Apothécus, tu retrouves ton endurance de départ...
Pour le paragraphe 170, c'est un petit trait d'humour, histoire de montrer un héros un peu plus humain, loin du héros sans peur et sans reproche, impassible. N'oublions pas qu'il s'agit d'un type de notre monde, propulsé malgré lui dans cette aventure. Je voulais qu'il ai donc parfois des réactions qui montrent son trouble, ou ses doutes...
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#20
(09/06/2010, 13:34)Voyageur Solitaire a écrit : Par contre, normalement, quand tu passes la nuit chez Apothécus, tu retrouves ton endurance de départ...
Oups, lu un peu vite, en effet. Bon, ça m'apprendra.
Répondre
#21
Pour la serveuse, j'aurai préféré deux options:
-version prude: on reste sage le premier soir, du genre j'ai une femme qui m'attend dans le monde réel et je ne veux pas lui faire d'infidélité, mais on peut éventuellement succomber lors du choix final. Wink
-version salace: on se paye une bonne partie de jambes en l'air mais l'histoire en reste là, c'est juste une aventure d'un soir et il n'y a pas de romance ensuite, elle ne nous accompagne pas dans le reste de nos aventures.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#22
Oui, pourquoi pas ? En fait, je voulais insister sur le fait que le héros se sente déboussolé, perdu et, du coup, il cède facilement à la proposition de Yatéli. Après, je trouvais sympa d'opposer les deux femmes, la serveuse et la prêtresse. Et puis, Yatéli était une des "justifications" possibles pour choisir de rester à la fin.
En fait, je voulais tout simplement une histoire simple, franche et directe avec le héros. Encore une fois, Yatéli est une fille du peuple, engluée dans une vie monotone et répétitive. On peut imaginer qu'elle voit dans le héros une sorte de "prince charmant", l'homme dont elle rêve, qui va l'emmener dans une nouvelle vie, pleine d'aventure et de romance... C'est peut-être pour ça qu'elle s'attache si facilement au héros (en tous cas, elle aura fait couler beaucoup d'encre, cette héroïne !)...
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#23
(09/06/2010, 12:22)Meneldur a écrit :
(09/06/2010, 11:57)Alendir a écrit : Je me demande si on a déjà reproché à Oiseau que ses héroïnes prennent leur bain nues ^^

Sans compter que les héroïnes d'Oiseau n'ont jamais plus de 14 ans

Qui prend son bain tout habillé, quel que soit son âge ? Et puis, la seule scène de ce type qui me revient en tête, c'est dans VFF-2, où l'héroïne est jeune adulte (son âge n'est toutefois jamais spécifié). Bon, d'accord, il y a Fleur Aimée dans CSC aussi. ^_^
Répondre
#24
(09/06/2010, 16:48)Oiseau a écrit : Qui prend son bain tout habillé, quel que soit son âge ? Et puis, la seule scène de ce type qui me revient en tête, c'est dans VFF-2, où l'héroïne est jeune adulte (son âge n'est toutefois jamais spécifié). Bon, d'accord, il y a Fleur Aimée dans CSC aussi. ^_^


Et toujours pas de scènes de lesbiennes dans Xune malgré une demande appuyée des lecteurs Wink

A propos des scènes érotiques dans Griseguilde, je suis un peu resté sur ma faim comme Meneldur mais je les ai trouvées bienvenues.
Tu aurais en effet pu donner le choix au lecteur.
Mais je comprends parfaitement l'expression "les pères la pudeur", lire des commentaires quasi indignés comme quoi le héros n'a pas envie de coucher avec la première prostituée venue m'a fait sourire.
Répondre
#25
C'était moi^^

Je ne pense pas être un père la pudeur pourtant.
Par contre il y a eu une critique qui elle a complètement condamné cette escapade amoureuse en l'estimant être hors-sujet par rapport au Talisman de la Mort.

Pour ma part je ne l'ai pas condamné, j'ai juste trouvé que ça allait trop vite. Le type (nous en l'occurence) arrive et se jette sur la première "fille de joie" - je n'ai pas écrit prostituée, et ça change tout! - qui se met à l'aguicher.
Enchaîner derrière avec une relation durable, c'est ça qui m'a paru curieux, comme je l'ai dit dans le post précédent, j'aurai préféré que ce soit une aventure sans lendemain (ce qui est encore plus choquant pour les "pères la pudeur", non? Wink )

Sinon je l'ai déjà sans doute dit (peut-être pas sur RV1?), mais dans mon adaptation de Flash Gordon, on pourra "tirer son coup" Mrgreen
On verra bien les remarques que cela va susciter Big Grin (il faut d'ailleurs que je m'y remette, ça fait presque un an que je n'ai pas avancé ce projet Sad
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#26
J'ai rejoué Retour à Griseguilde en dilettante, juste pour le plaisir de découvrir les chemins que je n'avais pas explorés et les péripéties que je n'avais pas vécues. La diversité des rencontres possibles (la diligence, le berger, le chasseur au faucon, le marchand en roulotte, etc.) et des évènements (la poursuite par les loups, etc.) est très appréciable et permet un grand nombre de relectures. Néanmoins, cette diversité donne - a posteriori - le sentiment qu'il n'y a aucun vrai "bon" choix car tous les chemins semblent équivalents en terme de difficulté. La première fois, j'étais allé vers les mégalithes car j'attendais (et cela m'avait réjoui de n'avoir pas été déçu) un signe de la Mère de Toutes Choses, qui nous a arraché à notre monde pour lutter contre une menace qu'on imagine forcément terrible. Or, quoi qu'on fasse, quels que soient les dangers auxquels on s'expose (parfois presque inconsidérément en s'aventurant par exemple la nuit dans les landes), l'aventure se poursuit comme si le danger qui justifie notre retour sur Orbus était simplement circonscrit à Griseguilde. En ce sens, j'ai trouvé que la Venue du Froid sans Fin, de Oiseau, auquel j'ai joué juste après ton AVH, installait une tension beaucoup plus forte et oppressante : l'histoire y progresse sous le danger permanent d'une menace organisée qui nous traque alors que tes péripéties s'enchaînent un peu gratuitement, sans véritable lien, comme de simples aléas dont on se dit que chacun aurait sans doute pu être surmonté, sans notre aide, par Apothécus et ses acolytes. Cette absence de lien engendre une gratuité qui devient parfois une impunité gênante : par exemple, il existe une fin avec des Paladins qui reconnaissent en nous un héros alors qu'on a très bien pu précédemment se comporter comme une crapule agressive, qui a la conscience souillée par le massacre d'un berger innocent ou le meurtre d'un paisible forgeron pour le détrousser de quelques flèches. Il est d'ailleurs amusant que tu nous permettes de tuer ce forgeron mais pas de revenir sur notre parole donnée dans le cas où on perd au bras de fer (ce qui est peu probable sur un Test d'habileté - nota : je n'ai jamais trouvé pertinent de traiter ce genre de situation par un test d'Habileté, qui fait fi de la force de l'opposant).
Quant à Yatéli, j'aurais apprécié, comme Tholdur (aparté : tu adaptes Flash Gordon ou Flesh Gordon ? Smile ), que tu nous donnes le choix de notre attitude vis-àvis d'elle... Quitte à jouer un peu avec nous (il y a une scène amusante dans La fille du Calife, un des LVDH solo de l'Oeil noir, où l'auteur fait languir le lecteur) et à nous empêcher de récupérer la totalité de nos P.E. après une nuit éventuellement agitée !
Répondre
#27
Ma réponse à ta dernière critique, AlvERIC, sera semblable aux précédentes : la peur du ONE TRUE PATH ! Je voulais "équilibrer" tous les chemins possibles, éviter qu'il y ait un seul "bon" chemin et que les autres mènent obligatoirement à un PFA ou un échec. D'où ce sentiment d'avoir "lissé" la difficulté, défaut majeur de cette AVH.
Sinon, THOLDUR, je ne pensais pas à toi pour les "pères la pudeur" ! Wink Mais j'ai été vraiment étonné de voir la... gêne de plusieurs lecteurs sur le fait que le héros ai une liaison au cours de son aventure. Après, je suis d'accord, j'aurais dû amener ça d'une autre manière. Une dernière remarque : en lisant bien, on se rend compte que c'est surtout Yatéli qui semble amoureuse. A part le "ma chérie" que lâche le héros, les démonstrations de sa part sont plutôt rares, sinon exceptionnelles. Il agit de manière courtoise, voir chevaleresque avec elle, mais c'est toujours elle qui prend l'initiative...
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#28
Saviez-vous qu'un pdf d'AVH en noir et blanc, accompagné de son ami la feuille Excel pour simuler les dés ressemble à s'y méprendre à un pdf de normes avec un tableau Excel pour en résumer les informations ? Bref, je suis au boulot, mon chef est en vacances, et je fais semblant de travailler. J'ai donc décidé dans la joie et la bonne humeur de lire toutes les aventures courtes de Xho que j'ai en retard plutôt que de me tourner encore plus les pouces.

Le Talisman de la Mort est un livre qui m'a beaucoup moins marqué que nombre de membres du forum, car je l'ai découvert sur le tard, après nombre de Défis Fantastiques et l'intégralité de la Voie du Tigre. Je n'en ai que des souvenirs épars, et en particulier des noms comme Apothécus ne m'évoque rien. L'aspect "suite de" joue donc assez peu pour moi.

Globalement, je vois cette aventure comme un bon DF. Il est correctement écrit, et plutôt bien équilibré. En fait, mes tests semblent indiquer qu'il est presque possible de le jouer avec un H7, le presque venant d'un combat obligatoire contre deux ennemis H8/H9 au milieu de l'aventure. Cela nécessite de prendre un chemin rigoriste et de réussir quelques tests de Chance, mais c'est faisable. Tous ceux qui trouvent l'aventure trop facile n'ont qu'à essayer ce challenge. Autre bon point, l'aventure est très peu linéaire. Elle souffre toutefois des avantages et des défauts de sa série-mère, la simplicité et la naïveté, avec des prophéties millimétriques et un certain manichéisme. Quelques situations sont des classiques de DF comme cela a déjà été remarqué.

En définitive, une aventure sympathique, mais pas extraordinairement fantasmagoriquent transcendante qui renouvelle durablement le genre. Mais elle reste agréable à lire, ce qui est l'essentiel.

Quelques remarques en vrac :
-Inutile de renommer la chance en bonne fortune et l'endurance en énergie vitale, surtout pour une suite de DF.
-Il les lui faut toutes au héros. Une serveuse, une probablement prostituée, une prêtresse... Bon d'accord, on ne peut coucher qu'avec la première. Et deux fois seulement. En plus, on ne peut même pas avoir Cassandra !
-Au 214, qu'a fait Cambronne ? Je ne suis pas un grand passionné de l'usage des grossiéretés.
-Au début, on a le choix d'attaquer tout ce qui bouge, mais on se calme étrangement ensuite.
-GRISEGUILDE ! J'ignore si c'est la faute au format PDF, mais les majuscules jurent encore plus à l'oeil que dans les DF papiers.
-C'est qui *spoil* AAKON *spoil* déjà ? Un personnage d'un DF ?

Fitz a écrit :Et toujours pas de scènes de lesbiennes dans Xune malgré une demande appuyée des lecteurs
Ni de cross-over RXN/VFF/LXX basé sur le principe ancestral, exposé entre autre dans la Cité de la Peur, "first they fight then they f..."

Meneldur a écrit :Skarn n'est plus là
*sifflote*
Répondre
#29
Bonjour SKARN, et merci pour ta critique ! Wink
Je dirais simplement, par rapport à la naïveté, la simplicité et le manichéisme de cette AVH qu'ils sont dû au fait que c'est ma première. Pour une première AVH et pas trés familier avec ce genre de challenge, j'ai voulu faire simple et divertissant, sans plus. J'ai misé sur le style et l'ambiance, afin de lisser ce côté "naïf".
Pour la prochaine, je vais concevoir des règles plus élaborées, un scénario un peu plus complexe et des personnages plus fouillés... bref, quelque chose de plus "étudié".
Pour ta question, AAKON est un maître des ténèbres dans le volume 5 de LOUP SOLITAIRE. Mais j'ai récupéré ce nom parceque j'aime bien la sonorité, sans plus.
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#30
Voici quelques remarques sur cette oeuvre puisque c'est la suite d'un DF que j'aime bien je ne serais pas trop méchant (ou pas).

tous d'abord quelque remarque sur la forme:

- Le texte n’est pas justifié
- Les paragraphes où on est renvoyé ne sont pas en gras. Bon là on va me dire : « fait l'aventure en ligne, les numéros seront en gras », c'est ce que j'ai fait d'ailleurs, mais ça présente mieux pour ceux qui lisent le PDF...

Les règles

c'est du DF donc je n'ai pas grand chose à dire juste quelques points à aborder
- Pourquoi avoir changer le nom de la chance et de l'endurance?
- Quitte à modifier les règles tu aurais pu réduire l'amplitude des stats de départ, les moyens ne manque pas (imposer les stats du début, relancer si moins de x...). Parce que un combat avec un type qui a H 10 E 10 ne se passe VRAIMENT pas de la même manière si on a 7 points d’habilités et 14 points d’endurance ou 12 en habilités et 24 en endurances…
-Concernant la difficulté cet AVH est BEAUCOUP plus facile qu'un DF lambda. Cependant, elle est presque impossible pour quelqu'un avec 7 habilités (et assez compliquée pour quelqu’un avec 8 ou 9) à l'inverse si on à 12 points habilités c'est une sympathique promenade sans danger.
-L’aventure a l’air être vraiment non-linaire (ça c’est un assez bon points par contre)
- Il y’a, je trouve, beaucoup de test de bonne fortune et j’ai l’impression qu’on regagne très rarement de la chance donc ils deviennent assez dur à la fin, mais comme ils n’ont pas l’air mortels ce n’est pas très grave.

L'histoire

En gros l'histoire et correct mais y'a quelques points qui m'ont gêné:

On rode sans but assez longtemps dans la lande puis à la recherche Aphotécus mais après tous s'accélère, la libération de la prêtresse et réglée en quelques paragraphes tout comme le combat contre le boss.
-La déesse rappelle ses champions pour un oui ou pour un non, car je n'ai pas l'impression que Klaneth était un danger pour le monde Orbus (surtout comparé à la mort) alors s'embêter à enlever un gars d'un autre univers pour si peu...
-J’ai été surpris que le héros n’envisage même pas de rentrer chez lui en avec le portail du dragon en plus le gardien est déjà mort.
-Un bouquin disponible à bibliothèque a été écrit par l’auteur lui-même ça incite un peu à le consulter plutôt que les autres…
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)