Pirates à la dérive, périls à la douzaine et prêtresse dans le doute
#9
Vengeance sur l'océan

Une palpitante aventure de pirates, pour toute la famille

Pièce en trois actes, par N.L.B.

Personnages principaux

Galant : Capitaine du navire, figure invisible et mystérieuse de l'autorité, ses directives mystérieuses poussent les protagonistes vers leur destin, mais il n'est pas lui-même un des héros cette histoire.
Le capitaine Galant n'apparaît jamais sur scène. Le spectateur ne connaît de lui que sa retentissante voix surgissant des coulisses à chaque fois qu'il donne un ordre.

Raie-Mentale : Homme-lézard, second du navire, puissant magicien, être charismatique et surtout redoutablement intelligent, même les pirates évitent de faire des blagues spécistes à son encontre ou de se moquer de son défaut d'élocution.
L'inhumanité exacte de son apparence, ainsi que l'intensité de son accent, sont laissés à la libre interprétation du metteur en scène, selon qu'il désire insister ou non sur son étrangeté. Il est possible de pousser à l'extrême ces traits pour le rendre terrifiant, ou même comique.

Cybèle : Si Galant et Raie-Mentale se partagent la figure paternelle, Cybèle est un peu la maman de tout le navire. Prêtresse de Pangara, dieu du vent, femme de convictions et de bon sens, déjà très vieux jeu malgré son jeune âge, elle n'a pas sa langue dans sa poche, et son courroux est légendaire. Toutefois, elle se réfugie parfois dans des pratiques assez extrêmes de sa relation quand la pression devient trop forte.
Bien que Cybèle n'ait officiellement qu'une vingtaine d'années, son caractère particulier fait que le rôle convient généralement mieux à des actrices bien plus âgées.
À partir de l'Île des Oiseaux, Cybèle récupère un perroquet. Celui-ci peut répéter n'importe laquelle des répliques de Cybèle, sur un ton potentiellement différent. Libre au metteur en scène de décider de l'utiliser ou non, et de le réserver à un rôle comique ou au contraire cynique, voire macabre.


Nolwenn : Fière amazone, grande, forte et belle, guerrière d'élite, elle symbolise la puissance physique, l'incarnation humaine d'une terrifiante divinité guerrière.
Nolwenn est l'opposé de Cybèle, resplendissante et flamboyante là où cette dernière est terne et glaciale. Il ne faut pas hésiter à souligner ce fait, par exemple en jouant avec la lumière sur son armure polie à l'excès.

Tir-Tête : Archer discret, effacé, en retrait, Tir-Tête parle très peu, mais n'en pense pas moins. Efficace et pragmatique, il accomplit ce qui doit être fait pour le bien du groupe mais ne cherche pas à en retirer la moindre gloire.
Si son expression traditionnelle est un froid masque de dignité, il lui arrive souvent d'exprimer, sans parler, ses sentiments vis-à-vis de la situation locale : nervosité, résolution, effarement... Ce rôle s'apparente dans les faits beaucoup plus à du pantomime qu'à du théâtre classique. Là encore, libre au metteur en scène de choisir d'exagérer ce trait dans un sens ou dans l'autre, avec des démonstrations d'émotions aussi muettes qu'excessives, ou au contraire avec un stoïcisme à toute épreuve.



Quelques extraits

Show Content
Show Content
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Pirates à la dérive, périls à la douzaine et prêtresse dans le doute - par Skarn - 26/09/2013, 21:46



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)