Interview de Joe Dever (septembre 2008)
#16
Moi, ironiser ? Comme si ça me ressemblait, allons... Tout le monde sait que la traduction des titres de LDVH chez Gallimard s'apparente à une véritable discipline artistique, nourrie de fulgurances d'inspiration sans doute dues à une consommation massive de substances psychotropes.

Quoiqu'il en soit, la suite :

Citation :En plus de Loup Solitaire, vous avez été impliqué dans d'autres projets (Astre d'Or, Combat Heroes, Freeway Warrior). Étiez-vous convaincu par ces produits, ou s'agissait-il simplement de tentatives de changer de voie ?

J'étais définitivement convaincu de la viabilité financière de ces trois projets avant de me lancer dedans, de même que mes éditeurs. Mais ce n'est qu'une partie des raisons pour lesquelles j'ai entrepris ces projets. Ils devaient également me satisfaire créativement. M'ont-ils permis de m'améliorer en tant qu'écrivain/concepteur ? Je le crois, et c'est en fin de compte pour cela que je me suis impliqué dans leur écriture et leur production.

Quelle est l'origine d'Astre d'Or ?

Astre d'Or était le principal personnage de Ian Page durant mes premières campagnes de D&D.

La série Astre d'Or était-elle prévue pour ne durer que quatre livres ? Si oui, pourquoi ?

Oui, nous n'avions prévu que quatre aventures. Elles formaient une histoire bien ficelée, et elles ont eu beaucoup de succès, mais nous n'avons pas entamé de nouvelle série, essentiellement en raison des engagements de Ian à l'époque.

S'agissait-il plus d'un test que d'un projet passionné ?

C'était plus un projet passionné qu'un test. Le personnage d'Astre d'Or avait été bien développé par Ian durant mes premières campagnes de D&D à la fin des années 70, de même que le sud-est du Magnamund. La série Astre d'Or nous offrait la possibilité d'explorer cette partie australe du Magnamund, très différente du continent nord où se déroulent la plupart des aventures de Loup Solitaire. Cela permettait également d'introduire les Majdars et la Pierre de Lune, deux aspects majeurs de l'histoire du Magnamund.

Y aura-t-il une suite à Astre d'Or ?

C'est très peu probable, mais pas tout à fait impossible. Je peux dire que les quatre derniers tomes de Loup Solitaire comprendront certains des principaux personnages et lieux introduits dans la série Astre d'Or.

Pourquoi la série Combat Heroes ne comprenait-elle que des illustrations ? Comment vous est venue cette idée ?

Il faut noter que Combat Heroes remonte à 1987, une époque où les FPS étaient impossibles et indisponibles sur PC. Combat Heroes, c'est essentiellement Doom sous forme de livre. Le fait que cette série soit parue cinq ans avant la sortie de Doom montre que le concept était quelque peu en avance sur son temps. L'idée de base était la visualisation d'un FPS sous forme de livre.

Vos attentes ont-elles été satisfaites ?

Oui, en grande partie. Ce fut très satisfaisant d'apprendre, quelques années plus tard, que Combat Heroes avait influencé le développement des FPS sur PC.

Que pensez-vous de la SF ? Pourquoi n'avoir pas tenté d'autres projets comme Freeway Warrior ?

J'aime la SF et je n'ai rien contre elle, d'un point de vue d'écrivain. Je n'ai pas tenté d'autre incursion dans le domaine de la SF simplement par manque de temps. Travailler sur Loup Solitaire m'occupe énormément.

La fin demain.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Interview de Joe Dever (septembre 2008) - par Meneldur - 03/10/2008, 22:28



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)