Comment mélanger les paragraphes
#1
Je n'utilise pas le logiciel de Oiseau pour écrire mon AVH. Je sais, c'est nul. A ma décharge, je suis une bille en informatique et quand j'ai téléchargé le logiciel, j'ai vu qu'il y aurait une période d'apprentissage et, comme j'étais trop impatient d'entamer la rédaction, j'ai utilisé un logiciel que je connais à peu près : Word.
Mon problème concerne le "mélange" des paragraphes. Pour l'instant, j'utilise le procédé classique : par.1 donne sur par.2 et par3 qui donnent sur les suivants dans l'ordre des chiffres et ainsi de suite.
Mais une fois l'AVH terminée, il me faudra mélanger tous ces nombres, sans risquer les anomalies et les erreurs de progression.

Auriez-vous un conseil, une méthode précise à m'indiquer pour ce faire? Merci.
Répondre
#2
Je ne vois qu'un programme informatique vite fait bien fait pour résoudre ton problème. Donc si tu es vraiment une "bille" en informatique, il ne te reste qu'à passer sur ADVELH qui propose une telle fonction. ^^
Répondre
#3
ADVELH est très simple d'utilisation, et c'est le meilleur moyen de résoudre ton problème.

Il ne te reste plus qu'à faire des copier-coller de tous tes §, bien regarder tes phrases cibles et mastermixer (enfin, si tu as fini ton avh, bien sûr ^^).


Répondre
#4
OK, merci pour les réponses... et tant pis pour moi Sad

Je vais terminer comme ça et je me pencherai sérieusement sur le logiciel pour faire les copier-coller.
De toute façon, les éventuels lecteurs préfèreront sans doute une version html qu'une version à imprimer. D'où en effet la nécessité de passer par ADVELH.
Répondre
#5
Bonsoir Fitz,

J'ai passé de bons moments avec l'assassin royal...jusqu'à ce que je découvre le trone de fer :-)

Pour répondre à ta question, il y a sur Fighting Fantasy un post de S.Jackson himself qui répond à ta question : il conseille effectivement de commencer à écrire les paragraphes 1 -> 2, 3 ...etc...

Puis après tu fais 2 listes : à gauche tu mets tous les chiffres de 1 à 400 par exemple. A droite, tu fais une autre liste, et tu mets ces mêmes chiffres au hasard. Et ensuite tu fais correspondre.

En ce qui me concerne je suis un peu avec ta méthode, puisque j'utilise Open Office qui est kif-kif word. (oui, je ne l'ai pas dit, mais j'écris un LDVELH).

Mais c'est encore plus space, puisque je fais la distribution aléatoire pendant l'écriture. Je suis obligé de procéder ainsi pour des raisons de mécanisme récurrent du style "enlevez 10 au paragraphe en cours".

Par ailleurs je préfére 1000 fois un document imprimé qu'une version HTML.

JB
Répondre
#6
Merci pour ta méthode Jibe, je la mettrai peut-être en application dans un premier temps... pour ensuite me pencher sérieusement sur le programme ADVELH.
Je partage ton avis sur les AVH imprimées. J'ai même imprimé le Retour au Marais qui fait plus de 900 paragraphes, ce qui n'est pas écolo du tout (et croyez-moi que ça me chagrine).
Qui est l'auteur du Trone de Fer? Gaborit?
Répondre
#7
Juste une chose. Même si vous écrivez votre avh sous word, il est beaucoup plus rapide (et efficace) de demander à advelh de la mélanger que de la faire à la main. Principe :
-copier-coller bêtement chaque paragraphe dans advelh
-cochez la case fixe pour les paragraphes qui doivent rester immobiles (les réponses chiffrées à des énigmes par exemple)
-faites la fonction mastermix (menu fonction, avant-dernière option). C'est bon, votre avh est mélangée.
Si vous avez peur que deux paragraphes voisins dans l'histoire soit trop proches dans le texte, la fonction détecteur de proximité règlera ce problème pour vous. L'échangeur de paragraphes permettra ensuite de faire de légers changements.
ADVELH est simple d'installation, d'utilisation et consomme peu de ressources. La seule raison pour laquelle utiliser word peut être préférable est le correcteur d'orthographe (les fautes de frappes sont communes sur un long texte). Je conseille cependant que copier-coller les paragraphes à la fin de chaque "zone" pour éviter d'avoir à en faire 300 d'un coup à la fin, ce qui est très pénible.
Répondre
#8
Bien reçu, de judicieux conseils.
Répondre
#9
Fitz a écrit :Qui est l'auteur du Trone de Fer? Gaborit?
G.R.R. Martin. On en avait déjà parlé dans ce sujet dédié. (Fin du hors-sujet ^^)
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#10
Les critiques sont bonnes en effet. Une prochaine acquisition à venir en attendant le tome suivant de l'assassin en poche.
Répondre
#11
Salut,

Désolé de me réveiller tardivement, en fait je suis déphasé d’un mois depuis que j’ai entendu le dernier « tube » d’Emmanuel Moire, il a eu un effet mollissant sur moi.

Pour ma part je procède un peu comme JB en affectant dès le départ le numéro final au paragraphe rédigé. Concrètement, je fais ça de façon très scolaire : j’ai un tableau de nombres qui recense tous les numéros (de 1 à 400 par exemple), dès que je mentionne un numéro dans le texte (exemple « rendez-vous au numéro 36 »), je barre d’un trait ce numéro dans le tableau pour le « réserver ». Par la suite, quand ce numéro est rédigé, je barre d’un deuxième trait ce numéro pour bien visualiser ce qui est terminé. Ça me permet de placer les paragraphes exactement où je veux dès leur rédaction. Bien sûr, il faut avoir une idée précise du nombre final de numéros pour les répartir de façon équilibrée.

En tout cas moi aussi je préfère le charme du papier, je crois que j’incorporerai tout de même des liens pour plus de commodité.

A+
Répondre
#12
La méthode que Thierry Dicule vient de décrire est celle que j'utilisais jadis pour les Quêtes Extraordinaires et la première série Xho (Le Secret de l'Univers). Sauf que moi, j'encerclais les paragraphes réservés et je noircissais les paragraphes écrits.

Le défaut de cette méthode est celui que Thierry a deviné : il faut connaître le nombre de paragraphes à l'avance. En ajouter à la fin est presque impossible, ou alors ils sont tous collés ensemble.

Depuis que j'ai accès au MasterMix d'Advelh, je ne suis jamais revenu en arrière.
Répondre
#13
pour ma part, lors de l'écriture, je découpe le livre en chapitres: ex : 1°: la cité dans les nuages (30 paragraphes), 2°:l'auberge (25 paragraphes); 3°:le temple (74 paragraphes...). Lorsque tous les chapitres constitutifs de l'histoire sont écrits, je m'imprime une liste excel de tous les paragraphes de chaque chapitre (1° Colonne) et j'associe en face (2° Colonne) le numéro de paragraphe de la version finale (aléatoirement, sauf paragraphes "fixés", bien sur) (ex: 1-1 = 145; 1-2= 308;1-3=54...)
J'effectue ce travail avec l'aide d'une seconde liste de 1 à 400 ou je coche les paragraphes déjà choisis (en associant le chapitre et sous paragraphe correspondant) pour voir facilement ceux déjà pris et ceux restants.

voilà...
Répondre
#14
Skarn a écrit :Principe :
-copier-coller bêtement chaque paragraphe dans advelh
-cochez la case fixe pour les paragraphes qui doivent rester immobiles (les réponses chiffrées à des énigmes par exemple)
-faites la fonction mastermix (menu fonction, avant-dernière option). C'est bon, votre avh est mélangée.
Si vous avez peur que deux paragraphes voisins dans l'histoire soit trop proches dans le texte, la fonction détecteur de proximité règlera ce problème pour vous. L'échangeur de paragraphes permettra ensuite de faire de légers changements.
C'est la méthode que j'ai choisie, et je m'en vois, car ma liste au détecteur de proximité est assez impressionnante. Le temps d'échanger tout ça, ça va me prendre plus de temps qu'escompté...

N'y aurait-il pas une amélioration d'Advelh à apporter : un Mastermix qui affecte des n° de paragraphes avec un intervalle de 10 minimum, par exemple ?
Répondre
#15
JFM a écrit :C'est la méthode que j'ai choisie, et je m'en vois, car ma liste au détecteur de proximité est assez impressionnante. Le temps d'échanger tout ça, ça va me prendre plus de temps qu'escompté...
Refais des Mastermix. Il va bien y avoir un moment où le nombre de paragraphes trop proches sera minimal Tongue
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)