Rendez-vous au 1
Soirée Défis et Sortilèges - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-3.html)
+--- Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-4.html)
+--- Sujet : Soirée Défis et Sortilèges (/thread-552.html)

Pages : 1 2 3


Soirée Défis et Sortilèges - Jehan - 01/08/2007

Suite aux expériences ma foi fort sympathiques menées via MSN avec Aragorn et Meneldur sur la série Double Jeu, je me demandais ce que donnerait une autre expérience du genre avec une série d'un tout autre calibre, à savoir Défis et Sortilèges. (Ma préférée après Loup Solitaire.)

Je me demandais donc s'il y aurait d'éventuels intéressés pour une soirée MSN à jouer les quatre premiers tomes de la série ?

Je me souviens que j'avais essayé de simuler seul une partie à plusieurs, pour tester les règles. Je crois me rappeler qu'il y avait un point qui prêtait à confusion. Si l'idée se concrétise, j'essaierai de faire un topo dessus avant qu'on se lance.

Autre chose : le jeu à plusieurs, dans cette série, nécessite que certains passages soient lus à haute voix, ce qui suppose l'utilisation d'un logiciel type TeamSpeak ou autre, et bien entendu d'un micro.

Ca fait quelques conditions, mais je suis sûr que ça pourrait donner un truc vraiment fun. Des partants ?


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Aragorn - 01/08/2007

Je pourrais éventuellement participer mais qu'avec le Caithness en ligne chez Balthus, ne possédant aucun livre Défis et Sortilèges. L'idée me botte toutefois bien! Wink


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Marcheur des Cieux - 01/08/2007

J'ai les quatre (donc pas besoin du micro quand onfera alliance)! Si je participe, je prend kandjar!!! (en meme temps, je serais en vacances à la fin de la semaine, et pendant, ce sera silence radio)


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Meneldur - 03/08/2007

Jehan a écrit :Autre chose : le jeu à plusieurs, dans cette série, nécessite que certains passages soient lus à haute voix, ce qui suppose l'utilisation d'un logiciel type TeamSpeak ou autre, et bien entendu d'un micro.
Les recopier ne suffirait pas ? Enfin, je parle pour moi, vu que j'ai pas de micro et je tape assez vite.

Sinon, comptez-moi, mais de préférence en week-end (le boulot me tue).
J'ai Kandjar, Caïthness et Péreim.


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Jehan - 03/08/2007

J'ai franchement peur que recopier ne soit très fastidieux. Tu imagines, à chaque tour, lire une phrase, la recopier, lire une autre phrase, la recopier, etc. ? Moi aussi, je tape très vite, mais je pense que ce sera beaucoup plus simple avec un micro.

Cela dit, tu peux quand même lancer TeamSpeak (ou autre logiciel) et écouter les autres joueurs tout en tapant ton texte de ton côté, mais c'est pas forcément très cool pour toi. Le mieux serait peut-être d'acheter un micro... C'est pas très cher et ça se trouve dans n'importe quel supermarché.

On est donc 4, mais Marcheur a dit qu'il partait à la fin de la semaine... Demain, dimanche ?

En attendant d'éventuels autres motivés, je vais essayer de me replonger dans les règles et de mettre en lumière les zones d'ombre ici.


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Skarn - 04/08/2007

J'ai pas Keldrilh le ménestrel, mais j'ai les trois autres livres de ce cycle et je peux éventuellement servir de quatrième joueur. Je prendrais le rôle qui reste, sauf si c'est le ménestrel évidemment.


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Jehan - 05/08/2007

OK. Bon, il semble qu'on ait le compte de joueurs. Je dois partir, là, mais j'essaierai de détailler la marche à suivre un peu plus tard, ensuite on verra en fonction de la disponibilité de chacun.


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Jehan - 06/08/2007

Bon, je voulais faire un rapide topo sur les règles, mais je me suis rendu compte au fur et à mesure que j'écrivais le message que c'était parfaitement inutile. Les règles sont très bien expliquées dans les bouquins, et je n'arrive pas à retrouver la faille qu'il me semblait que j'avais dénichée à l'époque.

Le seul problème reste donc de trouver un moyen de communiquer vocalement, ce à quoi je vais m'atteler...


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Marcheur des Cieux - 07/08/2007

bon, je suis en vacances, donc dimanche, ou la semaine prochaine, c sans moi ... mais dans deux semaines ? A bientot !


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Jehan - 07/08/2007

Ah, Marcheur ! OK, merci de me tenir au courant. Je pars moi-même en vacances vendredi prochain, pour une durée encore indéterminée. Je ne sais pas si on aura fait la soirée d'ici là. De toute façon, rien n'empêche d'en faire plusieurs !

Sinon, j'ai fini par retrouver le point qui me gênait un peu. Lorsqu'on explore un lieu, il arrive qu'on ait la mention rendez-vous à un autre lieu, sans avoir la mention fin d'exploration. Le plus logique est de continuer d'explorer le lieu suivant jusqu'à trouver enfin la mention fin d'exploration. Cela semble aller de soi, mais les maniaques dont je fais partie pourraient se poser la question...

Enfin, un point beaucoup plus délicat concernant la règle de l'interposition dans le combat avancé. Il est dit qu'un monstre attaque toujours celui qui a l'initiative la plus basse. Un personnage peut prendre le coup à la place, à condition de baisser sa propre initiative pour ce tour de combat. L'exemple donné (sauf, dans Keldrilh) est le suivant :

Péreim : IN 14.
La créature : IN 13.
Caïthness : IN 9.
Kandjar : IN 7.

Chacun frappe donc dans cet ordre. Or, les bouquins disent que Péreim doit baisser son initiative à 10 pour prendre le coup à la place de... Caïthness. Logiquement, ça devrait être à la place de Kandjar. Je considère qu'il y a une coquille ici. Tout créature attaque en effet le personnage qui à l'initiative la plus basse (donc, ici, Kandjar), et le joueur qui veut s'interposer doit baisser son initiative en-dessous de celle de la créature (ça n'est pas précisé), de façon à ne frapper qu'après elle. Ca oblige à faire un choix : frapper en premier ou protéger un allié. Je pense que c'est ce que l'auteur a voulu dire, même si ce n'est pas clair.


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Jehan - 08/08/2007

Hop, un autre message pour dire que si d'autres joueurs sont intéressés, qu'ils n'hésitent pas à se manifester ! Même si on n'est trop nombreux, rien n'empêche de faire plusieurs séances ! Les seuls impératifs sont d'avoir au moins l'un des bouquins (plusieurs, c'est mieux), ainsi qu'un micro.

J'ai loué un serveur TeamSpeak pour se faire, les tests sont concluants. La première soirée est prévue vendredi. Demain est également une option. Sinon, je ne reviens de vacances que le week-end prochain, mais si suffisament de joueurs sont motivés, je laisserai volontiers mon serveur.


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Aragorn - 10/08/2007

La première soirée aura lieu ce soir (sauf cas de force majeure). Elle comprendra Jehan, Meneldur, Skarn, et moi. Nous vous ferons ensuite un exposé des évènements. Wink


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Jehan - 11/08/2007

Allez, c'est moi qui me colle au compte-rendu !

Le preux chevalier Péreim (incarné par Skarn), après un périple de plus de deux ans (résumé dans l'introduction), atteignit enfin le monde Dorgan et, passant par la Voie des bâtisseurs, gagna la ville de Fenga. Là, il fit la connaissance d'un magicien nommé Kandjar. D'un commun accord, ils décidèrent d'unir leurs forces. Malheureusement, cette alliance fut de courte durée... En effet, Péreim, quelque peu tête brûlée, prit la malencontreuse décision de se faire passer pour un garde du palais afin de pénétrer le bâtiment plus vite au lieu de sagement faire la queue, comme tout le monde. Son aventure trouva une fin brutale dans une oubliette quelconque où son cadavre doit encore pourrir à l'heure actuelle.

La douce et féérique Caïthness (jouée par Aragorn) apparut dans le monde de Dorgan au milieu d'une vaste plaine, qu'elle ne tarda pas à quitter pour un endroit qu'on appelle la Porte du levant. Là, elle rencontra un jeune gnome, Keldrilh, qui venait de traverser l'épouvantable désert nommé le Chaudron. Décidant de continuer leur route ensemble, Keldrilh – subjugué par son aura – suivit la route de Caïthness, qui les mena d'abord près d'une bande de pillards qu'ils affrontèrent sans trop subir de dommages (mais l'histoire aurait été tout autre s'ils avaient eu à affronter la bande séparément...), puis dans la ville de Sélartz. Là, suivant les conseils peu inspirés de son ami gnome, Caïthness s'aventura dans le quartier le plus mal fâmé de la ville et, malgré ses doutes, poursuivit sa route – suivant toujours l'avis de Keldrilh – qui l'amena au beau milieu d'une bande de voleurs. La hache du bourreau mis prématurément fin à sa vie...

Kandjar (mené par Meneldur), le puissant enchanteur, arriva directement dans la ville de Fenga, accompagné par le sénéchal de la cité jusqu'à la bibliothèque du gouverneur, tenue par un personnage qu'il n'eut guère de scrupules à manipuler pour obtenir les informations qu'il était venu chercher. Sortant de la bibliothèque, il tomba nez à nez avec Péreim, et vit rapidement les avantages qu'il y avait à s'associer avec ce fier guerrier. Il n'eut guère le loisir d'en profiter, toutefois. Lassé d'attendre son compère qui ne revenait pas de son expédition dans le palais (et pour cause), Kandjar repartit seul sur les routes de Dorgan. Son périple l'amena à travers la sombre forêt d'Andaines, sur les routes du nord, près d'un lac où ses pouvoirs magiques furent rudement entamés, puis dans la forêt d'Ordreth où il tomba nez à nez avec un troll. La chance ne fut pas de son côté et le combat qui s'ensuivit mis un terme à sa vie.

Enfin, Keldrilh (votre serviteur), gnome et ménestrel, dû d'abord faire face à l'écrasante chaleur du Chaudron. Ayant vaincu le désert, il rencontra la belle Caïthness près de la Porte du levant, et décida de la suivre. Ayant – par sa faute – perdu sa compagne dans les ruelles sombres de la Cour des miracles, il décida à partir de ce moment de noyer son chagrin et sa culpabilité dans l'alcool, ce qu'il fit aussi bien à Sélartz qu'à Kandaroth ou à Fenga. Probablement ivre, il finit sa vie massacré par un géant près de la Passe des rocs.



En clair, on s'est vraiment bien amusés. ^_^ Le début fut hésitant, notamment du fait de la mort très rapide de Skarn-Péreim (bourrin, va) et d'Aragorn-Caïthness (pardon...). Kandjar et Keldrilh ont en revanche fait leur petit bonhomme de chemin, sous les commentaires souvent blagueurs de tout le groupe, Meneldur s'étant amusé à jouer les enflures de première, et moi l'alcolo de service. ^^

Le jeu est un peu haché par le système de paragraphes secrets qui s'immiscent au milieu des paragraphes à lire à haute voix, mais après quelques instants, j'ai trouvé que c'était plus fluide. Le style de Gildas Sagot est franchement agréable (c'est même, d'après moi, le meilleur de tous les LDVELH), et l'univers est vraiment bien ficelé.

Les règles, en revanche, souffrent de zones d'ombre qu'il a fallu tenter de lever au fur et à mesure. La plus importante concerne l'exploration. En effet, quand on explore un lieu, on peut très bien être envoyé dans un autre lieu sans la mention « fin d'exploration ». Dans ce cas de figure, on considère qu'il faut continuer à explorer le lieu en question. En effet, pour Sélartz, par exemple, lorsqu'on se rend au lieu indiqué par l'index, le paragraphe ne nous propose que de choisir quel quartier visiter (chaque quartier étant également présent dans l'index). Il semble logique de continuer à explorer dans la foulée jusqu'à la mention « fin d'exploration » susnommée, sinon le temps passé dans la ville serait deux fois plus long ! (Pour un intérêt absolument nul.)

Il arrive aussi qu'on puisse être renvoyé au lieu qu'on explore sans la mention « fin d'exploration », pour la simple raison qu'on doit venir revisiter le dit-lieu plus tard. Les règles ne disent pas quoi faire dans ce cas de figure. On ne va quand même pas ré-explorer l'endroit alors qu'on vient juste de le faire. Par ailleurs, se déplacer ou se reposer reviendrait à effectuer deux actions en un seul tour. Par conséquent, la règle semble être : terminez votre tour lorsque vous rencontrez la mention « fin d'exploration » ou lorsque le texte vous renvoie au lieu que vous venez d'explorer (même sans la mention « fin d'exploration »).

Autre problème, que se passe-t-il en cas d'alliance ? Les règles ne le précisent pas. Certains endroits peuvent faire gagner au joueur un point de pouvoir, et les membres de l'alliance dont le joueur est le meneur (c'est donc lui qui explore) gagnent aussi un point de pouvoir, du même type que celui du meneur (et qui est fonction de son attitude : amicale, rusée, prudente ou agressive). On s'est d'abord dit que les membres de l'alliance devaient également cocher la case de l'index quand le lieu était exploré par le meneur, pour éviter qu'ils ne puissent y repasser et gagner un nouveau point de pouvoir par la suite. Mais au fond, qu'est-ce qui empêche un joueur d'avoir exploré le lieu avant qu'il ait fait alliance et que le meneur y soit retourné ? Dans ce cas de figure, il gagne aussi deux fois le point de pouvoir. Bref, il semble que la meilleure chose à faire soit de considérer que les mentions « fin d'exploration » ne concernent que le meneur de l'alliance (en cas d'alliance). Le fait de pouvoir gagner plusieurs fois le point de pouvoir doit être vu comme un avantage donné à celui qui choisit de faire alliance, compensant quelque peu le fait d'être écrasé par le meneur. Car les membres de l'alliance, sauf exception, ne servent qu'à mener les combats : en dehors, ils referment leur livre et se contentent d'écouter ce que dit le meneur.

Un autre point qui semble inciter à l'alliance, ce sont les combats. Être à deux vous simplifie bien la vie ! Les affrontements ne sont pas très nombreux, mais quand on est seul, ils font mal. Meneldur est ainsi mort au cours de son premier combat. Certes, il a eu la poisse aux dés... On a arrêté l'expérience TeamSpeak à ce moment-là, puisque j'étais le dernier à jouer. J'ai continué de mener Keldrilh peu après, curieux de voir jusqu'où j'irais. Je n'ai même pas tenu un tour de jeu, puisque je me suis fait tuer par un géant... Là encore pour mon premier combat et là encore, cela dit, les dés ne m'ont pas favorisé.

Pour conclure, une petite erreur pas bien méchante dans le livre de Keldrilh : le paragraphe 131 parle de la ville basse, il s'agit en fait de la ville haute.


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Outremer - 11/08/2007

Et moi qui me disais que jouer à la série à quatre et en logique d'alliance devait être extrêmement facile ! Smile

Sérieusement, Skarn, tu aurais du te douter que refuser d'attendre poliment n'était pas une bonne idée ! Aragorn a plus d'excuse dans la mesure où le quartier pauvre de Sélartz ne laisse que très peu de chances de survie à Caïthness (je crois bien que je suis mort comme ça la première fois où j'ai joué au livre).

Un défaut de la série, c'est que le récit assume toujours qu'on est seul. Les héros qui nous rejoignent éventuellement deviennent alors des ectoplasmes qui ne peuvent plus intervenir que lors des combats.


RE: Soirée Défis et Sortilèges - Meneldur - 11/08/2007

Jehan a écrit :Meneldur s'étant amusé à jouer les enflures de première, et moi l'alcolo de service. ^^
Ça m'a d'ailleurs surpris que les choix « Rusé » du Livre de Pouvoir mènent de façon presque systématique à une situation où Kandjar agit comme un véritable enfoiré égoïste, notamment en profitant d'autrui. L'exemple le plus évident est celui de la bibliothèque, mais c'est pareil avec l'auberge à Kandaroth (où on fait un scandale pour avoir une chambre à moitié prix), la scène des naufrageurs (où on ne fait rien pour les arrêter) ou même face au troll d'Ordreth (où Kandjar ne pense... qu'au butin que peut contenir son repaire !).

Sinon, c'est vraiment dommage que l'alliance Péreim-Kandjar n'ait pas duré plus longtemps, parce qu'entre le caractère bourrin du premier et les puissants sortilèges du second, ça aurait pu faire mal.