Rendez-vous au 1
Asmodée - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Discussions générales (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-14.html)
+--- Forum : Jeux de société, jeux de plateau, jeux de cartes (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-38.html)
+--- Sujet : Asmodée (/thread-3809.html)



Asmodée - Skarn - 08/01/2020

Il me semble qu'Albatur en avait déjà parlé, avec des informations de première main dont je ne dispose personellement pas, mais comme je ne retrouve pas le sujet : Asmodée continue à grossir en rachetant tout ce qui frétille sur le marché du jeu de société américano-européen, s'approchant d'un monopole similaire à celui de Disney sur l'industrie cinématographique (pour être exact, c'est un duumvirat avec Hasbro qui possède les grosses licences historiques comme Magic ou le Monopoly).

Sans surprise, ce sont les employés qui trinquent (dernier article en date pour l'exemple, y'en a bien d'autres) alors que la spéculation elle se porte bien : le fonds d'investissement derrière cette stratégie a acheté Asmodée pour ~150 millions en 2013 et l'a revendu (à un autre fonds d'investissement) pour ~1,2 milliard en 2018, pour une plus-value inconnue mais que l'on suppose confortable (y'a clairement pas eu 1 milliard de dépenses en 5 ans même avec tous les rachats).

Détail inutile donc indispensable : À la vertue d'une des dernières réorganisations s'est retrouvé à la tête du département livres (qui existe ; apparemment ; dans le cadre d'une « stratégie d'exploitation des licences à 360° » je suppose) un certain Marc Gascoigne. Non, ce n'est pas un homonyme, le monde (du jeu de société anglais) est juste petit.


RE: Asmodée - Albatur - 09/01/2020

C'est terrifiant car a chaque rachat par Asmodee la structure des sociétés absorbées est réduite a une simple voilure... Je l'ai vu avec Days of Wonder.
Chez DOW le marketing a été explosé en deux entités (dont une voué a disparaitre par la suite) et le sav, le marketing, la compta et tous les postes en doublon, allez hop ! Ca dégage...

Quand je suis repassé un an après pour dire bonjour aux anciens j'ai été terrifié par l'ambiance : digne d'un diner de funéraille. Plus aucune ambiance joyeuse dans les locaux, des murs dépouillés de tout poster et des bureaux aussi blancs qu'une salle stérile d'opération alors qu'avant il y régnait un joyeux bordel de jeux, pions, magazines et autres objets geek.

Le dernier jeu 100% DOW de la bonne époque et avec la bonne équipe c'est Quadropolis.


RE: Asmodée - gynogege - 11/01/2020

L'info sur Marc Gascoigne et le département livres est intéressante. Est-ce que Asmodée se prépare à publier des ldvelh ?


RE: Asmodée - Mastadaddy - 13/01/2020

Hello,

c'est de la bonne info, tout ça !

Bon, déjà concernant Gascoigne, il n'a pas vraiment de liaison avec les LDVELH, hors Titan. Certes, il a écrit l'Empire des Hommes Lézards, mais il n'est plus réédité, de quelque côté de la Manche que ce soit. Et, à la fois dans les LDVELH et dans le JDR, il n'a pas les droits, qui restent entre les mains de Steve et Ian.

Donc s'il insuffle la volonté de partir dans le livre jeu à Asmodée, ça serait sur de l'inédit, et hors de Titan, de facto. Et d'ici son arrivée en France, faudra composer avec Gallimard. Là, nous n'avons pas de news. Mais au doigt mouillé, je dirais qu'il a été propulsé là plus pour ses travaux sur Warhammer & cie que sur les livres-jeux.

Pas grand chose d'autre à proposer que mon avis perso non documenté, mais voilà Smile

Quant à Asmodée, je pense qu'il ne faut pas voir tout blanc ou tout noir. Il y a aussi du bon (même si un tel mastodonte aux mains de fonds d'investissement, ça fout les jetons). Cette boîte a aussi su insuffler du pognon et du dynamisme dans le (tout) petit monde du jeu de société.

Bref : je dirais qu'il est urgent d'attendre, avec un petit regard inquiet, certes.


RE: Asmodée - Skarn - 13/01/2020

Mastadaddy a écrit :Mais au doigt mouillé, je dirais qu'il a été propulsé là plus pour ses travaux sur Warhammer & cie que sur les livres-jeux.

Même ressenti.

Même si techniquement il y a eu des livres-jeux Warhammer (écrits par Jonathan Green, histoire que ça reste dans la famille), il n'y a aucune indication à ce jour que ce nouvel éditeur compte produire autre chose que du livre classique, grand format, couverture souple, imprimé gros avec éventuellement des illustrations (recyclées depuis leur banque d'images propre hors couverture), tiré à peu d'exemplaires et vendu 15€ pièce.

On est pour l'heure sur une pure stratégie d'exploitation de licence, sur le modèle de Star Wars. Oui, je sais qu'il existe des livres-jeux Star Wars, mais c'est anecdotique dans la masse des ouvrages Star Wars en tout genre.

Ce qui me rend perplexe avec cette approche en revanche, c'est que les licences sur lesquelles ils se reposent sont quand même extraordinairement faibles. En dehors peut-être de KeyForge, que je ne connais pas mais qui se démarque au moins graphiquement au premier coup d’œil, on a ce qui a l'air d'être de la fantasy banale (Descent), de l'apocalyptique via virus classique (Pandemic), de la fantasy à samouraïs honorablement clichée (Legend of the Five Rings) et du Lovecraft pur et dur (Arkham Horror).

Je ne vois pas comment de telles marques peuvent porter les ventes, et à l'inverse je ne vois pas comment des ouvrages aussi fortement liés à une marque peuvent s'écouler dans un circuit de distribution plus classique, en concurrence directe avec des livres similaires mais sentant moins fort le produit commercial formaté (à tort ou à raison, là n'est pas la question).

À partir de là, j'envisage plusieurs hypothèses, pas nécessairement entièrement contradictoires :
1. Ils savent ce qu'ils font, ont leurs études de marché, leurs projections, savent pouvoir en tirer un bénéfice même si celui-ci est faible.
2. C'est potentiellement complètement à perte, mais les décideurs s'en carrent parce que c'est uniquement là comme supplément de poudre aux yeux dans le cadre d'une revente (diversification des activités, tout ça).
3. C'est totalement expérimental, et peut vivre ou mourir du jour en lendemain selon l'humeur des grands patrons.

Dans tous les cas, je parierais pas qu'ils soient encore là en 2021.


RE: Asmodée - Albatur - 15/01/2020

Pas grave Asmodee a tellement avalé d'éditeurs qu'ils peuvent se permettre de faire un bide par ci par là... (quand Asmodee rote ça sens le petit éditeur putréfié)


RE: Asmodée - Skarn - 17/01/2020

+1