Rendez-vous au 1
Bandersnatch - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Discussions générales (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-14.html)
+--- Forum : Divers (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-16.html)
+---- Forum : Films, Séries, Animés et Cinéma (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-22.html)
+---- Sujet : Bandersnatch (/thread-3699.html)



Bandersnatch - Salla - 29/12/2018

Bon, il fallait bien que sur un forum de livres-jeux, nous ayons un sujet sur le dernier épisode de la série Black Mirror.

Dans cet épisode, intitulé Bandersnatch (apparemment c'est un monstre de l'univers d'Alice au pays des merveilles, traduit par Bandagrippe dans les versions françaises des livres), nous suivons un jeune développeur de jeux vidéo en l'an 1984, qui travaille à l'adaptation d'un livre dont vous êtes le héros, nommé Bandersnatch et écrit par un certain Jerome F. Davies*, sous forme de jeu d'aventures typique de l'époque. Et l'épisode est lui même un film interactif, c'est à dire qu'à plusieurs occasions lors du visionnage, nous sommes invités à faire des choix pour le héros, qui conduise à des scènes alternatives, et à une progression de l'histoire différente.

Je viens d'en terminer le visionnage. Difficile d'exprimer mon avis sans trop révéler d'éléments important de l'intrigue. Je me contenterai juste de dire que, si ce n'est pas parfait, l'épisode mérite d'être visionné, ne serait-ce que pour la thématique propre à notre centre d’intérêt. Il dure de 1 à 2 heures selon les choix que vous faites.

Show ContentMon avis avec quelques spoilers mineur:

*On voit plusieurs fois ce bouquin fictif dans l'épisode, et je ne crois pas qu'il puisse être comparé à un quelconque livre-jeu publié en 1984, tant il est gros Eek ! . Je veux dire que ce n'est pas un livre de poche quoi.

[Image: 2019-01-05-13-11-32-Greenshot.png]


Bandersnatch - Jehan - 04/01/2019

Certains parmi vous connaissent-ils la série Black Mirror ? Si non, Wikipédia en parlera mieux que moi.

Si j’en parle, c’est que l’épisode de Noël, sorti il y a peu, donc, est interactif, et traite en plus de sujets chers à ce forum.

Ainsi, sur ordi ou tablette, le spectateur est régulièrement invité à choisir d’un clic entre deux voies (jamais plus), et ne dispose que de dix secondes pour ce faire la plupart du temps. En passant, j’ignore comment ça marche sur une télé traditionnelle ; peut-être avec la télécommande.

L’épisode se déroule en 1984, et tourne autour d’un jeune développeur de jeu vidéo, embauché par la société à succès du moment afin de développer pour elle son titre, Bandersnatch, un jeu d’aventure basé sur un livre dont vous êtes le héros éponyme.

Même si j’ai quelques critiques à lui faire, j’ai globalement beaucoup aimé l’épisode. Il faut dire que, traitant de deux de mes passions, le rétrogaming et la fiction interactive, il partait avec un certain capital de bienveillance. Les personnages sont bons et intéressants, même ceux qui ne sont que mentionnés, pas montrés (comme l’auteur trouble du livre cité plus haut). Mais ce qui rend l’épisode captivant, du moins au début, c’est évidemment la possibilité de diriger l’histoire (plus ou moins) comme on l’entend, de revenir en arrière, de constater les différences dans des scènes qu’on a déjà vues, d’essayer de deviner les mécanismes derrière… Comme dans un livre-jeu, en somme.

L’ambiance est plutôt sombre (on est dans Black Mirror), et aborde des thèmes très liés au format : le libre-arbitre, les réalités parallèles… qui dérivent vers d’autres tels que la folie, la différence entre la réalité et la fiction… Les personnages et les scènes passent souvent d’un niveau à l’autre : à un moment nous sommes dans l’histoire, à un autre elle monte d’un niveau et nous assistons à une scène où un personnage est en train de développer l’épisode que nous sommes nous-mêmes en train de suivre…

C’est là que le bât blesse, pour moi. Les auteurs vont beaucoup trop loin dans les mises en abîme successives, et cela devient tellement confus au bout d’un moment que l’histoire ne veut plus rien dire. Un peu de sobriété sur ce plan n’aurait pas été du luxe.

L’autre reproche que j’adresserais à Bandersnatch, c’est que, comme dans un one-true-path très difficile, on finit par tourner en rond au bout d’un moment, à rejouer sans cesse les mêmes scènes pour tenter de découvrir une autre fin qui donnerait un peu plus de sens à ce qu’on a vu jusque là… mais plus ou moins en vain. Bref, passé l’intérêt du début — il faut bien le dire, prenant —, on se lasse.

Néanmoins, j’en conseille le visionnement, ne serait-ce que parce que cela peut donner une idée de ce que pourrait devenir la fiction interactive en passant du papier à l’écran.



RE: Bandersnatch - Salla - 05/01/2019

Sujets fusionné. Assez marrant de voir comment nos avis se rejoignent.


RE: Bandersnatch - Jehan - 06/01/2019

Je n’avais pas vu ton sujet, désolé. C’est vrai que nos avis sont plutôt similaires. : )

Pour compléter, un article du Hollywood Reporter.



RE: Bandersnatch - Caïthness - 14/02/2019

'fin ça reste quand même du 100% narratif, je dirais. Le visionneur ne joue pas. Ca se rapproche (au niveau conception) plus de "Fille de" de Skarn que d'un DF pro-JDR qui implique le joueur avec une notion de gain/perte.

Sur youtube, par contre, il y a de la VDVELH avec l'aspect JDR, justement. Je pense au travail de "Univers Fantastique", par exemple.

Une autre question de serait de savoir si ce nouveau support viendra en sus de ce qui existe ou si le support vidéo à vocation à remplacer à terme le support livre. Perso, je ne pense pas ; à moins que le nombre de visionnages de cet épisode ait atteint des valeurs stratosphériques. Netflix sera-t-il le "vidéo-gallimard" de demain ?


RE: Bandersnatch - Dagonides - 15/06/2019

Bon, je regarde Bandersnatch, bon dernier comme d'habitude.

Série dont vous êtes le héros en "die and retry". A chaque tentative, on va vers une fin de plus en plus barrée. Certains choix sont forcés, la ligne "conspiration gouvernementale" n'est pas fouillé, mais c'est du détail : j'aime ce truc invraisemblable et cruel ! J'ai regardé une version digest et n'ai donc pas eu à me taper moi-même tous les essais un par un, j'ai ainsi évité l'impression de tourner en rond. Courte analyse avec peu de spoils.

L'épisode montre l'adaptation... difficile d'un livre-jeu en jeu vidéo. Ce livre-jeu aurait été écrit par un clone de Philip K. Dick, d'ailleurs on voit une référence à son roman Ubik (une affiche dans une scène). La couverture du bouquin rappelle le style de dessin de Chris Foss, illustrateur SF que j'adore.
Flèche Idée marketing : dans la suite de la série, publier en librairie le roman qui n'existe qu'à l'écran pour le moment...

[Image: 8305_p10.jpg]

L'histoire se passe en 1984, l'esthétique vintage est délicieuse, les jeux vidéos pixelisés, les K7 audio, la musique d'époque, la déco intérieure ! Mention spéciale au critique de jeux vidéo au look impayable Smile

[Image: look_p10.jpg]

Choix esthétique, l'opposition clair/sombre pour insister sur les choix opposés. Par exemple deux pochettes de disque entre lesquelles choisir. Même dans les personnages : Colin blond et calme, Stephan brun et nerveux. De là à dire qu'on fait des choix de plus en plus sombres pour réussir...

[Image: blancn10.jpg]

Autre idée super : la démo du jeu vidéo propose le choix "IDOLATRER LE DEMON PAX", au moment où on doit choisir d'obéir ou non au patron de la société de jeu. Le patron et le Démon Pax sont le portrait craché l'un de l'autre Smile Quand le réel et la fiction s'entremêlent...

[Image: idolat10.jpg]

Ah, j'aime bien deux passages qui brisent le 4ème mur :
Flèche le moment où Stephan sent
Show ContentSpoiler:
Flèche un moment où la caméra recule, on voit qu'on est dans un studio de tournage à trois murs, avec la script, les acteurs en pause...

[Image: pasdan10.jpg]

Mécanismes narratifs :
Flèche die-and-retry
Flèche plusieurs fins dont une seule est vraiment la bonne. Le nombre d'étoiles mises au jeu par le critique TV sert de score de réussite.
Flèche deux mots de passe à trouver : le code du coffre et le numéro de téléphone.

La map quasi complète des chemins possibles : https://urlz.fr/9ZGp  Il n'y manque que des détails, comme la venue du patron à la maison de Stephan. EDIT : Salla l'a signalé dans son 1er post ci-dessus, les grands esprits se rencontrent.
Voir aussi la bonne critique du "Journal du Geek" : https://urlz.fr/9ZGr

Et j'aime aussi la satire de l'entreprise de divertissement : « On est en juillet, tu torches ton jeu pour septembre, ça sort en novembre, la pub est déjà faite et la chaîne de prod' est réservée ! » Rhalàlà c'est tellement du vécu Smile

EDIT, il y aurait une petite fin cachée, plutôt un EasterEgg :
https://www.mouv.fr/cine-series/bandersnatch-il-existe-une-fin-secrete-voici-comment-la-debloquer-346860

Bref, je recommande vivement BANDERSNATCH.