Rendez-vous au 1
[04] Le Collier Maléfique - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Les livres dont VOUS êtes le héros (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-3.html)
+--- Forum : Critiques (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-5.html)
+---- Forum : Destins (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-50.html)
+---- Sujet : [04] Le Collier Maléfique (/thread-317.html)

Pages : 1 2


[04] Le Collier Maléfique - Joe20 - 22/01/2007

bon çà y est je viens de terminer le 4 ème opus (et dernier dans l'edition française ) de la serie intitulée Destins : le collier maléfique .
bon , il m'a fallu 2 tentatives pour y parvenir mais je pense avoir fait un bon choix dans les 4 competences de depart : aucun des aventuriers préétablis ne correspondait pas au choix qui me semblait judicieux .
j'aurais presque pu finir l'aventure à ma première tentative , c'est dire !
Alors une premiere impression tres personnelle : je suis tres joueur , j'aime que le challenge soit relevé , j'aime qu'on me fasse tourner un peu en rond alors de ce point de vue j'ai été déçu : non ce n'est pas un remake des cités d'or avec d'improbables énigmes à résoudre .

Vous etes etoile du soir et vous partez à la recherche de votre frere etoile du matin : votre but trouvez par delà le desert le palais d'un sorcier nommé collier de cranes.
Alors que dire : oui l'aventure ne manque pas d'intérets , les situations rencontrées sont parfois interressantes et sortent de l'ordinaire : le geant qui compte les étoiles par exemple ou bien l'ile d'Iguana mais l'ensemble est à mon sens un peu décousu.
la fin du livre m'a surtout déplu ;pourtant il y a une excellente idée (je ne peux en dire plus) .mais cette idée est mal utilisée .
En fait il y a au moins 2 fins tres differentes ce qui est tres interressant ...pourtant si vous lisez les paragraphes de fins de chacune il est clair qu'une se solde par un semi -echec !
Heureusement que j'ai eu la curiosité de feuilleter le livre et de tomber sur le vrai happy end !Celà pourrait etre davantage suggerer par l'auteur .
C'est sur : je crois que j'ai eu de la chance de decouvrir du premier coup le secret de ...l'immortalité !!!!! si si je vous assure !bon je trouve que çà c'est un peu trop , apres c'est trop facile vous ne perdez plus aucun point de vie !
malgré tout ce livre n'est pas mauvais , mais en dessous certainement du pirates des 7 mers , mais aussi pour ma part du peuple maudit dont l'histoire m'avait vraiment transporté et j'en garde le souvenir de 2livres tres longs et çà j'aime beaucoup .
donc oui : j'aurais aimé que le collier malefique soit plus long car c'est un livre tres plaisant , la gestion des mots de passe n'est pas aussi lourde que celle de Mason dans le chasseur de mage.
les illustrations interieures sont de russ nicholson que j'aime beaucoup .Mais pas pour illustrer cette histoire .Je pense qu'il aurait fallu des dessins avec des traits beaucoup moins precis que çà pour le coté onirique ; royaume des morts de l'aventure ; je ne sais pas si vous me comprenez ...peut etre style bob harvey ou john Blanche...j'espere en tout cas donner envie de lire ce livre assez dur a degotter a vraie dire ...en tout cas moi j'ai eu du mal !Et je regrette que les 2 derniers tomes n'aient pas ete traduits en français .


RE: le collier maléfique - Outremer - 22/01/2007

Tu l'as réussi du deuxième coup ? Tu as fait beaucoup mieux que moi, alors. "Le Collier Maléfique" est le Destin que j'ai trouvé le plus difficile. Il a fallu du temps pour que je trouve comment économiser assez de points de vie pour arriver à la fin (un problème que l'on peut éviter si on devient immortel, mais je suis passé completement à côté de cette possibilité).

En revanche, j'avais beaucoup aimé le livre (pour sa non-linéarité, son inventivité, ses personnages intéressants...) et j'avais trouvé la "vraie" fin particulièrement bien pensée.


RE: le collier maléfique - Mad Martigan - 22/01/2007

Il est pas buggé jusqu'à la moelle, celui-là ?

Ou je confonds avec le 3ème tome de Destins, Le Peuple Môôdit ?


RE: le collier maléfique - Joe20 - 23/01/2007

Le chemin j'ai emprunté ne comporte pas de bugs mais comme le dit outremer, du fait de sa non linearité il est possible qu'il yait d'autres voies menant au bout et comportant des erreurs ...


RE: le collier maléfique - JFM - 24/01/2007

Je n'ai pas le souvenir de bugs dans Le Collier Maléfique.
En revanche, Le Peuple Maudit était horrible à ce niveau.


RE: le collier maléfique - Outremer - 24/01/2007

"Le Peuple Maudit" souffre effectivement de plusieurs problèmes majeurs. En fait, c'est le seul Destin auquel j'ai joué que je n'aime pas du tout.


RE: le collier maléfique - Fitz - 24/01/2007

Le peuple maudit est le seul Destins que je possède et je n'ai en effet jamais pu le terminer. Quelqu'un saurait-il exactement quel(s) paragraphe(s) est(sont) buggé(s) et comment résoudre ce(s) problème(s) par hasard?


RE: [Destins] Le Collier Maléfique - VIK - 22/03/2008

Fitz, avec plus d'un an de retard, je te cite les erratum de la Bibliothèque des Aventuriers:


132 : Si vous préférez rejoindre Lucie et le grand étranger, rendez-vous au 277. Non, faut aller au 227

- 391 : Si vous tentez de forcer la serrure sur place, rendez-vous au 271. Non, faut aller au 217.

(merci à Melkoni pour ces deux erreurs)


RE: [Destins] Le Collier Maléfique - Fitz - 22/03/2008

Merci Vic. Je garde au chaud ces notes pour la fois où je retentrai le Peuple Maudit.


RE: [Destins] Le Collier Maléfique - Fitz - 24/01/2009

Un LDVELH qui bénéficie d'un cadre très original, voire inédit. L'action se situe dans un pays imaginaire mais qui rappelle fortement celui des Mayas, avec en particulier la même mythologie. Toute l'aventure est d'ailleurs placée sous le signe des légendes et du culte polythéiste, on a l'occasion de visiter le royaume souterrain des Morts et de rencontrer des divinités. A un point tel que l'ensemble baigne dans une atmosphère étrange, mélange de tableau anthropologique pointu et de scénettes farfelues qui se justifient par les actes supposés des héros dans les légendes mayas. On a ainsi droit à une explication détaillée sur le système pileux de la tarentule ou un passage en revue de l'esthétisme dans l'architecture des temples ; et d'un autre côté, on peut se badigeonner avec la graisse d'un cuissot de chevreuil afin de supporter la baignade en eau gelée ou se façonner une balle élastique avec le sang d'une hydre.
Cette atmosphère emplie de descriptions pointues, de magie, de légendes et d'actes improbables rappelle celle de la série l'Epée de Légende du même auteur. C'est très dépaysant, la logique n'a pas souvent cours dans les choix à effectuer mais les situations rencontrées sont tout sauf banales.
La mission est d'effectuer un long voyage pour atteindre le repaire du grand méchant. Il faut alors subir une flopée d'épreuves avant de pouvoir directement le rencontrer et le défier au cours d'une épreuve sportive rappelant le Speedball du vieil Amiga (pour ceux qui connaissent). Cette structure est quasiment la même que celle du Maître des Rêves, avec là aussi une foule d'objets à récupérer et que l'on peut utiliser ensuite de moultes manières. La différence est dans la variété des trajets que l'on peut emprunter ; et le plus fort est que chacun semble pouvoir conduire à la victoire, vu que les rares objets indispensables existent en plusieurs exemplaires. C'est donc un véritable plaisir que d'accomplir les relectures, d'autant plus qu'il est quand même difficile d'atteindre LE paragraphe final. En effet, il existe deux fins où l'on vainc le big boss mais une seule est une réussite complète.
Un LDVELH difficile donc, car nos 10 points de vie ont tendance à fondre comme neige au soleil. C'est souvent exsangue que j'ai atteint la forteresse du méchant et les épreuves y ont eu raison de moi plusieurs fois. Sur ce plan, il y a un vrai décalage avec les précédents tomes de la série où les points de vie descendaient peu mais où l'on tombait facilement dans des PFA. Ici, c'est l'inverse et le challenge est tout aussi motivant car il existe plein de façons de regagner des points de vie ou de se protéger des blessures. Ceci ajouté à l'absence de dés, c'est vraiment une toute nouvelle expérience en matière de plaisir ludico-littéraire.
Enfin, le style de Dave Morris est bon, avec quelques scènes mémorables. Les échanges ironiques et cassants entre le héros et le chef des "chiens" de Collier de Crânes m'a en particulier beaucoup plu. Pour moi, ce tome 4 est encore meilleur que les tomes 2 et 3. Pas grand chose à lui reprocher si ce n'est le système sans dé qui me laisse toujours un petit goût de manque.

Je lui mets 8/10 en ce qui concerne la notation.


RE: [Destins] Le Collier Maléfique - Outremer - 24/01/2009

Si je me souviens bien, beaucoup des éléments de l'histoire (notamment vers la fin) sont inspirés de l'une des rares légendes mayas qui nous soit parvenue, contant les exploits de deux jumeaux héroïques.


RE: [Destins] Le Collier Maléfique - JFM - 26/01/2009

(24/01/2009, 12:08)Fitz a écrit : une épreuve sportive rappelant le Speedball du vieil Amiga

Un sport qui existait réellement à l'époque des Mayas-Aztèques-Incas.


(24/01/2009, 12:08)Fitz a écrit : Un LDVELH difficile donc, car nos 10 points de vie ont tendance à fondre comme neige au soleil. C'est souvent exsangue que j'ai atteint la forteresse du méchant et les épreuves y ont eu raison de moi plusieurs fois. Sur ce plan, il y a un vrai décalage avec les précédents tomes de la série où les points de vie descendaient peu mais où l'on tombait facilement dans des PFA. Ici, c'est l'inverse et le challenge est tout aussi motivant car il existe plein de façons de regagner des points de vie ou de se protéger des blessures. Ceci ajouté à l'absence de dés, c'est vraiment une toute nouvelle expérience en matière de plaisir ludico-littéraire.

Je me souviens que c'était vraiment difficile de survivre au combat final. Et c'est là la limite de ce livre : les points de vie étant perdus automatiquement, sans lancer de dés pouvant les réduire, les objets restituant des points de vie deviennent des objets aussi indispensables pour finir l'aventure que ceux servant à vaincre un sorcier dans un LDVELH avec dés.


RE: [Destins] Le Collier Maléfique - Fitz - 26/01/2009

(26/01/2009, 21:15)JFM a écrit : Je me souviens que c'était vraiment difficile de survivre au combat final. Et c'est là la limite de ce livre : les points de vie étant perdus automatiquement, sans lancer de dés pouvant les réduire, les objets restituant des points de vie deviennent des objets aussi indispensables pour finir l'aventure que ceux servant à vaincre un sorcier dans un LDVELH avec dés.

GROS SPOILER : Justement, une bonne option est de ne PAS combattre le sorcier mais de l'humilier verbalement. C'est seulement possible si on est avec notre frère (et donc que l'on atteint la véritable fin victorieuse).

C'est vrai qu'on a l'impression aux premières lectures que les objets curatifs sont indispensables mais, lors de mon dernier essai (12ème tentative), j'ai atteint l'ultime paragraphe avec encore 6 points de vie, sans avoir utilisé d'objet remède ni acquis l'immortalité.
J'ai trouvé le challenge vraiment bien conçu.


RE: [Destins] Le Collier Maléfique - Satanas - 30/04/2010

à vous lire, j'ai vraiment envie de le ressortir de mes cartons pour le refaire, celui-là ! Smile


RE: [Destins] Le Collier Maléfique - VIK - 11/09/2011

Je l'ai relu il y a peu et l'ai critiqué sur la Taverne. Voici un copié collé histoire de faire connaître un peu plus ce livre :

Pas de spoiler dans cette critique :

Etonnant et original ! Voilà un ldvleh qui ne m'avait pas trop impressionné à la première lecture. Il faut dire qu'il n'est pas toujours évident de s'immerger dans un monde aussi atypique lorsqu'on est ado et habitué à l'héroic Fantasy.
Car Dave Morris propose ici un univers unique, Pré-Colombien, teinté de schamanisme et de mysticisme. Difficile de rentrer dedans, mais ensuite, quel régal !

Bluffant ! Ce livre m'a bluffé par sa contruction minutieuse. Dave Morris maîtrise totalement l'architecture de son ldvelh. Je pense que c'est peut-être le ldvelh le mieux construit auquel j'ai eu affaire :
On dépasse largement les 400 § et les relectures donnent toute sa saveur à ce ldvelh en essayant d'autres disciplines de départ. Celles-ci sont globalement mieux équilibrées que dans les autres Destins. Mais surtout, Dave Morris a placé d'innombrables chemins différents à explorer, certains accessibles qu'avec une certaine discipline parfois. Les relectures sont toujours pleines de surprise et il y a toujours un endroit du livre qui nous avait échappé.

Les itinéraires sont très nombreux. Dès le départ, outre les disciplines, il y a une demi-douzaine de possibilités qui vont influencer le cours du livre et se révéler plus ou moins payantes en fonction de l'ititnéraire choisi. En conséquence, le livre est difficile. Certains itinéraires peuvent mener à la victoire, mais il faudra sans doute la bonne combinaison de discipline associée à ce trajet. C'est pour cela qu'un chemin gagnant avec certaines disciplines ne le sera pas avec d'autres, et c'est ce qui fait le piment de chaque relecture.
Et comme si ça ne suffisait pas à notre bonheur, il y a plusieurs fins alternatives possibles.

Rarement j'ai vu autant de possiblilités différentes pour terminer un ldvleh.
De plus, les paragraphes sont longs, bien écrits, les scènes sont intéressantes, on ne s'ennuit pas. L'univers décrit est très cohérent, vivant et immersif.

Résumons: possibilités de relecture incroyables et un univers unique original.
Bravo Mr Dave Morris !

Note : 19/20

Je rajoute ici qu'il y a en effet plusieurs façons de récuperer beaucoup de PV d'un coup mais certaines sont bien planquées.
Certaines sont à effet immédiat, d'autres différés comme des potions. Donc si le livre peut paraître très dur, c'est sans doute parce que l'on a raté la recharge en PV.