Rendez-vous au 1
Modèlisation et méthode des AVH - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Le coin des écrivains (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-10.html)
+--- Forum : L'Atelier (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-62.html)
+--- Sujet : Modèlisation et méthode des AVH (/thread-2106.html)



Modèlisation et méthode des AVH - ledahu - 01/07/2013

Bonjour à tous,

J'avais dit dans un autre post que je m'attaquerai à ce sujet : Modéliser/Théoriser les AVH

Voilà le début :
http://www.quefaitesvous.com/dont-vous-etes-le-heros.php

Vos commentaires, réactions, bémols, corrections sont les bienvenus

PJ


RE: Modèlisation et méthode des AVH - ledahu - 02/07/2013

J'ajoute un recensement des blocs

http://www.quefaitesvous.com/livres-interactifs.php

et des astuces d'écriture

http://www.quefaitesvous.com/astuce.php


RE: Modèlisation et méthode des AVH - Akka - 02/07/2013

Très intéressants tes articles !

(oui ce n'est pas très constructif comme réponse, mais je ne voudrais pas que tu penses que tu fais tout ça pour rien, je signale donc que y'en a qui lisent et qui apprécient !)


RE: Modèlisation et méthode des AVH - ledahu - 02/07/2013

: )

c'est cool, merci


RE: Modèlisation et méthode des AVH - Delarmgo - 05/07/2013

ouep je confirme ! de bonnes idées, de bons exemples.
Profitez des vacances pour essayer cette interface étonnante de simplicité, mais au final très complète.


RE: Modèlisation et méthode des AVH - tholdur - 05/07/2013

Bien écrit tout ça.

Après je ne suis pas d'accord sur le fait que le "vous" du texte et le "je" des choix soit la référence. Pour preuve nombre de LDVELH (voire tous) emploient aussi le "vous" pour les choix.

Le "je" peut être intéressant dans le cadre de paroles, sinon autant garder le "vous":

Si vous voulez combattre, allez au
Si vous souhaitez dialoguer, allez au
Si vous tentez de fuir, allez au

On ne peut pas mettre de "je", car sinon on se parlerait à nous-même:
"Je décide de combattre", "Je m'adresse à la personne", "Je prends mes jambes à mon cou"...

Après on peut proposer un second choix pour le joueur qui décide de parler, pour apporter certaines nuances, cette fois ci avec le "je". Ainsi:
Que dites-vous?
"Barres-toi de mon chemin avant que j'te fracasse la tronche, espèce d'outre vérolée" (INTIMIDATION)
"Ayez pitié Messire, je ne suis qu'un misérable pèlerin sur le chemin de la pénitence" (PERSUASION)
"Tiens, prends ces jaunets et va boire un coup à la taverne. Et si on te d'mandes, t'as vu passer personne" (CORRUPTION)
...

Ça reste valable pour du contemporain
Un agent est sur le point de vous verbaliser
"Rangez ce stylo, Monsieur! Je vous préviens que je suis un ami personnel du Préfet et que si vous avez envie de pointer à Pôle Emploi avant la fin de la semaine, vous n'avez qu'à continuer! (INTIMIDATION)
"Monsieur l'Agent je n'avais pas vu le panneau, je vous jure. Ma femme est sur le point d'accoucher, j'étais un peu distrait... C'est notre premier enfant vous comprenez (PERSUASION)
"Qu'es-ce que t'as à perdre? Tu prends ces 1000€ et personne en saura rien! Et moi je peux convoyer mon chargement tranquille. C'est gagnant-gagnant, mon gars! (CORRUPTION)

Je vois donc le "je" réservé aux phases de dialogue, mais il ne doit pas y avoir que ça dans une aventure, il y a aussi des choix d'actions qui ne nécessitent pas un commentaire parlé.


RE: Modèlisation et méthode des AVH - ledahu - 05/07/2013

je pense que ca se discute.

en effet, la question est "Que-faites vous ?"
donc ma prise de position est d'employer le "je" engageant et accompagnant la décision et non un dialogue

Si vous voulez combattre, allez au
Si vous souhaitez dialoguer, allez au
Si vous tentez de fuir, allez au

Je vais au combat
Je dialogue
Je fuis

sans notification de "tenter" car je pense que c'est mieux de laisser le lecteur affirmer un choix et se rendre compte que c'était une tentative, que sa decision/action porte ses fruits ou non.
"je fuis" au lieu de "je tente de fuir"
"je negocie/dialogue" au lieu de "je souhaite dialoguer"

Mais je reconnais que ces prises de position littéraire et structurelles ne sont pour l'instant que "conceptuelles" au sens elles essayent de rester fidèles au concept "le lecteur agit"


RE: Modèlisation et méthode des AVH - tholdur - 05/07/2013

C'est vrai, le "je" est plus "actif".
Après je le conçois plutôt dans un dialogue de DJR en direct, où le MJ est là pour réagir à ce qu'il entend, car on s'adresse à lui. Le "je" écrit me semble curieux car on n'a pas d'interlocuteur en face pour écouter ce choix. D'où l'impression curieuse de se parler à soi-même.

Le texte propose des choix où toutes les possibilités sont déjà écrites (contrairement au JDR). On a donc aucun "pouvoir actif" avec notre "je". C'est pour ça que je ne trouve pas son emploi utile et que ça ajoute cette sensation curieuse de "parler tout seul". Ou bien qu'un autre nous dicte nos paroles déjà écrites.

Après qu'on ait des choix de paroles avec du "je" rend le tout plus immersif car on s'approprie les paroles proposées. Mais le "je fuis" ou le "je vais combat", je pense qu'on peut le formuler autrement.
Vous combattez? allez au...
Vous fuyez? allez au...
Cela reste dans la continuité du texte écrit avec le "vous".

Sinon il y a la possibilité de mettre tout à la première personne, comme l'a fait Fitz par exemple dans des AVH.


RE: Modèlisation et méthode des AVH - ledahu - 05/07/2013

C'est malin ! je vais y reflechir tout le week end maintenant !

Bon, on va dire que quand le site dépassera les 500 visites jour, je lancerai des sondages aux lecteurs. Car j'ai peur qu'aucun d'entre-nous ne soit objectif.


RE: Modèlisation et méthode des AVH - Delarmgo - 05/07/2013

D'autant que je ne suis pas sûr que le "je" soit vraiment plus immersif...
Si ?


RE: Modèlisation et méthode des AVH - ledahu - 05/07/2013

Et bien , je me dis qu'en théorie, oui il l'est forcément :

Une AVH, c'est un narrateur qui s'adresse au lecteur. Ou tout du moins "la narration"
ce qui explique l’emploi du "vous". C'est un "vous" de politesse qui pourrait être remplacé par un "tu" plus familier. Mais, selon moi, il s'agit bien de l'auteur qui décrit personnellement une situation au lecteur en personne.

Aussi, quand vient le "Que faites-vous ?" , je me pose la question du "qui pose la question ?"
- Est ce le l'auteur qui demande au lecteur ?
- Est ce la narration qui demande comment l'histoire doit s'orienter ?
- Sont-ce les évenements qui demandent au héros une réaction ?
Je pense que des choix-vous donnent l'impression au lecteur qu'il dirige une narration (ce qui le place un peu en dehors du héros) et que les choix-je implique que le "je" est à la fois le "je" du héros et celui du lecteur. Je pense/crois que cela lui force la main à incarner le héros, le sujet de l'histoire.

Après, je pense que les réflexions de Tholdur sont plus que pertinentes sur le type et l'effet, entre l'action et la continuité du texte.

Mais sur le principe : "je" est un pronom personnel , donc il est censé engager la personne.
Comme je compte m'adresser à des lecteurs qui n'ont pas l'habitude du JDR ou des AVH, tous les aspects qui ont une incidences sur l'immersion du lecteur sont vitaux.

Donc, je ne sais pas.


RE: Modèlisation et méthode des AVH - Delarmgo - 05/07/2013

La piste de "qui pose la question" est la voie à suivre je pense.

Ça peut même être intégré dans le récit (un compagnon, un familier, un esprit, sa conscience, ...).


RE: Modèlisation et méthode des AVH - ashimbabbar - 05/07/2013

j'ai peut-être mal compris, mais pour moi le "je" est infiniment moins immersif.

Si je lis "Vous combattez", nous sommes d'accord que c'est le héros de l'histoire qui combat: je peux visualiser la scène comme si je regardais un film.
Si je lis "Je combats": non, désolé, je ne combats pas, je suis assis dans un fauteuil avec mon ordinateur portable sur les genoux et les dés dans une main. Ça me coupe complètement de l'action décrite. "Je", c'est moi, le lecteur; pas le type dont je lis les aventures en décidant les choix…


RE: Modèlisation et méthode des AVH - Albatur - 05/07/2013

Pareil je suis pas fan du "je" comme je suis pas fan du "tu" non plus...