Rendez-vous au 1
Le pire ennemi de l'écrivain d'AVH - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Le coin des écrivains (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-10.html)
+--- Forum : L'Atelier (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-62.html)
+--- Sujet : Le pire ennemi de l'écrivain d'AVH (/thread-1864.html)

Pages : 1 2 3


RE: Le pire ennemi de l'écrivain d'AVH - linflas - 14/11/2012

(14/11/2012, 13:10)sunkmanitu a écrit : Par contre je garde toujours la fin pour la fin (c'est con hein ?!)

Non, c'est une lapalissade Mrgreen


RE: Le pire ennemi de l'écrivain d'AVH - Lyzi Shadow - 14/11/2012

(13/11/2012, 14:17)ashimbabbar a écrit : Tant que nous y sommes, le vrai texte de la chanson ( composée je crois par ses troupes ) était " Il faisait encore envie."
J'ignore à quel mauvais plaisantin nous devons la version actuelle…

D'après Wikipedia, c'était pas spécialement un plaisantin qui l'a fait volontairement, mais une erreur de lecture du texte entre "il ferait encore envie" et "il serait encore envie", le S et le F se ressemblant beaucoup dans l'écriture de l'époque...

Les plaisantins, après, on par contre inventer plein de chansons et de phrases pour se moquer effectivement de cette phrase qu'on croyait erronée et bêtement évidente. (Cf. Chanson de La Palice, Bernard de la Monnoye)

Par contre ça contredit quand même bien complètement la version que j'avais entendue expliquer, selon laquelle ce n'était pas une maladresse mais une intention poétique (sous-entendu : "il s'est bien battu").

Comme quoi, on devrait toujours re-vérifier avant de faire la leçon aux autres ^^'


RE: Le pire ennemi de l'écrivain d'AVH - Maléfisse - 14/11/2012

(14/11/2012, 12:56)Voyageur Solitaire a écrit : Vous avez touché du doigt le problème ! Une fois que vous avez écrit un passage "fort" (une course-poursuite, une bataille...), après, c'est difficile d'écrire des paragraphes "simples" et plus tranquilles...

La solution ?
Ecrire des moments fort en permanence. Pas du point de vue :

"mon héros a tué un dragon, maintenant il doit fuir une armée de gobelins, puis se faire torturer jusqu'à que mort s'ensuive (et mort s'ensuit)."

Non seulement c'est incohérent au niveau de l'histoire mais en plus le lecteur finira par crier un "stop !" essouflé (même sans avoir bougé ses fesses de son fauteuil). Il faut enxhaîner des idée originales toute différentes qui pemert au lecteur de rester captivé.


RE: Le pire ennemi de l'écrivain d'AVH - Syphil - 14/11/2012

Les moments "mous" peuvent servir à récompenser le joueur, étoffer les liens entre les persos, ajouter des sous-quêtes voire des trucs funs etc...


RE: Le pire ennemi de l'écrivain d'AVH - Zyx - 14/11/2012

Oui, introduire un nouveau paysage, un nouveau pnj, amorcer autre chose. La gestion du rythme est l'une des choses que je trouve le plus ardu dans l'écriture. C'est pour ça qu'en général je me cantonne aux trucs courts.


RE: Le pire ennemi de l'écrivain d'AVH - JFM - 20/11/2012

Introduire un nouveau personnage, ou étoffer les relations entre le héros et un personnage peut être un moment fort d'un livre.


RE: Le pire ennemi de l'écrivain d'AVH - Zyx - 20/11/2012

Je pense qu'on peut faire un moment fort d'absolument tout, mais c'est une autre question - tout aussi intéressante d'ailleurs.