Mare Nostrum
#76
Pouce vert sur le résumé d'Outremer.

https://www.youtube.com/watch?v=2LFpHTGkBQo&t=0m2s

Manque juste le détail de sa malchance improbable aux dés, ma malchance sur la reprise de la Numidie aux Grecs, et l'épique bataille navale entre Rome et Carthage.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#77
Athènes, Athènes outragée, Athènes brisée, Athènes martyrisée mais Athènes va se refaire !

Certes, l'Acropole change d'allégeance si souvent ces temps-ci qu'il a fallu installer un système rotatif sur les drapeaux et les emblèmes. Mais je ne doute pas que grâce aux excellentes relations diplomatiques qu'elle a su maintenir à travers les âges avec tous les pays du monde civilisé, sa culture continuera de rayonner durant des siècles.

À Alexandrie les Pyramides

- Grand vizir Pulsionautodestrutris, veillez noter que par décret pharaonique...
- Techniquement, vous n'avez pas le titre de pharaon votre Majesté, seulement celui de reine...

[bruit de mâchoires de crocodile mécanique (les crocodiles de chair étant indisposés pour cause d'indigestion, il a fallu innover)]

- Grand vizir Reprisdejustis, vous noterez donc que, par décret pharaonique...
- Oui ô impératrice de la grande maison ?
- Que les Grecs du Péloponnèse ont ordre de faire brûler tous leurs navires, même les bateaux de pêche et les coquilles de noix tout juste bonnes pour le cabotage, et ont désormais interdiction sous peine de boire le poison mortel de leur choix de plus jamais construire quoi que ce soit qui flotte, serait-ce même un radeau ou un jouet pour enfant.
- C'est-à-dire que pour un pays majoritairement composé d'îles, ça risque d'être un peu compliqué s'ils ne peuvent plus prendre la mer...
- ET BIEN IL N'AVAIT QU'À PAS COULER MA FLOTTE À PLUSIEURS REPRISES AVEC DES JETS DE DÉS INDÉCENTS !

À Carthage

- Mon fils.
- Oui papa Hannibal ?
- Tu es grand maintenant. Il est temps pour toi de jurer, comme j'ai jadis juré, de ne jamais te lier d'amitié avec nos perfides voisins du nord.
- Les Romains ?
- Euh non, pas les Romains. Pourquoi Carthage en voudrait aux Romains ? OK, d'accord, on a pas trop compris pourquoi ils ont détourné leurs bateaux pour couler notre flotte flambant neuve en plein milieu de leur invasion d'Athènes, mais sinon nos rapports sont toujours restés cordiaux. Non, je parle des vils, des fourbes, des faquins grecs !
- Ils nous ont fait quoi eux ?
- Tu n'écoutes donc rien à l'école ? Et l'invasion de la Lybie à l'aube de leur civilisation alors que nous construisions déjà des merveilles ?
- C'est vieux ça non ? Et ils sont pas restés bien longtemps.
- Pour mieux nous la mettre à la grecque juste après ! Pendant que nos troupes se déportaient vers l'est pour contrer cette première menace, ils ont déplacé les leurs par les îles en douce pour fondre vers la Numidie. Et là, par un diabolique stratagème impliquant la Reine de Saba avec un collier de dés pipés enroulée dans une natte à l'intérieur d'un cheval en bois*, ils nous piquent nos mines d'or et notre principale source de gladiateurs !
- De... gladiateurs ?
- C'est compliqué. Et sans importance. Ce qu'il faut retenir, c'est que, dès qu'on aura enfin réglé ce problème égyptien, on débarque à Athènes, on rase la ville, on passe la moitié de la population au fil de l'épée, on réduit en gladiateurs l'autre, et on verse symboliquement un peu de sel sur les champs.
- Un peu ?
- Le sel, c'est cher.

*Et une erreur de règle, puisque je n'avais plus de pont de bateaux vers mes autres territoires à ce moment-là. Erreur probablement sans importance dans cette configuration précise, mes troupes étant assez nombreuses pour tout contrôler même sans ça, et la continuité ayant été restaurée dès le tour suivant.

À Rome

Histoire : Comment les perfides Grecs de Saba ont volé la Dalmatie, notre patrie légitime
Géographie : Rome, de Spalaton à Syracuse
Philosophie : De la nécessité morale de reconquérir la Dalmatie
Conjugaison : Je reprendrai la Dalmatie, tu reprendras la Dalmatie, il reprendra la Dalmatie...
Répondre
#78
(11/08/2019, 20:28)Lyzi Shadow a écrit : *Table des scores*
1ère partie (5j) : victoire de l'Égyptien (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
2ème partie (4j) : victoire du Carthaginois (Skarn) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
3ème partie (4j) : victoire du Grec (Outremer) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
4ème partie : victoire du Grec (Lyzi) par la conquête militaire avec 2 capitales (Athènes et Rome) et 2 cités légendaires (Troie et Syracuse).
5ème partie (5j) : victoire à égalité de l'Égyptien (VIK) par la construction des Pyramides avec des Impôts et du Carthaginois (Skarn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
6ème partie (6j) : match nul ou victoire du Carthaginois (Aragorn) par forfait des autres joueurs.
7ème partie (4j+Syracuse) : victoire du Carthaginois (Jehan) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
8ème partie (5j) : victoire du Babylonien (Skarn) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
9ème partie (6j+Jérusalem) : victoire de l'Atlante (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
10ème partie (4j) : victoire du Carthaginois (Skarn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
11ème partie (6j) : victoire du Romain (Skarn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
12ème partie (5j+Troie) : victoire du Grec (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
13ème partie (5j+Syracuse) : victoire du Carthaginois (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
14ème partie (4j+Atlantis) : victoire à égalité du Grec (Salla) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises et du Carthaginois (Lyzi) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
15ème partie (5j) : victoire de l'Égyptien (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
Aragorn (Égyptien), AllezAu14 (Romain), Salla (Carthaginois), Skarn (Babylonien) et moi (Grec).
16ème partie (4j) : victoire de l'Égyptien (Outremer) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
Jehan (Romain), Outremer (Égyptien), Skarn (Grec) et moi (Carthaginois).

17ème partie  (4j+Syracuse) : victoire de l'Égyptien (Skarn) par la conquête militaire avec 2 capitales (Alexandrie et Carthage) et 2 cités légendaires (Jérusalem et Syracuse)

18ème partie  (4j+Syracuse) : victoire du Carthaginois (Outremer) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.


Scores par civilisations (de l'est à l'ouest) :
Show Content


Scores par joueurs (par ordre alphabétique) :
Show Content
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#79
Petite précision sur les Héros du Labyrinthe de Dédale, si on veut les jouer la prochaine fois :

- Ils sont simplement ajoutés, on ne retire pas 3 autres Héros
- Ariane et le Minotaure sont dans la boîte, mais Thésée était en bonus hors KS, donc je ne l'ai pas.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#80
Hannibal se réveilla en sursaut d’un rêve affreux.

Dans son cauchemar, il jouait une partie à quatre avec l’extension Syracuse, censée favoriser le commerce. Il décidait donc de développer sa puissance commerciale, construisant des marchés et conquérant des territoires dotés de ressources rares, tels que la province garamante et la Cappadoce. Il construisait des forteresses pour sécuriser son territoire et, pour ne pas avoir à trop dépenser en légions, il recrutait le puissant Nabuchodonosor.

Tôt dans la partie, il regardait avec perplexité Cléopatre (conseillée par son vizir belliqueux Ettoihossimonfis) conquérir la Sicile et fonder Syracuse. Un peu plus tard, toujours sans réagir, il la regardait fonder Jérusalem. Et à la fin du troisième tour, alors qu’il ne pouvait plus rien faire, il la voyait conquérir Carthage et gagner la partie les dix doigts dans le nez (qu’elle avait très beau).


Une fois vêtu et sorti de sa chambre, Hannibal interrogea aussitôt son secrétaire particulier.

- Est-ce que nous jouons avec une extension cette fois-ci ?

- Oui, monseigneur. Syracuse. C’est l’extension qui favorise le commerce.

- Hmm… Le commerce, hein ? Je vois, je vois, je vois…

Une dizaine de tours plus tard, alors que le monde méditerranéen était à feu et à sang, que la mer était couverte de trirèmes, que les Égyptiens avaient débarqué en Thrace, que les Grecs leur avaient pris Syracuse, que les Romains avaient conquis la Numidie, que les Grecs et les Égyptiens s’étaient entretués pour la possession de la Sicile, que les Égyptiens avaient envahi le sud de l’Italie, que les Romains avaient pillé la Numidie avant de revenir délivrer leur pays, et que les Carthaginois avaient attaqué Memphis pour s’emparer du précieux papyrus qui allait leur permettre de gagner en acquérant un cinquième héros, Hannibal songea que l’acier bien tranchant était décidément la ressource la plus précieuse pour un commerçant. Cette nuit-là, il rêva paisiblement au monde idéal qu’il allait pouvoir fonder. Un monde où le mouton – le mouton carthaginois – serait la base de toute l’économie et se vendrait absolument partout, depuis les forêts inextricables des Germains jusqu’au étendues arides de l’Éthiopie.
Répondre
#81
Pour les curieux :

Tour 1 : Aucune autre civilisation n'ayant construit de bateaux, l'Égypte joue 1 navire, 1 influence, 1 ville (cité légendaire -> Syracuse).
Tour 2 : Carthage s'enferme derrière les forteresses de Nabuchodonosor, et, certaine de son invincibilité, envoie son unique légion sécuriser les mines de diamant du sud. Romains et Grecs prennent la mer pour forcer Syracuse à se militariser. L'Égypte pendant ce temps achète Gilgamesh, 1 forteresse en Sicile (à prix réduit, grâce au héros suscité), et 1 légion, ce qui lui permet de prendre le titre militaire.
Tour 3 : Carthage, Rome et Athènes décident de jouer toutes trois la production et le commerce à fond en ignorant complètement ce que font les autres. Alexandrie médite, fonde Jérusalem, envoie Gilgamesh l'adjoindre d'une muraille, pose une nouvelle petite légion sur sa province occidentale...

Outremer déclare alors qu'il faudra quand même s'occuper de l'Égypte le tour suivant, laquelle dispose de trois capitales et/ou cités légendaires sur les quatre nécessaires pour gagner, et d'une armée qui commence à pouvoir envisager de prendre la quatrième.

Je lui rétorque que cela n'arrivera pas au tour de suivant et prend Carthage dans la foulée en utilisant le même bateau qui a servi à coloniser Syracuse, tandis que les civilisations nordiques regardent sans pouvoir intervenir (flottes trop inconséquentes), et que l'intégralité de l'armée punique est à la chasse aux diamants dans le Sahara.


On blague souvent que si on laisse l'Égypte tranquille trop longtemps, elle gagne toute seule (économie autosuffisante), mais d'habitude, cela se traduit par la construction des Pyramides vers le tour 5/6. Pas par un coup du berger militaire à la fin du tour 3.


À la seconde partie, avec les mêmes civilisations, j'étais à peu près certain de perdre, surveillé de très près que j'étais désormais, mais j'aurais plutôt parié sur le Grec, qui produisait  énormément, en quantité sinon en qualité, et semblait capable d'aligner deux troupes pour chacune qui sortait de nos baraquements.

Et puis tous les bateaux athéniens ont coulé, et la menace s'est étouffée d'elle-même pour devenir un duel Rome/Carthage.
Répondre
#82
Dans la deuxième partie, le Grec a brièvement eu sa capitale et les trois cités légendaires. Il y a eu un moment épique où Skarn l'Égyptien a débarqué pour lui reprendre Syracuse (seule possibilité d'empêcher la victoire grecque ce tour-ci) et ça a presque raté. Les trois légions égyptiennes ont tout juste réussi à éliminer les deux légions grecques, qui les ont massacré en retour toutes les trois grâce à d'excellents jets de dés (et aux bonus défensifs des Grecs). Fort heureusement, la province vide est alors revenu à l'Égyptien (les Grecs ne faisaient que l'occuper).

Vers la fin, il y avait une course entre les Romains et moi pour savoir qui réussirait le premier à acquérir un cinquième héros avec des ressources. J'ai été le premier à avoir une chance de le faire, mais Aragorn m'a pris la Numidie, me privant de deux ressources. C'est lui qui a ensuite eu une chance d'y parvenir, mais Skarn a débarqué en Italie pour amoindrir ses ressources (je l'aurais fait moi-même sinon). Au dernier tour, je ne m'en suis pas rendu compte immédiatement, mais j'aurais pu obtenir suffisamment de ressources pour construire les Pyramides (grâce au pouvoir carthaginois).
Répondre
#83
Je suis totalement à la ramasse sur tous les jeux de gestion et de stratégie, mais qu'est-ce que je me marre en lisant vos récits !
Your life and your mission end here.
Répondre
#84
Nous avons joué une nouvelle partie de Mare Nostrum à 4 joueurs.
Avec :
Outremer dans le rôle de l'Égyptien,
Skarn dans le rôle du Grec,
Salla dans le rôle du Romain,
et votre serviteur dans le rôle du Carthaginois.


(15/08/2019, 17:11)Lyzi Shadow a écrit : *Table des scores*
1ère partie (5j) : victoire de l'Égyptien (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
2ème partie (4j) : victoire du Carthaginois (Skarn) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
3ème partie (4j) : victoire du Grec (Outremer) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
4ème partie : victoire du Grec (Lyzi) par la conquête militaire avec 2 capitales (Athènes et Rome) et 2 cités légendaires (Troie et Syracuse).
5ème partie (5j) : victoire à égalité de l'Égyptien (VIK) par la construction des Pyramides avec des Impôts et du Carthaginois (Skarn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
6ème partie (6j) : match nul ou victoire du Carthaginois (Aragorn) par forfait des autres joueurs.
7ème partie (4j+Syracuse) : victoire du Carthaginois (Jehan) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
8ème partie (5j) : victoire du Babylonien (Skarn) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
9ème partie (6j+Jérusalem) : victoire de l'Atlante (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
10ème partie (4j) : victoire du Carthaginois (Skarn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
11ème partie (6j) : victoire du Romain (Skarn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
12ème partie (5j+Troie) : victoire du Grec (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
13ème partie (5j+Syracuse) : victoire du Carthaginois (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Marchandises.
14ème partie (4j+Atlantis) : victoire à égalité du Grec (Salla) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises et du Carthaginois (Lyzi) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.
15ème partie (5j) : victoire de l'Égyptien (Aragorn) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
Aragorn (Égyptien), AllezAu14 (Romain), Salla (Carthaginois), Skarn (Babylonien) et moi (Grec).
16ème partie (4j) : victoire de l'Égyptien (Outremer) par la construction des Pyramides avec des Impôts.
Jehan (Romain), Outremer (Égyptien), Skarn (Grec) et moi (Carthaginois).
17ème partie  (4j+Syracuse) : victoire de l'Égyptien (Skarn) par la conquête militaire avec 2 capitales (Alexandrie et Carthage) et 2 cités légendaires (Jérusalem et Syracuse)
18ème partie  (4j+Syracuse) : victoire du Carthaginois (Outremer) par le recrutement d'un 5ème héros avec des Marchandises.

19ème partie (4j+Dédale) : victoire de l'Égyptien (Outremer) par l'obtention des 3 titres.

C'est la 6ème victoire des Égyptiens sur les 18 parties où ils ont été joués (soit un bon tiers),
la 4ème victoire d'Outremer sur les 13 parties où il a joué (soit presque un tiers aussi),
mais la PREMIÈRE victoire aux titres sur les 19 parties jouées par le groupe ! Oui, Aragorn, c'est possible !


Scores par civilisations (de l'est à l'ouest) :
Show Content



Scores par joueurs (par ordre alphabétique) :
Show Content


Victoires par type de victoires :
Show Content


Ça ne change rien au classement absolu, Outremer restant en 3ème position (à 3 ou 4 victoires solitaires, il est toujours derrière Skarn et Aragorn qui ont 6 victoires, dont 1 à égalité pour Skarn).

En classement relatif, c'est plus compliqué...
Show Content

Les autres ne changent pas au classement.
Au classement absolu, Aragorn reste 1er (12 points), je reste 4ème, Jehan reste 5ème et Salla reste 6ème.
Au classement de la moyenne de points par partie, Aragorn reste 1er (0,92), Jehan reste 4ème, Salla reste 5ème et je reste 6ème.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#85
Extrait d'encyclopédie au sujet de la Macédoine

Citation :Alors que l'Afrique du Nord connait de nombreux vestiges des civilisations antiques, notamment Carthage et l’Égypte, l'Europe semble en être dépourvue. Certains folklore locaux, notamment au moyen-âge, évoquaient l'existence de deux empires, Rome et Athènes, qui se seraient annihilés l'un l'autre. Pendant longtemps, les spécialistes de cette période ont crus qu'il ne s'agissait que de mythes mélangeant quelques anecdote locales quant à de petits royaumes. Ils attribuent la base de ce folklore à un poète semi-mythique, Alexandre le Grand. Ce dernier évoque dans ses récits épiques comment la Macédoine, sa terre natale, fut le théâtre principal de ce conflit, notamment à travers l'épisode où la reine de Saba ravit le royaume aux amazones de Penthésilée. On trouve aussi mention de comment, par deux fois, le général Hannibal surprit tout le monde en traversant l'Adriatique avec une armée de moutons, ou la crainte diffuse en une invasion égyptienne, superpuissance économique, politique et militaire de l'époque, invasion qui ne vint pourtant jamais.

Néanmoins, certaines fouilles récentes en Libye et en Algérie laisse supposer la présence de civilisations aujourd'hui encore non identifiées, que certains relient aux Peuples de la Mer des textes égyptiens, et qui, cela reste à démontrer, seraient les uniques vestiges des mythiques civilisation romaines et grecques.
Répondre
#86
- Alors ? C’est de nouveau la guerre ?

- De nouveau. Quatre joueurs, pas d’extension mais on joue avec les trois héros crétois. La reine a dit, je cite : "Démerdez-vous comme vous voulez, mais si on ne gagne pas, je vous fais noyer dans le Nil et la moitié des habitants de Basse-Égypte avec vous."

Le vizir Feudartifis poussa le soupir aussi léger que contrarié d’un homme qui a énormément de soucis et ne tient pas à s’en créer davantage en paraissant manquer de respect à sa maîtresse, la divine Cléopatre. Il était incroyablement facile de manquer de respect à la reine égyptienne – par exemple en lui apportant de mauvaises nouvelles ou en parlant de façon positive d’une autre souveraine – et les conséquences étaient aussi prévisibles que radicales.

Son interlocutrice, Senzokundhout, était la servante en chef de Cléopatre. Elle occupait cette position prestigieuse mais peu désirée depuis le trépas prématuré de sa prédécesseuse Pondukinzhout, jetée aux hippopotames pour avoir éternué en présence de la sublime reine. Feudartifis, souhaitant si possible battre le record de longévité des vizirs égyptiens (quatre tours de jeu), avait eu l’idée d’utiliser Senzokundhout comme intermédiaire entre lui-même et son irascible souveraine.

- Bon ! fit-il avec plus d’enthousiasme qu’il n’en ressentait vraiment. Nous sommes l’Égypte, il n’y a pas Babylone, nous pouvons rester sur la défensive, nous étendre, augmenter nos ressources et gagner aux héros ou avec les Pyramides.

- Ah, j’oubliais, mais Sa Majesté a précisé qu’elle voulait gagner en étant première sur toutes les pistes. Si on gagne autrement, elle ne noiera pas la moitié du pays, mais c’est les crocodiles pour toi et moi.

- MAIS ELLE EST COMPLÈTEMENT…

Feudartifis se plaqua juste à temps une main sur la bouche.



Quelques tours plus tard :

- Alors, comment ça avance ?

- J’ai conquis la Garamantie, répondit Feudartifis. Il y a de bonnes ressources là-bas, notamment du diamant. J’ai construit des forteresses pour sécuriser le pays et une flotte pour détruire les ponts de bâteaux.

- Et Jérusalem, mec, elle sent le pâté ?

- Hé ho, y a pas marqué Godefroy de Bouillon, là ! Et puis, il n’y a rien de pressé. Les Romains s’étendent dans leur coin et les Grecs débarquent partout à la fois : en Sicile, en Crète, chez les Carthaginois… D’ailleurs, je trouve qu’ils laissent leur territoire bien peu protégé. Peut-être qu’avec notre flotte…



Quelques tours plus tard :

- Alors, les soldats sont allé occupé la Macédoine ?

- Oui, mais ils sont déjà revenus.

- Les Grecs auront vite récupéré cette province, du coup.

- Je crois que les Romains l’ont envahie à leur tour. C’est un peu le siècle "Portes ouvertes", en Macédoine.

- Et tu ne penses pas que les autres joueurs vont commencer à se dire qu’ils nous ont laissé un peu trop tranquille jusqu’ici ?

- Meuh non.



Quelques tours plus tard :

- Oui, bon, oui, ça va ! Je ne pouvais pas non plus détruire toutes les flottes ennemies pour empêcher tout le monde de débarquer !

- Ça va, ça va… mon cul, oui ! Tu as laissé les Carthaginois débarquer en plein sur notre capitale. Ils ont rasé Alexandrie ! Ah elle serait contente, Cléopatre, si elle était au courant !

- Elle… elle ne sait pas encore ? demanda Feudartifis avec une bouffée d’espoir.

- Je lui ai fait vider plusieurs grands verres d’une boisson calédonienne. J’ai même envoyé des esclaves chercher des glaçons, parce qu’il paraît que ça va bien avec. Du coup, pour le moment, elle dort.

- Où est-ce que tu es allé chercher des glaçons ?

- En Macédoine. C’est devenue très touristique, comme coin. Il y a partout de grandes affiches du genre "Bienvenue aux envahisseurs !" et "Faites comme chez vous !".

- Bon, l’important, c’est de reconquérir notre province principale et de reconstruire Alexandrie à l’identique avant que Cléopatre se réveille.

- Tu n’auras jamais assez de bâtisseurs.

- Si, car je viens d’inventer une nouvelle politique : l’esclavage gratuit et obligatoire pour tous les Égyptiens de plus de cinq ans.



Quelques tours plus tard :

- Bon, on s’en est tiré, ouf ! À quoi ressemble la situation, maintenant ? demanda Senzokundhout

- Les Romains commencent à m’inquiéter. Ils ont beaucoup de ressources diverses et ils en auront encore plus lorsqu’ils auront créé des caravanes en Dalmatie.

- Les Grecs et les Carthaginois ne vont pas les contrer ?

- Le problème, c’est qu’on a sur la figure une cible encore plus grosse que les Romains. On a construit Jérusalem et, avec Antigone et Hamilcar, on commence à être bien placé sur les trois pistes. J’ai préparé des troupes pour nous défendre.



Quelques tours plus tard :

- "J’ai préparé des troupes pour nous défendre", qu’il disait, ce con !

- Je fais ce que je peux, moi !

- Et ce que tu peux, c’est laisser les Romains entrer en Cyrénaïque et les Carthaginois voler nos caravanes en Garamantie !

- J’ai recruté Hercule ! On a très brièvement été en tête sur les trois pistes !

- Ça nous fera une belle jambe lorsqu’il ne nous restera plus que l’Éthiopie et les yeux pour pleurer.

- Comment… euh… comment a réagi Cléopatre ?

- Oh, elle a cassé cinq vases par terre, douze verres contre les murs et une amphore sur ma tête. Mais je crois qu’elle va vraiment s’énerver si les choses ne s’améliorent pas rapidement.



Quelques tours plus tard :

- Bon, faisons le point sur la situation, dit Feudartifis.

- Brillante comme elle est, ce serait en effet dommage de se priver.

- Bon, c’est vrai, les Romains se sont approprié la Cyrénaïque, nos forces sont trop éloignées pour libérer la Garamantie et les Carthaginois se sont en plus emparé de Jérusalem. Mais il nous reste encore une chance !

- En ce qui ce concerne les ressources, par contre, il ne nous reste plus grand-chose…

- Les conflits se renforcent entre nos adversaires. Les Grecs et les Romains se disputent la Sicile et Syracuse. La Gaule et l’Asie ont subi des débarquements. La Macédoine est occupée par… euh… je crois que c’est les Carthaginois, en ce moment.

- Et ça ne te vient pas à l’esprit qu’entre la Garamantie, la Macédoine, Jérusalem et toutes leurs autres régions qu’on a laissé tranquilles depuis le débarquement grec du début de partie, les Carthaginois vont bientôt avoir assez de ressources pour construire les Pyramides ?

- Bah… au moins, avec Antigone, on n’est pas forcé de participer à la phase de commerce.



Quelques tours plus tard :

- Alors ? demanda Senzokundhout.

- On commence à donner dans le post-apocalyptique. Jérusalem a été rasée, Syracuse a été rasée, personne n’a occupé l’Asie assez longtemps pour construire Troie… Je crois qu’il a encore moins de cités sur le plateau qu’il n’y en avait au tout début de la partie.

- Personne n’a pu construire les Pyramides ?

- Il manquait juste une ressource aux Carthaginois pour y parvenir ce tour-ci. Les Romains ne sont pas loin non plus. Nous pouvons peut-être obtenir un cinquième héros au tour prochain. J’ai préparé une énorme armée pour tenter un débarquement et piller des ressources que nous ne possédons pas.

- Oui, ou alors…

- L’idéal serait de récupérer la Garamantie, mais il faudrait traverser la Nubie ou reprendre la Cyrénaïque et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre un tour.

- Sinon, on pourrait aussi…

- En plus d’être redevenus leader politique, on est leader militaire depuis je ne sais combien de tours. On peut laisser jouer les autres et frapper ensuite une province mal défendue. Avec Hamilcar, on double le bénéfice des pillages.

- Si tu m’écoutais…

- Les Grecs ont pillé le fer de l’Italie du Sud, mais on pourrait s’emparer du vin de Macédoine ou du marbre de la Thrace.

- Je…

- Quoique, reprendre la Cyrénaïque, au fond…

- Tu pourrais aussi faire débarquer tes sept unités en Libye, occuper les deux caravanes et nous faire devenir leader commercial !

Il y eu un instant de silence, pendant lequel Feudartifis, les yeux écarquillés, regardait la servante de la divine reine Cléopatre. Puis il ouvrit grand les bras :

- Je t’aime !

Et tandis que les forces égyptiennes allaient s’emparer en Libye des caravanes qui permettraient à l’Égypte de l’emporter en étant première sur les trois pistes, le vizir Feudartifis et la belle Senzokundhout s’embrassèrent fougueusement entre les murs hâtivement reconstruits du palais d’Alexandrie.


Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants jusqu’à ce que Cléopatre les fasse tous jeter aux crocodiles un jour qu’elle était de mauvaise humeur.
Répondre
#87
Le problème de déclencher des conflits militaires tôt, ce n'est pas le retour de flammes suite à une retraite stratégique ratée qui laisse de riches territoires trop exposés, l'annihilation mutuelle avec son voisin équitablement belliqueux, et la victoire de l'Égypte à terme, parce que quand on la laisse tranquille, l'Égypte gagne toujours à la fin.

Le problème, c'est que c'est long.

Un tour entre pacifistes : Je mets ma petite caravane là, ma petite cité ici et une petite forteresse pour chapeauter tout ça, et hop, c'est fini.
Un tour quand l'océan est couvert de galères, que les Romains, les Grecs et les Carthaginois ont des avant-postes à l'autre bout de la carte, qu'il y a des troupes absolument partout et qu'avancer sur un front nécessite forcément de se découvrir sur un autre : Beaucoup, beaucoup de nœuds au cerveau.

La problème partie, je jouerai Rome en pur commercial. Je perdrai forcément à la fin, mais au moins ce sera plus simple.
Répondre
#88
Romain commercial, ça se joue assez bien, vu qu'ils commencent à égalité avec le Carthaginois. Ils ont juste un début difficile, avec souvent que 2 constructions au premier tour.

Allez je vais me refaire ! La prochaine partie, c'est sûr, je gagne !
Faut juste que Aragorn ne soit pas là et que j'ai les Grecs ou les Carthaginois.
Wait...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#89
(24/02/2020, 11:12)Skarn a écrit : La problème partie (…).

Joli lapsus !

Ça avait l’air sympa, le résumé d’Outremer est un régal. ^^ Je regrette d’avoir dû privilégier ma santé physique et mentale à une partie de Mare Nostrum, mais comme me l’a judicieusement fait remarquer Lyzi, on aurait de toute façon joué à Conan si j’étais venu.
Répondre
#90
Pour une prochaine partie, j'aimerais tester une variante maison, qui serait de jouer en équipe. À 4 ou 6 (pas à 5 parce que ça marche pas), on tire les équipes de 2 au hasard. On garde les mêmes règles, si ce n'est que les joueurs d'une même équipe perdent ensemble, et gagnent ensemble si au moins l'un des deux remplit une condition de victoire, et ils n'ont pas le droit de cohabiter sur un territoire terrestre.
Ils n'ont pas le droit de communiquer secrètement, ne partagent pas les ponts de bateaux, ni les effets des Héros/Merveilles.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)