Rendez-vous au 1

Version complète : Dragowolf - tome 1: Voyage en occident
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
En direct d’Italie, dans un style à la Brennan, j’ai le plaisir de partager avec vous ma dernière traduction :  Dragowolf !
 
Un pur plaisir si vous aimez le ton décalé de la Quête du Graal.
 
Trois volumes riches d’aventure, d’énigmes et d’humour.
 
Version lulu disponible.
 
Un grand merci aux relecteurs.
 
J’espère que vous aimerez. L’auteur (et moi aussi) attendons vos avis.
 
Bonne lecture


Voici donc le premier volume de la série:

Voyage en occident (132 pages – 200 paragraphes - Genre Médiéval-fantastique)

Il y a des histoires qui ont comme protagonistes des héros, des magiciens, des hommes courageux sans taches ni peurs. Et puis il y a vous, Wolf.

Préparez-vous à endosser les vestes délabrées de Wolf, un jeune voleur à qui a été confié une tâche bien plus grande que lui.

Votre voyage débutera dans les Terres de l’Est, la région la plus pauvre des Quatre Terres qui forment le monde, à la poursuite du maléfique Roi de l’Ouest et de la Sphère du Pouvoir qu’il a volé.
Combattre ou fuir ?
Se rendre ou lutter ?
Mais surtout : pourquoi ça tombe toujours sur vous ?!

Dans ce livre le protagoniste c’est vous !
Soyez digne du dragon !

[Image: cover_10.jpg]

Disponible en pdf sur littéraction
http://litteraction.fr/livre-jeu/dragowo...n-occident

Et imprimé sur lulu
https://www.lulu.com/en/en/shop/marco-za...j8924.html
Version Lulu dispo
Le lot de trois livres pour moins de 15 euro en tout.
Pas un seul commentaire en presque 2 mois?
Vous n'avez pas aimé?
Attends... ça va venir avec les Yaz !
(^_^)
Je suis sincèrement désolé mais j'avais commencé... puis abandonné. Je n'ai pas du tout réussi à m'immerger dans le délire.
Je réessaierai.
Je viens de finir, après une pause, Voyage en occident, premier tome de cette saga.
Dans la tradition des films d'action des années 80, nous incarnons un héros malgré lui. Wolf, malgré son patronyme, n'a rien d'un Loup Solitaire ou d'un Loup*Ardent. C'est un petit voleur qui s'est racheté une conduite en entrant dans les ordres, heu, non, dans la garde d'un nobliau, un archiduc de... peu importe d'où, un archiduc. Dont l'épouse possède sans doute des chaussettes sèches, archi-sèches (1), mais lui, ce qu'il possède, c'est la SPHERE DE POUVOIR. D'après la légende, cet artefact serait le fruit d'une alchimie opérée en d'autres temps, d'autres lieux par des mains plus habiles que celles des sorciers et des prêtres de nos jours, fusionnant dans le creuset de l'écriture les pouvoirs de la Couronne des Rois et la rondeur rutilantes des Orbes mystiques croisés dans plusieurs bouquins de JH Brennan. Cette alchimie sacrée place cette saga sous deux de ses trois saints patrons. Le troisième, c'est Paul Vernon pour les illustrations (2).
Bref, revenons à nos moutons et à notre archiduc, qui est en train de se faire saigner comme... un mouton, justement, dès la deuxième page du livre. Et bien oui, si personne ne le tue pour lui voler sa Sphère de Pouvoir, il n'y aurait pas d'histoire à raconter, c'est comme ça, il le savait en signant, hein (3). Un autre qui aurait bien fait de mieux lire les petites lignes de son contrat, c'est Wolf. Il croyait son contrat caduc avec la mort du duc, pardonnez la reduc, heu la redite. Et non ! Même une fois le nobliau assassiné, la Sphère volée, interdit de se mutiner. Pris la main dans le sac en train de voler des bottes sur les cadavres, Wolf est saisi par le remords et par une main tremblante... celle de son employeur ! Qui finalement n'était pas (encore) mort. Comme un héros de Victor Hugo, l'archiduc trouve le temps de bavarder, de confier une mission, avant de dire « Je meurs ». Et là, il meurt.
[Image: giphy.gif]
Pauvre Wolf, torturé par sa conscience et les petites lignes de son contrat de garde ducal. Il partira à la recherche de la Sphère, pourchassant le roi des Orques qui s'en est emparé...
La suite du livre n'est en fait pas très difficile en tant que jeu. Un peu comme Les Collines maléfiques, c'est un galop d'essai pour prendre en main la saga, ses règles, son monde, et collecter quelques objets ici et là, sans doute utiles plus tard. Les enjeux ne sont pas encore énormes, les péripéties seront celles d'un voyage en terres semi-sauvages. L'auteur nous fait miroiter une impérieuse course contre le temps afin de rattraper le roi des Orques, afin de mettre le lecteur-joueur sur des charbons ardents... Wolf réussira-t-il ?
Show Content
Le récit est alerte, vif, ponctué de petites remarques narquoises du narrateur envers le lecteur. Les dialogues ont quelque chose de la vivacité et de la familiarité des bavardages entre Italiens (4). Le jeu ne se prend qu'à demi au sérieux, ce que j'aime bien et trouve marrant. Le petit défaut est que cela n'est pas assez sous-tendu par un enjeu, je ne me suis pas totalement projeté dans la poursuite du roi des Orques, je ne sais pas vraiment pourquoi.
[Image: giphy.gif]
Rare "cliché" d'un imitateur jouant
l'Italien hâbleur et parlant avec les mains.
Le jeu se lit relativement vite, permet quelques épisodes dépaysants (se cacher parmi une tribu orque, tester la médecine de leur shaman... disons une médecine peu orthodoxe, se baigner avec une sirène férue de maths...). Je suppose que la quête s'étoffera et prendra du corps dans les tomes suivants Smile
__________
(1) la boutade est assez dans l'esprit du bouquin Wink
(2) ceci n'est PAS une critique. C'est juste que je trouvais que ça ressemble.
(3) pour la jurisprudence des contrats signés par les personnages de livres-jeu, voir La Marque de Cthulhu, page 230.
(4) oui, je sais, un cliché de ma part, désolé.
Ah ah merci pour ton analyse. Je vais transférer à l'auteur avec plaisir.
Tu supposes bien pour la suite, avec dans le deuxième volume l'arrivée d'un personnage haut en couleur.
Et pour le troisième volume, un ton un peu plus sérieux et plus de challenge pour en arriver au bout. Bonne continuation.
Alors, juste une petite remarque sur la CHANCE. Utiliser DEUX dés pour simuler un pile ou face, c'est quand même incongru. Bon c'est vrai que de toutes façons on a deux dés sous la main, mais quand même...
J'ai testé rapido et suis mort au 47 ! Je m'y remettrai demain, mais j'ai bien ri !
(10/12/2020, 18:44)linflas a écrit : [ -> ]...mais j'ai bien ri !

Attends de lire le deuxième opus ;-)
Terminé. En effet c'est une intro pour la suite qui est bien plus déb... délirante.
Je suis au milieu du tome 2, je ferai une review à la fin des 3. Je lis sans jouer les *trop nombreux* combats.
Un humour à la Brennan. Des combats inspirés des Défis Fantastiques. Une gestion des équipements reprise de Loup Solitaire. Si je devais résumer ma première impression de Dragowolf, je dirais que l'auteur a bien révisé ses classiques ! Je n'ai pas fini le premier épisode, mais on est face à une mécanique qui semble bien tourner, ce qui est un bon point. Après pour s'immerger dans le délire, ce n'est pas évident.
Il faut souligner quand même le travail de traduction de permusashi, qui n'écrit pas dans sa langue natale, et dans ce sens c'est vraiment compliqué ! D'autant plus que ça ne se remarque presque plus, l'ensemble est fluide, on voit que tu as pris de la bouteille depuis tes premières traductions. Chapeau !
Merci gynogene pour ton analyse.
A vrai dire, italien et français sont toutes les deux mes langues maternelles.
Après, c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Il faut dire que traduire dans un sens ou dans l'autre (je viens de compléter deux avh de kraken) c'est pas facile.
Un grand merci à mes relecteurs.