Rendez-vous au 1

Version complète : Compte-rendu des soirées Escape Game
Vous consultez actuellement la version basse qualité d’un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5 6
J'inaugure un sujet qui, je l'espère, sera l'occasion d'entamer une série, même s'il faut évidemment rester discret pour ne surtout pas spoiler les salles si d'autres veulent les tester.

Commençons donc par Le secret de la Perle Noire de X-Dimension, une des salles les plus difficiles de Paris, qui était proposée en guise de hors d’œuvre à 4 novices sur les 5 membres qui constituaient l'équipe.

"Combien de marins, combien de capitaines..."

5 braves, euh pardon 5 fourbes matelots, avides de richesses faciles et de gains mal acquis, ont pénétré dans l'antre du bateau pirate La Perle Noire.

Il y avait en tête Glutinus, dit "le Fortuné" car c'est lui qui avait avancé les fonds nécessaires à l'expédition de ses camarades sans le sou. Il était venu accompagné de sa tendre amie qu'il avait ravi un jour à un corsaire espagnol.

Venait ensuite Tholdur, dit le "Rabatteur" car c'est lui qui avait cherché à recruter les plus rusés camarades pour cette aventure périlleuse. Il était venu accompagné d'un collègue flibustier venu d'une île où le rhum coule à flot comme nulle part ailleurs dans le monde.

Enfin, le dernier membre de ce redoutable équipage était Skarn, dit "le Matheux", dit "le Chanceux", ou encore "le Pistonné". Oui, parce qu'il était fort en chiffres, qu'il avait pris la place d'un infortuné camarade, et enfin qu'il avait un jour bien connu le capitaine de ces lieux.

Hélas, ou tant mieux peut-être, nul  ne revit les 5 marins qui périrent faute d'avoir pu trouver à temps la sortie du piège qui s'était refermé sur eux. Certains murmurent qu'ils avaient pourtant montré de bonnes dispositions de prime abord, mais que les dernières énigmes, plus retorses, avaient eu raison de leur sagacité. Peut-être que la chaleur croissante leur avait tout simplement un peu trop ramolli le cerveau?

Nul ne le saura jamais, mais comme leurs esprits ne sont plus jamais revenus hanter leurs contemporains, chacun s'accorde pour dire que leurs âmes se sont envolées en toute sérénité, qu'ils se seront donné corps et bien jusqu'au bout dans leur vaine mais si belle tentative.

Il se peut même que ce récit encourage fortement de nouveaux matelots intrépides (ou très cupides), de tenter à leur tour de découvrir le secret de la redoutable Perle Noire...
waouh Eek !

je savais pas qu'on faisait ca Love

*achète un billet d'avion*
Une anecdote rigolote : une fois lors d'une partie (qui n'a rien à voir avec le scénario testé plus haut), un membre de mon équipe a trouvé un indice sur un squelette. Il a alors poursuivi sa fouille, jusqu'à démonter un bras du squelette. Là, intervention du gérant : "euh c'est bon pour le squelette, vous pouvez le laisser en paix!".
On a bien été briefé avant le jeu: aucune force physique n'est nécessaire! Certaines équipes n'avaient sans doute pas été toujours tendres avec le matériel!
tholdur a écrit :Enfin, le dernier membre de ce redoutable équipage était Skarn, dit "le Matheux", dit "le Chanceux", ou encore "le Pistonné". Oui, parce qu'il était fort en chiffres, qu'il avait pris la place d'un infortuné camarade, et enfin qu'il avait un jour bien connu le capitaine de ces lieux.

Est chanceux non celui qui à qui le hasard sourit, mais celui qui sait saisir les opportunités qui se présentent. (je ne retrouve plus l'origine de cette citation, que j'ai probablement pas mal modifiée au passage).

Ainsi, d'après l'historique de mes mails, tu étais de ceux à qui Jehan (qui est celui qui avait le contact au premier degré) avait proposé de participer à une partie de test en mai 2014. Offre que tu avais alors dédaignée.

(31/08/2016, 01:08)Caïthness a écrit : [ -> ]waouh Eek !

je savais pas qu'on faisait ca Love

*achète un billet d'avion*

D'après Wikipédia, c'est un concept japonais à la base, donc, tu devrais pouvoir en trouver sans franchir la moitié du globe.

tholdur a écrit :On a bien été briefé avant le jeu: aucune force physique n'est nécessaire! Certaines équipes n'avaient sans doute pas été toujours tendres avec le matériel!

Un contre-coup pervers, c'est qu'en essayant de ne rien casser, on a failli rater un indice qui était justement dans un truc à démonter, dont il n'était pas très clair si l'élément à ôter était juste mal collé ou bel et bien censé s'enlever.


Pour revenir au sujet, c'était cool. Le niveau était nettement plus relevé que dans l'escape qu'on avait fait voilà deux ans, et même avec un expert comme Jehan à nos côtés, je ne suis pas sûr qu'on aurait fini dans les temps.

Seul bémol : Beaucoup de puzzles demandant une bonne acuité visuelle, les pièces étaient sombres et les couleurs souvent proches et ternes. En gros, idéalement, il fallait des yeux de chat tétrachromates.
Oui le truc semblait trop collé d'ailleurs un bout de tissu était resté accroché je pense après coup qu'on aurait du le signaler au debrief. Pour mai 2014 je n'étais sans doute pas sur Paris mais je ne vois pas le rapport avec ce qui précède?
Essayé vendredi dernier près de châtelet, c'était ma 1ere escape room, et j'ai bien aimé.

La salle était du type "torture/cellule" de la bastille. A la fin on a gagné en finissant avec quelques minutes d'avance sur l'horaire fatidique. On était 4 (nombre idéal a mon sens) et chacun d'entre nous a réussi a résoudre un moment "clef" du jeu.

Je ne raconte rien de plus car sinon je vais spoiler a mort et ça tue le jeu.

Pareil sinon pour le matos : le gars nous a dit qu'il n y avait rien de caché dans les lampes. (Visiblement y a des bourrins qui vont dans ce genre de jeu)
(31/08/2016, 13:21)Albatur a écrit : [ -> ](Visiblement y a des bourrins qui vont dans ce genre de jeu)
si y'a des rôlistes, y'a forcément un grobill Mrgreen
Je regrette de ne pas avoir été là, d'autant plus que ça avait vraiment l'air sympa. Vivement la prochaine tentative !  Wink
@Albatur
C'était quelle boîte d'escape game?

@Aragorn
Oui pour moi cette première expérience était bien sympa. A retenter un de ces jours, peut-être avant la fin de l'année?

En points négatifs je dirai que le scénario me semble un poil bancal. On vient pour explorer une épave que l'agence X-Dimension a retrouvé (si mes souvenirs de l'intro sont exacts). Pas très logique selon moi. Rester sur une poignée de matelots à la recherche d'un magot serait plus cohérent. Après on se retrouve piégé ok, mais on ne sait pas vraiment ce qui nous menace et pourquoi on n'a qu'une heure pour sortir. Mais j'ai peut-être été inattentif et manqué une explication?. Il me semble que le délai est souvent justifié dans les EG pourtant (bombe qui va exploser, retour d'un exécuteur dans une prison, etc.). Notre game master était une femme et c'est bizarre quand elle se met dans la peau d'UN capitaine. La communication par talkie est aussi anti immersive surtout quand en parallèle on te donne ce qui ressemble à une lampe à pétrole pour éclairer ton chemin. Mais ce sont des détails car le déroulement du jeu reste prenant sans vraiment de temps morts.
Prizoners.
Nouvelle Escape Game ce soir, à la Lock Academy, où nous sommes des nouveaux venus dans cet établissement fondé et dirigé par le professeur Lock. Et à peine arrivé les ennuis commencent! On nous apprend que le doyen Doyle a été assassiné. Et afin que l'on puisse faire nos preuves c'est nous que le professeur charge de l'enquête.

Nous étions donc 5 (dans l'ordre alphabétique Aragorn, Glutinus, Jehan, Tholdur et Vik), tout comme le fameux club du même nom, à pénétrer dans le bureau du doyen afin de mener l'enquête, munis de nos chapeaux de paille, chinois, de détectives (rayer les mentions inutiles).

Une fouille méthodique, bordélique, superficielle (rayer les mentions inutiles) nous permit de glaner plusieurs indices qui étaient obscurs, indéchiffrables, énigmatiques (ne rien rayer ici^^). Mais ils furent bientôt limpides grâce à notre esprit de déduction, notre intelligence supérieure, notre flair légendaire (là il n'y a aucune bonne proposition... euh pardon on me fait signe qu'en fait là aussi il ne faut rien supprimer^^).

Au final nous avons déroulé le fil de l'intrigue pas à pas, parfois aiguillés par des conseils du professeur Lock, mais toujours avec méthode d'après le débrief de fin de partie, et sans trop stresser malgré le temps imparti qui devenait de plus en plus réduit. Eh oui, car la limite des 60 minutes est totalement et remarquablement intégrée dans le scénario, et finit par prendre tout son sens. Il nous restait exactement 77 secondes pour stopper un virus mortel, un lancement de missile nucléaire, un attentat contre la reine d'Angleterre (bon vous avez deviné il faut rayer toutes les propositions je ne vais pas vous spoiler la fin) lorsque nous avons enfin triomphé.

Nous avons eu droit aux félicitations du professeur Lock, alors qu'il ne nous restait environ qu'une centaine de secondes pour fabriquer l'antidote, stopper le compte à rebours, désamorcer la bombe au palais de Buckingham (non vous n'aurez aucun indice n'insistez pas!).

Nous reviendrons sans doute à la Lock Academy, et si jamais le nouveau doyen venait à être assassiné (je crois que son successeur se prénomme Doyle également!), nous vous recommandons sans réserve de partir vous aussi sur la piste de son assassin.

(Edition du message avec le temps exact qui nous restait!)
On était même en-dessous des 60 secondes restantes, je crois bien, c'était vraiment dans la dernière minute.
Une expérience bien sympa. Comme je l'espérais, un bon escape room -comme celui-là-, c'est le genre de truc à essayer au moins une fois dans sa vie pour voir.
Comme je l'ai dit il y a juste le facteur temps qui me stresse un peu, une affaire de goût personnel, j'aime quand les choses sont un peu plus posées et moins minutées. Mais bon, le concept veut ça.
Effectivement, une expérience très sympathique ! Un bon scénario, une difficulté bien dosée, un très beau décor, l'ambiance était vraiment prenante. Quelques petites aides sont parfois necessaires pour recouper certains indices, mais globalement, on n'a jamais été totalement bloqué par une énigme, preuve de la logique de l'ensemble. 
Notre victoire a été plus que tendue, mais il faut dire que nous avons quand même un peu manqué d'organisation, surtout au début. En étant un peu plus rodés, je pense que nous aurions eu un peu plus de marge.
Pour le code final (celui avec les 3 essais avant blocage) on aurait pu être plus rapide, j'aurai pu tenter de le rentrer plus vite car je n'hésitais que pour un seul des chiffres entre deux possibilités. On a facilement perdu 1 bonne minute pour rien dans cette affaire. Il y a aussi un autre élément avec des boutons (je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler) où on a aussi perdu du temps pour pas grand chose.
Mais globalement j'ai trouvé ma contribution plus satisfaisante que pour ma première Escape, sans doute parce que j'étais plus rodé comme tu dis. J'ai eu le sentiment en tout cas de trouver pas mal de solutions d'énigmes intermédiaires, alors que la dernière fois il me semblait que c'étaient surtout les autres qui avaient fait le boulot.
On a été un peu plus aidé que chez X-Dimension il me semble (faudrait avoir l'avis de Gluti pour comparer), mais je n'ai pas eu l'impression qu'on nous forçait la main malgré tout. En fait c'est pour Le Secret de la Perle Noire qu'on n'a pas été trop aidé je crois, sans doute parce qu'après la première aide on avait alors enchaîné comme des malades, battant ou presque des records de vitesse intermédiaire comme on nous l'avait dit après le débrief. Par contre sur l'énigme finale on était vraiment à la ramasse et loin du compte à la fin des 60 minutes. Ils tenaient aussi sans doute à leur taux de réussite très bas (autour de 10% de mémoire), alors que pour Un crime presque parfait c'est du 50-50. Ce taux est bien le reflet de notre prestation: réussie mais avec un capital temps qui s'était réduit comme peau de chagrin, donc pas si loin de la défaite!

Pour les fouilles le logo triangulaire rouge avec ! est un peu anti-immersif, mais pas tant que je le supposais. En fait il n'y en a pas dans le Secret de la Perle Noire mais je n'ai pas été sorti de l'ambiance pour autant dans le Crime presque parfait. lls pourraient peut-être imaginer quelque chose de plus naturel, comme une étiquette estampillée Fragile, mais bon comme je l'ai dit cela ne m'a pas vraiment gêné.
Pages : 1 2 3 4 5 6